jeudi 23 mars 2017

TVL, journal du jeudi 23 mars 2017: Terrorisme / Attentats islamistes : au tour de Londres

La chaine subit actuellement une attaque de HACKERS

 



Ajoutée le 23 mars 2017
 
01:54 Cap sur l’Elysée
09:31 Terrorisme / Attentats islamistes : au tour de Londres
15:24 Islam / Mosquée de Clichy : “on ferme !”
19:27 Economie / L’argent sale russe passait par Londres
21:00 International / Exercice militaire russe en Crimée
23:33 L’actualité en bref
27:26 La France de Campagnol

Le racisme antiblanc

Le 23/03/2017



 

Macron, mensonges et enfumage

Le 23/03/2017



 
 
Ajoutée le 19 mars 2017
 
Emmanuel Macron nous est souvent présenté dans les médias comme un homme brillant, un génie ou un philosophe, qui incarnera la rupture avec le quinquennat d’Hollande.

Mais lorsqu’on examine son parcours on se rend compte qu’il y a de forte chance qu’il incarne plutôt la continuité.
 C’est ce qu’on va voir dans cette vidéo.

« Mélenchon, moraliste, est-il aussi minable que les autres ? » L’édito de Charles SANNAT

Le 23/03/2017


Charles Sannat
23 mars 2017
Mes chères impertinentes, mes chers impertinents,
 
Vous vous souvenez peut-être de cette remarque acerbe de Marine Le Pen lors du débat de lundi concernant la probité de Mélenchon, ce dernier refusant d’être mis dans le même panier que Le Pen ou Fillon poursuivis par la justice.
 
Marine Le Pen lui faisait remarquer que cela pouvait « vite changer », sous-entendu « mon petit gars, tu ferais mieux de ne pas trop la ramener, vu tout ce que l’on sait sur toi »…
Du coup, aujourd’hui, c’est le tour de Mélenchon dans Capital, ou encore de Moscovici dans je ne sais plus quel journal en raison lui aussi de son amour inconsidéré des beaux costumes offerts gratuitement par les fournisseurs de vins de l’Élysée et de Matignon… ; vu le prix des costumes, on doit bien picoler dans les palais de la ripoux-blique aux frais des pauvres con-tribuables que nous sommes !!
Mais ce n’est pas tout, dans ce pays devenu totalement fou et ayant perdu tout repère, l’ex bien éphémère ministre de l’Intérieur Bruno Le Roux, qui a su exploiter ses pauvres petites filles mineures en les faisant cravacher à l’usine de l’Assemblée nationale dans les pires conditions de travail, est désormais érigé en exemple par la gauche.
 
Le Roux, cet exemple à suivre !
 
 
Il faudrait donc suivre l’exemple de Le Roux…
 N’en jetez plus la coupe est pleine…
Sauf qu’en fait, vous allez vite voir que la coupe va déborder très rapidement car à l’heure du grand déballage, les dégâts risquent d’être considérables !
Je vous ferai copie sans doute, dans l’édition de demain, de la liste des 117 députés qui font travailler femmes ou enfants à l’Assemblée.
Oh, rassurez-vous, la bonne gauche bêlante sur les pauvres gentils pauvres dont elle se fout en réalité éperdument est largement représentée, de même que notre bonne droite moraliste…
 
Halte aux rodomontades de Mélenchon le « vertueux »…

Décryptons le Macron !

 


Shutterstock

Le 23/03/2017
Gabriel Robin

 On est en droit de se demander si Emmanuel Macron n’appartiendrait pas au genre du cyborg, voire à celui du pur robot programmé et télécommandé.

À l’heure où les intelligences artificielles sont si développées que leurs réseaux de neurones sont capables de comprendre la structure grammaticale de textes complexes, on est en droit de se demander si Emmanuel Macron n’appartiendrait pas au genre du cyborg, voire à celui du pur robot programmé et télécommandé.
J’en veux pour preuve son ultime argumentaire lors du « Grand Débat », qui lui a valu les moqueries de Marine Le Pen.
 Oui, Emmanuel Macron parle parfois pour ne rien dire, dévoilant le « vide abyssal » de sa pensée.

