dimanche 18 août 2019

Et Angela Merkel continue de défendre sa politique migratoire…

 
 



Lors d’une discussion avec des citoyens, Angela Merkel a une nouvelle fois défendu sa politique migratoire, alors que des crimes en tous genres commis par des migrants ont lieu un peu partout en Allemagne.

De retour de vacances d’été, la chancelière démocrate-chrétienne Angela Merkel s’est rendue, ce mardi 13 août 2019, au sein de sa circonscription électorale, située dans le nord-est de l’Allemagne, sur la mer Baltique, et y a visité une école à Greifswald, puis a pris part à une rencontre à Stralsund avec 200 lecteurs du quotidien Ostsee Zeitung.

Elle a, à cette occasion, défendu sa politique migratoire, tout en déclarant devoir vivre avec la controverse qui porte sur celle-ci, avant d’ajouter que ce choix, en 2015, d’ouvrir les frontières a aidé lors d’une crise humanitaire exceptionnelle et urgente.
Selon Angela Merkel, l’Allemagne ne peut pas seulement prendre soin de sa propre prospérité, mais doit assumer sa part du monde : « Nous ne pouvons pas penser seulement à nous. »
Elle a qualifié les « sauvetages » en mer Méditerranée de « devoir humanitaire », tout en critiquant les contrebandiers et passeurs.
Accusée par un élu local patriote, présent parmi les intervenants, de diviser, par sa politique migratoire, la société allemande, la chancelière a nié ce fait.
Pourtant, il est évident qu’une partie du peuple vit très mal l’arrivée massive de gens venus d’autres continents et la criminalité engendrée par ceux-ci.

Dessau-Rosslau (All.) : un requérant d’asile jugé pour le viol d’une enfant de 9 ans





Julia a neuf ans. Elle était encore une enfant heureuse il y a un trimestre.

Aujourd'hui, elle souffre d'anxiété, de troubles du sommeil et de sautes d'humeur.

Son avocat : "Elle souffre du besoin systématique de se laver et elle n'ose pas quitter l'appartement seule".
Dessau-Roßlau (Saxe-Anhalt) - L'homme qui serait coupable se trouve sur le banc des accusés depuis vendredi. Pour viol et possession illégale d'armes.
[...]
"Si vous l'avez fait et que vous avouez, vous épargnez à la fille l'interrogatoire." - Mais l'accusé reste silencieux.
La procureure Julia Legner décrit ce qui s'est passé lors de la Pentecôte selon l'accusation : "Le matin, la fille se trouvait avec son ours en peluche sous le bras pour jouer sur les prés de l'Elbe. L'homme du Niger est passé en vélo.
La procureure poursuit : "Il lui a dit 'Joli bébé, joli bébé'.
Quand la victime lui a dit de la laisser tranquille, il l'a poussée par terre. Il lui a léché le visage et l'a menacée : "Je vais te tuer" pendant qu'elle criait et résistait."
L'homme aurait également étouffé Julia.
Dans son sac à dos, il possédait un couteau papillon interdit, qui a ensuite été saisi par la police.
Puis l'horreur : "L'accusé a eu un rapport sexuel avec l'enfant. Avec ses 28 kilos, elle n'avait aucune chance contre l'adulte, qui pèse 80 kilos.

La demande d'asile de l'Africain avait expiré. [...] Le procès se poursuit.

(Traduction libre Schwarze Rose pour lesobservateurs.ch  )

Bild.de

Emmanuel Macron sera bien seul, à Biarritz






Dans une semaine s’ouvrira, à Biarritz, le traditionnel sommet du G7 qui réunit, une fois par an depuis 1975, les chefs d’État ou de gouvernement des sept plus anciennes puissances industrielles.

Le premier sommet, un G6, avait été convoqué à Rambouillet par le très libéral Valéry Giscard d’Estaing et cette 44e réunion sera présidée par son « digne » successeur, Emmanuel Macron.

Les temps, pourtant, ont bien changé et le Président français, contrairement à son ancêtre politique, risque de se sentir bien seul, à Biarritz.
Certes, le président de la République sera isolé de ses concitoyens par un invraisemblable déploiement de policiers et de militaires, mais cet isolement-là ne sera probablement pas source de contrariété pour celui qui se soucie avant tout de plaire aux puissants.
Or, c’est précisément là que le bât blesse : il y a à peine quatre ans, Emmanuel Macron eût été un hôte en pleine communion avec ses augustes invités, mais la rapide évolution de la photo de famille montre à quel point notre Président s’inscrit désormais à rebours de ce sens de l’Histoire que la gauche sociétale invoque pourtant à tout bout de champ pour justifier ses délires idéologiques.

samedi 17 août 2019

Scandale Epstein : politiques et hommes d’affaires mouillés peuvent trembler…

 
 
Résultat de recherche d'images pour "photo epstien et maxwelle"
 
Publié le 17 août 2019 - par Jacques Guillemain -
.
Avec l’affaire Epstein, on n’est plus dans le simple fait divers concernant du menu fretin pervers qui s’adonne à ses sordides activités de pédophilie.
.
Car c’est un vaste réseau mondain qui a été démasqué, un banc de très gros poissons que la justice américaine a bien l’intention de capturer dans ses filets.

C’est une enquête tentaculaire qui s’annonce, aux nombreuses ramifications mondiales.
De la dynamite, compte tenu de l’ampleur de ce réseau pédophile.
.
On comprend mieux le peu d’empressement du Parquet à lancer une enquête en France.
Le pouvoir joue la montre et ne semble pas pressé de remuer la vase avant de voir ce qui va d’abord ressortir du côté américain.
.
Ceux qui s’imaginent que la justice américaine va mettre la pédale douce et minimiser les faits se trompent lourdement. Nous ne sommes pas en Europe !
Et ce n’est pas le suicide plus que suspect du principal coupable qui va enterrer l’affaire, si l’on en croit le procureur général des États-Unis.
.
« Je peux vous assurer que l’enquête va continuer, visant quiconque ayant été complice de Jeffrey Epstein. Aucun complice ne dormira tranquille. » C’est clair !
.
En Angleterre, le pouvoir et la police ont couvert pendant des années un viol de masse ayant fait plus de 1 000 jeunes victimes, tombées sous la coupe d’un réseau pakistanais.
.
Mais en Amérique, suite à l’agression sexuelle commise par DSK, les policiers new-yorkais n’ont pas hésité à lui passer les bracelets aux poignets, tout directeur du FMI qu’il était.
Images qui ont fait le tour du monde.
.
Si les faits s’étaient déroulés en France, nul doute que l’affaire aurait été étouffée.
Quel policier aurait osé arrêter celui qui était pressenti pour devenir le futur président de la République ?

