mercredi 19 septembre 2018

Duisburg, Allemagne: 4 réfugiés arabes lardent de coups de couteau une ado allemande enceinte de 5 mois qui a cru qu’elle pouvait quitter son “chéri” irakien

 
 
 


Publié le 
 
 
Une jeune fille allemande de 17 ans, enceinte de 5 mois, a été victime d’une attaque brutale de la part de 4 garçons issus de l’immigration, selon le tabloïd Bild.


Le jeudi 6 septembre, la jeune femme enceinte, appelée Marcella, a été poignardée à plusieurs reprises dans sa ville natale de Duisburg.
Bien qu’elle saigne abondamment, elle a pu s’échapper en alarmant les habitants d’une maison voisine.

« Il m’a écrit que personne ne devrait savoir qu’il est le père. Il a menacé de me tuer et de tuer le bébé »

Marcella dit qu’elle a été attirée jeudi vers 21 heures par son ex-petit ami (16 ans) dans le quartier Friemersheim de Duisbourg.
Son prétexte : il voulait lui parler de leur relation rompue.
Il y a environ deux ans, elle a rencontré l’élève de 16 ans, Rifai B, par l’intermédiaire d’amis.
Ils sont devenus proches, ont eu des relations sexuelles, mais n’ont jamais été en couple, dit Marcella.
Il y a cinq mois, Marcella l’a informée qu’elle était enceinte de lui.
« Il m’a écrit que personne ne devrait savoir qu’il est le père. Il a menacé de me tuer et de tuer le bébé », explique Marcella.
Elle est certaine: “Il m’a attiré dans un piège, a voulu me tuer, moi et mon enfant.”

Jean-Marie LE PEN : à 90 piges il les emmerde toujours autant !


 
 


N° 69 – DOUCE FRANCE, cher pays de mon enfance, où les ventes d’armes sont interdites !

 19 Septembre 2018

On ne vous dit pas tout !

**Jean-Marie Le Pen est mis en examen pour avoir déclaré en 2009 « que 90% des faits divers ont à leur origine soit un immigré, soit une personne d’origine immigrée ».


J‘ignore si cette statistique était exacte en 2009, peut-être était-elle un peu prématurée, mais nous le saurons jamais puisqu’elles ne sont jamais publiées, mais cela était sans aucun doute prémonitoire car, en 2018, personne en Europe ne pourrait affirmer le contraire.

Il est vrai que comme nous ignorons toujours les identités et les origines des délinquants de ces faits divers, selon la formule habituelle !

Grèce – 30 membres d’une ONG (Organisation Non Gouvernementale), ERCI, sous contrôle grec mais financée, comme bien d’autres ONG, notamment l’ONG espagnole « OpenArms » au service du gouvernement socialiste de Pedro Sanchez, par le multimilliardaire Georges Soros.

Parmi ces trente « passeurs » appréhendés, complices de la mafia migratoire, un ex nageur de l’équipe olympique.

Ils seront jugés pour trafic d’êtres humains.

Ils tentaient d’introduire illégalement des migrants qu’ils savaient où recueillir, aux larges des côtes libyennes, et où les remettre à la mer, près des côtes grecques.

Espagne : Bunol (Province de Valence) – Dans cette localité proche de Valence, capitale provinciale, trois marocains, dont un mineur de 14 ans et deux autres de 16 et 17 ans, ont été arrêtés pour avoir tenté d’abuser sexuellement deux petites filles, qui jouaient dans un Parc.

Ils ont engagés la conversation avant de commettre des gestes déplacés.

Les petites filles ont couru pour prévenir leurs parents, qui ont alerté la Guardia civil.

Détenus, ils ont été laissés en liberté sans autres poursuites !

Vidéo du viol filmé à Toulouse : les limites de la télé-réalité


Vidéo Viol Filmé Toulouse Limites Télé Réalité 
19 septembre 2018
 
Samedi soir sur le parking d’une discothèque de la banlieue de Toulouse a eu lieu le viol d’une jeune fille.
 
