Translate

mercredi 28 février 2024

Le "futur président de l'Europe" se ramasse une grande claque dans sa gueule

 

Mise au point pour comprendre la folie des psychopates de la mafia mondialiste dont macron est la marionnette.

 Image

 Pascal_Laurent_

 La superficie de Paris est de 105,4 km2. 

Le rayon de destruction du territoire ennemi par un seul missile Sarmat doté de 10 ogives nucléaires indépendantes est d'environ 650'000 km2, ce qui est supérieur à la superficie de la France métropolitaine. 

■ Alors les va-t-en-guerre, comprenez-vous le niveau de connerie qu'il faut avoir pour envisager, ne fusse qu'une seconde, de déclencher une guerre contre la Russie ?

 La Russie peut vitrifier l'Europe entière en moins de 5 minutes !!! 

 Source : T.K. Veselovsky

Ukraine : Macron et le grand isolement - JT du mercredi 28 février 2024



Publiée le 28/02/2024

Pour commencer ce journal télévisé, retour sur les déclarations irréfléchies d’Emmanuel Macron autour de l’envoi de troupes en Ukraine.

 Après des désaveux en cascade, la crédibilité du chef de l’Etat est de plus en plus remise en cause.

Nous reviendrons ensuite sur l’idée lumineuse qui doit tout régler des problèmes du secteur agricole : les prix planchers. Une mesure qui ne fait pas l’unanimité.

Rémi Tell viendra ensuite nous raconter la lente descente des classes moyennes.

Et puis nous terminerons aux Etats-Unis avec le 3ème homme de l’élection présidentielle : Robert Kennedy Junior. 

Fin du tout-électrique chez Mercedes: 4.700 milliards d’euros de gâchis en vue


 

https://www.businessbourse.com/

Le constructeur Mercedes-Benz met fin au projet du tout-électrique avant 2030…

Selon le blog Tom’s guide :

“Mercedes-Benz revient sur ses ambitions en matière de voiture électrique en annonçant continuer la production de véhicules thermiques après 2030.

 Le constructeur automobile avait annoncé qu’il ne fabriquerait plus que des véhicules électriques à cet horizon.

“Ce sont ses propres résultats qui refroidissent Mercedes-Benz. Les bénéfices nets du constructeur automobile ont chuté de 21 % au quatrième trimestre. Son chiffre d’affaires a baissé au quatrième trimestre dans des pays importants comme les États-Unis (-7,4 %) ou l’Allemagne (-2,8 %).”

En effet : les ventes ne suivent pas le rythme de production des voitures électriques.

Selon le groupe ZeroSum, le nombre de voitures électriques en inventaire chez les concessionnaires aux États-Unis, a grimpé sur la première moitié de 2023, pour passer de moins de 20.000 à plus de 110.000 en 6 mois !

Le graphique ci-dessous montre l’accumulation d’invendus chez les concessionnaires, aux États-Unis, au cours de 2023.


ZeroSum précise : “En juillet 2023, les véhicules électriques représentaient 6 % des inventaires, mais seulement 3 % des ventes de véhicules.”

L’échec de l’électrique signifie plus de subventions et primes à l’achat, le tout aux dépens de l’épargnant…

« Macron, le Grand Gourou qui nous conduit au suicide collectif ! ». L’édito de Charles SANNAT

 

 

par | 28 Fév 2024 |

Mes chères impertinentes, chers impertinents,

La sortie présidentielle sur l’envoi de troupes au sol en Ukraine pour affronter l’armée russe est d’une bêtise insondable.

Le président est inexcusable.

Cabot. Faisant l’intéressant et se prenant pour quoi, un chef de guerre sans armée ? Sans popularité ? Personne ne le suivra et sans doute pas l’armée lorsqu’il faudra véritablement s’engager massivement dans un conflit de haute intensité.

Soyons sérieux, car tout cela est de la bouffonnerie de bobos à trottinette mais certainement pas de chefs d’Etats.

Séjourné nous explique doctement que :


 

Mais ce n’est pas lui qui peut définir cela; C’est l’ennemi. Et l’ennemi c’est la Russie. Si la Russie dit que nous sommes en guerre, alors nous serons en guerre quoi qu’en pense Séjourné et ses définitions d’illettré.

