mardi 27 septembre 2016

Le double-jeu américain en Syrie: Propagande Netflix en faveur des Casques blancs, islamistes d’Al nosra

Le 27/09/2016
 

raed_saleh_0422_01
 
par 26 septembre 2016
 
Candidats au prix Nobel pour la paix, les « Casques Blancs » bénéficient d’une propagande unanime des gros médias du Système.

 Netflix, cette société cinématographique à gros budget qui inonde les télévisions occidentales de séries télévisées, leur a consacré un film de pure propagande, destiné à dénigrer les autorités publiques et l’armée régulière syriennes pour mieux justifier et continuer le démantèlement du Moyen-Orient qui a commencé en 2003 avec l’invasion par les USA et la Grande-Bretagne, de l’Irak.
 
Le « documentaire choc » consacré aux Casques Blancs est diffusé depuis le 16 septembre à grands renforts de publicité.
Le film-annonce a été présenté sur la plupart des médias en France: presse écrite, Web et TV.
La plupart des séries télévisées Netflix sont destinées à faire passer le grand méchant loup US pour un doux agneau en manipulant sans modération les images « choc » et les réalités historiques.
 
La manipulation des images pour et par les Casques Blancs

Ce film « documentaire » sur les Casques blancs est en réalité une fiction manipulant des images d’archive non référencées, qui montrent des hommes coiffés de casques blancs, or tous les sauveteurs sont munis de casques blancs, quelle que soit l’organisme dont ils dépendent. 
Ce film présente cette prétendue organisation ONG « humanitaire syrienne » sous un jour qu’elle n’a jamais eu et n’aura jamais puisque ladite ONG est une émanation du Front al-Nosra, qui a récemment changé son nom en Front Fatah al-Cham, sans rien changer de ses objectifs ni de ses moyens.
L’organisation espère simplement ainsi sortir de la liste des organisations terroristes condamnées par l’ONU.
C’est de cette organisation dont parlait l’ancien ministre Laurent Fabius quand il disait qu’elle faisait « du bon boulot ».
En réalité ce groupe est une émanation islamiste armée de la coalition US.
Financée et armée par les puissances de la coalition dirigée par les USA, al Nosra/al Cham est, comme son sous-organisme Les Casques Blancs, destinée à répandre le chaos au Moyen-Orient pour lui substituer ensuite l’ordre américain.

lundi 26 septembre 2016

Alpes de Haute-Provence : une famille sans-abri depuis deux mois désespère de trouver un logement

Le 26/09/2016
 
  

Une famille sans domicile fixe vit au bord de la route à La Javie à côté de Digne-les-Bains.

Cela fait 2 mois qu'ils sont dans cette situation précaire et que personne ne semble se soucier de leur sort, excepté Frédéric Abadie et sa femme qui nous ont alertés et cherchent de l'aide auprès des villageois.
Nous somme allés à la rencontre de cette famille soudée dans la détresse.
 


Alpes-de-Haute-Provence : Une famille sans... par dicitv31

source

Le danger du politiquement correct

Le 26/09/2016

Résultats de recherche d'images pour « charia angleterre »


Poste de Veille
Ajoutée le 3 sept. 2016
 
La police a expulsé Tommy Robinson, un militant anti-charia, de la ville de Cambridge, alors qu'il écoutait paisiblement un match de soccer avec ses trois enfants.

Pendant ce temps, cette même police refuse d'agir contre des gangs de violeurs de souche étrangère (principalement du Pakistan et du Cachemire), par peur d"être taxée de racisme.





Sources et références: http://www.postedeveille.ca/2016/09/d...  via

"Guérilla" : un roman visionnaire sur la guerre civile en France?

