mardi 21 mai 2019

L'arnaque du nouveau contrôle technique et de l'UE

L' UE nous enfonce chaque jour davantage.......

Je sors du contrôle technique pour ma voiture , résultat : 84 euros ! Il y a 2 ans , je payais 61 euros .

Macron et sa clique nous ont fait croire que le nouveau CT ainsi que la flambée de son prix étaient repoussés en juillet 2019 suite aux manifestations des gilets jaunes .

Il n'en est rien dans les faits !

Et c'est comme ça pour tout le reste .
Toutes les mesures auxquelles on a fait semblant de renoncer histoire de calmer les esprits ne sont en fait qu'un report à une date ultérieure dans le meilleur des cas !
Je discute avec le mécanicien-contrôleur qui me dit que les nouveaux appareillages de mesure sont en place depuis belle lurette et que donc le report en juillet est caduque .
Les accélérations sont 3 fois plus importantes sur les véhicules ( j'ai eu peur en entendant le vrombissement insensé du mien ! ) et il m'avoue que sur les voitures anciennes " ça peut tout casser...." , mais "ce sont les nouvelles normes européennes , et ...faut s'y faire " ! 
Le porte-monnaie des usagers , par contre , je ne suis pas sûr qu'il s'y fera !
Eh bien pour ma part , ces "normes" européennes commencent à m'exaspérer "grave " pour employer un terme cher à une certaine jeunesse !
L'UE nous tue à petit feu , et le plus souvent à notre insu , en catimini .
Notre vie quotidienne en pâtit tous les jours , ainsi que notre pouvoir d'achat.
Nous vivons sous le diktat absolu de m. Juncker et de son acolyte Macron .........ça ne peut plus continuer ainsi !

Vincent Lambert : l’affaire qui divise la France – Journal du mardi 21 mai 2019



 

Vincent Lambert : l’affaire qui divise la France

Alors que le médecin en charge de Vincent Lambert avait débuté l’arrêt des traitements et la sédation profonde, la cour d’appel de Paris a ordonné la reprise des soins.
Un nouveau sursis pour le devenir d’un homme qui divise le pays.

Macron, la vraie tête de liste

A 5 jours des élections européennes, Emmanuel Macron a définitivement pris les rênes de la campagne. 
Multipliant les rencontres et les déclarations, le chef de l’état apparaît comme le véritable candidat de la République en marche et fait passer Nathalie Loiseau au second plan.

Taxe Gafa : le Sénat sceptique ?

C’est un des cheval de bataille du ministre de l’Economie Bruno Le Maire : taxer les géants d’internet ! 
Alors qu’une position européenne commune sur la question n’a pas été trouvée, les équipes Macron avancent seuls dans ce dossier… au risque, selon l’opposition, de devoir rembourser les sommes versées dans quelques années…

L’actualité en bref

« la Chine dévore le bois français » ou les désastreuses conséquences de la mondialisation sur France 2



Je vous invite à regarder ce reportage qui montre à peu près toute la stupidité du système actuel conçu aux profits et aux bénéfices de quelques multinationales qui attisent la concurrence de tous.
Nos chênes exportés

Nous exportons nos chênes vers la Chine qui les transforme avec des ouvriers pas chers et un patron d’usine qui explique doctement que les « Français sont des paresseux qui ne font aucun effort », pour réexporter vers la France des produits 20% moins chers que ce que peuvent fabriquer nos propres scieries… 
Du coup même France 2 finit par reconnaître que plus de 25 000 emplois sont menacés en France.

Nous avons les ouvriers, nous avons les usines, nous avons les chênes, mais hélas, nous sommes dirigés par des glands!

Charles SANNAT

Après les chemises brunes, voici l’Anschluß… Qui dit mieux ?





Faute d’arguments susceptibles d’entraîner les foules, les listes pro-européennes ont trouvé un moyen qu’ils croient imparable pour déconsidérer leurs adversaires : c’est le retour des années 30 !

Le nazisme est à nos portes !