Couché par écrit, le texte deviendrait presque incompréhensible.
Le problème ne tient d’ailleurs pas dans la difficulté du propos, assez simple au fond ; mais dans la nature même de cette longue phrase qui n’a que peu de rapports avec la langue française.

« La politique de la France, une indépendance de la France, non pas pour s’y fondre, non pas pour s’y confondre », disait ainsi Emmanuel Macron à la toute fin du « Grand Débat », faisant passer les phrases ampoulées de Christiane Taubira pour du Voltaire.
Celui que son épouse Brigitte qualifie de génie semble inapte à formuler une phrase intelligible.

Attentat de Londres : chaque fois, les mêmes phrases creuses…

 

Le 23/03/2017

 
Fortes détonations, coups de feu, voiture bélier, capitale frappée en plein cœur… Les mots qui font peur étaient de retour…
 
 Les mots qui font peur étaient de retour, ce mercredi après-midi, après ce nouvel attentat à Londres. Un assaillant a lancé sa voiture sur la foule devant le Parlement britannique avant de poignarder un policier.
 Il a été abattu par la police.
Et en tout début de soirée, on nous confirme le « bilan » : quatre morts (dont « l’assaillant ») et une vingtaine de blessés [Les autorités annonçaient ce jeudi matin cinq morts et une quarantaine de blessés].
 Parmi eux, trois lycéens bretons de l’établissement Saint-Joseph de Concarneau, dans le Finistère, partis en voyage scolaire…
 Pauvres enfants… Et pauvres parents…
Une heure après le début des événements, la police britannique a fait savoir sur Twitter qu’elle les considérait comme un « attentat terroriste jusqu’à preuve du contraire ».
Tiens, en France on aurait dit l’inverse…
Au moins aurons-nous échappé à la théorie du « déséquilibré ».
Ou à celle du « loup solitaire », qui n’est plus en grâce depuis que, chaque fois, on s’est aperçu après coup que le prétendu terroriste isolé était en réalité entouré de tout un réseau, sinon terroriste, du moins issu du banditisme ou de la grande délinquance.
Au cours de son journal de 20 h, France 2 évoque un « Jamaïcain converti à l’islam radical et connu des services de renseignement ».

Paris. Hommage aux centaines de SDF morts en 2016

Le 23/03/2017


Le collectif "Les Morts de la rue" a recensé plus de 500 décès de SDF en 2016.

 
Le collectif "Les Morts de la rue" a recensé plus de 500 décès de SDF en 2016. | Reuters

Publié le
 
Plus de 500 SDF ont trouvé la mort dans la rue en 2016. Le collectif Les Morts de la rue leur ont rendu hommage à Paris ce mardi.
 
Mihaela, 14 mois, morte en mars à Lille, Marie-Rose, 96 ans décédée à Marseille en juillet…
 Au moins 501 personnes sans abri se sont éteintes en 2016, selon un décompte du collectif Les Morts de la rue, qui leur rend hommage mardi.
Les noms de ces « morts de la rue », qui ont poussé leur dernier souffle sur un banc, dans un parking, une cage d’escalier ou le quai d’un métro, sont égrainés au micro par des bénévoles.
Parfois en donnant leur nom, prénom, âge, parfois en ne livrant seulement que quelques informations lapidaires « un homme, cinquante ans environ », le sans-abri ayant emporté ses secrets dans la mort.
 
« La rue tue plus que les attentats »

Le collectif a installé un « cimetière éphémère » place du Palais royal à Paris, où ont été disposées des plaques au nom des défunts.
Mardi après-midi, les passants peuvent s’y recueillir ou déposer des fleurs.

Un livre accuse François Hollande de basses manœuvres pour détruire ses adversaires politiques

Le 23/03/2017


 
François Hollande le 8 septembre 2016 à Paris (Christophe Ena / AFP)
 
22/03/2017 | 13h22

A lire sur valeursactuelles.com          
           
François Hollande est-il pour quelque chose dans la déconfiture de certains de ses adversaires politiques ?

C’est ce que suggère un livre à paraître, Bienvenue Place Beauvau, Police : les secrets inavouables d’un quinquennat (éd. Robert Laffont), des journalistes d’investigation au Canard enchaîné Didier Hassoux et Christophe Labbé (déjà auteurs de L’Espion du président en 2012) et Olivia Recasens, journaliste indépendante.
Que contient cet ouvrage ?