Paris socialiste, Paris poubelle

 
 







 

Hidalgo a ruiné Paris

 
 
 
Hidalgo a ruiné Paris
 a ruiné Paris
En 2014, le programme du parti socialiste pour la mairie de Paris s’intitulait « Paris qui ose » et annonçait donc clairement la couleur : le mandat d’Anne Hidalgo serait placé sous le signe de l’audace, budgétaire notamment.

Cinq ans plus tard, le constat est sans appel : la mairie a effectivement osé, l’audace fut au rendez-vous et Paris est en ruine.

C’est à la faveur d’une récente étude de l’IFRAP que les plus naïfs d’entre nous (dont, il semble, la presse francophone fait largement partie) découvriront l’ampleur des dégâts.
Pour ceux qui lisent ces colonnes en revanche, la surprise sera fort modérée.
D’une part, il est maintenant de notoriété publique que différents projets se sont soldés par des fiascos et des ratages mémorables, entraînant de lourdes pertes pour le contribuable parisien (est-il besoin de revenir en détail sur Autolib, Velib et les manifestations aussi festives que déficitaires que la mairie de Paris enchaîne dans un tourbillon de flonflons coûteux ?).
D’autre part, les choix culturels et sociétaux de cette même mairie amènent de façon visible et rapide la capitale française à découvrir des plaies qu’on croyait disparues depuis longtemps : poubelles pleines, insécurité galopante, rats grouillants et autres nuisibles, parasites divers et variés, la liste des problèmes que la mairie semble décidée à traiter par dessus la jambe continue de grossir à mesure que le temps passe.
Dans ce contexte, l’étude de l’IFRAP constitue surtout une confirmation de ce qu’on savait déjà, et permet de brosser un tableau complet là où chacun des points précédents ne constitue qu’une touche d’un désastreux ensemble plus vaste.

Le temps des barbares

 
 
Policiers (image d'illustration)
 
© Sputnik . Irina Kalachnikova
France
 
Un serveur tué par balles par un client mécontent de sa vitesse de travail dans le 93
 
Un serveur a été tué par balles dans un restaurant vendredi 16 août en Seine-Saint-Denis par un client mécontent.
Une enquête a été ouverte.
Le tireur n’a toujours pas été interpellé, rapporte Le Parisien.
Vendredi 16 août, vers 21 heures, un homme a ouvert le feu sur un serveur du restaurant Le Mistral, rue de la Piazza à Noisy-le-Grand (Seine-Saint-Denis), rapporte Le Parisien.
 
Selon les premiers témoignages, un client s’est énervé parce qu’un serveur de ce restaurant proposant des pizzas et des sandwichs ne servait pas assez vite à son goût.
Un conflit a éclaté et le client a fait feu avec une arme de poing de calibre 9 mm.

Grièvement blessée à l'épaule, la victime est morte sur place peu après et ce malgré l'intervention rapide des secours.
L’auteur des faits a pris la fuite et est toujours activement recherché.
La section départementale de la police judiciaire de Seine-Saint-Denis a ouvert une enquête, a confirmé le parquet de Bobigny.
 
sputniknews

Traversée de l'Atlantique en voilier : la solution écologique de Greta Thunberg prend-elle l'eau ?



Traversée de l'Atlantique en voilier : la solution écologique de Greta Thunberg prend-elle l'eau ?
 
© HENRY NICHOLLS Source: Reuters
Départ du Malizia II à Plymouth le 14 août.

 
La volonté de la militante Greta Thunberg de générer le moins possible de CO2 rencontre quelques écueils.

Selon un quotidien allemand, elle a pollué plus en traversant l'Atlantique en voilier que si elle l'avait fait en avion.
                                    
La détermination de l'adolescente suédoise Greta Thunberg à aller interpeller les grands de ce monde sur leur action pour le climat aux quatre coins de la planète vire au casse-tête carbonique.
Ayant décidé de ne plus prendre l'avion, dangereux générateur de CO2, cette dernière vogue désormais vers New York à bord d'un voilier pour y prononcer un discours devant l'ONU. 

Problème relevé par une enquête du quotidienDie Tageszeitung : une équipe de cinq personnes devra prendre l'avion depuis l'Europe vers les Etats-Unis pour ramener le voilier sur le Vieux continent en plus du vol retour de l'actuel skipper Boris Herrmann, qui ne fera pas la traversée dans le sens retour.

 Le voyage de Greta Thunberg aura donc généré au moins six vols entre les deux continents, contre quatre si elle avant fait l'aller-retour en avion accompagnée de son seul père.
Le quotidien a par ailleurs relevé que le départ en grande pompe de l'adolescente de 16 ans depuis Plymouth, en présence de centaines de spectateurs et de journalistes, ayant fait le déplacement pour l'occasion, avait aussi généré un important volume de gaz à effet de serre dont le monde aurait pu se passer.

Puisque l'on parle de bain de foule

 
 
Résultat de recherche d'images pour "salvini bain de foule"
 

 
 
macron, pauvre bouffon, marionnette de chiffon 

Macron à Boulouris : pourquoi les gens présents portaient-ils tous le même bracelet ?

 
 
 Capture d'écran BFMTV

Par Robin Andraca 16 août 2019

Après s’est exprimé lors des célébrations du 75e anniversaire du débarquement de Provence, le Président s'est livré à un petit bain de foule, pour saluer une centaine de personnes qui portaient toutes un bracelet vert ou bleu.

Question posée sur Twitter le 15/08/2019
 
Bonjour, 
Vous faites référence au bain de foule d’Emmanuel Macron à Boulouris, où le Président s’est exprimé lors des célébrations du 75e anniversaire du débarquement de Provence.
Après son discours, Macron a salué et pris des selfies avec une centaine de gens placés derrière des barrières de sécurité.
Ce petit bain de foule d’une vingtaine de minutes, retransmis sur les chaînes d’info en continu, a intrigué plusieurs internautes sur les réseaux sociaux.
En cause : toutes les personnes saluées portaient à leur poignet un bracelet vert ou bleu.
 
