Translate

mercredi 24 juillet 2024

Sans commentaire

 

Les policiers qataris venus sécuriser les JO de Paris et représenter l’Oumma arabe et islamique


Les policiers qataris venus sécuriser les JO de Paris et représenter l'Oumma arabe et islamique


— par Pierre-Alain Depauw — 16 juillet 2024 
 

Des troupes venant de 43 pays

Des policiers et des militaires arrivent de 43 pays de par le monde pour participer à la sécurité des Jeux Olympiques de Paris en formant une étonnante coalition internationale au sein d’une France qui a, par ailleurs, la prétention de jouer un rôle militaire dans conflit entre l’Ukraine et la Russie.

Parmi ceux qui ont déjà fait un premier tour dans Paris, ce sont les policiers qataris et leurs véhicules blindés qui ont déjà fait couler beaucoup d’encre. Arrivés le 11 juillet, ces membres de la Lekhwiya, la force de sécurité intérieure du Qatar, sont notamment composés d’équipes cynotechniques spécialisées dans la détection d’explosifs, ainsi que de policiers chargés de patrouiller à l’aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle.

Les missions attribuées aux forces qatariennes comprennent des patrouilles à pied, l’utilisation de drones, la neutralisation d’éventuels explosifs et munitions, le contrôle de véhicules, ainsi que des opérations de premiers secours et de recherche et sauvetage.

Selon le communiqué des autorités françaises, les policiers et militaires étrangers inclus dans le dispositif de sécurité des JO de Paris ne disposent pas de prérogatives judiciaires en France et, en conséquence, seront systématiquement en binôme avec des forces de sécurité intérieure françaises.

La sénatrice Valérie Boyer a exprimé des préoccupations quant à l’implication directe des policiers qataris dans la sécurité des JO. Le Qatar ne manque pas de diffuser de nombreuses vidéos de ses policiers dans Paris.

“Enfermez-les à vie !”

 



 
Publié par Manuel Gomez le 22 juillet 2024

Il y a des années que je le propose, mais je sais que je ne serais pas entendu.

Pourquoi ? Par humanisme ou par lâcheté ? Pour les deux je suppose, et pourtant cela pourrait sauver des centaines de victimes innocentes qui tombent sous les coups de ces « malades mentaux » inguérissables et irrécupérables, n’ayons pas peur des mots.

Le monde est ainsi fait, il y a des fous sanguinaires qui sont laissés en liberté par des psychiatres dépassés et démunis de moyens. Ces fous dangereux, puisque criminels, ne sont pas, fort heureusement, très nombreux en France : environ 150 nous dit-on, et il est impossible, avec nos moyens actuels, de les tenir éloigner définitivement, dans des conditions humanitaires satisfaisantes et, si on les remet en liberté parmi nous, et qu’ils interrompent leur traitement, ils peuvent tuer.

Quelle pourrait être l’une des solutions ? Il me revient en mémoire un film de Martin Scorcèse « Shutter Island », avec comme acteur principal Leonardo Di Caprio, qui me semble nous apporter une solution intéressante : construire un centre psychiatrique dans un site totalement isolé, sans aucune possibilité de s’échapper, une île par exemple, où ces malheureux pourraient vivre dans une semi-liberté sans nous faire craindre pour nos vies. Ne serait-ce pas une solution à envisager ?

Abolition de la retraite à 64 ans ! Je suis pour mais cela va faire braire les marchés !

 

 

 par | 24 Juil 2024

 

Je suis favorable à l’abolition de la retraite à 64 ans.

La raison est très simple.

Le problème de la France n’est pas de faire travailler plus longtemps ceux qui travaillent déjà mais de mettre au travail ceux qui n’ont jamais rien fait.

Ne soyons pas démagogiques.

Oui. Il existe des gens qui pour bien des raisons parfaitement légitimes ne peuvent pas travailler, mais en réalité ils sont rares.