Il a été filmé et la vidéo postée sur les réseaux sociaux.
Les limites du grand remplacement des mœurs sont indéfiniment repoussées, dans une gigantesque expérience de télé-réalité.

Ils étaient quatre jeunes gens occupés au viol d’une femme jeune en robe noire, devant une boîte de nuit à Balma dans la banlieue sud-est de Toulouse, le Carpe Diem.
Il existe dit-on plusieurs vidéos de la scène.
J’en ai vu une.
La jeune femme titube, on ne sait si elle est saoule ou droguée, les quatre sont platement ignobles, solidairement bêtes dans l’entraînement mutuel au mal.
Ils la tiennent par les cheveux et n’ont pas besoin de la frapper.
On ne voit pas de sexe masculin mais l’image est pornographique, sale, vile, humiliante.
 
La gendarmerie bloque la vidéo du viol
Des vidéos ont été envoyées sur Snapchat, Twitter et Youtube.
Elles ont été signalées au Pharos (Plateforme d’Harmonisation, d’Analyse, de Recoupement et d’Orientation des Signalement), organisme de la gendarmerie chargé de la police du Web.
Depuis, elles ont été bloquées.
Grâce à elles une enquête a été lancée, la victime identifiée (elle a dix-neuf ans et va être auditionnée).
Les enquêteurs recherchent les quatre violeurs, celui ou ceux qui ont filmé, et des témoins passifs.

Rennes : un réfugié musulman de Tunisie poignarde 2 personnes en plein cinéma

 

breizatao – NEVEZINTIOU (19/09/2019)
 
Nouvelle explosion de violence allogène à Roazhon (Rennes). Un clandestin musulman originaire de Tunisie a blessé à l’arme blanche deux individus en plein cinéma.

Ouest-France (source) :

Deux hommes ont été blessés à l’arme blanche dans une bagarre au cinéma Gaumont, ce mardi 18 septembre, vers 22 h.
Les policiers sont intervenus en faisant l’usage de gaz lacrymogènes.
« Ils sont entrés dans le cinéma en se poursuivant. »
Une rixe a éclaté, ce mardi 18 septembre, vers 22 h, devant le cinéma Gaumont, en plein centre de Rennes.
Au moins trois hommes, trentenaires, seraient impliqués.
La bagarre s’est poursuivie dans le hall du cinéma Gaumont.
Deux des hommes ont été blessés.
L’agresseur a été interpellé par les policiers de la bac de Rennes.
« Les deux victimes souffrent de différentes plaies par arme blanche, explique le lieutenant Yohann Perrot, chef de groupe des pompiers.

Retraite : « Vous allez en prendre plein la gueule » (Charles Gave)

 

 

Planetes360,  le 18 sept. 2018 (8 min)
 

« On veut faire peur aux Français »… Charmante Émilie Cariou, députée LREM

 

« On veut faire peur aux Français »… Charmante Émilie Cariou, députée LREM
 
 
« Il n’y a aucun projet de taxation cachée, réplique Émilie Cariou, la députée LREM rapporteur du projet de loi. On a voulu faire peur aux Français. »
 
Vous savez, c’est cette histoire de taxer les ventes de bodies du petit dernier qui a grandi quand vous mettez une annonce sur Le Bon Coin.
L’idée donc de nos politiciens, toujours très sympathiques, c’est de nous faire peur !
Je trouve cette approche charmante et au moins, cela montre le véritable visage de ceux qui nous dirigent.
« Les députés se penchent à partir de ce lundi sur le vaste projet de loi de lutte contre la fraude.
Le texte ratisse très large et veut notamment instaurer une nouvelle obligation pour les plateformes en ligne.
Chaque année, elles devront transmettre les revenus de leurs utilisateurs au fisc, afin que les agents de Bercy puissent détecter d’éventuels fraudeurs cherchant à dissimuler leurs revenus.
En théorie, chaque contribuable est déjà censé déclarer ses gains – y compris ceux réalisés sur Airbnb, Drivy, etc. En pratique, « les revenus sont rarement déclarés, rarement contrôlés, et rarement imposés » soulignait un rapport du Sénat publié en 2015.