«Des militants présélectionnés pour l’insigne honneur d’approcher sa majesté. Allô, Emmanuel Macron, vous ne trouvez pas cette propagande à deux balles dégoulinante de bêtise ?» s’interroge par exemple cet internaute, en réponse à un autre qui estime que «les bracelets verts, c’est comme les gilets jaunes mais en plus discret».
 
 
«Après Macron à la pizzeria, on nous sort le bain de foule "spontané" du Président… où seuls les porteurs de bracelets verts sont autorisés à s’approcher. La pantalonnade dans toute sa splendeur»,

Le Groenland fait savoir qu'il n'est pas à vendre

Le Groenland fait savoir qu'il n'est pas à vendre

© Linda Kastrup
Le Groenland.
16 août 2019 
 
Le président américain Donald Trump aurait annoncé qu'il souhaitait acquérir le Groenland. L'île, qui appartient au royaume danois, a toutefois rappelé à l'ancien magnat de l'immobilier qu'elle n'était pas à vendre.                                    
 
Les autorités groenlandaises ont rappelé que leur île n'était pas à vendre après des révélations de la presse américaine selon lesquelles Donald Trump aurait jeté son dévolu sur l'immense territoire autonome danois.

Le village d'Upernavik, le 11 juillet 2015, au Groenland (image d'illustration).
 
Le Groenland pourrait-il devenir le 51e Etat américain ? 

La veille, le Wall Street Journal a rapporté que l'ancien homme d'affaires new-yorkais, qui fut autrefois un magnat immobilier de renom avant de se lancer dans la politique et de devenir président des Etats-Unis, se serait enquis plusieurs fois auprès de ses conseillers à la Maison Blanche de la possibilité pour les Etats-Unis d'acheter ce territoire de 56 000 habitants.

Corrida scandaleuse à Bayonne : deux ministres dans l’arène

 
 

 
Le souffle qui surgit du mufle quand le taureau gratte le sol et s’agenouille devant son danseur de mort…

Le héros qui s’avance coiffé de son bicorne, cambré comme une ballerine, dans les broderies et la soie fuchsia…

La poussière qui tournoie dans le soleil, le silence de la peur quand charge la bête, les Olé de la foule…
C’est beau, la corrida, c’est coloré, c’est puissant, c’est sanglant, c’est viril, c’est culturel, c’est outrageusement sensuel… et c’est devenu insupportable !
Le scandale est récurrent qui revient chaque été, quand les arènes s’ouvrent au rituel séculaire. « Barbarie d’un autre âge », disent les détracteurs. « Patrimoine culturel », « héroïsme de l’homme et de la bête » répondent les afficionados. Irréconciliables.
Ce jeudi 15 août se déroulait, dans les arènes de Bayonne, une « corrida goyesque ». Hors le fait que l’adjectif renvoie à l’évidence au peintre Goya, j’ignorais cette spécialité. Wikipédia nous renseigne ainsi : « Une corrida goyesque (de l’espagnol corrida goyesca) est une corrida particulière dans son apparence mais identique dans son déroulement à une corrida “normale”. […] Au cours des corridas goyesques, les toreros utilisent des costumes similaires à ceux en vigueur à l’époque de Goya : les paillettes sont quasiment absentes, les seules décorations étant des broderies ; la taleguilla est ample, et non moulante comme son homologue moderne ; au lieu d’une montera, le torero coiffe un bicorne ; les cheveux (longs) sont retenus par une résille ; le capote de paseo n’existe pas, les toreros défilant en portant le capote de brega sur l’épaule. »
En ce jour de l’Assomption, c’est le torero Daniel Luque qui officiait, faisant face à six taureaux. Tous occis.

Chiffres du chômage : Emmanuel Macron, ou l’art de faire croire que les vessies sont des lanternes !

 
 



Depuis la fin des Trente Glorieuses, la situation de l’emploi dans notre pays a été le caillou dans la chaussure de tous les Présidents qui se sont succédé à l’Élysée.

Le plus douloureux, sans doute, celui qui a le plus obéré leur action dans l’esprit des électeurs, en tout cas.

L’usage des statistiques relatives à l’évolution du taux du chômage a été l’indicateur et l’instrument majeur de leur communication.
Celui-ci a parfois eu des conséquences déterminantes dans l’insuccès de leur politique et la dégradation de leur image.
On se souvient du fiasco retentissant de François Hollande, dont le discours patient et optimiste s’est heurté à une réalité implacable autant qu’à l’incrédulité lucide du peuple de France.
Ce que l’on retient de l’avènement d’Emmanuel Macron, outre la façon dont il a su bénéficier de la force sidérante des réseaux de l’oligarchie qui l’a porté au pouvoir, c’est bien le haut niveau de sa communication.
Parti de presque rien, en tout cas rien aux yeux de l’opinion, il a conquis l’Everest de la République en moins de temps qu’il n’en faut pour se perdre dans le vertige des sommets.
Deux ans pour être l’homme le plus cru du pays en sortant du presque néant.
L’affaire fut bien menée.
Sans doute grisé par ce succès que rien, pas même la succession des mauvaises affaires, ne semble pouvoir faire pâlir, il s’enorgueillit, aujourd’hui, sans modestie ni modération, et le fait savoir, d’être à l’origine d’une embellie infaillible du niveau de l’emploi.
Pensez un peu, une amélioration de deux points en deux ans, ce n’est pas rien…
Pourtant, qu’en est-il réellement ?

vendredi 16 août 2019

Italie. Scandale de pédophilie impliquant des politiciens de gauche : « Ils manipulaient des enfants pour les vendre à des familles d’accueil et en abuser sexuellement »



     
A l'heure actuelle, seuls les sites de réinformation parlent de l'affaire italienne.

Le sénateur Matteo Renzi du Parti Démocrate (gauche italienne) a même osé parler "d'instrumentalisation de l'affaire".