J’ai par chez moi un ESAT. Un établissement qui se charge de faire travailler nos concitoyens qui souffrent de déficits cognitifs. Chaque matin les bus viennent les chercher dans leur institution en face de chez moi. A 8h00 ils sont montés à l’ESAT et entament une journée de travail réelle. Eux travaillent. Pour eux, le travail c’est l’insertion et l’inclusivité.

Pour le reste nous avons des millions de jeunes, et de moins jeunes qui ne fichent rien et préfèrent vivre de minimas sociaux.

Le modèle social français qui se veut juste et généreux ne peut fonctionner que si chacun apporte sa pierre à l’édifice.

Ce modèle social ne peut fonctionner que si tout le monde travaille, cotise, se lève, se retrousse les manches.

Ne pas le dire c’est mentir. 

Pendant les JO, Paris est vide : ça alors, mais pourquoi ?


@Anthony Delanoix/Unsplash @Anthony Delanoix/Unsplash
 

Les télévisions nationales, et les télévisions internationales aussi probablement, ne cessent de le montrer en boucle : Paris est vide

 Les commerçants se désespèrent. Les boutiques se ferment. Les hôtels, qui prévoyaient des chiffres d'affaires record, annoncent un taux d'occupation catastrophique.

 On passe sous silence les lits en carton des athlètes olympiques, venus du monde entier pour dormir comme des migrants : c'est un autre sujet. Mais convenons du fait que, quand on n'est pas athlète, on n'a pas très envie de dormir à Paris. Ça alors, mais pourquoi ? Regardons de plus près.

Les rues du cœur de la Ville Lumière, normalement si élégantes, si accueillantes, sont bordées de grillages à souris dont le seul but semble être d'emmerder les Français. On ne circule plus. On ne peut plus bouger. Paris est découpée en quartiers de couleur, mais personne, ni les Parisiens, ni les provinciaux (et encore moins les étrangers), ne sait exactement où se trouvent les zones grises, rouges ou que sais-je… Quant au contrôle du QR code, celui-là même qui est censé vous permettre ou vous interdire de vous déplacer dans les rues de la capitale, il est détenu par un petit nombre d'élus. À ce propos, la faillite du pouvoir régalien est telle que la France, pour contrôler ses propres citoyens, a fait venir des policiers du monde entier. C'est le Salon du Bourget de la casquette. Magnifique.


 

Insécurité maximale

mardi 23 juillet 2024

Ne vous inquiétez pas À lire jusqu’au bout … Et partager ?




 Les nageurs de la Seine malade … et pas qu’un peu pour les moins préparés à ce bouillon de merde 
 
Les moyens de transport en commun parisiens, préavis de grève 
 
Les artistes intermittents du spectacles qui doivent nager dans la Seine pour l’ouverture des JO, ont également décrété un préavis de grève (l’armée en renfort ? Ou quoiqu’il en coûte?) 
Les aéroports et bientôt les gares et le métro, préavis de grève 
Les éboueurs de Paris et d’autres villes, préavis de grève 
Un cadavre repêché dans la Seine 
Des rats partout 
Et tellement de choses qui créent le raz le bol… On le constate, les des sont jetés, l’atmosphère est grise à Paris, c’est à dire morbide (après le rouge de la colère) tout le monde est soit résigné soit proche du combat révolutionnaire, Paris interdit les drapeau palestiniens mais pas les israéliens ni ukrainiens 
Les russes ont de la chance … ils ne seront pas de ce pacte diabolique Que d’incohérences et de mensonges … c’est du jamais vu, nul part pour une telle occasion, les JO les plus étranges de l’histoire de l’olympisme, avec comme délégations stars Israël (protégée par le gign comme des nounous 24/24 et 7/7). 
 C’est une victoire qui va changer l’histoire du Monde ? 
Une réussite grandiose à l’image de l’antechrist ? En tout cas … à la hauteur des 12 à 15 milliards investis pour du temporaire, de l’éphémère … 
 
Mais ne vous inquiétez pas BIDEN va mourir si ce n’est pas encore le cas Puis Harris … ou autre 
 
Et enfin … Macron va nous montrer ce qui est en lui et dans son binôme 
 
Pour la fin du bal des vampires Attachez vos ceintures

Le "nouveau"(sic) Front populaire ne désarme pas

 

 

À la suite de l’attaque des forces armées russes sur Odessa, des militaires de carrière français et britanniques ont été tués



 
 

 

À la suite de l’attaque des forces armées russes sur Odessa, des militaires français et britanniques ont été tués dans la ville, a déclaré le colonel de réserve de l’armée espagnole Pedro Baños.