 Le 26/09/2016


Résultats de recherche d'images pour « guérilla laurent obertone »


par i24news
 
Laurent Obertone, auteur du roman "Guérilla" revient sur son livre qui décrit la guerre civile en France et le chaos possible dans Paris/Jaffa présenté par Paul Amar - 25/09/2016



"Guérilla" : un roman visionnaire sur la guerre... par i24news-fr

TVL, journal du 26 sept. 2016: Immigration / La riposte contre les camps de migrants

 



Ajoutée le 26 sept. 2016
 
01:53 Immigration / La riposte contre les camps de migrants
08:01 Politique / Hollande reconnaît la faute française contre les Harkis
11:00 Union Européenne / Barroso - Goldman Sachs : l’inceste
13:00 International / Syrie : l’ONU fustige la Russie et Damas.
14:58 L’actualité en bref

Bail-in : le cauchemar des épargnants, ou comment vous pourriez perdre votre argent à la banque

Le 26/09/2016
 
 
ruine-monétaire
 
Charles SANNAT
 
Nous l’avons évoqué à travers plusieurs articles consacrés à la mise en place de nouvelles règles concernant la résolution des faillites bancaires : désormais, ce sera le concept du bail-in, ou renflouement interne, qui sera appliqué en lieu et place des plans de sauvetage gouvernementaux.
 
Dans ce rapport spécial de Catalyst Equity Research, Robin Cornwell explique comment ces nouvelles règles vont bouleverser la façon dont vous épargnez, ainsi que les risques qu’elles font peser sur vos économies.
 
Le rapport de Robin Cornwell commence par spécifier que les citoyens de tous les pays occidentaux ne seront pas « épargnés » : les États-Unis, l’Europe, le Canada et le Royaume-Uni ont déjà pris les mesures nécessaires.
Et les pays du G20 qui ne l’ont pas encore fait ne tarderont plus.
Il enchaîne en expliquant qu’il suffit de se pencher sur les textes de loi et règles qui ont été ratifiés en Europe et ailleurs pour comprendre que votre argent pourra être saisi sans autre forme de procès.
 
Désormais, les banques qui sont en faillite, ou semblent l’être (ce qui signifie que, potentiellement, de l’argent pourrait être saisi pour simplement recapitaliser une banque), ne recevront plus d’aides des gouvernements avant d’avoir exploité tous les actifs qui se trouvent en leur possession.
Les premiers visés seront les actionnaires lambda, mais cela sera loin de suffire.
Avec les actifs qui appartiennent à la banque, on atteint seulement 10 à 15 % des fonds de tout établissement bancaire.
Le reste sera donc pris directement sur les dépôts non assurés d’épargnants qui ne se doutent de rien.

L’auteur rappelle qu’en faisant un dépôt à la banque, c’est celle-ci qui devient la propriétaire légitime de l’argent ; elle vous remet en échange un « IOU », une reconnaissance de dette.

Autrement dit, pour votre banque votre argent est un engagement non-garanti.
 
Vous considérez cela comme du vol ?
Robin Cornwell affirme que vous avez raison.
 
 Le renflouement interne, c’est un dispositif qui légalise le vol.
 
 C’est exactement ce qui s’est passé à Chypre ; 47,5 % des dépôts au-dessus de 100 000 € ont été confisqués, du jour au lendemain, pour un total de 4 milliards d’euros.

Cinq détenus du centre pénitentiaire d’Orléans-Saran libérés à cause d’un couac judiciaire

   Le 26/09/2016
 

 
 
Une histoire ubuesque, racontée par nos confrères de L’Écho Républicain, cette semaine, implique le centre pénitentiaire de Saran.
Mercredi dernier, le tribunal correctionnel de Chartres devait juger cinq hommes détenus au centre pénitentiaire d’Orléans-Saran (Cepos), suspectés d’avoir commis des vols, des violences envers des policiers et d’être impliqués dans un trafic de drogue.
Des faits perpétrés en Eure-et-Loir, et pour lesquels ils devaient être jugés en comparution immédiate.