Cela démontre à quel point son parti a pris part à ce scandale.
Et pour ce responsable politique, il ne reste plus qu'une seule stratégie que la gauche utilise systématiquement : étouffer toute l'affaire, inverser les culpabilités, et tenter de faire diversion.
En d'autres termes, la gauche ne doit jamais rendre de compte des ignominies dont elle est coupable.
Pire, le même parti de gauche, dont certains de ses politiciens sont impliqués dans le scandale, s'attribue désormais la présidence de la commission d'enquête qui devra faire la lumière sur les placements illégaux dans des familles d'accueil.

Enfin, deux chanteurs italiens (Laura Pausini et Nek) ont tenté de rompre l'omerta médiatique en dénonçant cette affaire.

**********
 
Les carabiniers de Reggio Emilia, dans le nord de l'Italie, ont interpellé 18 personnes dont un maire et des médecins soupçonnés d'avoir procédé à des manipulations psychologiques sur des enfants pour les soustraire à leurs parents et les «vendre» à des familles d'accueil.

Les crapules

 
 

Publié le 16 août 2019 par rra137

D’après Philippe De Villiers, un rapport dit, que 200 députés européens mangent dans la main de Soros et quand Soros claque des doigts, Junker et Macron, s’agenouilent devant lui. Est ce étonnant ?

Raison de plus, pour réclamer un référendum d’initiative populaire.

Dans cette critiquable démocratie représentative, le peuple délègue sa volonté, c’est à dire un pouvoir, qui devrait pourtant lui appartenir en propre à des tiers, lesquels, une fois qu’ils sont élus appliquent leur volonté politique, souvent contre celle de leurs mandants.

Pourtant démocratie veut dire: Gouvernement du peuple par le peuple !

C’est bien ce Gouvernement indigne qui ne sait répondre à la moindre manifestation populaire justifiée qu’avec la force brutale.

De ce fait, les classes les plus démunies ne peuvent pas exprimer leur mécontentement dans la rue et sont également interdites de liberté d’expression.

Avec en priorité la question de l’immigration, sujet intouchable, sur lequel est posé une chape de plomb et qu’avec l’aide des médias ils font taire, avec l’argument fallacieux d’islamophobie.

Le dictionnaire est pourtant clair: Phobie veut dire PEUR.

C’est à dire que, les islamophobes (qui ont parfaitement le droit d’avoir peur dans le contexte actuel), sont condamnés pour avoir peur, par d’autres qui ont peur de ceux qui ont peur.
Ce qui est nouveau en matière juridique. Kafka n’est pas loin !

Je cite les mots d’un nouveau blanc bec, au service de Macron et de son parti « En Marche » (vers le chaos), le député Aurélien Taché, un type qui fait tache dans l’actualité, en même temps qu’une véritable tête à gifles : « Terrifiante montée du terrorisme raciste et islamophobe ».

Rubrique : blasphème !

 
 
L’image contient peut-être : une personne ou plus, enfant et plein air

Régis de Castelnau

J’ai publié il y a deux jours un statut que je pensais humoristique, où je me foutais de la gueule de la pauvre marionnette Greta Thunberg instrumentalisée par des parents indignes et au service de l’oligarchie qui les a reçus à Davos.

Je disais espérer que nous soyons débarrassés de la nouvelle sainte vierge, une fois celle ci récupérée par les extraterressses.

 C’était pour de rire ! Les extraterressses ont autre chose à foutre.

La cible principale était bien évidemment le déferlement de propagande totalitaire auquel nous sommes confrontés, le dernier avatar étant la traversée de l’Atlantique en bateau carbone piloté par le prince d’un royaume d’opérette outil de blanchiment de l’argent de la pègre internationale.
Qu’est-ce que je n’avais pas fait !
J’ai été dénoncé paraît-il par France Info, et j’ai vu déferler sur Twitter des cohortes d’indignés me traitant de tous les noms.
Hérétique méritant le bûcher, j’avais osé m’en prendre à une sainte, blasphémer une icône.

Greta Thunberg: Michel Onfray répond aux critiques dans "Die Welt"

 
 

Archive du 14 août 2019

Michel Onfray vient de répondre au journal berlinois Die Welt au sujet de son récent texte polémique sur Greta Thunberg.
Nous reproduisons la version française de l'interview éditée originalement en langue allemande.
Principaux thèmes abordés

Prix NobelEnfanceEcolePoésieDie Welt
 
Die Welt: Pourquoi Greta Thunberg vous agace-t-elle tellement?

Michel Onfray: Elle ne m’agace pas du tout: les bêtises des enfants sont toujours la faute des parents ou des adultes qui les entourent.
A seize ans, personne ne dispose d’une pensée propre.
A cet âge, on régurgite de la nourriture avec laquelle les adultes nous ont gavés.
Personne n’échappe à cette loi.
Dès lors, se pâmer devant la ventriloquie d’une jeune fille qui débite les discours que des adultes lui écrivent est un signe de nihilisme!
J’en veux moins à cette jeune fille qu’à ceux qui l’instrumentalisent.
Les adultes aiment l’entendre dire ce qu’ils lui ont appris depuis que le capitalisme a compris l’opportunité de l’écologie comme argument publicitaire pour faire ses bénéfices considérables.
Qui ne souhaite aujourd’hui consommer et acheter propre, écoresponsable, bio, traçable, free carbone, etc?            

DW: Elle pourrait très probablement être candidate au prix Nobel de la Paix. Serait-elle une bonne candidate?

MO: Elle est au lycée, n’a pas encore le bac, fait la grève de l’école, et va bientôt être nommée docteur honoris causa d’une université belge…
Je propose qu’on la nomme tout de suite présidente d’un gouvernement mondial selon le souhait de Jacques Attali et que, dans la foulée on lui décerne le prix Nobel de médecine, avant la médaille Fields, le premier prix du Concours Chopin et la Palme d’or à Cannes. Soyons sérieux…

Hong Kong : l’ingérence occidentale la main dans le sac !

 
 


Bruno Guigue·Jeudi 15 août 2019·

La main dans le sac ! Lorsque la presse chinoise a publié la photo de quatre dirigeants du mouvement de protestation hongkongais en compagnie du chef du département politique du consulat des Etats-Unis, on a senti comme un trou d’air dans la rhétorique anti-Pékin.

Difficile, tout-à-coup, de nier l’intervention d’une puissance étrangère – à 15 000 km de ses frontières – dans une crise qui ne la concerne pas.