“Difficile de ne pas voir la patte de Hollande”

D’après les bonnes feuilles publiées par l’hebdomadaire Valeurs Actuelles, il décrit un vaste système de surveillance de ses adversaires mis en place par François Hollande depuis son arrivée à l’Élysée. Ce “cabinet noir” aurait eu pour objectif de discréditer les concurrents du président à l’élection présidentielle, en particulier Nicolas Sarkozy et  Manuel Valls, son propre Premier ministre.
Les auteurs écrivent ainsi, de manière éloquente, à propos des “affaires” et révélations sur la vie privée des candidats :
“Derrière ces ennuis à répétition qui ciblent les principaux rivaux du président sortant, difficile de ne pas voir la patte de Hollande”.
Ainsi certaines fuites d’informations dans la presse sur la vie privée de certains responsables politiques à des fins malveillantes ne seraient pas étrangères au président de la République.

mercredi 22 mars 2017

Trois lycéens bretons blessés dans les attaques de Londres, dont deux gravement

Le 22/03/2017
 
 
Trois lycéens bretons blessés dans les attaques de Londres, dont deux gravement

© Hannah Mckay Source: Reuters
Au moins une dizaine de personnes ont été blessées suite à l'attaque sur le pont Westminster
 
22 mars 2017, 18:55
- Avec AFP
 
L'attaque devant le parlement britannique, qualifiée de terroriste par la police, a causé le 22 mars la mort de plusieurs personnes.
 
Au moins une dizaine de personnes ont été blessées, dont trois lycéens français qui étaient en voyage scolaire.
Trois élèves du lycée Saint-Joseph de Concarneau, qui se trouvaient en voyage scolaire outre-Manche, figurent parmi les blessés de l'attaque survenue mercredi à Londres, a déclaré le Quai d'Orsay dans un communiqué.
«Nous avons trois blessés dont deux graves, avec des fractures lourdes mais il n'y a pas de pronostic vital engagé», a déclaré le sous-préfet de Châteaulin Bernard Musset.
Le ministre des Affaires étrangères Jean-Marc Ayrault assure «les familles de nos compatriotes concernés de son soutien dans ce moment difficile», déclare ce communiqué du porte-parole du Quai.

Selon la préfecture du Finistère, deux des trois élèves blessés sont dans un état grave.

 «Il s'agit d'un groupe de 92 ou 93 élèves. Sur les trois blessés, deux sont dans un état grave», a déclaré à l'AFP Bernard Musset, le sous-préfet de Châteaulin de permanence, qui ne peut préciser si leur pronostic vital est engagé.
François Hollande a annoncé qu'«un avion de la flotte gouvernementale française partirait dès ce 22 mars 2017 au soir pour Londres avec les familles des trois étudiants blessés», selon un communiqué de l'Elysée.

Lire aussi : Premières images de Westminster après les coups de feu entendus près du parlement britannique
source

TVL, journal du mercredi 22 mars 2017: Islam / La mosquée de Fréjus toujours debout

 


Ajoutée le 22 mars 2017
 
02:40 Cap sur l’Elysée
09:45 Islam / La mosquée de Fréjus toujours debout
12:37 Environnement / Les “sans papiers” du vin bio
15:30 Economie / Sortie de l’euro : pas si grave ?
18:10 International / Inde : gagner les élections contre l’islam
20:48 L’actualité en bref
24:35 La France de Campagnol

Erdogan: "Demain, aucun Européen ne pourra faire un pas dans la rue en sécurité"

Le 22/03/2017

    
 
Christophe Da Silva (avec AFP)
22/03/17 - 12h59 

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a déclaré mercredi qu'aucun Européen ne pourrait plus "faire un pas dans la rue en sécurité" si l'Union européenne (UE) maintenait envers la Turquie une attitude qu'il a jugée hostile.
 
Le président turc Recep Tayyip Erdogan a déclaré mercredi qu'aucun Européen ne pourrait plus "faire un pas dans la rue en sécurité" si l'Union européenne (UE) maintenait envers la Turquie une attitude qu'il a jugée hostile.

