Translate

vendredi 1 mars 2024

Un village saoudien sur le site des Invalides ?


 

  

Jean Kast 29 février 2024

Déguster des dattes fraîches, accompagnées d’un verre de thé à la menthe, dans le cadre prestigieux des Invalides… Vous en rêviez ? 

Eh bien, ce sera peut-être bientôt possible. 

À partir du 10 mai prochain, si tout va bien, ce magnifique Hôtel national, construit à l'origine par Louis XIV, hébergerait un « village saoudien ». Les curieux n’auront pas à se presser puisque l’événement devrait durer quatre mois.

Le gouvernement aux abonnés absents

Cet étonnant projet n’a pas manqué de faire réagir, à l’Assemblée. « J’aimerais obtenir des éclaircissements à ce sujet, questionna ainsi la députée LR du Rhône Nathalie Serre, mercredi 28 février. Pourriez-vous m’indiquer si le cabinet du président de la République et votre ministère ont donné leur accord ? Si tel est le cas, pourriez-vous nous communiquer les détails de cette installation ? » Visiblement pris de court, le ministre interpellé préféra botter en touche. « Je vais tenter de répondre sur ce que je sais, débuta maladroitement Patricia Mirallès, secrétaire d’État chargée des Anciens Combattants et de la Mémoire. Effectivement, ce sont des informations que nous avons pu aussi avoir. Aujourd'hui, rien n'est concret, rien n'est fait. Je comprends vos interrogations, mais je ne répondrai pas sur des choses qui ne sont pas faites ni signées avec aucun accord… Je pense être claire dans ma réponse ! »


 

La réponse de la secrétaire d’État était tellement « claire » que la présidente de la Chambre basse, Yaël Braun-Pivet, fut contrainte de rappeler à l’ordre son propre camp. « Madame le ministre en charge des Relations avec le Parlement, je vous remercie d’indiquer à chaque ministre qu’il faudrait vraiment qu’il réponde aux questions que lui pose le Parlement. Je rappelle que le gouvernement est responsable devant le Parlement… » C’est ce qu’on appelle un recadrage en règle.

Un pays vendu au plus offrant

Si les Jeux olympiques de Paris 2024 seront l’occasion pour tous les pays de briller et faire vibrer leur fibre nationaliste, il n’en reste pas moins que l’Arabie saoudite nourrit des ambitions toutes particulières. Notamment en France, où le pays mène une diplomatie « douce » sous l'égide du prince héritier Mohammed ben Salmane. Ces dernières années, plusieurs fonds d'investissement saoudiens ont investi massivement dans le bâti hexagonal. Une manne financière qui tombe à pic pour notre État en faillite. Un fonds de soutien au patrimoine français, abondé par l’Arabie saoudite, pourrait d’ailleurs voir le jour en 2024. Une demi-douzaine de lieux, tels que le château de Compiègne, devraient en bénéficier.

« Il est plus facile de faire la guerre que la paix. Clémenceau ». L’édito de Charles SANNAT

 

 

par | 1 Mar 2024

Mes chères impertinentes, chers impertinents,

Le 14 juillet 1919, Georges Clémenceau est à Verdun. Il dira “il est plus facile de faire la guerre que la paix.”

Faire la paix, vouloir la paix est difficile.

Être un artisan de paix est difficile.

Le moins que l’on puisse dire c’est que nous n’avons pas à faire à des artisans de paix.

Alors notre grand gourou du Palais confirme ses propos et nous explique qu’il ne s’est pas trompé du tout et qu’il a bien dit ce qu’il a dit. On peut reprocher ce que l’on veut à Macron (et je ne m’en prive pas vraiment), pour autant, il dit globalement ce qu’il pense.


 

Je répète mon analyse d’hier.

Si nous ne voulons pas que la Russie gagne en Ukraine, mais que l’Ukraine ne peut plus tenir, que va-t-il se passer ?

Soit nous acceptons la défaite de l’Ukraine, soit nous entrons en guerre à ses côtés avant qu’elle ne s’effondre.

Peu importe les contorsions itératives du genre on envoie des soldats en Ukraine que le long de la frontière avec la Biélorussie pour libérer les forces ukrainiennes fixées le long de cette frontière. Nous nous retrouverons engagés.