 Dans le même temps, il s’est référé à des sources fiables.

«Je viens de recevoir une information que je ne peux pas confirmer, j’ai demandé confirmation et on m’a répondu qu’elle était exacte. Ce sont des sources que je connais depuis de très nombreuses années, 30 ans, elles sont généralement très fiables» dit Banos.

Selon lui, l’armée russe a frappé Odessa. En conséquence, 18 membres du British Special Air Service ont été tués et 25 autres personnes ont été blessées.

«Et on me dit que des soldats français sont morts. Ce ne sont pas des mercenaires français, non, ce sont des soldats de l’armée française. Ils ont été tués en grand nombre, on m’a dit que le nombre était plus grand qu’en Algérie», a noté le colonel espagnol.

Ukraine : Vers la fin de la guerre (et de Zelensky) ? - JT du mardi 23 juillet 2024



 Publiée le 23/07/2024

Nous commencerons ce soir avec les conséquences pour l’Ukraine du retrait de Joe Biden. 

Particulièrement proche du pouvoir de Zelensky, le locataire de la Maison Blanche pourrait avoir scellé le destin de Kiev en même temps que le sien. 

Nous poursuivrons ensuite aux Etats-Unis pour s’intéresser à la vice-présidente visiblement propulsée dans la course présidentielle : Kamala Harris. 

Et puis nous rentrerons en France avec le président Macron qui nous gratifiera d’un passage télévisé ce mardi soir.

JO de la honte “on a conscience des contraintes”… et on s’en fiche ! La maltraitance généralisée d’Etat vis-à-vis des gens.


 

 par | 23 Juil 2024

 

Je parle de plus en plus de la maltraitance d’Etat vis-à-vis de nous autres, les pauvres citoyens d’en bas, et ce n’est pas près de cesser tant ce mouvement s’amplifie et que les z’élus perdent la raison. 

Ils perdent le nord et la boussole. Ils sont là pour servir les petits, pas pour se servir. Ils ont totalement dévoyé leurs actions.

Ils ont donc conscience qu’au delà d’avoir une furieuse envie de nous emmerder, ils nous emmerdent vraiment, mais ils s’en fichent royalement comme vous l’explique Tony Estanguet très, très bien payé avec son salaire à plus de 200 000 euros ayant défrayé la chronique, alors à ce prix là, les JO c’est chouette.

 

"On en a conscience (...) C'est une fois tous les 100 ans": Tony Estanguet revient sur les contraintes causées par les JO à Paris pic.twitter.com/s56WWJNEuE

— BFMTV (@BFMTV) July 22, 2024  

 

Sinon, prière de ne pas nourrir les Parisiens en cage, ce n’est pas bon pour leur santé, donc merci de ne pas leur donner de cacahuètes à travers les grilles du zoo.


 

Pendant ce temps, le mozarillon du Palais se pavane au village olympique et mange à la cantine des sportifs. Les images de propagande tournent à plein régime, pour cette fin de régime. D’où l’intérêt de mettre la propagande en face de la réalité.

Antifas écolos à La Rochelle : destruction, pillage et désespoir des habitants


@Remi Jouan/Wikimedia commons @Remi Jouan/Wikimedia commons

 

Ce samedi 20 juillet, en marge de la manifestation anti-bassines de Melle (Deux-Sèvres), des militants écologistes débarquent au port de commerce de La Pallice, à La Rochelle, pour manifester contre les méga-bassines, des réserves d’eau qui servent à irriguer les exploitations agricoles. 

Une manifestation interdite qui a donc débordé, comme prévu.