Menaces claires

"Je m'adresse une nouvelle fois aux Européens (...) La Turquie n'est pas un pays qu'on peut bousculer, dont on peut jouer avec l'honneur, dont on peut expulser les ministres", a grondé M. Erdogan lors d'un discours à Ankara.

"Si vous continuez..."

"Le monde entier suit ce qu'il se passe de très près.
 Si vous continuez de vous comporter de cette manière, demain, aucun Européen, aucun occidental ne pourra plus faire un pas en sécurité, avec sérénité dans la rue, nulle part dans le monde", a-t-il ajouté.

7sur7.be


Londres : attentat terroriste islamique au parlement

Le 22/03/2017



Toutes les infos sont à l’heure de France.

  • Ce qu’on sait à 19:00 :
  • Un policier a été poignardé à mort à l’intérieur du parlement par un jihadiste, prêcheur britannique de Clapton connu pour ses messages de haine, Abu Izzadeen, qui a été blessé par balles par un autre policier.
  • Deux autres policiers ont été blessés. Le même attaquant avait précédemment fauché des passants sur le pont Westminster et blessé 10 personnes, certaines gravement. 
  • Une femme est décédée de ses blessures.
  • Une autre personne est décédée.
  • Une femme a été repêchée dans la Tamise, elle est vivante.
  • 3 étudiants français font partie des victimes du pont.
  • Le quartier est toujours bouclé, l’opération est toujours en cours, et des quartiers de Londres ont été placés en no-go zones.
Plus d’informations dès qu’elles nous parviennent, rafraîchissez régulièrement cette page.


Correction : l’auteur de l’attentat ne serait pas Abu Izzadeen qui est toujours en prison selon son avocat.

Une femme musulmane passe devant une victime de l’attentat, apparemment indifférente :



20:56 ; Westminster est maintenant évacué.
19:03 : nouveau bilan : 3 morts et 20 blessés. Nous refusons de compter le terroriste parmi les morts.19:00 : le terroriste est un imam, il s’appelle Abu Izzadeen, il est de Clapton.
18:57 : maintenant la police indique qu’il n’y a pas de second suspect.
18:56 : extrêmement graphique – premières photos des victimes.






18:50 : des écoliers qui visitaient le parlement sont maintenant évacués.
18:49 : contre-ordre : les personnes présentes à l’intérieur du parlement pourraient être retenues encore 90 minutes.
18:46 : la police demande aux députés et personnels présents toutes vidéos et photos pour enquêter.
18:44 : le Président Trump a téléphoné à Theresa May et lui a présenté ses condoléances et son soutien face à la terreur islamique.
18:42 : photo du policier qui a été poignardé à mort par le terroriste. RIP. On imagine qu’il a une famille vers laquelle il ne rentrera pas ce soir.
 
 
18:41 : environ 600 députés et collaborateurs sont maintenant évacués de Westminster (photo) :
 
 
18:34 : L’Etat islamique vient de célébrer l’attentat de Londres en chantant Allahu Akbar dans des messages secrets.
18:32 : la police a placé certains quartiers de Londres en no go zones.
18:30 : il y aura une importante présence policière ce soir à Londres.
18:24 : plusieurs sources confirment qu’une autre personne se trouvait dans la voiture, et est activement recherchée.
18:20 : la police recherche l’autre suspect.
18:19 : Selon la BBC, il y avait 2 terroristes dans la voiture.
18:18 : la femme repêchée dans la Tamise est vivante !
18:15 : 3 lycéens de Concarneau sont parmi les blessés. Ils marchaient sur le pont et ont été fauchés. L’un d’eux a été projeté sur le capot de la voiture.
18:12 : Le nouveau bilan est de trois morts.
18:07 : l’atmosphère à l’intérieur du parlement s’est calmée.
18:06 : selon Sky News, 3 policiers ont été blessés.
18:05 : Theresa May va diriger une réunion du Comité d’urgence Cobra du gouvernement.
18:03 : journaliste : « nous sommes maintenant évacués du bureau de la presse du parlement »
18:00 : communiqué de Pauline Cranmer, assistant directrice du service des ambulances :
« nous confirmons avoir traité au moins 10 personnes sur le pont Westminster et avons mis plusieurs hôpitaux en alerte. Nous avons été appelés à 14:40 et la première ambulance est arrivée 6 minutes plus tard. »
 
17:56 : nouvelle photo du terroriste.