Un manque de personnel

Ils auraient donc dû être extraits du Cepos pour être conduits à Chartres.
Problème, le Cepos ne pouvait pas assurer le transfèrement, faute d’agents disponibles.
 Car depuis 2011, cette tâche n’est plus confiée aux gendarmes mais à l’administration pénitentiaire, qui ne dispose pas des mêmes effectifs, loin de là.

Burkini : l'histoire de l'étudiante australienne musulmane chassée d'une plage française était bidonnée

Le 26/09/2016
 
 
Burkini : l'histoire de l'étudiante australienne musulmane chassée d'une plage française était bidonnée
 
 
Publié le
 
La scène a été montée de toute pièce par une télévision australienne.
 
Propagandastaffel
 
Une étudiante Australienne musulmane portant un burkini, forcée de quitter une plage à Villeneuve-Loubet (Alpes-Maritimes).
C'est l'une des histoires de l'été, l'une de celles qui ont ouvert un débat passionné sur le port de ce vêtement religieux.
 
"Nous avons été menacées par des gens qui nous ont dit que si on ne quittait pas la plage ils appelleraient la police", déclarait alors la jeune femme, qui avait décidé de venir exprès se baigner en burkini en "solidarité" avec les femmes musulmanes oppressées en France.
 
Sauf que cette histoire était complètement bidonnée, nous apprend Nice-Matin.
Il s'agissait d'un coup monté par une chaîne de télévision australienne, Channel 7, qui voulait ainsi montrer le racisme de ces méchants français. 

Pourquoi Hillary Clinton ne sera pas présidente des États-Unis




Le 26/09/2016
Guy Millière

Le malaise qu’elle a connu le 11 septembre a révélé au grand jour ce que son entourage s’est efforcé de dissimuler pendant trop longtemps.

Dans les grands médias français, les articles anti-Trump se succèdent.
Ces derniers temps, néanmoins, l’inquiétude vient poindre, et des questions commencent a émerger : et si Trump pouvait gagner ?
 Et si Hillary allait perdre ?
 Depuis le malaise de Hillary lors des cérémonies du 11 septembre, et la baisse très nette de Hillary dans les sondages, l’inquiétude laisse place à un début de panique.

Chez ceux qui incarnent la bien-pensance à la française, un milliardaire qui ne se dit pas de gauche est nécessairement un imbécile et un salaud, et une femme qui appartient depuis des décennies à la nomenklatura américaine est obligatoirement admirable.

Il importe, néanmoins, de regarder la réalité en face.

Donald Trump n’est pas un imbécile : il mène remarquablement sa campagne depuis le commencement et montre un sens aigu de la stratégie.
 Ce n’est pas, non plus, un salaud, et ceux qui ont fouillé les poubelles pour trouver de quoi le salir ont peu d’éléments concrets à brandir.

Hillary Clinton, elle, n’est pas admirable, sinon, peut-être par sa ténacité, digne d’un pitbull affamé. Elle est sans aucun doute le candidat le plus corrompu et le plus dépourvu de scrupules à s’être présenté à une élection présidentielle américaine depuis longtemps.

Harkis : Hollande a besoin de troupes pour sa campagne…

/


Le 26/09/2016
Floris de Bonneville
 
Le coup de com’ de François Hollande fera-t-il long feu ou fera-t-il la balance le 23 avril prochain ?

François Hollande nous les fera toutes !
Au point de se demander quelle sera sa prochaine clientèle.
Les footeux ?
 Les routiers ?
 Dimanche, c’était aux harkis qu’il s’est adressé.
Quelques dizaines de milliers de voix à récupérer – peut-être – par ces temps de disette électorale prophétisés par les sondages.
À l’occasion de la Journée nationale d’hommage aux harkis instituée par décret en mars 2003 en reconnaissance des sacrifices consentis pendant la guerre d’Algérie par leur fidélité à la France, François Hollande a avoué devant la nation qu’il avait péché, un péché d’oubli, à moins qu’il ait volontairement passé les harkis à la moulinette de la repentance !
 La messe des Invalides était dite !
 Oui, j’ai vraiment péché, oui, et « je reconnais les responsabilités des gouvernements français dans l’abandon des harkis, des massacres de ceux restés en Algérie et des conditions d’accueil inhumaines des familles transférées dans les camps en France ».
Ainsi soit-il.

