Translate

jeudi 29 septembre 2022

URGENT : coupures électriques imminentes en France



29 septembre 2022
lecourrierdesstrateges


Selon Reuters, le gouvernement français s'apprête à ordonner des coupures "séquencées" d'électricité par phase de deux heures sur le territoire.

 Cette décision est savamment dissimulée à l'opinion publique. 
 

Selon l’agence Reuters, la France serait beaucoup plus proche que Macron n’a bien voulu le dire des coupures d’électricité. 

En effet, selon les informations de Reuters, le gouvernement envisagerait un plan prévoyant des coupures de courant dans certaines régions de l’Hexagone.

Ces coupures seraient imminentes, et interviendraient en tout cas dès l’automne. 

En l’état, elles ne toucheraient pas les hôpitaux, mais elles impacteraient le réseau de téléphonie mobile. 

L’impact sur les communications téléphoniques concernerait toute l’Europe :

Réforme des retraites, il y a urgence en effet

 



Scandaleux! Un chef de service suspendu devenu magasinier cariste à l'usine!



Macron : le coup de froid ! - JT du jeudi 29 septembre 2022


 Publiée le 29/09/2022

A la une de cette édition, la majorité fait dans le défilé vestimentaire pour parer le coup de froid à venir alors que le président menace de dissoudre l’Assemblée.

Nous ouvrirons ensuite une page sécurité avec la ville de Nantes en passe de devenir le Chicago de l’Ouest.

Et enfin, une page internationale avec la Hongrie qui s’apprête à demander à son peuple son avis sur les sanctions à l’encontre de la Russie.

Une nouvelle lettre des militaires accuse Macron


Posté par Floris de Bonneville  Il y a 3 jours

 29 septembre 2022

La nouvelle lettre des militaires responsabilise E.Macron

Il y eut en mai 2021 une tribune des militaires qui avait fait grand bruit. 

Il y a en septembre 2022, une nouvelle manifestation des militaires sur la politique que notre président a choisi sur l’Ukraine. C ‘est une lettre ouverte passée totalement inaperçue de nos médias qui, pour la plupart sont inféodés à la politique gouvernementale, donc à celle d’Emmanuel Macron, ne serait ce que par la manne financières considérable que ces médias reçoivent de la part de la République.

C’est donc une lettre ouverte à Monsieur Macron intitulée : « Le prix de la Liberté » que vient de publier le site « Place d’Armes », lequel site placé sous la président de Jean-Pierre Fabre-Bernadac, un ancien capitaine de gendarmerie, se dit ne pas être un parti politique, « mais une association citoyenne rassemblant anciens militaires et soutiens civils autour des notions régaliennes de patriotisme, de sécurité et d’esprit de défense.. »

Et c’est cet esprit là qui est adressé au Président de la République.

Cette lettre accuse nommément Emmanuel Macron qui appelle les Français à payer le prix de la liberté. Mais cette liberté, demandent les signataires, n’est nullement menacée. Sauf par le le Président car cette crise est « votre faute qui est énorme » parce que, depuis 2014 vous n’avez pas su, faire respecter les accords de Minsk II? et de rappeler que ces accords stipulaient un arrêt des combats dans le Donbass entre l’Armée de Kiev et les séparatistes russophones du Donbass, un échange de prisonniers, les retrait des armes lourdes et l’ouverture d’un processus d’autonomie des zones russophones via une réforme constitutionnelle ukrainienne..

Rien de tout cela n’eut lieu, et « vous êtes responsable ».. « Vous avez raté le rendez-vous avec l’Histoire ». « Comment peut on croire que l’on veut la paix en livrant des armes lourdes appartement au peuple français sans même demander au Parlement son aval ? De quel droit engagez-vous notre pays, nos enfants dans une cobelligérance de plus en plus évidente. »

 Et de poursuivre les arguments qui devraient faire mouche sur une personne sensée. «  Le prix de la liberté comme vous dîtes, n’est qu’un camouflage de votre immense ratage.Vous ne pourrez pas longtemps mettre sur le dos de l’Ukraine tous les maux consécutifs à votre gestion désastreuse »

Puis les signataires décrivent le bilan d’Emmanuel Macron qu’il ne peut pas attribuer à la crise ukrainienne : les crise des hôpitaux, la pénurie de médecins dans nos régions, la crise des Gilets Jaune, les rodéos urbains, la drogue ; l’effondrement moral, la désertion des enseignants, l’augmentation de la violence, des agressions .

« l’Ukraine a bon dos. Elle est bien utile pour faire diversion. » Kiev serait-elle responsable des hausses de l’huile, de la moutarde, de l’huile d’olives. Bien sûr que non.

« Ce que vous appelez hypocritement le prix de la liberté n’est que le prix de votre incompétence et de votre ambition ».

La lettre est signée par Pierre Mulsant, un ancien officier du renseignement intérieur. Aucun des 393 commentaires ne conteste cette accusation. La Grande Muette ne sait plus se taire !