Tenter d’occulter ce qui saute aux yeux est toujours un exercice de haute voltige, et l’on sait la propagande occidentale coutumière de ces acrobaties !
Depuis le début des récents événements de Hong Kong au mois de juin 2019, la narration de ces événements par les officines du monde libre offre un concentré de mauvaise foi et d’inversion des signes qui passionnera certainement les politologues du futur.
Multipliant les distorsions de langage, en effet, elle fait passer une affaire intérieure chinoise pour un conflit international, une décolonisation pour une colonisation et l’ingérence étrangère pour une entreprise humanitaire.
Comme celle de Taïwan – mais pour des raisons différentes - , la question de Hong Kong est le legs historique d’une époque révolue.
Héritée du colonialisme bienfaiteur de sa Gracieuse Majesté, la particularité de Hong Kong lui vaut aujourd’hui un « régime d’administration spéciale » que la République populaire de Chine a bien voulu instaurer lors de la signature de l’accord sino-britannique de 1984.
Quitte à enfoncer des portes ouvertes, rappelons toutefois que Hong Kong c’est la Chine, au même titre que Pékin ou Shanghaï.
Car l’oubli volontaire de cette évidence est la cause de confusions en tous genres et de manipulations sans limite.

Demandeurs d’asile logés à la Côte d’Azur, nourris, blanchis, avec 300 euros d’argent de poche… Beaucoup de Français dans la misère aimeraient la même assistance…

 
 
 
 
par 14 août 2019
 
Cette courte séquence réalisée par FR3 en dit long sur la politique de préférence étrangère.
 
Combien de Français vivant dans la misère, dans des taudis (sans même parler de ceux qui vivent à la rue), échangeraient volontiers leur situation contre celle offerte aux demandeurs d’asile dont il est question dans ce reportage, logés gratuitement dans des studios remis à neuf, dans un joli petit village de la Côte d’Azur, eau et électricité également gratuites, avec une enveloppe mensuelle de 300 euros et un chauffeur pour vous conduire au supermarché…

 


Rappelons que cela se passe à Châteaudouble, village de moins de 500 habitants qui accueille 72 demandeurs d’asile, tous des jeunes hommes,…
Et comme le montre l’affiche ci-dessous, le village est déjà invité à se diluer dans le multiculturalisme.

Un tableau de Bill Clinton vêtu d'une robe et de talons a-t-il été retrouvé chez Jeffrey Epstein ?

 
 
Un tableau de Bill Clinton vêtu d'une robe et de talons a-t-il été retrouvé chez Jeffrey Epstein ?
 
© Capture d'écran @saatchiart
 Ce tableau de Bill Clinton était-il accroché dans la demeure de Jeffrey Epstein ?  
15 août 2019
 
D'après deux sources indépendantes citées par le New York Post et le Daily Mail, un tableau représentant l'ancien président américain Bill Clinton portant une robe bleue et des talons rouges aurait trôné dans la maison de Jeffrey Epstein à Manhattan.
                                   
En dépit de la mort du milliardaire dans des circonstances encore troubles, l'affaire Epstein ne fait que commencer.

Et à mesure que le temps passe, elle pourrait révéler son lot d'informations étranges, si ce n'est perturbantes.
La découverte présumée, dans la maison de Jeffrey Epstein à Manhattan, d'une peinture à l'huile représentant Bill Clinton (ancien président américain dont le nom figurait dans le carnet d'adresse de Jeffrey Epstein aux côtés de centaines d'autres personnalités), pourrait rentrer dans la première catégorie.
 
D'après une source policière citée par le journal américain New York Post (à tendance républicaine) le 14 août, le tableau en question «était suspendu bien en évidence – dès que vous entriez – dans une pièce à droite».
«Tous ceux qui l'ont vu ont souri et se sont mis à rire», a précisé cette source au tabloïd.
Et pour cause, l'œuvre aurait de quoi surprendre : vêtu d'une robe bleue et portant des talons rouge vif, l'ancien président américain y apparaîtrait assis lascivement sur un siège dans ce qui semble être le Bureau ovale, et pointerait du doigt en direction de celui qui observe le tableau.

Uberisme : quand le travail précède la chute…

 
 


Les temps sont durs pour les cyclistes d’applications de livraison de repas.

En l’occurrence, Deliveroo ne ménage pas ses efforts pour faire baisser les marges de ses galériens d’un soir, d’après un article du site de France Info, publié le 10 août.

Le mois dernier, le Collectif des livreurs autonomes parisiens (CLAP) avait lancé un appel à la grève du 8 au 15 juillet.
À ce moment-là, le projet de loi relatif à « la liberté de choisir son activité professionnelle » passait en seconde lecture au Sénat.
Édouard Bernasse, secrétaire général du CLAP, avait résumé la situation : « Si vous êtes livreur pour une plate-forme, vous n’avez pas droit à la stabilité. Vos conditions de travail ne cessent de changer selon la volonté de la plate-forme, tout comme votre rémunération, votre planning… Et en tant qu’auto-entrepreneur, vous n’avez pas de représentants du personnel pour dire “ça suffit”. Vous êtes soumis aux choix de la plate-forme qui vous emploie, sans aucun autre choix » (selon un article d’Anthony Cortes, paru sur le site de Marianne, le 10 juillet).
C’est le statut d’auto-entrepreneur qu’il faut pointer du doigt, statut dont Nicolas Sarkozy avait été le principal promoteur durant sa présidence, entre 2007 et 2012.

jeudi 15 août 2019

Jean-Michel Ribes, le bouffon socialiste qui insulte Matteo Salvini

 
 


On ne devrait jamais tenir de propos insultants envers qui que ce soit, surtout si cette personne est un salaud profitant de sa notoriété pour insulter un homme dont probablement il ignore tout.

Je veux parler de l’indigne Jean-Michel Ribes qui, du haut de sa supposée autorité politique agresse le peuple italien et insulte un homme d’État étranger.

Il y a des artistes qui ne réalisent pas ce qu’ils sont vraiment !
Nous en avons connu, dans les années d’Occupation qui ne sont pas partis comme Jean Gabin aux USA, pour ensuite revenir s’engager dans la France libre.
Ils se sont plutôt coulés dans le moule, si ce n’est dans les draps des nazis.
Ils les ont fait rire et chanter dans les théâtres, les cinémas et les cabarets.