Benalla face au Sénat – Journal du mercredi 19 septembre 2018

 
 


Le

Politique / Benalla face au Sénat

Il aura tout tenté pour ne pas y passer… Alexandre Benalla était entendu par le Sénat ce mercredi matin…
Un grand nombre de questions sont restées inexpliquées malgré les efforts de l’ancien chargé de mission de paraître précis…

Social / Enseignement : Avec Blanquer rien ne change

Il était attendu comme le Messie… et puis finalement flop !
Après 16 mois passés au ministère de l’éducation nationale Jean-Michel Blanquer se met à dos les enseignants sans pour autant avoir opéré de réforme structurelle.

Société / Les employés de l’abattoir bio de Mauléon face aux juges

International / Idlib : une ultime libération complexe

C’est le dernier bastion syrien occupé par les djihadistes, Idlib est en passe d’être libéré.
Située à la frontière turque, la région est scrutée par le monde entier et sera libérée par étape… sous les yeux accusateurs de la communauté internationale.

Serveur TVL



Lien Dailymotion


Benalla, ou la confusion entre produits dérivés et la dérive du produit


Capture d'écran

Avec la découverte de l’émission « Quotidien », une corde est venue s’ajouter à l’arc pourtant déjà bien fourni d’Alexandre Benalla.
 

Après s’être procuré le dossier pénal de l’affaire, les journalistes ont révélé que l’employé multi-fonction de l’Élysée avait déclaré aux policiers : « J’ai sous ma responsabilité la mise en place d’une boutique en ligne et le projet d’une boutique physique ayant pour objet la vente de produits dérivés. »
« Pour faire simple, dites-nous les postes que vous n’occupez pas. »
Face à lui, les enquêteurs peinaient à dresser la liste.
Garde du corps à pied, à cheval, en voiture, à vélo, organisateur de la descente des Champs-Élysées de l’équipe de France, de la cérémonie de Simone Veil, presque sous-préfet, secrétaire particulier, habilleur, livreur, plongeur…
Les policiers n’y arrivaient plus.
En perdaient leur latin.
« Ecoutez, faisons simple, dites-nous les postes que vous n’occupiez pas. »
La longue expérience en marketing d’Alexandre Benalla le prédisposait tout naturellement à la prise en charge du secteur « produits dérivés ».
Ses cinq années dans une école de commerce du Groenland, sa connaissance du Touquet, son sens inné de l’équilibre à bicyclette aux côtés de madame Macron et jusqu’à sa prestation place de la Contrescarpe que certains ont qualifiée de dérive…
Tout désignait le personnage à la gestion des boutiques de produits « made in Élysée ».

Monsieur Macron, arrêtez d’emmerder les automobilistes !

 
 

 
Au début du mois d’août, Gérald Darmanin avait justifié les nouvelles taxes sur les carburants : « C’est une façon d’inciter les gens à changer leur mode de transport » et d’« aller vers une économie décarbonée ».
C’est surtout un moyen de remplir les caisses de l’État.
Lundi, sur BFM TV, Élisabeth Borne, ministre des Transports, a confirmé une hausse de sept centimes du diesel et une augmentation de quatre centimes de la taxe sur l’essence.
Et ce n’est pas fini !
Certes, le cours du baril de pétrole est ascendant, mais l’essentiel de la hausse provient des taxes, qui représentent 60 à 65 % du prix du carburant : à la taxe intérieure de la consommation sur les produits énergétiques (TICPE) s’ajoutent l’augmentation de la taxe carbone, un alignement de la fiscalité du diesel sur celle de l’essence et une TVA de 20 %, qui s’applique également à la TICPE (un impôt sur un impôt, c’est commode !).
D’ici à 2022, le coût supplémentaire pourrait monter à 250 euros par an, voire davantage si l’automobiliste est contraint de rouler beaucoup.
C’est la France périphérique, la France rurale, celle qui est obligée d’utiliser la voiture pour tout déplacement, notamment pour aller travailler, qui est la plus pénalisée.
Les grandes métropoles sont moins concernées.
À Paris, Anne Hidalgo a beau jeu de faire une politique anti-voiture, qui ne gêne pas les bobos parisiens mais les habitants d’Île-de-France, contraints d’utiliser leur véhicule pour se rendre à Paris ou traverser la capitale – à moins de passer des heures dans des transports en commun, de plus en plus inadaptés et aléatoires.