17:55 On apprend que le ministre des Affaires étrangères Tobias Ellwood a tenté de sauver le policier qui a été poignardé. Il lui a fait du bouche à bouche, en vain.
17:51 : première photo du terroriste, blessé au sol. Il porte la barbe et a l’air islamiste.



17:48 : la police demande aux gens d’éviter le quartier du parlement, Whitehall, Victoria Station etc.
17:46 : une femme a été repêchée de la Tamise après avoir sauté/tombé du pont Westminster durant l’attaque à la voiture bélier.
17:44 : la police fait un appel au public et demande des photos et des vidéos à envoyer sur ce site : ukpoliceimageappeal.co.uk
17:40 : nouveau bilan, 2 morts et 12 blessés.
17:30 : la police interdit de se déplacer à l’intérieur du parlement.
17:29 : Whitehall est bouclé. Des milliers d’employés à l’intérieur.
17:28 : Les Affaires étrangères et le Commonwealth sont bouclés.
17:19 : alerte à la bombe véhicule suspect près du métro.
17:16 : une femme est morte sur le pont Westminster et plusieurs victimes gravement blessées.
17:08 : la police inspecte le parlement de pièce en pièce.


17:04 : la police demande aux gens de rester écartés, ne sait pas si l’attaque est terminée.


17:02 : vidéo : un témoin : « c’était épouvantable, absolument épouvantable »


17:01 : des snipers de la police ont été postés à l’extérieur du parlement.
16:59 : journaliste à l’intérieur du parlement : « policiers armés dans le bâtiment, des centaines de personnes bouclées, un homme s’est évanoui près de moi. Atmosphère très tendue. »
16:57 : un témoin déclare avoir vu au moins deux corps au sol et un dans l’eau, au pont Westminster.
16:55 : vidéo aérienne de la situation là où la voiture a fauché les piétons.


16:54 : le Président Trump a été informé de la situation au parlement britannique.
16:53 : police lourdement armée y compris l’unité antiterroriste du MET tout autour du parlement.
16:51 : « chaos total à l’intérieur du parlement, terrible communication. Les gens sont envoyés dans un endroit et puis la police dit autre chose » (témoin à l’intérieur du bâtiment)
16:49 : les députés ont été déplacés 20 par 20 vers l’immeuble Norman Shaw, le plus éloigné du pont de Westminster.
16:48 : à l’intérieur du parlement, la police crie : évacuez ! évacuez ! (source dans le parlement.
16:47 : la sécurité est renforcée à 10 Downing Street et dans le centre de Londres.
16:46 : le terroriste n’est pas mort, il a été transporté sous haute surveillance policière vers un hôpital.
16:45 : vidéo (très sensible) des premiers instants après l’attaque :


16:44 : des sapeurs-pompiers se dirigent vers le parlement.


16:42 : les parlementaires ont reçu l’ordre de s’écarter des points de rencontre et de s’enfermer dans leurs bureaux (source à l’intérieur du parlement)
16:41 : un employé à l’intérieur du parlement : « l’atmosphère à l’intérieur est tendue et chaotique »
16:40 : Selon une personne dans le Parlement, la police suspecte une voiture garée près du pont Westminster.
16:38 : on se souvient que le maire de Londres, Sadiq Khan, a déclaré que les attentats terroristes « font partie de la vie dans une grande ville ». Demander ainsi aux gens de se résigner ?
16:37 : des policiers continuent d’arriver, en civil et en uniformes.


16:36 : Scotland Yard déclare que l’attaque est traitée comme un « incident terroriste ».
16:29 : le terroriste est un musulman (décrit comme d’origine moyen-orientale par des témoins)
16:28 : nouveau bilan : un mort (policier)
16:26 : d’après un témoin, la police a tiré très rapidement.
16:24 : le président du parlement a informé les parlementaires qu’ils ne peuvent pas sortir. La session du jour est suspendue.
16:20 : L’attaquant a fauché des passants sur le pont Westminster, blessant au moins 10 personnes, avant d’attaquer un policier au couteau au parlement.
16:16 : vidéo : un cordon de sécurité est installé tout autour du parlement.