Certains manifestants ont quitté la zone portuaire pour se rapprocher du centre-ville, comme le craignait le maire de la commune, Jean-François Fountaine. Le gérant de la boutique Raisin & Bulles raconte à BV : « Ma salariée a eu très peur, mais nous n’avons rien eu. » Preuve que les écologistes en question n’ont pas tout à fait une réputation pacifiste. Preuve, aussi, qu’ils choisissent leurs cibles.

Un supermarché pillé

Les commerçants de l’avenue Edmond-Grasset ont ainsi subi leurs assauts. Les manifestants issus de l'ultra-gauche s’en sont pris exclusivement aux grandes enseignes, comme la Banque populaire ou le supermarché Utile. Ils se sont aussi attaqués au mobilier urbain et aux véhicules de catégorie supérieure. Interrogée par BV, Cathy Ribot, la gérante du supermarché, ne souhaite pas répondre à nos questions car elle « n’en peut plus » et « veut tourner la page ». Celle qui a « mis toute [s]es économies dans son commerce » et « a tout perdu », comme elle l'a confié au Parisien, semble vouloir oublier cette journée où « une quarantaine de casseurs sont entrés, ont pété la vitrine, pris de l’alcool, piqué ce qu’il y avait dans les caisses ».

Insensibles aux victimes de la destruction et du pillage, certains médias cherchent tout simplement à occulter les aspects déplaisants de ce grand meeting de gauche. Pour Libération, ce pillage en bonne et due forme était presque altruiste : « Un peu plus loin, les portes vitrées d'un Super U ont été brisées. Des activistes en sont sortis les bras chargés de bouteilles d'eau et de sandwichs. L'un d'eux, grand seigneur, a glissé une pizza 4 fromages entre les grilles d'un portail d'une maison. » Un généreux donateur, en somme. De son côté, L’Humanité ne fait pas état de ce qui s’est passé dans ce magasin et ne reconnaît même pas la présence de casseurs. Pas vus, pas pris. L’auteur de l’article préfère parler de « militants autonomes tout de noir vêtus ». Comme c’est poétique !

Un traitement médiatique orienté

bfmerde tire la chasse, fogiel dégage


 Image

lundi 22 juillet 2024

A Gaza, les snipers de tsahal, l'armée la plus morale du monde, tirent sur des enfants

 

Tentative d'assassinat de Trump - Tout est sur le point d'exploser !

 

 

 Le sénateur Ron Johnson vient de confirmer dans cette interview qu'il pense que plusieurs armes et plusieurs tireurs ont été impliqués dans la tentative d'assassinat du président Donald Trump. 
 
 En plus des tireurs multiples, le sénateur confirme également : 
 - Les services secrets n'ont pas participé à la réunion de sécurité matinale avec les forces de l'ordre locales le jour de la fusillade.
 - Des photos du tireur ont été prises par les services secrets avant la fusillade.
 - La police locale qui a pris des photos du tireur après sa mort a été obligée de les envoyer à l'ATF. 
 - Le FBI et les services secrets ne sont absolument pas dignes de confiance dans cette enquête. 
 - Les forces de l'ordre locales coopèrent davantage à l'enquête que les services secrets et le FBI.
 - Le sénateur conseille aux témoins de continuer à fournir des preuves.
 - Le sénateur souhaite que l'enquête reste indépendante.

Qui dirige les Etats-Unis?

 


 

Berlin avait son mur de la honte, Paris a ses grillages



 

 

Et la police est allemande 

 

 

 


 

BFMTV au service de Sarkozy : les preuves d’une manipulation

 

 

La rédaction de Mediapart

Dans une enquête vidéo, Mediapart retrace l’opération de manipulation menée par BFMTV pour essayer de sauver Nicolas Sarkozy dans l’enquête sur les financements libyens. 

Des SMS révèlent la collusion entre la communicante de l’ancien président et plusieurs figures de la chaîne. 

