lundi 27 juillet 2015

En Alsace, l’Éducation nationale capitule peu à peu devant l’islam

                                                    


Le 27/07/2015
Au lycée Jean-Rostand de Strasbourg, la direction a aménagé sur le budget de l’établissement, sans concertation, sans passer par le conseil d’administration, un local où les filles de confession musulmane pouvaient arriver voilées et s’ajuster en repartant.


 On acceptait donc que la loi sur le voile soit violée puisque les élèves entraient avec leur foulard sur la tête dans l’établissement.
Je trouve ce fait inouï !
Je sais qu’en Alsace le concordat est toujours en vigueur, mais qu’un proviseur puisse utiliser un budget (qui aurait, sans doute, été bien plus utile ailleurs pour des actions pédagogiques) au bénéfice d’une seule religion laisse pantois !
  Devant les réactions des syndicats, le proviseur a fait un demi-pas en arrière.
 Les musulmanes n’utilisent ce local que lorsqu’elles sortent !
 Ce qui, à mon sens, ne change pas grand-chose sur le principe.
 Et ce chef d’établissement a récidivé lors des épreuves du bac : un examinateur qui est allé se plaindre devant lui qu’une des candidates portait le voile s’est vu répondre que celle-ci n’était pas en infraction car on voyait ses oreilles !

Au mépris, bien sûr, des dispositions de la loi sur la voile qui sont très claires et ne souffrent aucune interprétation personnelle.
 Une semaine auparavant, le proviseure adjoint, qui n’a pas la même attitude que son supérieur, avait demandé à des musulmanes qui pénétraient voilées dans l’établissement de retirer leur foulard.
Elle s’est fait traiter de raciste !


La soumission à une dictature est une somme de petits renoncements.
On cède devant l’injure, devant la détermination des apprentis fascistes en se disant que ce n’est pas si grave si on se montre un peu flexible.
 On prône la patience, la négociation.
C’est d’autant plus grave que ceux qui capitulent détiennent une parcelle d’autorité.


 Leur faillite entraîne celle de l’État tout entier.
 La France est pleine de collaborateurs potentiels.


 La loi sur le voile risque de tomber d’elle-même parce que, certains ne l’ayant pas fait appliquer, des filles se plaindront qu’elles ne sont pas traitées de la même façon que leurs sœurs placées dans une situation similaire.


Puis on acceptera, sans réagir à la mise en place d’une police de la pensée religieuse, qu’une femme dont l’apparence laisse supposer qu’elle est de religion musulmane se fasse réprimander parce qu’elle n’a pas de voile ou qu’elle est en maillot de bain.


 Un tel incident s’est produit récemment à Reims dans un parc public : une jeune femme a été frappée et a eu 4 jours d’ITT parce qu’elle était, d’après celle qui l’a agressée, trop dévêtue !


 Le fascisme n’est pas loin !


C’est maintenant qu’il faut l’arrêter !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.