Ce que Hollande a pensé tout bas ?
 « Maintenant, chers harkis que j’avais oubliés depuis des années, vous n’avez plus aucune raison de ne plus voter pour ma réélection, car désormais, je vais veiller à ce que vos enfants ne maudissent plus la France. »

Confirmation: Syrie, Alep : les missiles russes « Calibre » tuent les officiers des services de renseignement israéliens et occidentaux

Le 26/09/2016
 
 
Syrie, Alep : les missiles russes « Calibre » tuent les officiers des services de renseignement israéliens et occidentaux       

on:
 
Le 20 septembre dernier, les navires de guerre russes au large de la Syrie ont liquidé un centre secret étranger de coordination des opérations militaires de l’opposition modérée.
 
Suite à une frappe chirurgicale russe de 3 missiles du type « Calibre », une trentaine d’officiers de renseignement israéliens et occidentaux ont été tués dans la région Dar Ezza située dans la partie Ouest d’Alep, informe FNA.

+
Les spécialistes étasuniens, turques, saoudiens, qatariens, britanniques et israéliens tués dans ce centre des opérations dirigeaient les attaques des terroristes dans les villes d’Alep et d’Idlib.
Ceci est une riposte russe à l’attaque aérienne de 4 avions F-16 et deux A-10 américains sur les positions de l’armée arabe syrienne à Dar Ezza qui a tué 62 soldats syriens et en a blessé une centaine.
Quelques officiers des renseignements russes ont aussi trouvé la mort dans cette attaque.
Selon FNA, les médias occidentaux et étasuniens gardent le silence à ce sujet, car ils ne peuvent par reconnaitre que leurs pays coordonnent directement les terroristes de l’EI et du Front Al-Nosra sur le territoire desquels se trouvait le bunker détruit.

dimanche 25 septembre 2016

Brighelli - Les fossoyeurs de l'école démasqués

Le 25/09/2016
 
 
« Ceux qui voulaient rendre l’école moins inégalitaire en sont arrivés à la rendre plus injuste », écrit Carole Barjon.
 
Publié le | Le Point.fr
 
 Carole Barjon, journaliste à "L'Obs", est partie à la recherche des grands nuisibles qui ont démantelé l'Éducation nationale. Et elle en donne les noms !

« Ceux qui voulaient rendre l’école moins inégalitaire en sont arrivés à la rendre plus injuste », écrit Carole Barjon.

Mais qui sont les assassins de l'école ? (Robert Laffont) se demande Carole Barjon.

Rassurons tout de suite le lecteur : à cette question l'auteur répond en alignant nommément tous ceux qui, depuis quarante ans, ont empilé réforme sur réforme, affirmations hasardeuses sur certitudes accablantes afin que nos enfants, comme le prédisait Marc Le Bris en 2004, ne sachent plus lire ni compter.
Et pas même « vivre ensemble », cette tarte à la crème de ces faux pédagogues que sont les pédagogistes, au pouvoir Rue de grenelle – et sans interruption – depuis que René Haby a institué le collège unique. Non. Juste le vide.

LIRE aussi Ils ont tué l'école !