L’affaire ne relève pas uniquement du fiasco journalistique mais aussi de la manipulation. Des SMS saisis par la justice et révélés par Mediapart le 10 juillet illustrent l’incroyable mobilisation de responsables et figures de BFMTV pour soutenir Nicolas Sarkozy dans le dossier des financements libyens. Une affaire gravissime dans laquelle l’ex-chef de l’État, qui est soupçonné d’avoir perçu des fonds du dictateur Mouammar Kadhafi pour le financement de sa campagne présidentielle victorieuse de 2007, doit être jugé à partir de janvier 2025.

Le 11 novembre 2020, un mois après une nouvelle mise en examen décisive de Nicolas Sarkozy dans cette affaire (pour association de malfaiteurs), la première chaîne française d’information en continu avait diffusé de manière aveugle une courte vidéo, tronquée et non vérifiée, dans laquelle l’intermédiaire Ziad Takieddine revenait sur toutes ses déclarations précédentes, réhabilitant soudainement l’ancien président. En relation constante avec Véronique Waché, conseillère de Nicolas Sarkozy, l’état-major de BFMTV avait ensuite organisé sa communication les jours suivants, calomniant également Mediapart, à commencer par son président de l’époque, Edwy Plenel (l’intégralité de l’interview téléguidée contre Edwy Plenel est à retrouver ici).

Interrogée lors de notre enquête publiée le 10 juillet, Véronique Waché, véritable tour de contrôle médiatique de l’ancien président, a fait part de son « indignation la plus totale » et de sa « consternation la plus vive » dans une longue réponse envoyée à Mediapart. Le directeur général de BFMTV, Marc-Olivier Fogiel, a quant à lui défendu les choix rédactionnels de la chaîne dans la couverture de l’épisode de la rétractation de Takieddine. « Dans notre relation avec toutes les forces politiques, nous temporisons, faisons redescendre la pression pour que les équipes puissent travailler en toute indépendance, nous a-t-il écrit. Sur la séquence visée comme pour le reste, aucune consigne évidemment n’a été donnée. Chacun a pu travailler en toute liberté en recevant tout le monde. »

Au-delà des fantasmes, est-ce que l’État profond français existe ?


 

 

Avec le départ possible de Bruno Le Maire en Suisse, pays de cocagne, il apparait nécessaire d’appréhender ce qu’est l’État profond français, mais aussi de comprendre les mécanismes de la dette réelle de la France.

 Dette que Bruno Le Maire a largement amplifié durant son long séjour à Bercy.

Ce concept d’État profond représente la haute administration non élue et choisie par le chef de l’État pour décider de la politique et de la gestion des dépenses publiques. Avec plus de 3.100 milliards de dette, – source Ministère de l’Economie et des finances 2024 (1), la France est sous la tutelle du lobby bancaire et Emmanuel Macron n’y est pas étranger.

Diplômé de l’école nationale de l’administration puis inspecteur des finances, il quittera la fonction publique pour une banque privée bien connue, à savoir la banque Rothschild, et deviendra son plus jeune associé gérant. Ce management transversal s’appelle « pantoufler ».

À ce sujet, passer de la fonction publique dans le secteur privé s’appelle du « pantouflage » et pose, en général, des problèmes éthiques et déontologiques, du fait d’une transparence souvent absente. Le terme de « rétro pantouflage » désigne, à l’inverse, le passage du secteur privé vers la fonction publique.

Le retour d’Emmanuel Macron dans l’administration française s’effectuera au ministère de l’Économie, véritable « cheval de Troie » du pouvoir bancaire afin de privatiser et de détruire, hélas, l’économie de notre pays. Les privatisations sont rendues légales grâce à une assemblée nationale, muée depuis bien trop longtemps en banale chambre d’enregistrement des ordres émanant du chef de l’Etat et de son Premier ministre.

Pour bâtir son réseau dans la haute administration, Emmanuel Macron utilise les cercles de réflexions répertoriés dans notre livre, qui sont de véritables lobbies décisionnels, lui permettant de nommer les futurs agents aux postes stratégiques. Ces hauts fonctionnaires obéissent, sans faillir, aux puissances étrangères qui en réalité, sont les véritables commanditaires et donneurs d’ordres à l’Élysée. Toute cette engeance pousse notre pays vers la ruine, pille l’épargne des Français, et enfonce le peuple français vers une paupérisation de plus en plus visible.