16:20 : il semble se confirmer qu’il n’y avait qu’un seul terroriste qui a commis les deux actions.


16:16 : la police a interdit tout mouvement de bateaux sur la Tamise.
16:13 : bilan, 12 blessés : 10 sur le pont fauchés par une voiture, et 2 à la porte du parlement.
16:11 : la Première ministre May a été emportée dans une voiture en dehors des lieux. L’attaquant est mort, le policier est blessé.
16:09 : des policiers armés et munis de boucliers sont arrivés et passent le Parlement au peigne fin.
16:06 : un hélicoptère ambulance a atterri sur le parterre du Parlement
16:04 : le conducteur de la voiture a tenté de fuir en courant avant d’être abattu.
15:59 : bilan provisoire, 12 blessés répartis en deux attaques : une avec une voiture, l’autre avec un couteau.
15:58 : un homme armé d’un couteau (ou d’une hache) a blessé un policier à la porte du parlement et a été tué.
15:53 : info confirmée, une voiture a fauché 12 personnes puis s’est jetée sur les grilles du Parlement (photo).


15:52 : la police demande aux journalistes de rester dans leurs bureaux au Parlement.
15:52 : une voiture a foncé sur 5 personnes sur le pont Westminster (vidéo)


15:52 : deux hommes sont blessés au sol près du Parlement.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Christian Larnet pour Dreuz.info.
 

Affaire Bruno Le Roux, nouveau rideau de fumée pour cacher les casseroles de Macron révélées durant le débat de TF1

Le 22/03/2017


 
    dans Politique par 22 mars 2017
 
Pour mieux protéger la candidature véreuse d’Emmanuel Macron dénoncée lundi-soir sur TF1, notamment par Benoît Hamon, au cours du débat de la primaire du 1er tour des Présidentielles, le ministre de l’intérieur Bruno Le Roux a été sacrifié pour leurrer les électeurs qui commencent à trop bien comprendre la propagande et la protection médiatique et judiciaire dont bénéficie Macron.

Le débat de lundi soir a été très révélateur de ce point-de-vue.
 La ficelle Le Roux est grosse, surtout quand on observe qu’elle a été lancée comme par hasard sur TMC, immédiatement relayée sur « BFMacron« , deux des chaines de Patrick Drahi, l’obligé de Macron dans l’affaire de la vente de SFR.
Mais il fallait neutraliser la très mauvaise prestation de Macron sur TF1 et surtout la dénonciation de ses casseroles en direct par son ancien camarade de gouvernement, Hamon, reprise de volée par Jean-Luc Mélenchon.
 
Les plus grosses casseroles d’Emmanuel Macron

Macron, soupçonné de haute trahison dans le scandale d’Alstom-énergie et auteur du scandale de la livraison de SFR au magnat de la presse Patrick Drahi n’a aucun problème avec le PNF, celui-ci préférant s’occuper de ses concurrents directs à la course à l’Elysée, Marine Le Pen et François Fillon. 
L’ancien secrétaire général de l’Elysée et ancien ministre de l’Économie de François Hollande n’est pas non plus poursuivi pour de forts soupçons de dissimulation fiscale sur son  patrimoine fabuleux de 3,5 millions d’euros acquis comme banquier de Rothschild en l’espace de deux ans et demi seulement et dont curieusement, il ne resterait plus rien à déclarer… (Voir les deux vidéos ci-après)
 
Le PNF et l’Elysée agitent le rideau de fumée qu’est l’affaire Le Roux

Macron avec ses ÉNORMES casseroles commençant à sérieusement faire du tintamarre, l’Elys
ée a donc concocté en contre-feu le sacrifice de Bruno Le Roux pour servir de rideau de fumée.
 Oh, certes, un tout petit sacrifice sans conséquence, « Paris vaut bien une messe »: il vient de démissionner un mois avant la fin de ce gouvernement, pour des affaires futiles et légales d’emplois familiaux.
S’il ne faut que cela pour faire croire aux électeurs que le Parquet National Financier ferme les yeux sur les casseroles de Macron uniquement parce qu’il n’y aurait rien à voir, pourquoi s’en priver ?
 
 

Bourse du socialisme : les actions Hollande ont chuté, achetez du Macron !