L'insoutenable légèreté des bonnes intentions « Un crime », dit Carole Barjon.
 Oui : les assassins dont elle brosse brillamment le portrait sont des tueurs en série qui ont bousillé déjà deux générations, et qui comptent bien sur l'actuelle réforme du collège, si on la laissait prospérer, pour en flinguer une troisième.
Carole Barjon se présente, dès les premières pages où elle raconte sa stupéfaction devant les déclarations des maîtres de ses enfants, comme un Candide égaré au pays des idéologues.
Mais les secrets les mieux gardés finissent par filtrer.
 François Bayrou a eu beau « enterrer promptement », pour ne pas « insulter » les instituteurs, le rapport sur l'illettrisme qui, déjà en 1996, expliquait que « 15 à 20 % d'élèves de chaque génération ne maîtrisent pas la lecture à l'entrée au collège », ça a fini par se savoir – à force de recevoir des mails illisibles, des demandes d'emploi phonétiques, et de constater que des journalistes, même d'un grand quotidien de référence, bousculaient l'orthographe.

Un écrivain algérien : « Les Arabes sont arriérés et pas adaptés à la civilisation »


                                  


Lorsque l’animateur de l’émission demande ce qu’un grand pays arabe comme l’Égypte a à offrir, Malek répond : « l’Égypte n’a que des fèves, et je le dis avec toute l’ironie du monde. (…) Elle vit de l’aide américaine. Sans elle, les Égyptiens mourraient de faim. »

L’émission de débat a été diffusée sur la chaîne panarabe Al-Jazeera le 3 mars 2009.

source

A Paris, le centre pour migrants au coeur de la poudrière de la Chapelle

Le 25/09/2016
 

 
Le 12 septembre dernier, Anne Hidalgo, maire de Paris, visitait et présentait le centre pour migrants de Paris, situé porte de la Chapelle. - Sipa
 
Samedi 24 Septembre 2016        
Deal de crack, prostitution, violences quotidiennes. Dans ce quartier parisien qui peine à trouver le calme, l'ouverture d'un centre pour migrants à la mi-octobre sans consultation de la population est perçue comme une marque de mépris.
 
 
Elle est toute pimpante dans sa petite robe bleue.
 En cet après-midi du lundi 12 septembre, Anne Hidalgo, maire de Paris, présente le futur centre d'accueil pour migrants de la porte de la Chapelle, dans le XVIIIe arrondissement, à Manuela Carmena, maire de Madrid issue du parti des Indignés.
 Un projet qui fait l'objet d'un protocole entre l'Etat, la ville et les associations, notamment Emmaüs.

 L'idée : créer un espace en dur, où les réfugiés - des hommes uniquement - resteront quatre jours avant d'être dirigés vers des hébergements adaptés à leur situation individuelle.

 Une nécessité, alors que les campements insalubres se multiplient dans l'Est parisien.
Pour cette visite, le grand barnum médiatique est de sortie et, face aux micros et caméras, Eric Lejoindre, l'édile local, va jusqu'à se féliciter de l'humanité de ses administrés, un peu inquiets de la création de ce centre, mais finalement compréhensifs : « Ce n'est pas ajouter de la misère à la misère, c'est amener une solution à un problème. D'ailleurs, c'est moi qui ai proposé que nous accueillions ce centre. »
 
Beaucoup d'inquiétudes

Craignant des abus sexuels, une ville autrichienne instaure un couvre-feu pour les réfugiés mineurs


Source: Reuters

Les autorités autrichiennes ont procédé à des mesures exceptionnelles : il est dorénavant interdit aux réfugiés âgés de moins de 18 ans de quitter leur lieu de résidence après 20h dans la ville de Wels. Leur but ? Eviter les abus sexuels.

Après qu'une série d'abus sexuels perpétrés par des réfugiés mineurs avait fait la une de l'actualité de la ville autrichienne de Wels, son maire Andreas Rabl les a privés du droit de se promener dans les rues après 20h. «Ceux qui violeront le couvre-feu feront face à des sanctions strictes», a-t-il précisé dans une interview à RT.