Personne ne veut suivre Macron !

Ce qui est terrible, c’est que tous les pays, les uns après les autres se désolidarisent des propos tenus par Macron.

Ce qui est terrible c’est que notre Grand Gourou qui rêve d’envoyer la population française qu’il déteste tant crever sur le front de l’est n’est même pas suivi par les Américains. Biden vient de dire qu’il n’enverra pas de troupes en Ukraine.

Sans blague.

Alors il va faire quoi notre Grand Gourou ?

La guerre à lui tout seul contre la Russie.

Vas-y Manu, passe le premier.

Il n’y a pas de menace russe !

[ÉDITO] Macron, le va-t-en-guerre


 

 

 Georges Michel 27 février 2024

La dernière fois que la France a été en guerre contre la Russie, c’était en Crimée, de 1853 à 1856. 

À une époque où la main-d’œuvre n’était pas chère, la France expédia dans cette lointaine contrée plus de 300.000 hommes aux côtés des Britanniques, des Turcs et des Sardes pour s’opposer à l’expansionnisme russe alors que l’Empire ottoman était en plein déclin. 

Près de 100.000 de nos soldats ne revinrent pas de cette guerre. À l’époque, la France, qui faisait encore jeu égal avec l’empire des Romanov, dépensa dans ce conflit plus de 145 millions de livres sterling quand la Russie, elle, y laissa 144,5 millions de livres et le Royaume-Uni plus de 164 millions de livres. Un rappel historique qui devrait permettre de remettre les choses en perspective, alors qu’Emmanuel Macron, lundi soir, lors de la conférence internationale de soutien à l’Ukraine qui réunissait 21 chefs d’État et de gouvernement à l’Élysée, a fait une déclaration on ne peut plus belliqueuse.

« En dynamique, rien ne doit être exclu. »

Envoi de troupes au sol occidentales en Ukraine ? « Il n’y a pas de consensus aujourd’hui pour envoyer de manière officielle, assumée et endossée [comprendre que l’Occident a déjà « du monde » là-bas ? Probablement] des troupes au sol. Mais en dynamique, rien ne doit être exclu. » « En dynamique » : qu’est-ce que veut dire ce charabia ? Que ce qui était exclu hier ne l’est plus aujourd’hui et encore moins demain. Et d’ailleurs, ajoute le Président : « Nous ferons tout ce qu’il faut pour que la Russie ne puisse pas gagner cette guerre. » Tout. C’est-à-dire ? Tout, sauf à ce que Macron bluffe ou soit fou (ce qu’on exclut par construction intellectuelle), cela veut bien dire jusqu’à envoyer des troupes au sol. « Tout », cela pourrait signifier de tenter le grand jeu diplomatique avec la Chine, les pays arabes, la Turquie (encore et toujours elle !), voire Israël, qui n’a peut-être pas trop envie que l’attention des Occidentaux se détourne de son sort pour regarder nach Osten. Mais, visiblement, dans ce grand « tout », l’option diplomatique semble écartée. Mais avons-nous encore une diplomatie française ? Avec un Séjourné au Quai d'Orsay, on peut en douter.

Emmanuel Macron, avec ses petits bras musclés...

Denécé : Macron pousse dangereusement à la guerre en Ukraine

 


 

 
 
27 févr. 2024 
 
 Réaction d'Eric Dénecé après les propos d'Emmanuel Macron sur le déploiement possible de troupes au sol contre la Russie.

Message personnel pour la volaille: attention à vous quand vous rentrerez dans le poulailler

 

mardi 27 février 2024

Les Américains ont voulu ce conflit.

 

 

Prenez le temps de regarder la version originale : Ukraine, les masques de la révolution - Documentaire complet - PL

 

 

 
  6 nov. 2021 Tournée en 2015, un an après la révolution du Maïdan, cette enquête met en lumière le pouvoir des bataillons nationalistes en Ukraine dans les mois qui ont suivi le changement de régime. 
 
