dimanche 19 novembre 2017

Cocktails molotovs, tirs de mortier et voitures incendiées: nuit d'émeute à Mantes-La-Jolie (VIDEOS)

 
 
Cocktails molotovs, tirs de mortier et voitures incendiées: nuit d'émeute à Mantes-La-Jolie (VIDEOS)

© MATTHIEU ALEXANDRE / AFP
Image d'illustration : des pompiers éteignent une voiture brûlée à Paris en juin 2016
 
19 novembre 2017
 
Des émeutiers ont violemment attaqué la police et les pompiers, venus éteindre des voitures en feu au Val-Fourré.

Les forces de l'ordre ont essuyé des tirs de mortier et de cocktails molotovs.
Il s'agirait de «représailles» après une bavure présumée.
Le soir du 18 novembre dans le quartier du Val-Fourré, à Mantes-la-Jolie, une soixantaine d’individus se sont livrés à un violent affrontement avec la police.
Des cocktails molotovs ont notamment été lancés par les émeutiers, alors que la police essuyait également des tirs de mortiers artisanaux et d'autres projectiles.
Venus éteindre des voitures en feu, les pompiers ont eux aussi été pris pour cible, selon le journal Le Parisien.
Des vidéos diffusées sur les réseaux sociaux attestent de la violence des échanges.
 


Une dizaine de voitures ont été incendiées, d'après le quotidien de la capitale, qui précise, citant une source policière, que ces violences, qui durent depuis plusieurs jours à Mantes-la-Jolie, seraient sans doute «des représailles» vis-à-vis d'un cas de violence policière présumé.

Le nègre devient le prête-plume : la grande lessive de la langue française continue

 
Résultat de recherche d'images pour "Louis-Georges Tin"




Il s’agit que le Français de souche expie.
 
Pendant qu’en Libye, des Noirs sont vendus comme esclaves, M. Louis-Georges Tin, qui dirige le Conseil représentatif des associations noires, a une mission autrement urgente : la purification de la langue ; il a le sens des priorités.
Justement, aujourd’hui, le voilà qui exulte : il vient d’obtenir de Mme Nyssen, ministre de la Culture, que le mot nègre, dans le sens de « nègre littéraire », disparaisse et soit remplacé par « prête-plume ».
Bientôt, sans doute, M. Tin rejoindra-t-il Mlle Lââm, philosophe moraliste, qui exigeait il y a peu du CSA qu’il fasse changer le titre Dix petits nègres et réclamait le boycott de la chaîne qui diffusait le feuilleton adapté du fameux roman d’Agatha Christie.
Ces attaques répétées contre le langage (écriture inclusive, féminisation des métiers, suppression du « neutre » dans les masculins génériques, interdiction de certains mots) correspondent évidemment à une censure progressive de la pensée, à sa javellisation : il s’agit que le Français de souche expie.
On n’essaiera pas d’opposer à M. Tin que sa conception littérale, anachronique de la langue française, en effaçant d’un coup d’un seul l’histoire de celle-ci, fait honte à l’intelligence ; ce monsieur est là pour javelliser, non pour nous écouter.

Qui est-il, d’ailleurs, ce Louis-Georges Tin ?

Affaire Ramadan : François Bayrou est vraiment devenu un personnage de Houellebecq

 


Le 19/11/2017
Pascal Célérier

Après Juppé et Borloo, il ne manquait plus que lui, dans le dispositif macronien de l’automne : François Bayrou.

Sorti de sa pénitence d’une saison pour une délicate affaire d’emplois fictifs pesant sur son parti, il revient dans une interview tonitruante au Parisien, au sujet de « l’affaire » (Ramadan), qui lui permet de donner toute la mesure et du catholique et de l’agrégé de lettres. Qu’il fut.