mardi 18 septembre 2018

Dans l’enfer des squats à Montpellier [vidéo]

 
 



18/09/2018 – 18h30 Montpellier (Lengadoc Info) – 
 
Drogues, excréments et cocktails molotov... bienvenue dans l'enfer des squats à Montpellier.

Crédit : lengadoc-info
 

 

La propagande des élites pour convaincre les peuples que les migrants sont une bonne chose



Propagande Elites Peuple Migrants Chose Submersion Invasion  

18 septembre 2018 ·

Il n’y a ni submersion ni invasion

De nouveaux mots d’ordre politiques proclament qu’il n’y a ni submersion migratoire ni invasion en Europe.
Tel est le nouvel axe de la propagande des élites pour berner les peuples qui commencent à s’éveiller et les convaincre que le flux des migrants est une bonne chose.

Les fables répandues par nos élites depuis 2014 ont pris l’eau.
Les médias nous assuraient que les migrants affluaient en Europe pour s’y réfugier des guerres qu’ils subissent : le plus grand nombre vient poussé par l’argent, non par la guerre.
Au lieu de familles en fuite, on voit une grande majorité de mâles, jeunes.
Et les prétendus mineurs ont vingt-cinq ans.
En outre, la criminalité de ces migrants, de la Suède à la Sicile, monte en flèche.
Bref, la grossière propagande du système a pris l’eau, et les peuples votent massivement populiste. Les élites doivent donc trouver autre chose.
 
Depuis Cologne, les peuples ne croient plus la propagande des élites

La nuit du nouvel an 2016 à Cologne fut un jour noir pour la propagande mondialiste : les femmes n’oublieront pas la chasse qui leur fut menée par des migrants moins en rut qu’en rezzou, lancés dans une transgression tribale de la société européenne sans que les forces de l’ordre ne songent à s’y opposer : une femme n’aime pas se sentir à la discrétion de mâles qu’elle n’a pas choisis.
Les populations se sont senties abandonnées par ceux qui ont le devoir régalien de les protéger. L’Allemagne et l’Europe se sont réveillées ce jour-là.

Plus de 400.000 euros de frais de taxi et de limousine pour l'ex-patron du Grand Palais

 
 
 Jean-Paul Cluzel, l'ex-président de l'établissement public du Grand Palais.


18/09/2018    
                                                                            
 Jean-Paul Cluzel, l'ancien patron du monument parisien, a dépensé près de 7000 euros par mois pendant cinq ans, notamment en location de limousine.

Le gouvernement met le cap sur la Santé – Journal du mardi 18 septembre 2018

 
 




Santé / Le gouvernement met le cap sur la Santé.

Moins d’une semaine après avoir présenté le plan Pauvreté, le gouvernement a dévoilé son plan Santé.
Fin du numerus clausus, réorganisation de l’hôpital public et rallonge budgétaire, Emmanuel Macron mise sur les effets d’annonce.

Politique / Debout la France fait sa rentrée

Dimanche, le parti de Nicolas Dupont-Aignan tiendra son congrès au Cirque d’Hiver.
L’occasion de lancer le grand chantier des élections européennes et de confirmer sa progression dans les intentions de vote.

Economie / Création d’entreprises : le village Potemkine de Pénicaud !