Qu’aurait fait Jean-Michel Ribes ?

Comme d’ailleurs tous ces artistes d’aujourd’hui qui passent leur temps à donner des leçons de maintien au peuple de France, et incitent à la générosité publique pour des clandestins dits « migrants » sans avoir à mettre eux-mêmes la main au porte-monnaie !

Jean-Michel Ribes a tenu des propos insultants envers Matteo Salvini en affirmant que c’est « une pourriture absolue qui filera se planquer en Amérique latine » (Source)

Alors Greta, tu dis rien?

 
 

Calculez la baisse de votre retraite avec la réforme Macron !

 
 
JPEG

par PRCF (son site)
mardi 13 août 2019



C’est LE sujet tabou du rapport Delevoye, jamais abordé par les médias dominants, tous détenus par les milliardaires : la baisse des pensions de retraites que va provoquer la réforme des retraites Macron.

Pour chaque travailleur, il est difficile dans ces conditions de savoir à quoi s’en tenir et c’est pourquoi le premier syndicat de travailleurs de France a travaillé sur des simulations permettant de savoir ce qu’il en est pour lui.
En développant un simulateur de retraite totalement absent et du rapport Delevoye, et du dossier de presse l’accompagnant :

Retrouvez les simulations des effets à la baisse de la réforme des retraites Macron

Simulation de pension de retraite pour les salariés du privé

La CGT a créé un outil de calcul en ligne pour calculer les effets de la réforme des retraites Macron, avec la fin du système par branches et par répartition et l’installation progressive de la retraite par capitalisation à travers l’instauration d’un régime unique par points.

https://retraites.cgt.fr/

Exemple, pour un travailleur né en 1985 et payé un salaire mensuel actuel de 1500 €, sans aucune année de chômage, en considérant que le taux de remplacement pour un âge de départ à la retraite sera de 44% soit une retraite de 1000 € mensuelle, contre 50% avec le système actuel où il aurait obtenu une pension d’au moins 1137 €.

Vous aimez la viande, alors écoutez ce qui suit

 
 
 
 
220 millions de têtes de bétail nourries au soja transgénique 
 
Ça donne envie? non?

G7 Biarritz



Un clandestin ivoirien squatte un appartement de Clermont-Ferrand pendant les vacances de la locataire



Un « Tanguy » indésirable s'incruste dans un appartement de Clermont-Ferrand pendant les vacances de la locataire
    
Le squatteur estival a été placé en garde à vue, puis escorté au centre de rétention administrative de Rennes. © Francis CAMPAGNONI
Surprise, surprise… A son retour de congés, une locataire clermontoise est tombée nez à nez, chez elle, avec un invité inattendu.

L'intrus a quitté les lieux les menottes aux poignets.
Ce lundi matin, après deux semaines d’absence, une jeune femme se présente l’esprit léger devant son appartement de la rue Philippe-Glangeaud.
Elle découvre alors que la porte a été fracturée.
Et qu’un homme se trouve tranquillement à l’intérieur.
La trentenaire prévient aussitôt la propriétaire du logement, qui alerte elle-même les policiers. L’intrus est interpellé dans la foulée.
Dans ses poches, des bijoux appartenant à l’occupante régulière des lieux sont saisis.
 
Pris avec un portable volé
 
Cet Ivoirien de 18 ans avait en fait profité des vacances de la locataire pour s’installer sur place, avec ses oreillers et sa couette personnels.

France Inter, la radio de la Corée de l’Ouest, ou Voltaire dans une impasse.

 
 
 

Anne-Sophie Chazaud

Cela fait un moment que plus grand monde n’accorde de valeur aux jugements colportés par la radio de service public (payée avec l’argent public, donc) laquelle se livre assez continument et sans vergogne à une forme plus ou moins discrète de propagande idéologique.

On connaît déjà tout ça par cœur donc inutile de revenir dessus.

 Cette semaine, nous franchissons un petit cap dans les postures du déshonneur caractéristiques du média d’Etat avec les louanges qu’il vient de tresser envers le groupe d’activistes Sleeping Giants qui, sous couvert d’anonymat et de combat antifasciste, fait régner des méthodes précisément fascistes (comme d’hab).
En l’occurrence, il s’agit de faire pression sur les sites d’information jugés intolérables pour ces justiciers de la bien-pensance (i-e : les sites qui ne partagent pas leur opinion), d’en détourner les annonceurs, bref, de les «assécher».
France Inter se réjouit bruyamment de ces méthodes liberticides, et abonde sans vergogne dans le jugement consistant à qualifier par exemple Boulevard Voltaire de «site de désinformation», sans bien sûr en apporter la moindre preuve.
On peut apprécier ou pas ce site, mais il est constitué de journalistes qui ont leur carte de presse.
On découvre en revanche que France Inter est constitué, lui, plutôt de procureurs mais aussi de Commissaires de la Vérité Officielle.
Vérité Officielle qui se débat aussi vicieusement que sa débâcle idéologique semble désormais inéluctable.

L'autopsie de Jeffrey Epstein révélerait des fractures au niveau du cou

 
 
L'autopsie de Jeffrey Epstein révélerait des fractures au niveau du cou

© REUTERS/Jeenah Moon
Un véhicule devant le Metropolitan Correctional Center, où Jeffrey Epstein a été retrouvé mort, le 10 août (image d'illustration).
Après plusieurs jours d'attente, des éléments de l'autopsie du milliardaire inculpé pour trafic de mineurs, retrouvé mort en prison, ont filtré.

Selon le Washington Post, les conclusions pourraient «renforcer les questions» concernant son décès.
                                   
La publication des résultats de l'autopsie de Jeffrey Epstein, réalisée le 11 août, avait été retardée, le médecin légiste en chef de New York Barbara Sampson ayant fait savoir qu'elle avait besoin de «plus d'informations» avant leur diffusion.
Ce 15 août, deux sources proches de l'affaire ont livré des éléments sur les conclusions au Washington Post.
L'autopsie du milliardaire, mort après un «suicide apparent» (selon la première formulation employée par le FBI) en prison, alors qu'il était inculpé pour trafic sexuel de mineurs, révélerait de «multiples fractures» au niveau du cou.