Il se place d’emblée « au-dessus de la mêlée ».
Mais pas de la seule façon qui aurait convenu, celle de notre confrère Nicolas Gauthier renvoyant dos à dos gauche extrême et extrême gauche.
Non, M. Bayrou a choisi le mauvais angle, celui de la laïcité et de l’islam, dont il est un expert patenté, comme chacun sait.
Et, comme toujours quand on choisit un mauvais angle, il s’y pique, s’y cogne et vise mal.
« Cette violence [du débat Mediapart–Charlie] est un symptôme : c’est le malaise exaspéré d’une partie de la société française, y compris dans les milieux intellectuels, à l’égard de l’islam. Or, la définition même de la laïcité fait que ce malaise ne devrait pas exister. »
​‌
On aime particulièrement cette dernière phrase, son « or », son intellectualisme et son conditionnel. Un irréel du présent ? Un potentiel ?
Car oui, ce malaise ne devrait pas exister, et pourtant il existe.
C’est même un très très gros malaise…

samedi 18 novembre 2017

« Le nouveau scandale qui ébranle la mairie de Paris » : le premier adjoint d’Hidalgo accusé de conflit d’intérêts

 
 


Par Koba le 18/11/2017 pour fdesouche

L’opposition municipale soumet au Conseil de Paris, lundi prochain, ce qu’elle considère être un conflit d’intérêt majeur qui vise Bruno Julliard, le premier adjoint à la mairie de Paris et proche d’Anne Hidalgo.

Explications.

Est-ce un simple faux pas ou l’amorce d’un scandale impliquant les rois de la nuit parisienne et la mairie de Paris, en la personne du 1er adjoint d’Anne Hidalgo, l’ancien président de l’Unef Bruno Julliard ?
En charge de la Culture, celui-ci est marié, depuis juillet, à Paul Le Goff, qui vient d’être embauché par la société Noctis, un empire de la vie nocturne parisienne.
Noctis propose à la location, » de jour comme de nuit, des lieux d’exception modulables et adaptables à tout type d’événement, localisés au cœur des quartiers emblématiques de Paris : Champs Elysées, Tour Eiffel, Opéra, Montparnasse, Quais de Seine, Bois de Boulogne… « Or c’est Bruno Julliard qui, à la mairie, attribue les concessions de nombreux lieux de fêtes disponibles dans l’espace public parisien.

Trump: comment peut on être aussi con?

 
 
Un éléphant dans une réserve au Botswana.
 
Un éléphant dans une réserve au Botswana. — Shutterstock/SIPAFace au tollé, Trump gèle l'importation de trophées d'éléphants

B.D. avec AFP
Publié le 18/11/17
 
RETROPEDALAGE: Les associations de défense des animaux et de l’environnement aux Etats-Unis et à travers le monde ont fait savoir leur mécontentement depuis jeudi...
 
Et un rétropédalage, un!
Donald Trump a gelé vendredi soir l’autorisation d’importer des trophées d’éléphants tués au Zimbabwe et en Zambie, vingt-quatre heures seulement après l’annonce très controversée par son administration de réinstaurer ces permis.
En effet, les associations de défense des animaux et de l’environnement aux Etats-Unis et à travers le monde étaient vent debout depuis jeudi contre la décision, qui revenait sur une interdiction imposée par la précédente administration de Barack Obama.

Le président Donald Trump a annoncé sur Twitter le « gel de la décision sur les trophées le temps qu'(il) vérifie les faits sur la conservation », promettant de donner « rapidement » des nouvelles sur la question en compagnie de son ministre des Ressources naturelles, Ryan Zinke.


Le milliardaire républicain semble avoir tenu compte du tollé quasi-unanime de la décision, qui rouvrait la possibilité pour les chasseurs américains de revenir aux Etats-Unis par exemple avec des pieds, des têtes, ou encore de très recherchées défenses d’ivoire d’éléphants.
L’U.S. Fish & Wildlife Service (USFWS), l’agence fédérale américaine chargée des questions de chasse et de pêche, a en effet annoncé jeudi qu’elle allait « émettre des permis autorisant l’importation des trophées d’éléphants chassés par loisir au Zimbabwe à partir du 21 janvier 2016 et jusqu’au 31 décembre 2018 ».
Cela était également valable pour la Zambie, selon son site internet.
L’administration du président républicain exploitait pour ce faire un aspect de la loi américaine sur les espèces en danger, qui stipule que l’importation de tels trophées peut être légale si preuve est apportée que la chasse bénéficie à la conservation plus large des espèces.