Au début du mois de septembre, lors du festival de la bière et du vin à Wels, plus de 50 jeunes filles et femmes avaient porté plainte, accusant des réfugiés d’origine afghane d’avoir commis des abus sexuels.
L'enquête a montré que tous les crimes avaient été commis par un groupe de mineurs d’origine afghane dont l'âge variait entre 14 et 23 ans.
 
L’Autriche est un des pays européens qui accueille le plus grand nombre de réfugiés.

 En 2015, environ 95 000 demandes d’asile ont été enregistrés, 10% d’entre elles ont été déposées par des mineurs non accompagnés.

source

Pourquoi tant de collabos en France ?

Le 25/09/2016
 
 
Résultats de recherche d'images pour « Edwy Plenel, islamos collabos »


Publié le 23 septembre 2016 - par Marcus Graven -


Un lecteur de RL se pose une question à laquelle nous sommes nombreux à souhaiter découvrir une réponse: «Quels intérêts ont tous ces «collabos» (aussi instruits et crétins soient-ils) pour vouloir à tout prix promouvoir l’islam en France?»

Il ajoute: «Ils ne le disent jamais, personne ne leur pose la question sur les plateaux de télé, ils n’en parlent pas dans leurs programmes…»

C’est en effet un mystère.
Quels ressorts poussent la grande majorité des politiques, des journalistes, des vedettes du showbiz, des intellectuels, des enseignants, à nier que nous sommes entrés dans une guerre de civilisation, dans un conflit entre l’islam et nous?
Pourquoi aiment-ils tant haïr les Français qui veulent garder des frontières, une nation, une culture, une histoire, des racines gréco-judéo-chrétiennes?
Cette haine de soi est visible dans nombre de pays européens (le gouvernement suédois demande ainsi aux Suédois de souche de s’intégrer aux nouveaux arrivants).
Mais pourquoi est-elle si prononcée en France?
 Pourquoi voient-ils leur pays comme la pire nation du monde?
Ils ont déjà agi de cette manière en soutenant les dictatures: URSS stalinienne, Chine maoïste, Vietnam d’Hô Chi Minh, Algérie du FLN…
Aujourd’hui, ils soutiennent l’islam.
Quel intérêt trouvent-ils dans l’islamo-collaboration?

Lettre ouverte aux candidats à la présidentielle


 


Le 25/09/2015
Floris de Bonneville

Chers candidats à la Présidence, l’islam est entré en force dans notre vie quotidienne. Savez-vous ce qu’est vraiment cette religion ?

Marine Le Pen, à une question piège de Gilles Bouleau, vous avez répondu qu’il est possible que l’islam soit compatible avec la République.
Alain Juppé, vous avez déclaré à Valeurs actuelles que vous parliez avec les musulmans qui sont prêts à respecter les principes de la République.
 Quant à vous, Nicolas Sarkozy, vous avez suggéré aux lecteur du JDD que « la religion des barbus n’était pas drôle » tout en leur offrant sur un plateau le CFCM, très vite devenu le Conseil français pour la croisade musulmane.

Mais, chers candidats à la présidence, vous qui avez la prétention, après dix années catastrophiques ou plus pendant lesquelles l’islam est entré en force dans notre vie quotidienne, de relever le défi du redressement de la France, savez-vous ce qu’est vraiment cette religion ?
Vous avez désormais tout le loisir de réfléchir sur le sondage que le JDD a réalisé auprès des musulmans de France où l’on apprend, entre autres, que 29 % d’entre eux estiment que la charia devrait valoir droit sur la loi de la République !
Ces musulmans sont pourtant jugés « modérés ».

samedi 24 septembre 2016

Éliane Kabile, une « affaire » qui fait froid dans le dos..

Avez vous connaissance de cette affaire Éliane Kabile?