La France numéro deux européen en matière de création d’entreprises !
Une fausse bonne nouvelle dont se vante le gouvernement qui cache en réalité la prolifération du travail indépendant.

International / Politique intérieure russe : Poutine vacille-t-il ?

Serveur TVL



Lien Dailymotion


Indre-et-Loire : L’homme frappé pour une place de parking devant ses enfants est mort des suites de ses blessures.



 
Illustration Actu17 ©
18 septembre 2018
par Y.C.
 
Deux suspects ont été interpellés.

Le père de famille, âgé de 43 ans, roué de coups devant ses enfants lors d’une altercation pour une place de parking, est mort.
Déjà considéré en état de mort cérébrale, il n’a pas survécu aux violences infligées par ses deux agresseurs.
Deux individus, âgés de 21 et 24 ans, ont été interpellés.

Le Procureur relate les faits

La scène s’était déroulée samedi vers 18h30 sur le parking de l’hypermarché Carrefour à Saint-Pierre-des-Corps.

Selon le Procureur de la République, qui est revenu sur les faits, une femme gardait une place de stationnement pour des membres de sa famille, lorsque l’homme âgé de 43 ans s’est garé sur la place. Quelques instants plus tard, une Mercedes noire est arrivée pour se garer, avec les deux jeunes gens à bord.
Ceux-ci sont sortis de leur voiture et une bagarre a éclaté.
Elle s’est finie dramatiquement.
Le quadragénaire était dans le coma lors de l’arrivée des secours.

Les agresseurs déjà connus de la justice
Selon les premiers éléments de l’enquête, les deux agresseurs étaient déjà connus pour des vols et escroqueries.
Selon leurs déclarations, leur victime était consciente lorsqu’ils ont quitté les lieux.
Sans pouvoir expliquer leur geste, ils ont affirmé avoir agi sous la colère et « ne pas supporter les insultes ».

Une fille de la victime frappée également
Présents dans la voiture, les trois enfants du quadragénaire ont assisté à la scène violente.
La fille de la victime, âgée de 16 ans, a été frappée et blessée à l’oeil.
Elle a été transportée à l’hôpital avec un autre enfant de la fratrie, rapporte France Bleu.

Actu17.

« Pas pipi dans Paris »: le dernier coup de gêne de la Mairie de Paris

Quand Anne Hidalgo prend des vessies pour des lanternes


 
On a perdu Anne Hidalgo. Le dernier clip, commandé par la Mairie de Paris, pour lutter contre les incivilités urinaires dans la capitale dépasse toutes les espérances de ses adversaires: il est, tout simplement, ridicule.
 


Du génie. Comment qualifier autrement la vidéo financée par la Mairie de Paris pour promouvoir la propreté dans les rues de la capitale ?
On savait que les déjections canines étaient devenues un combat emblématique de la Ville de Paris depuis les célèbres motocrottes de Jacques Chirac en 1982.
Mais après les chiens, Anne Hidalgo fait de l’éducation à la propreté des maîtres une nouvelle priorité de son mandat et l’équipe municipale ne manque pas d’imagination pour se montrer la plus innovante possible quand il s’agit de faire de la voie publique parisienne un temple de l’asepsie propre à faire pleurer de bonheur le plus hygiéniste des touristes scandinaves.

Fluctuat Nec Mergitur
Pourtant, face à la persistante et incontinente incivilité des parisiens, le défi semble impossible à relever.
Entre les sorties de concert, les sorties de boîtes, les soirées étudiantes, la bière qui coule à flot, les vécés bouchés dans les bars ou squattés par les gens qui n’en finissent pas de vomir, les types bourrés qui pissent sur les murs, les filles pressées qui se soulagent entre deux bagnoles et les chiens qui profitent du chaos général pour lancer une nouvelle offensive urinaire, Paris s’éveille toujours au petit matin avec des airs d’écurie d’Augias et ça, Jacques Dutronc n’en parle jamais dans sa chanson. Fluctuat Nec Mergitur s’est cependant répété Anne Hidalgo en relevant le gant Mapa de la lutte pour l’assainissement de la voirie.
Paris aura beau être battue par les flots de l’urine, elle ne sombrera pas.