Les loups ne se contentent plus d'entrer dans Paris...


Résultat de recherche d'images pour "carmel de verdun"

L’actualité est ainsi faite en ce moment:

- Johnny est à l'hôpital,
- Brûlant la politesse à notre rocker national, le couturier Azzedine Alaïa est mort,
- Saad Hariri est arrivé à Paris et a été reçu par Jupiter,

- Castaner, revenu de rien, est devenu grand chef d'un parti parti de rien,

 Gérard Filoche s'est encore montré plus minable qu'il ne l'était déjà, suffisamment pour que ce qu'il reste du PS veuille l'exclure,
- Des centaines de djihadistes exfiltrés de Raqqa et laissés libres avec l'accord d'Assad et... des Américains,
- Noël dans un peu plus d'un mois,
- Après Raquel Garrido, l'insoumise qui s'en va manger dans la main de Bolloré, c'est François Fillon qui annonce son retrait de la vie politique pour lui aussi aller se vautrer dans le grand capital,
- La France qui accueillera la coupe du monde de rugby,...
Oui, l'actualité est ainsi faite, disais-je, que, comme dirait Jacques, tout cela m'en touche une sans faire bouger l'autre.
A part une info.
A part cette info peu relayée par les grands médias télévisés ou radiophoniques, mais une info qui a sonné à mes oreilles comme celle d'une mort qu'on annonce, de morts à venir dont celle du Sacré: deux barbus ont fait, poliment, irruption dans un carmel du côté de Verdun.
Oh, nous dit la presse régionale, ils étaient certes barbus mais étaient habillés correctement, ils portaient des jeans et n'ont violenté personne.

Philippe loue Castaner, «un excellent général»

 
 


POLITIQUE « Depuis six mois je n’ai eu qu’à me féliciter de ton énergie, de ta compétence, de ta finesse et de ta loyauté la plus totale », a lancé le Premier ministre au nouveau délégué général de La République en marche...


plus

Rennes: deux jeunes racailles d'origine marocaine de 11 ans agressent un étudiant de 20 ans devant le commissariat. Ils étaient déjà recherchés pour cambriolages.

 
 
Les deux mineurs ont reconnu avoir agressé un jeune de 20 ans à un arrêt de bus en face du commissariat. | Ouest-France

Publié le       
 
La police de Rennes a interpellé deux mineurs de 11 ans à la suite d’une agression commise lundi soir vers 23 h sous les grilles du commissariat central.

Les enquêteurs les ont aussi confondus dans huit affaires de cambriolages de commerces.

Ils sont actuellement présentés au procureur.
« Ce sont des gosses. Pour eux, c’est presque un amusement. »

Ce n’est pas tous les jours que les enquêteurs de la sécurité publique du commissariat de Rennes placent des mineurs de 11 ans en retenue judiciaire.
Pour l’un d’eux, déjà connu des policiers rennais, il a fallu faire appel aux tests osseux.
Il prétendait avoir seulement 9 ans et ne pouvait pas être interrogé dans un cadre légal.
Le médecin légiste a levé cette interdiction en évaluent son âge à 11 ans.

Bavière : « mécontents de leur hébergement », de jeunes Afghans saccagent leur foyer

 
 
215023AllemagneBavireAfghanen (1)



Samedi 11 novembre 2017 vers 15h20, une responsable du centre d’hébergement pour demandeurs d’asile non accompagnés de Falkenfels a prévenu la police que plusieurs jeunes saccageaient leur foyer.
 