Elle reconstitue le massacre de pro-Russes à Odessa le 2 mai 2014, en donnant la parole aux protagonistes des deux côtés. 
Elle montre aussi comment la jeune démocratie ukrainienne tente de se défendre face à cette menace, notamment par l'arrestation d'un membre de Azov au parlement.
Elle a été diffusée début 2016 sur Canal Plus, entre autres. ✋ Les enjeux du Monde ? Ils sont ici 👉 https://bit.ly/3nbDE0S Abonnez-vous 🙏 Ukraine, les masques de la révolution 
 
Un film de Paul Moreira 
Une production Première Ligne
 
Merci de partager
 

Brigitte l'habite

 

Russie : Macron cherche la guerre - JT du mardi 27 février 2024



 Publiée le 27/02/2024

Au programme de cette édition, retour sur le bellicisme présidentiel. 

Après une conférence dédiée à l’aide pour Kiev, Emmanuel Macron a divagué sur d’hypothétiques envois de troupes occidentales en Ukraine. Une sortie dangereuse qui a fait réagir le monde entier.

Nous reviendrons ensuite sur la colère agricole qui ne faiblit pas. Alors que l’UE semble consentir à quelques compromis, Paris est de son côté épinglée pour ne pas défendre la production française.

Nous nous intéresserons ensuite à la multiplication des drames dans les services d’urgence français.

Et pour terminer, nous irons à la rencontre des Français pour connaître leur point de vue sur les discussions européennes autour d’un permis de conduire à renouveler tous les 15 ans par un médecin. 

Message de Maria Zakharova àu petit dictateur de l'Elysée


 

 

Le 27/02/2024

https://t.me/internationalreporters

Concernant les déclarations d'Emmanuel Macron sur la possibilité d'envoyer des troupes de l'OTAN en Ukraine.


Je voudrais vous rappeler qu'il y a tout juste un mois, le chef du ministère français des affaires étrangères a nié (https://www.leparisien.fr/international/mercenaires-francais-en-ukraine-paris-denonce-une-nouvelle-manipulation-grossiere-russe-23-01-2024-BJRNYM7ENZGBNNQ2GDR6JSVK5E.php) l'implication de Paris dans le recrutement de mercenaires pour le régime de Kiev, et a qualifié les preuves directes de "propagande russe grossière".

Il y a un fort sentiment que le président de la France, en principe, n'est pas au courant de ce que ses subordonnés disent ou de ce qu'il dit lui-même.

Je voudrais maintenant rappeler à M. Macron l'histoire de la France. Elle était différente.

Après Stoltenberg, secrétaire général de l'OTAN, c'est au tour de Olaf Scholz, le chancelier allemand, de désavouer Macron.


 Image

 

@Pascal_Laurent_

Il affirme que le président Macron a tout inventé et qu'il n'y aura pas d'offensive militaire de pays de l'OTAN contre la Russie. 

La Grèce, la Pologne, l’Autriche et la Suède ont également démenti la "fake news", du président français.

 ■ Nous le savions, le poudré est totalement cinglé.

 Là ça prend des dimensions hallucinantes, il est grand temps que les parlementaires exigent une expertise psychiatrique indépendante et fassent passer des tests anti-drogues à ce malade mental afin de le destituer ! 

À l'attention des policiers, le plus grand criminel de France est à l'Élysée, arrêtez de le protéger bande de crétins !

 

 Image

 

En macronie, le pouvoir fait le ménage autour du fragile premier sinistre

 

 

Nous tuons des paysans français pour enrichir des milliardaires américains qui ont confisqué les terres des Ukrainiens.

 

2014: l’année où la guerre en Ukraine a réellement commencé


 

 STRATPOL

C’est une révélation étonnante, pour qui n’a pas suivi les évènements du coup d’état de Maïdan, que vient de publier le New York Times:

 le journal américain détaille l’implantation d’une douzaine de bases de la CIA en Ukraine et leur rôle dans les évènements de ces 10 dernières années

 De façon plus surprenante cette information a été reprise dans les medias de grand chemin, lesquels qualifiaient pourtant ces affirmations de complotisme russe en 2022:

Ce soudain changement de narratif dans l’implication des services de renseignement américain augure-t-il d’un changement de stratégie des USA? Le NYT étant contrôlé par les mêmes qui possèdent l’industrie d’armement, il parait étrange de donner raison à Poutine alors que le front ukrainien s’effondre et que l’armée russe prend l’avantage. Est-ce une façon d’impliquer la présidence Trump dans la responsabilité du conflit? Ou une façon de préparer psychologiquement les populations européennes à l’envoi de troupes en Ukraine?