Macron s’était déjà dit frappé par la ressemblance avec la période de l’entre-deux-guerres. Nathalie Loiseau, dans sa campagne qui ne décolle pas, imite la voix de son maître.
C’est, aujourd’hui, le tour de Benoît Hamon, tête de liste du Printemps européen, qui associe la montée des partis populistes en Europe à l’annexion de l’Autriche par l’Allemagne nazie.
Un journaliste de France Inter remarquant qu’il y va « un peu fort », le candidat à la présidentielle qui a réduit le PS à la portion congrue (le bilan de François Hollande et la désertion de nombreux socialistes aidant) se justifie, en insistant encore, comme si la répétition d’énormités leur donnait plus de légitimité : « Il y a, aujourd’hui, une domination de la pensée nationaliste, xénophobe, jusqu’à ce que je considère être une forme d’Anschluß de la droite identitaire sur la démocratie chrétienne, sur les questions de libertés publiques, d’immigration. »
Il a tout de même concédé qu’« Orbán n’est pas Macron ».
Il aurait pu ajouter, pour rester dans le registre de l’entre-deux-guerres, qu’ils incarnent en commun l’esprit munichois.

François Bousquet : pourquoi je vote Robert Ménard







Mercredi 22 mai, à 19 heures, Robert Ménard dédicacera son livre, Un maire ne devrait pas faire ça, à la Nouvelle Librairie. Rendez-vous au 11, rue de Médicis, 75006 Paris.
Qu’est-ce qui vous a conduit à inviter Robert Ménard à la Nouvelle Librairie, en plein Paris, au cœur du Quartier latin ? On est loin de Béziers…


Par amitié pour l’homme privé et par admiration pour l’homme public.
À 800 km de Paris, on voit la politique autrement, avec du recul.
Penser global, agir local, disent les altermondialistes.
Rien n’empêche de penser local et d’agir local.
Rien n’interdit, non plus, d’agir local et de penser national.
J’en veux pour preuve la ville de Béziers.
En moins d’un mandat, Robert Ménard et son équipe l’ont métamorphosée.
La belle endormie s’est réveillée, ses châteaux pinardiers ont repris des couleurs, ses places sont redevenues le cœur battant de la ville, la sécurité a été restaurée.
Béziers est le laboratoire d’une expérience municipale qui ne demande qu’à être reproduite.
Leçon numéro 1 : en quelques années, on peut enrayer le déclin programmé d’une cité.
C’est cela que Robert Ménard retrace dans son livre, Un maire ne devrait pas faire ça.
Les 35.000 maires de France devraient s’en inspirer, ça nous change de la soupe tiède que nous sert François Baroin, le président de l’Association des maires de France.

lundi 20 mai 2019

Un Nouveau Commissaire Politique



philippe-martinez

Publié le 19 mai 2019 par rra137

Tel père,tel fils. L’ancien combattant rouge de la guerre d’Espagne a su donner à son fils la formation correspondante. 

Et pour une Retirada désespérée qui s’est terminée au Perthus, la France a hérité pour sa malchance et pour celle de la gauche patriote d’un futur secrétaire d’une CGT devenue tout à fait anti-nationale.
Un Martinez qui se prendrait volontiers pour le petit père des Peuples au point de vouloir lui ressembler physiquement.
Sauf que Staline était aussi nationaliste qu’impérialiste.
Alors que Martinez ne rêve que de supprimer toutes les frontières et en particulier celles de son pays de naissance.
Comme Soros, il se bat contre les nations, pour le profit du CAC 40.
Dans le « Monde », journal de la bourgeoisie intello gauche caviar, il lâchait : «  Je souhaite que Macron fasse le score le plus haut possible face à Marine Le Pen ».
Cela dans la droite ligne de notre Président des Riches qui déclarait récemment en Roumanie : «  Je ferai tout pour que la liste du RN de MLP soit battue aux Européennes »
Que faut-il en déduire ?
Sinon que Martinez et son syndicat travaillent pour Macron et son parti En Marche.
Cette même CGT qui avait contesté en termes méprisants les GJ du début, pour les parasiter et les récupérer ensuite.
Dernièrement, on pouvait admirer un Macron tout souriant recevant un Martinez dans son plus beau costume avec une complicité de plus en plus évidente.
Un syndicat dont le but serait de défendre en priorité les travailleurs français, mais qui préfère s’engager en faveur de l’immigration de masse et de son corollaire, l’islamo gauchisme.

UE : Rassemblement des nationalistes sur fond de polémiques – Journal du lundi 20 mai 2019


 
 

UE : Rassemblement des nationalistes sur fond de polémiques

Influence supposée des Etats-Unis et de la Russie dans les élections européennes, démission du premier ministre nationaliste autrichien… la dernière semaine avant les élections européenne est l’occasion d’une grande offensive contre les mouvement patriotes et populistes.