[…] plusieurs patrouilles ont été envoyées sur les lieux. Sur place, ils ont constaté que l’ensemble du mobilier du centre avait été détruit.
Les jeunes vandales sont des demandeurs d’asile afghans, âgés de 15 ans pour l’un et de 16 ans pour les trois autres. […] 
[…] l’un des vandales de 16 ans a pu être trouvé dans sa chambre et arrêté.
 
 
215023AllemagneBavireAfghanen
 
 
Les trois autres jeunes se sont enfuis dans une forêt voisine après avoir défoncé le pare-brise d’un véhicule de service garé devant le centre.

Islamisme : entre club de foot et carmel, l’infiltration par la ruse !

 
 



 
Ce qui frappe le plus, dans ces deux affaires, c’est encore une fois la naïveté.

Le problème, avec les manipulateurs, les fanatiques et les pervers, c’est que n’ayant pas leur esprit tordu, on est généralement incapable d’anticiper leur comportement.
D’où le succès de leurs entreprises.
C’est un chemin, hélas, que sont en train d’emprunter les fanatiques islamistes, comme le prouvent deux faits divers relatés dans l’actualité du jour.
On apprend ainsi que deux hommes, deux barbus (mais c’est la mode !), vêtus en jeans et baskets, se sont présentés à la sœur tourière du carmel de Verdun, demandant benoîtement s’ils pouvaient accéder à la chapelle.
L’office de vêpres allait commencer.
La sœur a dit oui.
Ils sont donc allés à la chapelle, y ont « prié en arabe », puis, rapporte l’évêque Mgr Gusching, « ils se sont présentés comme des annonciateurs » et ont dit aux religieuses : « Si vous ne vous convertissez pas, vous irez en enfer. »
Enfin, ils ont écrit « Allah Akbar » sur le livre d’or de l’église, puis sont repartis comme ils étaient venus.
Cette histoire, sorte de parabole, est pleine d’enseignements.
J’y apprends tout d’abord que le monde de l’Église a changé.
Dans mon enfance ne pénétraient au carmel que les religieux.
On n’y aurait pas accepté deux quidams pour venir faire la causette avec les contemplatives.

Et maintenant, voici les attaques à la diligence contre Chronopost !

 
 


Le 18/11/2017


La liste de nos concitoyens interdits de pénétrer dans les ghettos ethniques tend à s’allonger.
 
Les pompiers embuscadés, nous le savions.
Les policiers caillassés, nous le savions.
Les médecins agressés dans leur cabinet, nous le savions.
Mais la liste de nos concitoyens interdits de pénétrer dans les ghettos ethniques tend à s’allonger, notre République insouciante les ayant laissé se développer à la périphérie de nos villes et parfois même dans certains arrondissements de nos métropoles.
Le Parisien, France 2, Fdesouche et bien d’autres médias viennent de lever le voile sur une autre profession.
On vient, en effet, d’apprendre que Chronopost a pris la décision d’interdire l’accès de « certains quartiers » à ses livreurs.
À l’heure où notre sémillant Président a décidé d’accélérer une politique de la ville qui n’a servi à rien d’autre que d’appauvrir le budget de Bercy, cela fait tache, n’est-ce pas ?
Toujours est-il que l’inadmissible, celui d’un État incapable de maîtriser la chienlit de centaines de territoires perdus, perdure et s’amplifie.
Depuis plusieurs mois déjà, Chronopost ne livre plus sur le champ de bataille que sont devenues certaines cités où il ne fait plus bon ni vivre ni même passer quelques minutes.
« Priorité à la sécurité de nos chauffeurs », répond l’entreprise aux destinataires des paquets qui sont déposés dans le réseau Chronopost.

vendredi 17 novembre 2017

Energies renouvelables : mais où sont donc passés les emplois promis ?



Energies Renouvelables Emplois
 

16 novembre 2017
Michel Gay 

Energies renouvelables : mais où sont donc passés les emplois promis ?