Le 22/03/2017  

Chard Bourse socialisme                       
 
Pas facile de garder les commandes, ni de conserver ses privilèges, lorsque l’on a collaboré à un quinquennat catastrophique qui a vu le chômage atteindre un taux record, le déficit se creuser, l’immigration et la délinquance exploser, l’islamisme gagner du terrain, et dont les seules promesses tenues auront été les plus funestes pour le pays.
 
 Pourtant, c’est bien ce que tentent aujourd’hui de faire les « Hollandais », même les plus fidèles, en se rangeant sous la sombre bannière de Macron.
Oh, bien sûr, lorsque l’on écoute ces naufragés de La Méduse, tous se défendent de vouloir s’agripper au pouvoir.
Ainsi, la secrétaire d’Etat en charge de la Biodiversité, l’écologiste Pompili, annonçant mardi son ralliement, invoquait-elle « un choix de conviction ».
A l’en croire, en effet, l’ancien tchékiste fiscal de l’IGF et requin de la banque Rothschild serait le seul à porter « un projet écologiste », « une vision de l’avenir […] très européenne » et, surtout, « la mesure d’urgence pour éviter de se retrouver dans un second tour entre le FN et une droite très en régression ».
Plus révélatrice encore est la désertion de Bernard Poignant, le conseiller spécial du président, fidèle parmi les fidèles, qui a démissionné mardi de son poste pour rejoindre En Marche !

Pascal Praud se fâche avec un député socialiste, qui quitte le plateau

Le 22/03/2017


Pascal Praud se fâche avec un député socialiste... por LeHuffPost

Chaude ambiance sur C News mercredi 22 mars, entre Pascal Praud et le député socialiste Patrick Bloche.

Les deux hommes ont eu un vif échange en plein direct, le journaliste l'accusant ne pas avoir la notion des réalités en matière d'éducation.
Après cet échange musclé, Patrick Bloche a fini par quitter le plateau de C News.

source
 

ENQUETE FRANCEINFO. Toxicomanie, violence... Des enfants livrés à eux-mêmes en plein cœur de Paris

Ce sont des scènes dignes des favelas brésiliennes.
Depuis quelques semaines, dans le quartier de la Goutte-d’Or, dans le XVIIIe arrondissement de Paris, des enfants d'une dizaine d’années sont livrés à eux-mêmes.
Parfois violents, ils sniffent de la colle, le jour comme la nuit.
 Rétifs aux dispositifs de prise en charge traditionnels, ces enfants toxicomanes venus du Maroc laissent riverains et autorités désemparés.
 Qui sont-ils ?
Comment sont-ils arrivés-là ?
 Franceinfo est allé à leur rencontre.

La police nous montre certains produits, ici de la colle forte, utilisés par ces jeunes, âgés parfois d'une dizaine d'années seulement, pour se droguer. (JÉRÔMEs JADOT / FRANCE INFO)



Livrés à eux-mêmes en plein coeur de Paris, des enfants plongent dans la toxicomanie et la violence. Le reportage de Jérôme Jadot



source  via

Comme Fillon, Moscovici s'est fait habiller chez Arnys par des amis

Le 22/03/2017
 
 
Comme Fillon, Moscovici s'est fait habiller chez Arnys par des amis

© Francois Lenoir Source: Reuters
 
22 mars 2017, 09:00
 
Le Canard enchaîné révèle que le commissaire européen Pierre Moscovici s'est vu offrir de coûteux costumes venant du même tailleur que François Fillon.

«Pas du tout embarrassé», l'homme parle de «vrais cadeaux faits par de vrais amis».
Le Canard enchaîné continue la chasse aux costumes de luxe.
Dans son édition du 22 mars, l'hebdomadaire satirique, déjà à l'origine du scandale Fillon, annonce qu'ont été offerts à l'ex-ministre de l'Economie et aujourd'hui commissaire européen aux affaires économiques et monétaires Pierre Moscovici des costumes de luxe venant du même tailleur du VIIe arrondissement de Paris que le candidat de droite à la présidentielle.