Je vous parlais de paix en démarrant cet édito.

Il faut du courage pour la paix.

Mais, l’Europe de la paix de mon enfance et de ma jeunesse est morte avec mes grands-parents.

Eux, ils avaient connu la guerre. Les deux guerres. Ma mamie la plus vieille était née en 1910. Elle avait 8 ans en 1918 et se souvenait des cloches annonçant la fin de la guerre, du retour des hommes et de mon arrière-grand-père rescapé de Verdun.

Pour eux, l’Europe devait être l’Europe de la paix, parce que, vous le savez bien, en Europe il n’y a pas de petites guerres.

jeudi 29 février 2024

Le matamore président




28 Février 2024 , Rédigé par Patrick REYMOND 

Le matamore qui fait fonction de président, tout en étant un petit freluquet, doublé d'un roquet, veut donc envoyer OFFICIELLEMENT des troupes en Ukraine ?

Le cri, dans les chancelleries occis-dentales a été unanime : "Il est con ou quoi ?". Tout le monde essaye de se tirer de ce merdier puant, sans -trop- perdre la face.

On avait parlé de retraite à Kherson, de fait, l'armée russe s'était retiré en très bon ordre, sans être poursuivie, et n'était donc pas vaincue, mais a adopté une position simplement moins risquée et moins susceptible de créer un revers, donc acte. Des éléments ukrainiens se sont infiltrés sur l'autre rive où ils se faisaient massacrer consciencieusement et en détail, comme dans le cas de la contre offensive.

A Avdiivka, rien de comparable, le sauve qui peut généralisé, et perte d'un millier d'hommes, souvent blessés et qui ne demandaient qu'à se rendre.

La Russie est dans une offensive lente, économe en hommes, selon le schéma "Pétain 1917", des offensives limitées, mais à gros moyens, et en 1917, les pertes allemandes à la seconde bataille de Verdun, et à celle de la Malmaison (étendue au chemin des Dames, si funeste quelques mois plus tôt), furent 5 fois plus nombreuses... Là, on peut penser à un coefficient 10.

Malgré toutes les salades, conneries et contrevérités de LCI, non, les russes ne sacrifient pas des hommes devenus rares, mais des munitions en quantités. Et les reconnaissances, un drone à 5000 $ ou même à 200, peut avantageusement remplacer les hommes, ça ne coûte rien. Simple variante, si le drone est descendu, tu écrase tout sous les obus. Pas besoin de pertes humaines, sur LCI ils confondent l'OMS et la seconde guerre mondiale. Des gens sans aucune culture...

De fait que veut faire Le freluquet ? Envoyer des obus ? A la cadence de 3000 mois. Lol. Ou finir de vider les arsenaux si peu garnis ? Lol aussi.

Envoyer le matériel qui reste ? ça sera vite fait. Il y en a si peu.

Bulletin STRATPOL 175. Macron s'en va-t-en guerre, CIA en Ukraine, Gamelin colonial. 29.02.2024.

 

 


Au clair de la lune, mon ami mytho


 Image

Le 29/02/2024

 

Image


Ben voyons, Et la marmotte, elle met le chocolat dans le papier d'alu!

 

Une loi permet à Macron d’envoyer les civils français en guerre ou à les emprisonner pendant 5 ans et 500.000€ d’amende s’ils refusent


 
 
Le gouvernement a fait voter le 1er Août 2023 la possibilité de réquisitionner les biens et les personnes « en cas de menace ».

 mise à jour le 29/02/24


Qui s'en souvient de ce qu'il s'est passé à l'Assemblée nationale le 1er août 2023 ?

Le gouvernement Macron a fait voter la possibilité de réquisitionner les biens et les personnes "en cas de menace", par décret en conseil des ministres. 

Cette décision suscite des inquiétudes quant à son potentiel d'abus et de restriction des libertés individuelles. Surtout depuis les déclarations complètement folles de notre Président concernant l'envoi de troupes au sol en Ukraine...

Selon les termes de cette loi, toute personne ou entité, physique ou morale, ainsi que tout bien ou service nécessaire, pourra être réquisitionné si une menace, actuelle ou prévisible, pèse sur les activités essentielles à la vie de la nation. Le gouvernement justifie cette mesure en affirmant qu’elle est cruciale pour faire face à d’éventuelles crises majeures, qu’elles soient d’ordre sécuritaire, sanitaire ou autre.