Le développement des énergies renouvelables devait créer 100 000 emplois en France en quelques années selon les déclarations de Ségolène Royal (alors Ministre de l’écologie) en août 2015, lors de la promulgation de la loi de transition énergétique pour la croissance verte (LTECV).
Mieux encore.
Delphine Batho, qui l’avait précédé à ce poste, déclarait en décembre 2012 “La prévision, à ce jour, sans effort supplémentaire de l’Etat, c’est 295.000 créations d’emplois d’ici 2020. Quand on dit 100.000 emplois en trois ans, c’est un objectif crédible, réaliste“.
L’ex-députée de l’Ardèche, Sabine Buis, s’enthousiasmait encore en octobre 2013 des milliers d’emplois supplémentaires qu’allaient créer les énergies solaires et éoliennes.
Benoit Hamon, l’ancien ministre délégué à l’Economie sociale et solidaire, a même réaffirmé en mars 2017 «Cette transition énergétique va être riche en emplois. Là où on fait de l’énergie renouvelable, on fait six fois plus d’emplois qu’avec de la production d’énergie classique ou nucléaire».
 
Est-il besoin de rappeler les autres promesses fallacieuses de centaines de milliers d’emplois qui auraient dû accompagner le développement des énergies renouvelables ces dernières années ?
 
Quel est le bilan aujourd’hui ?

Un vent froid souffle sur les industriels de l’éolien” indique Véronique Le Billon dans « Les Echos » du 10 novembre 2017.
L’industriel allemand Siemens, qui a déjà abandonné la construction de panneaux solaires devant la concurrence chinoise, mais qui reste encore impliqué dans les éoliennes, s’apprête à supprimer plus de 10 000 emplois en Allemagne.

Islam: provocation


"Favoritisme" à l'INA ? 18 mois de prison et 40 000 euros d'amende requis contre Mathieu Gallet

  
 
Mathieu Gallet, aujourd'hui président de Radio France, est accusé de "favoritisme" lorsqu'il était à la tête de l'INA. - Thomas SAMSON / AFP
 
Le parquet de Créteil a requis contre Mathieu Gallet, l'actuel président de Radio France, 18 mois de prison avec sursis et 40 000 euros d'amende pour des faits de "favoritisme" lorsqu'il était à la tête de l'Institut national de l'audiovisuel (INA).
 
Diriger l'Institut national de l'audiovisuel implique-t-il forcément des abus ?
Après Agnès Saal, condamnée en 2016 à 4 500 euros d'amende pour ses notes de taxi faramineuses (40 000 euros en six mois) lorsqu'elle était directrice de l'INA, c'est au tour de Mathieu Gallet, actuel patron de Radio France, de risquer une grosse sanction pour sa gestion des marchés publics lorsqu'il dirigeait cet établissement public.
 
Le parquet de Créteil, après onze heures d'audience au tribunal correctionnel, a réclamé dans la nuit de jeudi 17 novembre, 18 mois de prison avec sursis et 40 000 euros d'amende contre Mathieu Gallet pour des faits de "favoritisme" lorsqu'il était aux manettes de l'INA de 2010 et 2014.
Il est notamment soupçonné d'avoir favorisé, au détriment des règles entourant les marchés publics, certaines sociétés de conseil.
 
La note est salée puisqu'elle dépasse les 400 000 euros.
 
Un "coach personnel" payé avec "l'argent public" ?
Les juges ont essayé d'éclaircir les conditions d'embauche et le rôle exact de Denis Pingaud, recruté officiellement par Mathieu Gallet comme "conseiller externe", pour la communication de l'institut.

L’histoire secrète de la dynastie Ramadan

 
 

Par le 17/11/2017 pour fdesouche.com
 
Sexe, espionnage, charia… Alors que l’islamologue Tariq Ramadan est accusé de viol, enquête sur une famille très controversée.
 

Le 4 août 1995, Saïd Ramadan, le père de Tariq et de Hani Ramadan, s’éteint à 69 ans dans un hôpital genevois.
Ni la presse suisse ni la presse internationale ne consacrent la moindre ligne à sa disparition.
Gendre de Hassan al-Banna, fondateur des Frères musulmans égyptiens, Saïd Ramadan a pourtant été le pionner de l’islam radical en Europe.
Docteur en droit de l’université de Cologne en 1959 pour sa thèse La Charia.