A lire aussi: « Anne Hidalgo remplace systématiquement le beau par le laid »

40 millions d'automobolistes. Prix des carburants : je dis stop au "Coût de pompe" !








Vous l'avez remarqué depuis déjà quelques mois : les prix des carburants ne cessent de grimper à la pompe et c'est un véritable coup dur porté à vos finances.


Mais ces hausses que nous connaissons actuellement ne sont que les prémices de la flambée organisée des prix ; selon les estimations, le litre de SP 95 et du Gazole pourrait atteindre 2€ en 2022 !!

Ce chiffre alarmant est à prendre très au sérieux.

En effet, le gouvernement a adopté, en 2018, un programme de convergence à la hausse des prix des carburants pour 2022.
Et ces hausses passeront principalement par l’augmentation démesurée du montant des taxes pesant sur les produits pétroliers.

Saviez-vous qu'aujourd'hui, les taxes représentent 60 à 65% du prix affiché ?

Il s'agit, d'une part, de la TICPE (Taxe intérieure de Consommation des Produits énergétiques), mais aussi de la TVA (Taxe sur la Valeur ajoutée), à hauteur de 20%, qui s’applique non seulement sur le produit hors taxe, mais aussi sur la TICPE.


Cette dernière constitue donc une double imposition !


Les carburants, ces produits surtaxés, plongent peu à peu les ménages les plus dépendants à l’automobile en situation de précarité énergétique et réduisent dangereusement leur accès à la mobilité.
 
Si nous voulons stopper l'hémorragie, c'est maintenant qu'il faut réagir : n'attendons pas que les prix des carburants atteignent de nouveaux sommets délirants pour faire entendre notre voix.

« Macron… pisse dans un violon !! » L’édito de Charles SANNAT

« Macron… pisse dans un violon !! » L’édito de Charles SANNAT
 
 
par | 18 Sep 2018 |
 
Mes chères impertinentes, mes chers impertinents,
 
Le titre « Macron pisse dans un violon » n’est pas du tout une insulte à l’égard de notre mamamouchi présidentiel.
 
Vous me connaissez, je donne dans l’impertinence niveau professionnel et artistique, mais pas dans l’insulte…
Et puis j’ai peur de me faire casser la gueule par Benalla qui est plus costaud que moi, alors je ne la ramène pas.
En plus Anne Hidalgo ne va pas aimer mon titre, elle qui dépense les sous des parisiens zet des parisiennes pour faire un clip proclamant qu’il ne faut « pas faire pipi dans Paris »…. j’en pisse encore de rire si je puis m’exprimer ainsi!
Non, quand je dis Macron pisse dans un violon, c’est par rapport à la réaction du brave citoyen qui, dans les jardins du Palais, s’est fait doctement expliquer par notre maréchal jupitérien que trouver du boulot c’était super fastoche, qu’il n’avait qu’à traverser la rue et se pointer dans tous les restaurants du coin avec sa mine enfarinée et qu’il croulerait sous les propositions d’embauche.
Notre jeune est resté très poli, genre gentil (faut dire que derrière, il y avait les sbires à la Benalla prêts à lui péter les rotules et autres articulations du corps humain) et a laissé braire le Président avec un « d’accord », qui voulait dire « pauvre con, tu ne sais vraiment rien de la vie dehors, alors pisse dans un violon, si c’était aussi simple, cela fait longtemps que j’aurais un boulot »…
 

 
 
C’est vrai. Et pourtant.
 
Macron a raison… dans sa logique et par rapport à ses informations erronées!!!

Devant lui, les patrons font les fanfarons, surtout les gus du Medef avec leurs pin’s 1 million d’emplois…
Hahahahahaha, quelle rigolade, quelle poilade…
Il n’y a pas eu un million d’emplois en plus, mais un million de chômeurs supplémentaires…
Et ils le savent très bien !!