Mais revenons à la dette publique. Elle correspond à l’ensemble des emprunts publics contractés par l’État, la Sécurité sociale, les organismes divers d’administration centrale (ODAC) et les collectivités territoriales.

Le détail de cette dette, tel que présenté sur le site de l’Insee, se fonde sur la définition de la dette des administrations publiques au sens du Traité de Maastricht.

Pendant plus de trente ans, la France a connu une politique budgétaire laxiste. « L’État providence », souvent utilisé comme vache à lait par les banques, a dépensé sans compter pour financer la dette publique et assurer les salaires des fonctionnaires. Cependant, entre la dette corrélée au PIB et la dette publique, un flou persiste, particulièrement visible dans le bilan comptable de l’État français, notamment dans le registre « hors bilan bancaire ». Ce compte bancaire est fréquemment employé pour dissimuler les dettes embarrassantes ; une pratique courante dans le monde financier pour camoufler des actifs toxiques et des soldes négatifs ; qui pourraient ternir l’image d’une banque ou d’une multinationale, influant ainsi sur sa cotation boursière.

Nicolas Sarkozy, François Hollande et Emmanuel Macron, le triumvirat de l’enfer, ont généré donc une dette de plus de 3 100 milliards d’euros,  – source Ministère de l’Economie et des finances 2024, à laquelle il faut ajouter le hors bilan bancaire :

“Mme von der Leyen, votre place est en prison” : cette polonaise lui dit les choses en face


"Mme von der Leyen, votre place est en prison" : cette polonaise lui dit les choses en face

  

par 20 juillet 2024 

 

Lors du débat sur l’élection du président de la Commission Européenne, fonction à laquelle a été réélue Ursula von der Leyen, le député européen polonais Ewa Zajączkowska-Hernik, n’a pas eu sa langue en poche. 

Montant au perchoir, elle a exprimé des opinions bien arrêtées sur Ursula von der Leyen.

“Il est temps que quelqu’un vous dise ce que la grande majorité des Européens pense de vous. Votre élection à la présidence de la Commission européenne a été une énorme erreur et certains ont encore la gueule de bois suite à cette décision”, a déclaré Ewa Zajączkowska-Hernik depuis la tribune du Parlement européen.


“Le visage du Green Deal”

La parlementaire polonaise a ajouté que von der Leyen est le visage du Green Deal, qui détruit l’économie et l’agriculture européennes. Ewa Zajączkowska-Hernik a souligné que les actions de la présidente de la Commission Européenne conduisent à transformer l’Europe en un musée économique à ciel ouvert. “Vous êtes le visage de toute la folie européenne qui nous conduit, nous Européens, à devenir de plus en plus pauvres”, a dit la représentante polonaise.

Une grande partie de la déclaration de Ewa Zajączkowska-Hernik concernait le pacte migratoire. “Vous êtes le visage du pacte migratoire. Je m’adresse à vous comme une femme à une femme, comme une mère à une mère. Comment n’avez-vous pas honte de promouvoir quelque chose comme un pacte migratoire qui conduit des millions de femmes et d’enfants à se sentir en danger dans les rues de leurs villes ? Vous êtes responsable de chaque viol, de chaque agression provoquée par l’afflux d’immigrés clandestins. C’est vous la Dame qui les invitez. Votre place est en prison pour ce que vous faites, pas à la Commission européenne”, a conclu l’audacieuse femme politique polonaise.

Joe Biden débarqué par l’Etat profond - JT du lundi 22 juillet 2024


 

Publiée le 22/07/2024

Nous commençons bien sûr cette édition avec le retrait de Joe Biden de la course à la Maison Blanche. 

Face à la séquence médiatique particulièrement favorable pour Donald Trump, le président démocrate a finalement accepté de renoncer à être candidat à un nouveau mandat. Une décision qui ouvre de nombreuses interrogations. 

Nous reviendrons ensuite en France pour suivre la vie de l’Assemblée Nationale. Le RN accuse le coup après avoir été écarté de nombreux postes du Palais Bourbon, la gauche, elle, gagne des points mais espère toujours davantage.