Nick Conrad réitère sa haine de la France

Nouvel appel à la haine pour Nick Conrad. 
Quelques mois après avoir incité à prendre des blancs, le rappeur de Seine-Saint-Denis a dévoilé sa nouvelle chanson dans laquelle il dit “baiser la France”. 
Face à ses nouvelles provocations, le ministre de l’Intérieur a saisi le procureur de la République.

Eurovision : le triomphe de la normalité ?

Après des semaines de propagande pour faire accepter le candidat français Bilal Hassani, le verdict de l’Eurovision est tombé : les votants ont finalement préféré une chanson ordinaire sans revendication communautaire et un chanteur non travesti. 
La fin d’un temps ? Peut-être bien !

L’actualité en bref

Je suis un « con » qui vote




©XAVIER VILA/SIPA / 
parAurélien Marq
- 20 mai 2019

Et même si vous êtes sceptique, vous devriez faire comme moi

« Élections, piège à cons » ? Peut-être. Mais je préfère être un « con » qui tente de changer les choses plutôt que d’en être un qui ne fait rien.

Pour les élections européennes du 26 mai prochain, on nous annonce une triste abstention. 
Alors que ce scrutin mériterait notre participation massive. 
Symptôme de désillusion, sans doute, mais aussi d’un véritable refus du réel que nous devons combattre.

Je voudrais bien des choses pour l’Europe. 
Être sûr que le Parlement de Strasbourg soit un véritable contre-pouvoir démocratique face à la Commission. 
Que l’influence des lobbys y soit sérieusement réduite. 
Que le vote blanc soit clairement comptabilisé, et qu’à un certain niveau il permette d’invalider une élection. 
Que l’on introduise une dose de mandat impératif, et le RIC. 
Que tous les candidats soient honnêtes et surtout préoccupés du bien commun, et une démocratie à la hauteur des idéaux de Périclès. 
Je voudrais aussi que le loup vive en paix avec l’agneau, et la Jérusalem Céleste. 
Et je n’ai rien de tout cela ! 
Mais cela ne m’exonère pas de mes responsabilités, morales et civiques.

Les paroles, les paroles, les paroles !

Il se trouve qu’il y a dans cette élection des candidats qui m’inspirent confiance, dont la vision me plaît, et dont beaucoup de propositions me convainquent. 
Situation facile, je ne vais pas bouder le plaisir d’un vote d’adhésion ! 
Bien sûr, j’espère qu’ainsi des idées que je partage pourront influer sur notre avenir commun. 
Mais admettons qu’en raison des pesanteurs du système ce ne soit pas le cas : j’espère alors que divers partis constateront l’adhésion qu’elles suscitent, et par conviction ou par opportunisme leur donneront plus de place. 
Ce n’est certes pas tout ce que je voudrais, mais ce n’est pas rien. 
Et ce « pas rien » vaut largement que je me déplace pour aller voter.

Île de la Cité, comme prévu, l’Hotel-Dieu cédé pour 144 millions à un promoteur immobilier!



Île de la Citée, comme prévu, l’Hotel-Dieu cédé pour 144 millions à un promoteur immobilier!
par  | 20 Mai 2019 | 


Comme prévu, l’île de la Cité commence à être vendue par « appartement » et par lot aux promoteurs immobiliers pour qu’ils en fassent de bons investissements juteux, relutifs et bien « margeux » comme disait mon pépé.
C’est tombé pendant le week-end.
C’est l’AFP qui le dit.
« Une partie de l’Hôtel-Dieu de Paris cédée pour 144 millions d’euros grâce à un bail de 80 ans, le promoteur immobilier Novaxia disposera de 20.000 mètres carrés pour une « offre variée de restauration et de commerces ».
L’Assistance publique – Hôpitaux de Paris (AP-HP) consacrera les recettes à l’amélioration de la prise en charge des patients dans les deux tiers de surface restants ».
Je n’ai pas d’opposition de principe à ce que l’île de la Citée soit utilisée autrement et différemment. Etant très attaché au patrimoine dont nous ne sommes juste les dépositaires momentanés et au bien public, il est fondamental que ce type de grands projets se fasse dans la concertation et aboutisse dans des formes de consensus.
Il faut également avoir une vision d’ensemble pour l’île, ce qui est le cas, et dans ce cas, la rendre publique.
Qu’elle soit discutée, que tout ceci soit transparent et surveillé, et enfin qu’un tel projet puisse bénéficier à la population dans son ensemble.
Ce n’est évidemment pas le chemin que nous empruntons, enfin que nos mamamouchis empruntent, puisqu’ils semblent baser leur stratégies sur le mensonge, la perfidie et la manipulation.