Le droit islamique, son envergure et son équité, il avait reçu pour mission de la part des Saoudiens d’islamiser le Vieux Continent.

Cette croisade à l’envers, financée par les pétrodollars du Golfe, est relatée par le journaliste suisse Sylvain Besson dans La Conquête de l’Occident.
Le projet secret des islamistes (Seuil), paru en 2005. (…)
Saïd Ramadan est très proche de Sayyid Qutb, tenant d’une idéologie islamiste radicale.
Le père du djihadisme apocalyptique développe la thèse que la majorité des musulmans, trop ignorants, ne sont pas de vrais musulmans.
On peut donc les occire.
Ils ne méritent pas mieux que les «  mécréants  » et les «  incrédules  ».
Sayyid Qutb sera emprisonné par Nasser et pendu en 1966.
En revanche, Saïd Ramadan, pourchassé par le régime, parvient à quitter l’Égypte.
Il se réfugie en Arabie saoudite, puis en Syrie, au Liban, avant de débarquer sur les bords du lac Léman en août 1958.

TVL, journal du vendredi 17 nov. 2017: La fin des prières de rue ?

 



Ajoutée le 17 nov. 2017
 
01:04 - Politique / La fin des prières de rue ?
04:28 - Société / Le Blanc-Mesnil face à la division pavillonnaire
06:55 - Europe / UE : un sommet “social” contre le populisme
09:07 - International / Le mariage homo à s’invite en Asie
12:02 - L’actualité en bref
19:01 - La France de Campagnol

« Il faut euthanasier tous les grand-parents car ils sont nuisibles pour les enfants ! » L’édito de Charles SANNAT



« Il faut euthanasier tous les grand-parents car ils sont nuisibles pour les enfants ! » L’édito de Charles SANNAT


Mes chères impertinentes, mes chers impertinents,
 
Oui, vous avez bien lu, j’espère déjà que ce simple titre vous fait vous pincer, en vous disant, non, je rêve !

Qu’est-ce qu’il lui prend au père Sannat de vouloir euthanasier tous les grands-parents de France, et du monde entier d’ailleurs tant qu’on y est ?
Il veut un “géronticide” ? Il est devenu fou !
Eh bien non, fou, certainement pas, je vous concéderais tout juste un petit côté un brin provocateur ! Mais il s’agit d’une provocation pour la bonne cause et vous allez très vite comprendre pourquoi !
 
« Les grands-parents auraient un impact négatif sur la santé des enfants »

Les grands-parents auraient donc un impact négatif sur la santé des enfants, et cela n’est pas mon titre un poil outrancier mais celui d’un article fort sérieux de BFM TV qui relaie une étude non moins sérieuse de nos amis anglais sur la dangerosité désormais scientifiquement établie des grands-parents qui nuisent grandement à la santé de leurs petits-enfants.
Et, oui, disons-le, cette étude me fait hurler.
Cet article me fait crier ma détestation de cette folie qui n’est pas la mienne mais bien celle d’une société toute entière devenant entièrement tarée.
Et ce qui arrive n’est pas le fruit du hasard, mais le résultat des coups de boutoir du système totalitaire marchand qui a besoin de détruire tous les liens familiaux et sentimentaux comme j’ai déjà eu l’occasion de l’expliquer dans mon édito consacré à nos enfants qui deviennent tous crétins.
 
Les grands-parents sont un danger… Puis les parents aussi seront dangereux !

Je reste ébahi et sidéré par ce genre de campagne qui ne peut qu’aboutir à la déstructuration des liens entre les individus, des liens ancestraux et des différences évidentes, et des différences ne signifient pas des supériorités, ou des infériorités mais simplement que c’est différent.
Et vous savez quoi ?