Alors qu'il était interrogé à ce sujet à Bruxelles, lors d'un point presse en compagnie de Benoit Hamon, Pierre Moscovici ne s'est pas montré gêné.
 Il a au contraire expliqué «ne pas être embarrassé du tout» car ce sont «de vrais cadeaux par de vrais amis, dans un vrai cadre privé».
Selon Le Canard enchaîné, le «vrai ami» en question serait négociant en vins et fournisseur de l'Elysée et de Matignon.
Quant aux costumes, ils auraient été offerts à Pierre Moscovici en 2012.
A l'époque, rien n'obligeait les parlementaires à déclarer les cadeaux qu'ils recevaient.

source

 

 
BFM TV coupe subitement l’antenne alors qu’un journaliste de CNEWS interroge Pierre Moscovici sur des costumes de luxe qui lui ont été offerts :

Coup de gueule de François Ruffin a la cérémonie des Césars 2017

Le 22/03/2017



 
 
 
Députés, vous attendez quoi pour vous bouger le cul?

Démission de Bruno Le Roux : on ne tire pas sur une ambulance !

 


Le 22/03/2017


Le nouveau premier flic de France s’appelle Matthias Fekl. N’apprenez pas son nom, dans deux mois, au plus, il aura disparu de la circulation.

Grâce à Boulevard Voltaire, les distraits (dont je suis) ont appris que le ministre de l’Intérieur s’appelait Bruno Le Roux.
J’avoue que cela m’avait échappé…
 Comme m’avait échappé l’existence d’une dénommée Axelle Lemaire, dont nous avons appris, avec tristesse, le départ du gouvernement il y a quelques jours.
 L’occasion d’apprendre, au passage, qu’il y aurait un gouvernement – ce dont chacun se prenait à douter.
Dommage que cette information ait été portée si tard à la connaissance du grand public, qui a donc découvert mardi 21 mars, quasi simultanément, l’existence de cet illustre Bruno Le Roux Place Beauvau et sa démission pour cause d’emplois présumés fictifs.
Cela serait presque passé inaperçu si ces emplois n’avaient concerné ses filles de 15 ans.
 Le travail des enfants est interdit jusqu’à l’âge de 16 ans, sauf exception.
Bien que les socialistes ne soient pour rien dans cette interdiction édictée par des catholiques sociaux il y a fort longtemps, ils en revendiquent suffisamment la paternité pour ne pas se vanter de la violer.
Nous vivons décidément une époque formidable.
Les emplois familiaux ont été tour à tour valorisés puis voués à la vindicte du pouvoir.
 À l’époque de Sarkozy, on les assortissait d’avantages fiscaux ; à celle de Hollande, on supprime l’avantage : c’est bien connu, seuls les riches à plus de 4.000 € par mois peuvent s’offrir une nounou.

Compagnon de Léa Salamé et plume de Benoît Hamon… Quelle surprise !

 


Le 22/03/2017


À l’horizon se profile une PME familiale au concept novateur.

Pour Léa Salamé, promouvoir la gauche est un travail d’équipe.
Tandis qu’elle exprime clairement ses positions politiques sur les médias par une posture conforme à la conformité ambiante, son compagnon vole au secours de Benoît Hamon pour l’aider à rédiger son discours de Bercy.
 Toujours quelqu’un sur le pont, c’est la règle.
Pendant qu’elle dort, le mari prend le relais…
 En attendant que le bébé auquel elle vient de donner naissance puisse, lui aussi, prendre part au combat…
Dès la crèche, la bonne parole doit être portée haut et fort.
Du « areu areu », mais de gauche !
 Couche-culotte à l’effigie de François Hollande, grenouillère Manuel Valls, doudou Taubira, le conditionnement de la population doit aussi s’effectuer là où les cerveaux sont les plus malléables.
Cette contribution au one-man-show du candidat socialiste par le compagnon d’une journaliste politique en vue ne surprend personne.
L’étonnant de l’affaire est que Benoît Hamon n’ait pas encore été bombardé chroniqueur dans « On n’est pas couché » ou producteur d’une émission politique.
Au diable les intermédiaires !
À quoi bon s’embarrasser d’émissaires plus ou moins efficaces, de Yann Moix, de Ruth Elkrief et autres pingouins alors qu’un Bernard Cazeneuve en personne serait en mesure d’assurer son autopromotion avec bien plus de talent que toute la famille Salamé réunie au grand complet, grand-mère et arrière-cousin inclus ?