Et puis nous terminerons avec la Capitale transformée en prison à ciel ouvert. A 4 jours de l’ouverture des Jeux Olympiques de Paris, la ville n’est plus qu’accumulation de grillages et de contrôles de police. 

Yémen : Vols israéliens vers le Yémen, une panne informatique mondiale tombe à pic pour échapper aux radars ?

 

Microsoft en France, différence ténue entre corruption et influence sur BFM TV

 

 

 par | 22 Juil 2024 |

Je ne vous en dis pas plus.

Je n’en pense pas moins.

Je vous invite et vous laisse écouter cette petite vidéo concernant Microsoft sur BFM.

Comment nous avons laissé rentrer la multinationale de Bill Gates aussi bien dans l’Education nationale… qu’au ministère de la défense et dans l’armée avec tous les problèmes de confidentialité que cela représente.


 

Préparez-vous !

[Chronique] Assemblée nationale : « l’arc républicain » enterre la démocratie


braun pivet

 

Au second tour des élections législatives, le Rassemblement national a obtenu 10.728.330 voix (chiffres du Sénat), bien devant les autres partis en lice. 

Certes, en raison des accords de désistement, la majorité présidentielle comme ses alliés du Nouveau Front populaire n’avaient pas présenté de candidats dans toutes les circonscriptions. 

Si l’on se réfère aux chiffres du premier tour publiés par le ministère de l’Intérieur, le RN avait obtenu 19,01 % des suffrages (9.379.092 voix), devant le NPF (18,23 %), largement devant la majorité présidentielle (13,03 %) et pratiquement cinq fois plus que LR (4,27 %).

Pour ce qui concerne le nombre de députés, le RN et apparentés comptent 126 élus, Ensemble 99, LFI 72, les socialistes 66, la Droite républicaine 47, les Écologistes 38, les démocrates 36, Horizons 31, LIOT 21, la Gauche démocrate et républicaine 17, À droite d'Éric Ciotti 16, les non-inscrits 8.

En toute logique, le Rassemblement national, si le système était réellement démocratique, aurait dû être représenté au Bureau de l’Assemblée nationale, composé, outre le président, de 6 vice–présidents, 3 questeurs et 12 secrétaires. D’autant plus que l’article 10, alinéa 7 du règlement intérieur de l’Assemblée nationale stipule que la répartition des postes s’effectue « par choix prioritaire en fonction des effectifs respectifs des groupes ».

Il n’en a rien été, par un déni de démocratie contraire à l’esprit voire à la lettre du règlement intérieur de la chambre basse. Chacun est libre de combattre les propositions du Rassemblement national, mais nul ne peut nier que ses députés ont été élus à la suite d’élections libres et pluralistes. Y aurait-il donc un sous-prolétariat politique, pour reprendre une phraséologie chère à la gauche marxisante ? Des députés « intouchables » de la politique française ? Et, donc, des sous-électeurs dont les représentants ne devraient remplir aucune responsabilité que la force de leur représentation justifierait amplement.

 

Le fait que la « droite républicaine », parti croupion, dont le nombre de députés n’est que du tiers des députés RN, ait obtenu deux vice-présidents et un questeur montre clairement la compromission de Laurent Wauquiez avec la Macronie.

dimanche 21 juillet 2024

Sans commentaire

 

Il est attendu que survienne une explosion du nombre de décès en France (et ailleurs...) dans les mois à venir


 Image

 

 

 

obama débranche son pantin

 

Entre castors et moutons, nous vivons une époque formidable


 Image

Séquence extraordinaire. Un Français sur trois a voté pour le RN. 
 
Les deux autres se sont alors rassemblés malgré leurs soit-disant divergences pour sauver Macron, le fondé de pouvoir de l’oligarchie. 
 