Une nouvelle circulaire va permettre la réquisition de logements privés pour y installer 10.000 immigrés « syriens »

 


par 17 novembre 2017

Propriétaires, voici de quoi trembler.

Mardi soir, le « délégué interministériel à l’hébergement et à l’accès au logement » a adressé une nouvelle circulaire  à tous les préfets ainsi qu’à des associations payées pour trouver des logements pour les immigrés.
Cette circulaire a pour thème « la captation, dans le secteur privé, de logements au profit des réfugiés réinstallés syriens ».
En clair, elle va tout simplement permettre à l’Etat, par l’entremise des préfets, de réquisitionner des logements jugés inoccupés afin d’y loger 10.000 demandeurs d’asiles dits syriens (on sait que beaucoup de passeports syriens ont été achetés par des immigrés d’origines diverses, car il plus facile d’obtenir le statut de réfugié en se faisant passer pour syrien).
Les préfets vont bien sûr se rabattre sur les maires pour mettre en application cette circulaire scandaleuse.

Et pendant ce temps, combien d’immigrés ont-ils été logés à l’Elysée, à Matignon, chez les ministres, préfets, etc ?
 
Quand donc les Français vont-ils faire entendre une véritable colère et mettre un coup d’arrêt à cette immigration de grand remplacement ?

6,2 milliards d’euros de bénéfices, pourtant des milliers de licenciements en préparation !

 
 
6,2 milliards d’euros de bénéfices, pourtant des milliers de licenciements en préparation !
 
par | 17 Nov 2017 |
 
C’est le magazine Challenges qui relaie une dépêche de l’AFP nous apprenant que le Groupe Siemens se prépare à supprimer des milliers de postes (4 000).
 
Le patron de Siemens Joe Kaeser vient d’annoncer des “coupes douloureuses”.
“Nous devons nous attaquer aux difficultés structurelles de certaines activités”, a-t-il glissé sans précisions, préférant détailler l’année “record” de Siemens : un bénéfice net de 6,2 milliards pour son exercice décalé 2016-17, en hausse de 11 % sur un an, et 83 milliards d’euros de chiffre d’affaires.
Alors évidemment, pour le moment, les résultats sont très bons et Siemens gagne des milliards. Pourtant, et je vous laisse lire l’article de cette édition consacré à la puissance de calcul détenue par la Chine qui est désormais le leader mondial avec le nombre le plus important de supercalculateurs détenus !

Une église vandalisée en Gironde : c’est la routine !

 
 
Sud Ouest


Le 17/11/2017
Philippe Kerlouan

Dans l’indifférence quasi générale. Il fallait en trouver l’information dans la presse régionale.

Une église vandalisée en Gironde, près de Lugos.
Dans l’indifférence quasi générale.
Il fallait en trouver l’information dans la presse régionale.
Sans faire preuve de mauvais esprit, s’il s’était agi d’une mosquée, les médias nationaux s’en seraient assurément fait l’écho.
Elle est pourtant jolie, cette petite église romane du XIe siècle, perdue dans la campagne, classée monument historique en raison de la présence d’une peinture murale représentant le pèlerinage de Saint-Jacques-de-Compostelle.
Elle respire le passé comme le recueillement.
Ouverte jour et nuit : assez éloignée du village, c’était une charge trop lourde de l’ouvrir et de la fermer tous les jours.
Surtout, on croyait que son caractère sacré et son âge la mettaient à l’abri des profanations.
Les faits ont été constatés vendredi dernier, le 10 novembre, en fin d’après-midi.
Le président de l’association des Amis de Saint-Michel du Vieux Lugo témoigne : « Les trois grandes statues ont été brisées, tout ce qui pouvait être cassé l’a été. Les bancs ont été couchés. Pourquoi tant de haine ? »
Il va falloir réparer ce qui est réparable et, sans doute, limiter les heures d’ouverture.
La compagnie de gendarmerie d’Arcachon a ouvert une enquête et recherche les auteurs de cet « acte de vandalisme ».