Femmes voilées en sortie scolaire : Blanquer se couche, Schiappa se prosterne





Le 15 mai dernier, au Sénat, la majorité LR a fait voter un amendement à la loi Blanquer sur « l’École de la confiance » interdisant les signes religieux ostentatoires lors des sorties scolaires. 

Le ministre s’est dit favorable à la neutralité religieuse dans ce genre de circonstances, mais le gouvernement a voté contre cet amendement qui clarifierait les choses, fixerait une ligne, une frontière et, surtout, permettrait de protéger les directeurs et directrices d’école.

Seulement voilà, il y a un électorat musulman et des associations islamiques très actives qu’il ne faut pas mécontenter, surtout à la veille des élections.
Le ministre s’est encore une fois réfugié derrière ses arguments habituels : ce serait « contre-productif », il préfère une approche « pragmatique ».
En clair : la soumission.
Depuis décembre 2017, on savait que Jean-Michel Blanquer s’était couché devant le voile islamique.
L’École que nous prépare M. Blanquer et sa philosophie molle à l’égard de l’islam ne sont pas celles de la confiance.
Et encore moins du courage.
Vous pensez que j’exagère en parlant de soumission à l’égard des associations musulmanes ?

En plein ramadan, un commando de femmes en burkini investit une piscine de Grenoble en toute illégalité !





Il y a quelques mois, j’avais été scandalisé par la présence d’une femme en burkini dans la piscine municipale que je fréquente, près de Toulouse, et par l’absence de réactions alors qu’avec ses vêtements en tissu plus qu’amples, elle prenait le frais dans le bassin réservé aux enfants en général et aux PMR (en fauteuil roulant).


Depuis, la réponse apportée par le responsable a consisté à étirer le maillot de bain une ou deux pièces cité dans le règlement jusqu’au maillot de bain intégral, sans statuer sur la violation de la laïcité, second argument – et pas des moindres – que j’évoquais, après l’hygiène évidemment.

La semaine dernière, on est allé plus loin encore, à Grenoble : une dizaine de femmes musulmanes sont allées se baigner en maillot de bain couvrant, alors que le règlement l’interdit.
Elles se sont baignées une heure malgré les injonctions de sortir.
C’était une action militante délibérée et soutenue par une association subventionnée.
Elles ont imposé le burkini.
Ceux qui les soutiennent précisent que, 65 ans après Rosa Parks, qui a désobéi aux règles interdisant aux Noirs de s’asseoir dans certaines parties du bus, elles utilisent la désobéissance civile pour les droits des femmes musulmanes en France.
Pour le porte-parole de l’alliance dite citoyenne , « l’accès aux piscines publiques est notre premier combat mais nous continuerons avec le salles de sports, les entreprises, les médecins qui refusent les femmes voilées ».
Consternant de voir, en premier lieu, que la loi ne s’applique pas à tous, et que les règlements sont faits pour les autres mais pas pour elles.

dimanche 19 mai 2019

Grand remplacement : « la France c’est pas aux Français », « toute l’Afrique a le droit d’être ici »


 le 

Plusieurs centaines d’immigrés clandestins ont envahi le terminal 2 de l’aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle, dimanche 19 mai, à l’appel du collectif La Chapelle debout.Ce collectif dénonce les expulsions de personnes en situation irrégulière et indique :

“Ce lieu est avant tout une frontière, sans murs ni barbelés. Pourtant elle marque des corps”.

Une délégation de “gilets noirs” (sic) a été reçue par des responsables de la compagnie Air France, à laquelle ils demandent de “stopper toute participation financière, matérielle, logistique ou politique” à ce qu’ils désignent comme des “déportations”.

Un immigré soudanais et son traducteur déclarent que « la France c’est pas aux Français » et que « toute l’Afrique a le droit d’être ici ».

Sur place, des policiers ont tenté d’évacuer les lieux à l’aide de gaz lacrymogènes (mais pas de LBD…).

En France, le ridicule ne tue plus depuis longtemps ( hélas)


C'est un prix Nobel qui le dit



Loiseau, encore et encore





Anne-Sophie Chazaud


Nathalie Loiseau, l'Interstellar du pauvre d'esprit, le phénomène paranormal que même les plus éminents scientifiques du MIT et de la NASA ne parviennent pas à percer à jour...

L'ancienne directrice de l'ENA (ce qui ne lasse pas de laisser circonspect quant au niveau intellectuel de la formation desdites "élites"...) a déclaré aujourd'hui, dans un immense élan d'intelligence à la fois politique, tactique et stratégique, que le débouché politique des Gilets Jaunes était plutôt au RN (sic).