Des officiers de police devant l'hôpital où a été amené le corps de Jeffrey Epstein, à New York le 10 août 2019.

Interrogations autour du «suicide apparent» de Jeffrey Epstein avant les résultats de l'autopsie
 
Parmi ces fractures, l'os hyoïde (situé au-dessus du larynx) serait notamment brisé.
Ces nouveaux éléments du dossier seraient, selon la formulation employée par le journal américain, à même de «renforcer le mystère autour des circonstances entourant [la] mort» de Jeffrey Epstein.

Domingo, Epstein… Mon Dieu, mon Dieu, que les femmes sont bêtes…

 
 


 
Donc, dans la famille spectacle, je réclame « LA » vedette, Monsieur Placido Domingo, l’homme à la voix d’or, actuellement – mais sûrement plus pour longtemps – directeur des opéras de Los Angeles et Washington

Des dames viennent de se souvenir qu’il leur aurait téléphoné nuitamment, les aurait invitées à dîner, leur aurait posé la main sur les genoux, défroissé le jupon, peut-être pratiqué un massage lymphatique sur le mollet…

On ne sache pas qu’il leur ait dégraissé les cordes vocales d’un furieux coup de langue – bien que leur carrière ait été lourdement affectée par ces assauts de galanterie déplacée, disent-elles –, mais nous ne sommes qu’au début des révélations sur ce vilain satyre.
Après les cinéastes et les acteurs, voilà maintenant les chanteurs qui arrivent dans la porcherie déjà bien garnie.
Ceux-là étaient trois, « Les trois ténors », à courir et couvrir le monde de leurs voix de stentors.
Dans le trio, le pauvre José Carreras a dû se retirer, victime d’une leucémie.
Le grand et gros Pavarotti est mort en 2007.
Certes, on pourrait aller cracher sur sa tombe et pleurer dans son grand mouchoir mais j’attends, vu sa masse, la première qui viendra se plaindre de l’avoir eu sur le ventre (qu’on me pardonne ma trivialité)…
Reste donc Domingo.
Puisque nous sommes dans l’opéra, je vous suggère de glisser une oreille du côté d’Offenbach et de sa Périchole : « Mon Dieu, mon Dieu, que les hommes sont bêtes, que les hommes sont bêtes, que les hommes sont bêtes, sont bê-ê-ê-êêêê-tes… »

Greta et le Gotha : la croisière et sa muse

 
 


C’est parti. Greta a embarqué sur son beau voilier.

Enfin, « son beau voilier », façon de parler, puisque le Malizia II appartient à la principauté de Monaco.

En route, donc, pour les Amériques. Un voilier à zéro émission de carbone.
Bon, certes, il aura fallu 5.000 heures de travail, durant le dernier chantier hivernal, si l’on en croit le site du Yacht Club de Monaco, avant qu’il ne reprenne la saison des régates. 5.000 heures de travail non carboné ?
Difficile à dire, et la remarque est du plus mauvais esprit comme, du reste, toutes ces remarques que Le Huffington s’applique à dénoncer dans un article intitulé « Montrer la voi(l)e » et sous-titré « Le bateau de Greta Thunberg, qui s’élance ce mercredi vers New York, est hors de prix et c’est tout à fait normal ».
Parce que, effectivement, les mauvais esprits et autres bas de plafond voient vraiment le mal partout : « […] comme à chaque action de la jeune militante, des critiques ont commencé à pleuvoir ».
Prenez Valeurs actuelles (pas bien, Valeurs actuelles !), qui dénonce le fait que le bateau serait sponsorisé par BMW.
Eh bien, elle a réponse à tout, Greta : « Tous les sponsors ont accepté d’enlever leurs logos du bateau », nous explique Le Huf.
Effectivement, ça change tout.
Contrepoints (pas bien, Contrepoints) affirme qu’« un voyage en Malizia serait cent fois plus coûteux qu’un aller simple Londres-New York en avion ».
Ce que les gens peuvent être mesquins. Réponse du Huf : « Ces affirmations n’ont rien de faux… »
Comme dirait l’autre, ça vous arracherait la gueule de dire qu’elles sont justes ! Mais bon…

mercredi 14 août 2019

Greta fait du bateau (à voile)

 
 
 
 
Je me marre... imaginez un instant que la petite Greta, sur son voilier zéro carbone, ait le mal de mer ?
 
Non parce que ceux qui ont navigué un peu sur l'Atlantique le savent, deux semaines à fond la caisse sur un voilier moderne qui tape jour et nuit dans toutes les vagues, ça ne s'improvise pas, quand on a seize ans et une vie de canapé-télé-réseaux-sociaux-portable derrière soi.
 
Si la pauvrette craque, que faire ?
Dès que le voilier est hors de vue, on va la chercher en hélico.
On laisse le superbe engin continuer sa route.
On trouve un jet privé pour acheminer le précieux symbole à New-York, on la planque chez Soros, par exemple, qui prône l'absence de frontière, mais vit dans une villa fortifiée et on la redépose discrètement sur le yacht avant l'arrivée triomphale au sommet sur le climat.
 
Là, je déconne, j'espère que la petite va avoir le pied marin.

À fumier, fumier et demi.

 
 

Anne-Sophie Chazaud

Concernant le concert de pleurnicheries victimaires au sujet des permanences LREM visées par des jets d’œufs et de fumier et quelques bris de verre (c’est pas non plus Dien Bien Phu hein...), quelques remarques tout de même pour tenter de ramener les choses à leur juste niveau.
 
Si, une nouvelle fois, la violence n’est jamais la solution, on commencera par faire remarquer que celle-ci n’est pas nouvelle et que notamment les élus et permanences du RN font l’objet de dégradations régulières et d’attaques physiques pour le coup réellement violentes, comme ce fut le cas par exemple récemment contre le député RN Sébastien Chenu agressé et blessé par des militants CGT lesquels ont obtenu...la relaxe (pardi).

L’indignation et le buzz semblent être à géométrie variable selon l’étiquette politique : joli concept républicain s’il en est.