Mélenchon apportant avec empressement (et comme d’habitude) à la bourgeoisie véritable, les voix de la petite bourgeoisie urbaine. Maintenant que c’est fait, en VIOLANT les règles parlementaires pourtant codifiées, et toujours appliquées, après avoir refusé de leur serrer la main (l’immonde limace Hollande en tête !), on notifie aux députés RN, ainsi qu’aux 12 millions de citoyens qu’ils représentent, qu’ils sont proscrits. 
 
Les règles républicaines ne leur sont pas applicables, ce qui est la définition de la proscription. Étonnante inversion lorsque l’on sait que lorsque la bourgeoisie viole sa propre légalité pour écarter une partie de la population des affaires publiques, cela s’appelle le début du fascisme. 
 
« Non mais t’es fou toi ! Le fascisme c’est Marine Le Pen ! - Ah oui c’est vrai, j’avais oublié. Je suis étourdi. »
 
 
Image

Manifestation écolo-gaucho anti-bassines à La Rochelle (17) : saccage et pillage d’une supérette, chaos, dégradations, policiers blessés… les images

 

 

“Méga-Bassine” : quand un terme péjoratif inventé par l’extrême-gauche activiste (le collectif “Bassines Non Merci / No Bassaran” en 2021) est adopté par la presse main-stream, puis par l’ensemble de la population…



Jean-Robert pour Fdesouche

20/07/2024 

 

Appelées « réserves de substitution » par les coopératives d’agriculteurs qui les défendent, ces projets ont pour objectif de stocker l’eau dans un lac artificiel de plusieurs hectares. 

Contrairement aux réserves dites « collinaires », alimentées par le ruissellement des eaux de pluie, l’eau de ces réserves est prélevée dans les nappes phréatiques ou dans les cours d’eau, l’hiver plutôt que l’été.

Pendant la saison froide, les nappes phréatiques sont plus remplies et pourraient donc, selon les promoteurs de ces initiatives, supporter les prélèvements nécessaires au stockage. L’eau stockée dans ces réserves peut ainsi être utilisée par les agriculteurs pour irriguer et abreuver leurs élevages l’été, lorsque l’eau est plus rare dans les nappes phréatiques ou dans les cours d’eau en raison de la sécheresse.

« Méga-bassines » est le terme choisi par le collectif « Bassines Non Merci », qui fédère les opposants aux divers projets en France. Selon eux, les méga-bassines reposent sur une privatisation de l’eau par l’agro-industrie. Les opposants dénoncent la fragilisation des nappes phréatiques ainsi qu’une démarche antiécologique et polluante, via notamment l’artificialisation des sols liée à la construction des espaces de stockage et à la fabrication des bâches utilisées pour imperméabiliser les bassines.
De son côté, l’Etat défend ces projets et les finance à hauteur de 70% par des subventions publiques.

Le Journal du Dimanche (2022)

[L’Invité] Le porte-parole de Trump en France nous raconte tout de l’attentat


IMG_1055

 

 

Samedi 13 juillet 2024, 18h11, Butler, Pennsylvanie. Une balle siffle le long du crâne de Donald Trump, alors en plein meeting d'une campagne présidentielle visant à sa réélection. 

Une demi-seconde, un léger mouvement de tête, d'aucuns affirment une intervention divine, et Donald Trump a échappé au pire. Et les États-Unis avec. « On est passé à quelques millimètres du chaos ! », affirme Nicolas Conquer.

Ce jeune militant fringant, franco-américain, est porte-parole du mouvement Republicans Overseas, en France, l'organe militant du parti de Donald Trump. Candidat de l'alliance LR/RN aux côtés d'Éric Ciotti et de Marine Le Pen dans la Manche aux élections législatives anticipées, Nicolas Conquer fait une percée avec plus de 40 % des voix lors du second tour.

Déterminé à faire vivre la voix des Républicains américains en France et à promouvoir les bienfaits d'un retour du président Trump, et ce même pour les relations franco-américaines et internationales au sein de l'Union européenne, notre invité de la semaine aux allures de dandy revient sur la tentative d'assassinat de Donald Trump, ses chances de victoire - qui semble désormais inéluctable, ainsi que sur sa propre campagne aux législatives. Enfin, une question : Donald Trump, Marine Le Pen même combat ?