Le faible nombre de vues des vidéos, laisse penser que non.
 C’est le nom d’une citoyenne hospitalisée pour un mal de jambes et, qui n’est non seulement jamais ressortie guérie, mais dont on ignore où se trouve le corps.
La famille se bat depuis des années pour avoir des explications et, se retrouve condamnée par la justice.
Ne connaissant pas les fondements de cette affaire, il faut rester prudent quant aux affirmations mais, les faits sont pour le moins troublants.
 Que s’est t-il passé, où se trouve la dépouille de cette femme?
Qui la justice protège t-elle?
 Et si ça nous arrivait?
Voici les faits tels que présentés.
Nous présentons ici les principaux éléments du dossier judiciaire Éliane Kabile, dans le cadre duquel une récente décision du Tribunal Correctionnel du TGI de Paris à conduit à une réponse rendue publique au travers de la vidéo intitulée :
Terroristes, dites merci au Président de la 11ème Correctionnelle du TGI de Paris, il vous offre trois passeports.

Grande-Bretagne: Une enseignante salafiste: « Vous devez tuer les infidèles » (Vidéo)

Le 24/09/2016


chut

NDLR. Va-t-on enfin et quand même imaginer ce qui se passerait si des chrétiens disaient de telles choses des musulmans chez nous. Non, on laisse passer, dire et faire. Qui sommes -nous pour tolérer cela?
 

"On les tue. Si l'un d'eux rejette l'islam, on doit le tuer», répète la femme voilée. "Vous devez tuer les apostats, fouetter les adultères, jeter du haut des bâtiments les plus élevés les homosexuels"

 
 



Dans le film, tourné en secret , en août dernier et diffusé par Live Leak, l'enseignante explique aux filles en burqas dans une école salafiste du Royaume-Uni comment se comporter selon les préceptes du Coran.

"Nous devons haïr celui qui hait Allah" déclare l'enseignante "et aimer celui qui aime Allah: surtout dans un pays comme celui-ci où il y a des non musulmans."

"Ceux-ci sont des musulmans qui ont décidé d'abandonner l'islam. Que ferons-nous? Est-ce que nous allons les tuer? demande la femme, qui répète encore une fois: "Tuer".

Un étudiant demande: "Ceux qui rejettent l'islam?".
"Oui, les tuer. Vous devez les tuer, vous avez compris? Nous sommes en train de parler de l'islam."

Plus de journaux, moins de lecteurs : le pourquoi du comment…



 
 
Le 24/09/2016
Nicolas Gauthier


Il paraît qu’il y aurait un coupable à ce marasme : la fachosphère.

Il paraît que la presse écrite « traditionnelle », ou « mainstream » – pardonnez l’anglicisme -, ne se porterait pas au mieux ; on peine à le croire…
Ce qu’en revanche l’on peut croire, ce sont les chiffres de diffusion de cette dernière ; lesquels sont tout, hormis flambards.

Parisien (-4,9 %), Monde (-1,8 %), Figaro (-2,8 %), même cette Croix (-0,4 %) n’en finissant plus de porter la sienne, et pourtant pas le plus mauvais des quotidiens nationaux.
 Le plus touché du troupeau demeure, évidemment, Libération (-21,5 %), journal portant de moins en moins bien son nom.
 Il est vrai qu’après avoir été la propriété de la famille Rothschild (quel gag !), il est désormais celle de Patrick Drahi, éternel humaniste incompris.
 Il est surtout le folliculaire des vieux jeunes, lectorat que ne vient même pas contrebalancer celui des jeunes vieux.

Petite éclaircie en ce ciel assombri : les ventes de L’Équipe, des Échos et de Présent seraient en hausse.
C’est assez logique, ces trois organes excellant, chacun dans leur registre, à défendre leurs fondamentaux originels : sport, pognon et sacristies tricolores.
Pour les hebdomadaires, ce serait plutôt le temps du reflux que des grandes marées.

L’Express dégringole (-21 %).
 Il est vrai que le même Patrick Drahi est passé par là, que son directeur, Christophe Barbier, excelle plus à accorder le rouge de son écharpe à celui de ses yeux fatigués qu’à l’usage du bon français.