Elle a par ailleurs vite précisé que ce mouvement tournait en rond, des fois qu'une journée sans manifestation de mépris extrême-centriste envers le peuple pourrait désarçonner.

On ne sait plus que dire, que faire, pour commenter la profondeur analytique de ce phénomène rare dans lequel une candidate fait carrément et directement la campagne de sa principale liste adverse en indiquant aux gilets jaunes vers où doivent aller leurs votes afin de cesser, donc, de "tourner en rond".

En attendant et d'ici dimanche, la centrosphère se dissout piano sano dans son propre néant intérieur.

Gilles le Gendre, LREM : l'art et la manière de prendre les gens pour des cons



Souvenez vous, c'est lui qui déclarait:

"Notre erreur est d'avoir probablement été trop intelligents, trop subtils..."

Pauvre connard, toi aussi tu vas finir sur orbite, ça va faire du monde qui tourne.

Nantes. Insultes, menaces, agressions : les conducteurs de la TAN se font porter pâle




18/05/2019

Après les fusillades avec des armes de guerre, plusieurs fois par nuit parfois, Nantes connaît la nouvelle coqueluche des jeunes délinquants issus des quartiers multiculturels : les armes de type airsoft ou paintball – ces dernières sont en réalité des billes de peinture. 

Mais dans les deux cas, fausses armes rime parfois avec vrais blessés.

Samedi, en marge des troubles aux abords de la manifestation nationale des Gilets jaunes, plusieurs véhicules de la SEMITAN ont été visés par des armes de type Airsoft – notamment des tramways et des Chronobus.
Là où les tireurs ont été vus, ce sont des « branleurs de quartier », selon un chauffeur visé. Comprendre, de jeunes délinquants issus de quartiers dits sensibles.

Du reste, même si le manque d’effectifs se fait toujours ressentir à la TAN – ainsi, 257 jours de congés ont été refusés sur les dépôts du Bêle et de Dalby (pour 138 acceptés), 228 à Trentemoult et à la Trocardière pour 118 acceptés et 229 à Saint-Herblain pour 84 acceptés, le taux d’absentéisme en perpétuelle augmentation doit aussi beaucoup au contexte de violences – souvent tues tant par les syndicats que les personnels à cause de la pression de la direction.

Arrêts-maladie à la TAN : un mois par an et par conducteur !

Ainsi, la réunion des délégués du personnel d’avril nous apprend que « le taux d’absentéisme est toujours en progression.

Stop ou encore?








C'est vous qui votez!

Alors dimanche, pas une seule voix pour le merdeux de chez Rothschild

Les Pays-Bas remportent l'Eurovision pour la 5e fois , la France 14e ( et c'est bien payé)





J'aimerais connaître le nom de celui ou celle qui a imposé cette "créature" pour représenter la France





Tulle renferme, comme ailleurs, son inévitable quota de bisounours garantis pure acrylique. 

Une cinquantaine au dernier recensement.

Tous se sont réunis devant la préfecture de Corrèze pour protester contre l’expulsion d’un ancien pirate somalien tout juste sorti de prison, après huit années passées à l’intérieur.
Le bien nommé Mohamed Mousse (!) Farah avait été condamné pour sa participation à l’attaque d’un catamaran, suivie de l’assassinat du capitaine et de la prise en otage de son épouse.
Bisou, bisou…
Main sur le cœur, l’une des peluches opposées au renvoi du personnage, entonne sa comptine préférée : « Ca fait partie des droits de l’homme ».
Et ron et ron petit patapon.
La famille brisée par l’attaque ne figure pas dans la liste.
L’effaceur de casier judiciaire ajoute : « Ce jeune a purgé sa peine, il a donc droit comme tout condamné à avoir la liberté et à faire exercer son droit d’asile.”
Toute la compassion pour l’ex-flibustier est contenue dans l’expression « Ce jeune »…
Un bon p’tit gars.
Avec son CV, il trouverait un emploi sur un bateau-mouche !
Le romantisme du bisounours s’active de préférence pour la souffrance lointaine.
L’injustice exotique est son royaume.
En rupture de mouchoirs pour la supposée victime venue d’un pays chaud, l’humaniste bobo enjambe le SDF, lui emprunte son carton sur lequel est inscrit « Une pièce pour manger », écrit au dos, en patois corrézien : « Welcome refugees » et se précipite sur les lieux du drame.