La même journée, nous apprenons dans Ukrayinska Pravda, le journal ukrainien antirusse et pro-UE, de la bouche du Directeur principal des services de renseignement ukrainiens du ministère de la Défense, Kyrylo Budanov, qu’Alexeï Navalny est mort de causes naturelles (un accident vasculaire).

Crise agricole : quand les écolos noyautent l’administration et la présidence


 
 

 

 Clémence de Longraye 26 février 2024

« Vos conseillers sont hors-sol. » Au milieu du tumulte des agriculteurs regroupés autour du chef de l’État, ce samedi 24 février, à l’occasion de l’inauguration chaotique du Salon de l’agriculture, une agricultrice réussit à faire entendre sa voix. 

Elle reproche au chef de l’État d’être entouré de conseillers plus idéologues que pragmatiques. Une critique rapidement balayée par le président de la République, mais qui n’est pourtant pas sans fondement.

Deux conseillers proches de Pascal Canfin

L’invitation adressée aux Soulèvements de la Terre par les services de l’Élysée pour participer à un débat sur le monde agricole en est l’illustration même. Si Emmanuel Macron assume la « responsabilité » de cette lourde erreur qui a mis le feu aux poudres, quelques heures avant l’ouverture du Salon, le magazine Le Point révèle l’identité des deux conseillers qui seraient à l’origine de ce tollé. Loin d’être des stagiaires novices, les deux hommes occupent des postes stratégiques au sein du cabinet du président de la République. L’un d’eux, Benoit Faraco, dirige ainsi le pôle « écologie, agriculture, énergie, transports, logement » du cabinet. Le second, placé sous ses ordres, Mathias Ginet, s’occupe de toute la partie agriculture. Leur parcours en dit long sur leur vision de l’écologie et du monde paysan. Tous les deux ont ainsi, comme nous l’apprend leurs CV respectifs, fait leurs armes auprès de Pascal Canfin. Mathias Ginet a ainsi commencé sa carrière - en tant que stagiaire - aux côtés de l’ancien patron de WWF [World Wildlife Fund/ Fonds mondial pour la nature, NDLR]. Son collègue a, quant à lui, rejoint le gouvernement de François Hollande en tant que conseiller du désormais célèbre Pascal Canfin, alors ministre délégué au Développement.

« Bruno Le Maire va dans le mur avec son idée de compte épargne européen ! ». L’édito de Charles SANNAT

 

 

par | 27 Fév 2024

Mes chères impertinentes, chers impertinents,

Bruno Le Maire notre ministre de l’économie et des finances veut « mobiliser » l’épargne des européens car il y aurait 10 000 milliards d’euros qui « dormiraient » sur les comptes des gens.

Tout d’abord, Bruno Le Maire, pour résumer, cherche de l’argent gratuit.

De l’argent gratuit auprès des banques avec sa proposition de garantir la « titrisation » pour permettre aux banques de continuer à prêter plus alors qu’elles ne le devraient pas.

De l’argent gratuit aussi dans les poches des épargnants en tentant de « mobiliser » leur épargne.

Au-delà du fait que cette proposition ministérielle est très vague et absolument pas détaillée, il y a une chose qui est inquiétante c’est que la crédibilité de la France sur les marchés repose avant tout sur la capacité d’épargne des Français et sur la capacité de Bercy et donc de l’état de taxer et d’encaisser ces impôts réellement.

Donc si l’épargne européenne et donc celle des Français est mutualisée dans ce nouveau machin européen, alors notre pays verra son épargne diluée.

Dès lors les marchés risquent de voir la solvabilité de la France différemment.

Surtout avec 3 100 milliards d’euros de dettes !

Je pense donc que notre ministre vient d’avoir la meilleure des plus mauvaises idées…