Ce texte législatif, intégré au projet de loi relatif à la programmation militaire pour les années 2024 à 2030, a été adopté en première lecture par l’Assemblée Nationale le 7 juin 2023. Les députés et sénateurs se sont réunis en commission mixte paritaire le 6 juillet 2023 pour discuter d’une version finale du projet de loi, avec l’espoir du gouvernement de le promulguer aux alentours du 14 juillet.

Les éléments essentiels de l’Article 23 :

Art. L. 2212‑1
En cas de menace, actuelle ou prévisible (…) la réquisition de toute personne, physique ou morale, et de tous les biens et les services nécessaires pour y parer peut être décidée par décret en Conseil des ministres.

Art. L. 2212‑2
Lorsqu’il n’est pas fait application de l’article L. 2212‑1, en cas d’urgence, si la sauvegarde des intérêts de la défense nationale le justifie, le Premier ministre peut ordonner, par décret, la réquisition de toute personne, physique ou morale, de tout bien ou de tout service.

La coke ouvre des horizons improbables

 

Poutine : un discours atomique - JT du jeudi 29 février 2024



 Publiée le 29/02/2024

A la une de cette édition, le discours du président russe. 

A deux semaines de l’élection présidentielle, Vladimir Poutine est revenu sur le conflit en Ukraine qu’il perçoit comme une guerre par procuration de l’Occident.

Puis nous aborderons l’enquête qui vise Bruno Le Maire. Le ministre est soupçonné de faux en écriture publique. Un crime, au regard de la loi !

Et enfin, nous reviendrons sur l’une des destinations de vos impôts : la production de films que personne ne regarde.

« Macron, poursuit l’escalade avec la Russie ». L’édito de Charles SANNAT

 

 

 par | 29 Fév 2024 |

Mes chères impertinentes, chers impertinents,

Si nous écoutons le gouvernement, la Russie nous attaque déjà et elle est déjà entrée en guerre « informationnelle » contre nous. 

Plus grave, ses espions en France semblent préparer des mauvais coups et attendent l’ordre pour passer à l’action, selon notre ministre de l’intérieur. Je ne saurais donc que trop conseiller de nous attraper tout ce petit monde qui joue aux espions venus du froid et de les renvoyer directement à Moscou à leur maître Poutine.

Si les « agents » russes (notamment de l’ambassade et les autres) sont une menace, qu’ils soient arrêtés et expulsés.

Le problème c’est que en continuant tous ainsi, nous continuons à avancer sur le chemin funeste de l’extension du conflit.

La Transnistrie qui est une région entre l’Ukraine et la Moldavie avec une très forte communauté russophone vient de demander l’aide de Moscou alors que 1 500 soldats russes sont stationnés la-bas. Le ministère russe des Affaires Etrangères a très vite réagit (ce qui est cousu de fil blanc) en disant que la « protection » des habitants de Transnistrie est « une priorité ».

Le buveur de lait chaud au goûter de Matignon, a, quant à lui, expliqué que « la Russie est une menace directe et immédiate pour la France, sur tous les plans »… décidemment, on n’arrête pas les immatures fous furieux.

Mais ce n’est pas tout.

Migrants d’Afrique de l’Est : Mayotte, Roissy et finalement le château de Grignon


195 ressortissants africains ont trouvé, le mardi 27 février, un point de chute au château de Thiverval-Grignon, dans les Yvelines. 

Des personnes venues d’Afrique de l’Est via Mayotte, puis Roissy, et enfin Grignon. 

Un château dont les mésaventures de ces dernières années ont déjà été évoquées par BV. Classé monument historique, datant du XVIIe siècle et berceau de l’agronomie française depuis le XIXe siècle, il a été le siège de l’école d’ingénieurs AgroParisTech pendant une longue période. Depuis, plus de résidents ni de visiteurs. Comment, d'ailleurs, ne pas évoquer, au passage, le scandale du mobilier d'époque bradé en 2022.