Guerre d’Algérie : l’hémiplégie d’Emmanuel Macron


Emmanuel Macron, coutumier du fait de salir les Français quand il est hors de France, nous avait fait le coup avec sa « colonisation, crime contre l’humanité », et, comble, en Algérie !
 
Or, voici qu’il persiste à vouloir jouer l’humaniste au travers de la sempiternelle autoflagellation, le regard devient monoculaire et le cœur disparaît !
Ainsi, sous prétexte de dénoncer la torture, il glorifie un renégat à la patrie !
Mais c’est un communiste qui a aidé le FLN et, donc, tout s’absout !
Pire : est honoré !
Hélas, pour traiter ce sujet, il faudrait pouvoir tout restituer dans le contexte.
De même, il serait crucial de réfléchir au cas de conscience sur la torture qui permet de sauver des centaines de vies innocentes.
Il a été le soutien des fellagas qui égorgeaient, mutilaient, éventraient, émasculaient, torturaient femmes enceintes, enfants, vieillards…
Mais là, Emmanuel Macron n’en dit rien !
 
Il fait de ce traître à la France un héros et vient demander pardon pour la France auprès de la famille.
 
Alors, M. Macron ira-t-il rendre visite aux familles de tous ces disparus après le « cessez-le-feu » du 19 mars 1962 ?

Benalla peut-il être une véritable bombe ambulante pour Emmanuel Macron ?



Certains ministres montent au créneau à l’approche de l’audition de l’ex-collaborateur du Président Macron, poursuivi pour violences.
 
 
Le ministre de la Justice Nicole Belloubet a ainsi mis en garde, une nouvelle fois, la commission d’enquête sénatoriale contre le risque d’un « empiètement sur le domaine judiciaire » au cours de ses travaux sur l’affaire Alexandre Benalla.
 
Allant plus loin, elle a laissé entendre que « tout ce qui touche à la fonction présidentielle ne saurait faire l’objet d’une commission d’enquête […] Cela reviendrait dans les faits à rendre le chef de l’État (…) responsable devant le Parlement. La Constitution l’interdit formellement. »
 
Comme si ces phrases ne suffisaient pas pour dissuader les parlementaires du palais du Luxembourg, Christophe Castaner, secrétaire d’État aux Relations avec le Parlement, a souligné lors d’une conférence de presse : « Certains pensent qu’ils peuvent s’arroger un pouvoir de destitution du président de la République, ils sont eux-mêmes des menaces pour la République. »
On le voit, les pontes ministériels de La République en marche font feu de tout bois contre les sénateurs, allant même jusqu’à les menacer.
Mais, au fait, pourquoi de telles intimidations ?
Ne seraient-elles pas le signe d’un affolement du pouvoir ?

lundi 17 septembre 2018

Un épouvantable régime politique

 


 La rentrée 2018 est placée sous le signe de l’hystérie et de la bêtise: chaque jour sa nouvelle crise.
 

L’affaire Benalla, continue de faire rage.
Le Sénat, exerçant  sa mission démocratique de contrôle de l’exécutif, est accusé, dans un tourbillon de démence, de vouloir « destituer » le président de la République, la démission lacrymale de M. Hulot, de nouvelles polémiques sur la guerre d’Algérie, ou sur la boutique de l’Elysée, s’enchaînent au quotidien.
Tous les records historiques d’impopularité sont battus.
Pendant ce temps, la situation économique (croissance, chômage, déficits, dette publique) est désastreuse et le décrochage de la France vis-à-vis de ses voisins s’accélère, dans l’inertie absolue du pouvoir.
L’effondrement du système scolaire et du niveau intellectuel général se poursuit.
La pauvreté augmente (9 millions de personnes).
La violence est tellement banalisée dans le pays  que nul n’en parle plus. 
Le régime politique français, issu de la destruction de la Ve République, est une monstruosité.