La carte bancaire offerte aux demandeurs d’asile coûte 42 millions d’euros par mois aux contribuables français




  par 13 août 2019

C’est donc au détour d’une réforme de la carte bancaire des demandeurs d’asile gérée par l’Office français de l’immigration et de l’intégration (OFII) qu’il est possible d’avoir enfin confirmation de quelques éléments concernant la générosité de la République avec les immigrés qui affluent.
 
Chaque mois l’Allocation pour demandeurs d’asile (ADA) est allouée à chaque immigré demandeur d’asile pendant la procédure de traitement de sa demande.

Cette Allocation pour demandeurs d’asile peut aller d’environ 7 euros par jour, soit quelque 210 euros par mois pour un célibataire, à beaucoup plus pour un couple avec enfants.

Actuellement, 151.000 personnes bénéficieraient de l’Allocation pour demandeurs d’asile, pour un coût mensuel d’environ 42 millions d’euros.
Les immigrés demandeurs d’asile reçoivent pour cela une carte bancaire.
En marge, on apprend aussi que se profile un débat parlementaire sur l’immigration suite, notamment, aux problèmes de campements de rue rencontrés par les élus locaux.
 

Ces lesbiennes qui veulent des enfants sans père mais réclament la pension alimentaire du donneur de sperme

 

 
 
par 9 août 2019

Alors que le gouvernement français veut légaliser la PMA et que plusieurs parlementaires de La République En Marche évoquent déjà ouvertement leur intention de réclamer ensuite la légalisation de la GPA, il n’est pas inutile de rappeler les imbroglios juridiques auxquels ces situations conduisent.

Aux Etats-Unis, il est déjà arrivé à plusieurs reprises qu’un duo de lesbiennes poursuive en justice le donneur de sperme pour payer une pension alimentaire.
 
Un article du journal britannique The Sun évoquait ainsi ce “couple de lesbiennes féministes”, à savoir Tasha et Jose, qui a poursuivi un donneur de sperme pour payer une pension alimentaire pour son bébé.

Ces deux lesbiennes qui ont décidé de recourir à un artifice pour commander un enfant sans père ont soutenu ensuite que, puisqu’il est le père biologique de leur enfant, le donneur de sperme devrait tout de même verser une aide financière pour assurer le bien-être de cet enfant.


Réchauffement climatique: le 14 Aout, Chapelle-des-Bois : - 0,5° cette nuit, il a gelé dans le Haut-Doubs !

 

Un froid de canard.... / © Alain Audet de Pixabay
Oui, il ne fait pas chaud la nuit et il a gelé dans le Haut-Doubs !

C'est un site amateur qui l'affirme, contredisant très gentiment Météo France qui n'a pas de station à Chapelle-des-Bois.

Mais, Météo France a raison : c'est certain on est bien "en dessous des normales saisonnières", ça c'est sûr !
 
Le bruit a couru : il a gelé cette nuit dans le Haut-Doubs !
Oui, une nuit de 14 août, l'horreur, la consternation... L'été est fini !
Renseignements pris auprès de Météo France : c'est faux !
C'est faux selon Météo France mais c'est vrai selon un autre réseau...
On vous explique. A priori, une info sur les températures devrait être fiable à 100 %.
Mais Météo France n'a pas des stations sous abri partout...

Dans un premier temps, on vous a dit que : selon Brigitte Delsalle, prévisonniste à Météo France, les températures "officielles" sont toujours relevées sous abri.
Pour éviter l'influence des vents ou du soleil.
On a pensé que le gel annoncé provenait d'un thermomètre n'étant pas fiable.

Jointe par téléphone, elle nous a communiqué quelques relevés.
Là, c'est du sérieux, du vrai !

Ocean Viking : sur les 356 migrants, 103 sont des « mineurs non accompagnés »


    


Le navire humanitaire des ONG SOS Méditerranée et Médecins sans frontières (MSF) a procédé lundi à un nouveau sauvetage de 105 personnes au large des côtes libyennes.

L’Ocean Viking compte désormais 356 migrants à son bord, dont 103 mineurs non accompagnés, secourus dans quatre opérations de sauvetage ces derniers jours.

En moins d’une semaine, l’Ocean Viking a porté assistance à 356 personnes lors de quatre opérations de sauvetage.
La dernière a eu lieu lundi 12 août. Le navire humanitaire des ONG SOS Méditerranée et Médecins sans frontières (MSF) a repéré dans la journée de lundi un canot bleu en caoutchouc, qui se trouvait à 40 milles nautiques des côtes libyennes.
[…]
À Rome, le ministre italien de l’Intérieur, Matteo Salvini, a répété « l’interdiction absolue pour ces deux navires étrangers [l’Open Arms bloqué depuis 10 jours au large de Lampedusa avec 151 migrants, et l’Ocean Viking, ndlr] de pénétrer dans les eaux italiennes. Ouvrez les ports de France, d’Espagne ou de Norvège ».

Une dette cachée à 4.300 milliards d’euros ! Bientôt la faillite ?

 
 Résultat de recherche d'images pour "dette"
 

On connaissait la dette « officielle » de la France, qui est de 2.315 milliards et frôle désormais les 100 % du PIB.

Il en existe une autre, dite immergée, sur laquelle la sénatrice centriste Nathalie Goulet vient de donner l’alerte dans une interview au Figaro.

Il s’agit des engagements de l’État qui ne sont pas comptabilisés directement dans la dette « officielle » (celle qui est définie par le traité de Maastricht) mais dont le fantôme pèse sur les comptes de l’État.
Cela comprend les retraites des fonctionnaires (le poste le plus lourd, 2.287 milliards), les subventions aux régimes de retraite, les allocations pour handicapés et pour la dépendance, les aides au logement, les dettes garanties par l’État mais non prises en compte dans la dette officielle (celles de l’UNEDIC, de la SNCF que le pouvoir ne veut pas assumer directement, quitte à multiplier les artifices comptables), les engagements pour les exportations, pour les livrets d’épargne, ou encore les frais provoqués par des catastrophes (attentats, explosion nucléaire, épidémie, chute d’astéroïde). L’estimation totale est effarante : 4.300 milliards ! 130 milliards de plus qu’en 2017, 1.100 milliards de plus qu’en 2015, 4 fois plus qu’en 2005.
Au total, en comptabilisant les dettes immergée et officielle, l’État garantit 6.515 milliards d’euros de dettes : 275 % du PIB !