Déjà en novembre 2022

Déjà en novembre 2022, 200 migrants avaient trouvé refuge pendant plusieurs mois. Ils sont aujourd’hui presque autant à être accueillis par les travailleurs sociaux d’Emmaüs. Ces sans-papiers venus d’Afrique de l’Est, principalement des femmes seules et des familles, ont tenté leur chance à Mayotte pour y trouver une vie meilleure. Sur les 718 individus destinés à quitter Mayotte, 195 trouveront finalement cette chance d'être hébergés dans un château des Yvelines. Ils ont obtenu le statut de réfugié. L’État a parfaitement orchestré l'opération : un avion a été dépêché depuis l’île où la moitié de la population est en situation irrégulière pour prendre 310 passagers à bord et les déposer à l’aéroport de Roissy où un car attendait 195 d'entre eux pour les conduire jusqu’au domaine.



Témoignages sur place

mercredi 28 février 2024

Le "futur président de l'Europe" se ramasse une grande claque dans sa gueule

 

Mise au point pour comprendre la folie des psychopates de la mafia mondialiste dont macron est la marionnette.

 Image

 Pascal_Laurent_

 La superficie de Paris est de 105,4 km2. 

Le rayon de destruction du territoire ennemi par un seul missile Sarmat doté de 10 ogives nucléaires indépendantes est d'environ 650'000 km2, ce qui est supérieur à la superficie de la France métropolitaine. 

■ Alors les va-t-en-guerre, comprenez-vous le niveau de connerie qu'il faut avoir pour envisager, ne fusse qu'une seconde, de déclencher une guerre contre la Russie ?

 La Russie peut vitrifier l'Europe entière en moins de 5 minutes !!! 

 Source : T.K. Veselovsky

Ukraine : Macron et le grand isolement - JT du mercredi 28 février 2024



Publiée le 28/02/2024

Pour commencer ce journal télévisé, retour sur les déclarations irréfléchies d’Emmanuel Macron autour de l’envoi de troupes en Ukraine.

 Après des désaveux en cascade, la crédibilité du chef de l’Etat est de plus en plus remise en cause.

Nous reviendrons ensuite sur l’idée lumineuse qui doit tout régler des problèmes du secteur agricole : les prix planchers. Une mesure qui ne fait pas l’unanimité.

Rémi Tell viendra ensuite nous raconter la lente descente des classes moyennes.

Et puis nous terminerons aux Etats-Unis avec le 3ème homme de l’élection présidentielle : Robert Kennedy Junior. 

Fin du tout-électrique chez Mercedes: 4.700 milliards d’euros de gâchis en vue


 

https://www.businessbourse.com/

Le constructeur Mercedes-Benz met fin au projet du tout-électrique avant 2030…

Selon le blog Tom’s guide :

“Mercedes-Benz revient sur ses ambitions en matière de voiture électrique en annonçant continuer la production de véhicules thermiques après 2030.

 Le constructeur automobile avait annoncé qu’il ne fabriquerait plus que des véhicules électriques à cet horizon.

“Ce sont ses propres résultats qui refroidissent Mercedes-Benz. Les bénéfices nets du constructeur automobile ont chuté de 21 % au quatrième trimestre. Son chiffre d’affaires a baissé au quatrième trimestre dans des pays importants comme les États-Unis (-7,4 %) ou l’Allemagne (-2,8 %).”

En effet : les ventes ne suivent pas le rythme de production des voitures électriques.

Selon le groupe ZeroSum, le nombre de voitures électriques en inventaire chez les concessionnaires aux États-Unis, a grimpé sur la première moitié de 2023, pour passer de moins de 20.000 à plus de 110.000 en 6 mois !

Le graphique ci-dessous montre l’accumulation d’invendus chez les concessionnaires, aux États-Unis, au cours de 2023.


ZeroSum précise : “En juillet 2023, les véhicules électriques représentaient 6 % des inventaires, mais seulement 3 % des ventes de véhicules.”

L’échec de l’électrique signifie plus de subventions et primes à l’achat, le tout aux dépens de l’épargnant…

« Macron, le Grand Gourou qui nous conduit au suicide collectif ! ». L’édito de Charles SANNAT

 

 

par | 28 Fév 2024 |

Mes chères impertinentes, chers impertinents,

La sortie présidentielle sur l’envoi de troupes au sol en Ukraine pour affronter l’armée russe est d’une bêtise insondable.

Le président est inexcusable.

Cabot. Faisant l’intéressant et se prenant pour quoi, un chef de guerre sans armée ? Sans popularité ? Personne ne le suivra et sans doute pas l’armée lorsqu’il faudra véritablement s’engager massivement dans un conflit de haute intensité.

Soyons sérieux, car tout cela est de la bouffonnerie de bobos à trottinette mais certainement pas de chefs d’Etats.

Séjourné nous explique doctement que :


 

Mais ce n’est pas lui qui peut définir cela; C’est l’ennemi. Et l’ennemi c’est la Russie. Si la Russie dit que nous sommes en guerre, alors nous serons en guerre quoi qu’en pense Séjourné et ses définitions d’illettré.

Personne ne veut suivre Macron !

Ce qui est terrible, c’est que tous les pays, les uns après les autres se désolidarisent des propos tenus par Macron.

Ce qui est terrible c’est que notre Grand Gourou qui rêve d’envoyer la population française qu’il déteste tant crever sur le front de l’est n’est même pas suivi par les Américains. Biden vient de dire qu’il n’enverra pas de troupes en Ukraine.

Sans blague.

Alors il va faire quoi notre Grand Gourou ?

La guerre à lui tout seul contre la Russie.

Vas-y Manu, passe le premier.

Il n’y a pas de menace russe !

[ÉDITO] Macron, le va-t-en-guerre


 

 

 Georges Michel 27 février 2024

La dernière fois que la France a été en guerre contre la Russie, c’était en Crimée, de 1853 à 1856. 

À une époque où la main-d’œuvre n’était pas chère, la France expédia dans cette lointaine contrée plus de 300.000 hommes aux côtés des Britanniques, des Turcs et des Sardes pour s’opposer à l’expansionnisme russe alors que l’Empire ottoman était en plein déclin. 

Près de 100.000 de nos soldats ne revinrent pas de cette guerre. À l’époque, la France, qui faisait encore jeu égal avec l’empire des Romanov, dépensa dans ce conflit plus de 145 millions de livres sterling quand la Russie, elle, y laissa 144,5 millions de livres et le Royaume-Uni plus de 164 millions de livres. Un rappel historique qui devrait permettre de remettre les choses en perspective, alors qu’Emmanuel Macron, lundi soir, lors de la conférence internationale de soutien à l’Ukraine qui réunissait 21 chefs d’État et de gouvernement à l’Élysée, a fait une déclaration on ne peut plus belliqueuse.

« En dynamique, rien ne doit être exclu. »

Envoi de troupes au sol occidentales en Ukraine ? « Il n’y a pas de consensus aujourd’hui pour envoyer de manière officielle, assumée et endossée [comprendre que l’Occident a déjà « du monde » là-bas ? Probablement] des troupes au sol. Mais en dynamique, rien ne doit être exclu. » « En dynamique » : qu’est-ce que veut dire ce charabia ? Que ce qui était exclu hier ne l’est plus aujourd’hui et encore moins demain. Et d’ailleurs, ajoute le Président : « Nous ferons tout ce qu’il faut pour que la Russie ne puisse pas gagner cette guerre. » Tout. C’est-à-dire ? Tout, sauf à ce que Macron bluffe ou soit fou (ce qu’on exclut par construction intellectuelle), cela veut bien dire jusqu’à envoyer des troupes au sol. « Tout », cela pourrait signifier de tenter le grand jeu diplomatique avec la Chine, les pays arabes, la Turquie (encore et toujours elle !), voire Israël, qui n’a peut-être pas trop envie que l’attention des Occidentaux se détourne de son sort pour regarder nach Osten. Mais, visiblement, dans ce grand « tout », l’option diplomatique semble écartée. Mais avons-nous encore une diplomatie française ? Avec un Séjourné au Quai d'Orsay, on peut en douter.

Emmanuel Macron, avec ses petits bras musclés...

Denécé : Macron pousse dangereusement à la guerre en Ukraine

 


 

 
 
27 févr. 2024 
 
 Réaction d'Eric Dénecé après les propos d'Emmanuel Macron sur le déploiement possible de troupes au sol contre la Russie.