L’Allemagne et l’UE ont reçu une déclaration de guerre


 29 septembre 2022
Pepe Escobar

Le sabotage des gazoducs Nord Stream (NS) et Nord Stream 2 (NS2) dans la mer Baltique a propulsé de manière inquiétante le « capitalisme du désastre » à un tout nouveau niveau toxique.

Cet épisode de guerre industrielle/commerciale hybride, sous la forme d’une attaque terroriste contre une infrastructure énergétique dans les eaux internationales, signale l’effondrement absolu du droit international, noyé dans un ordre « notre voie ou l’autoroute » « fondé sur des règles ».

L’attaque contre les deux pipelines a consisté à faire exploser de multiples charges explosives dans des branches séparées près de l’île danoise de Bornholm, mais dans les eaux internationales.

Il s’agissait d’une opération sophistiquée, menée de manière furtive dans la faible profondeur des détroits danois. Cela exclut a priori les sous-marins (les navires entrant dans la Baltique sont limités à un tirant d’eau de 15 mètres). Quant aux éventuels navires « invisibles », ils ne pourraient flâner qu’avec l’autorisation de Copenhague – les eaux autour de Borholm étant truffées de capteurs, ce qui traduit la crainte d’une incursion des sous-marins russes.

Les sismologues suédois ont enregistré deux explosions sous-marines lundi, dont l’une a été estimée à 100 kg de TNT. Pourtant, jusqu’à 700 kg pourraient avoir été utilisés pour faire sauter trois nœuds de pipelines distincts. Une telle quantité n’aurait pas pu être acheminée en une seule fois par les drones sous-marins actuellement disponibles dans les pays voisins.

La pression sur les pipelines a chuté de manière exponentielle. Les tuyaux sont maintenant remplis d’eau de mer.

Les canalisations sur NS et NS2 peuvent être réparées, bien sûr, mais guère avant l’arrivée du général Winter. La question est de savoir si Gazprom – qui se concentre déjà sur plusieurs gros clients eurasiens – s’en donnerait la peine, surtout si l’on considère que les navires de Gazprom pourraient être exposés à une éventuelle attaque navale de l’OTAN dans la Baltique.

Les responsables allemands affirment déjà que le NS et le NS2 peuvent « potentiellement » être hors service « pour toujours ». L’économie et les citoyens de l’UE avaient grandement besoin de cet approvisionnement en gaz. Pourtant, l’eurocratie de Bruxelles – qui règne sur les États-nations – n’a pas voulu suivre, car elle a été dictée par l’Empire du chaos, du mensonge et du pillage. On peut dire que cette Euro-oligarchie devrait un jour être jugée pour trahison.

En l’état actuel des choses, une irréversibilité stratégique est déjà évidente ; la population de plusieurs nations de l’UE paiera un prix énorme et subira de graves conséquences dérivées de cette attaque, à court, moyen et long terme.

Cui bono ?

La Première ministre suédoise Magdalena Andersson a admis qu’il s’agissait d’une « affaire de sabotage ». Le Premier ministre danois Mette Frederiksen a admis que « ce n’était pas un accident ». Berlin est d’accord avec les Scandinaves.

Comparez maintenant avec l’ancien ministre polonais de la Défense (2005-2007) Radek Sikorski, un russophobe marié à une « analyste » américaine enragée, Anne Applebaum, qui a joyeusement tweeté « Merci, USA ».

C’est de plus en plus curieux quand on sait que, simultanément au sabotage, le Baltic Pipe de la Norvège à la Pologne a été partiellement ouvert, un « nouveau corridor d’approvisionnement en gaz » desservant « les marchés danois et polonais » : en fait, c’est une affaire mineure, étant donné qu’il y a quelques mois, leurs commanditaires avaient des difficultés à trouver du gaz, et maintenant ce sera encore plus difficile, avec des coûts beaucoup plus élevés.

Nantes : 60 fusillades depuis le début de l’année

Nantes

 

Trois jours après la dernière fusillade, le 24 septembre dernier, une nouvelle fusillade a eu lieu à Saint-Herblain le 27, puis une autre le lendemain aux Dervallières – avec un blessé.

La chronique des fusillades continue à Medellin sur Loire, et à Nantes, cette fin du mois de septembre sent clairement la poudre. 

Le 27 septembre vers 5h du matin, plusieurs coups de feu ont été tirés en direction d’un homme de 25 ans au volant d’une Clio de location, allée Antoine Lavoisier au Tillay, à Saint-Herblain. Les tirs ont été faits depuis une voiture sombre, dont le conducteur n’a pas attendu la police pour s’enfuir. Au moins trois impacts ont fini dans la voiture, et un étui de 9 mm a été relevé. C’est la 59e fusillade de l’année.

Le lendemain, vers 17h35 le 28 septembre, un adolescent de 17 ans a été blessé à la poitrine rue Edmond Bertreux – toujours devant le Building, cet immeuble de grande hauteur gangrené par le trafic de drogue – les tirs ont été faits depuis un scooter T-Max monté par deux hommes, dont le passager qui avait en main ce qui ressemblait à une Kalachnikov. Ce sont des balles de calibre 7.62 qui ont touché le jeune homme ; onze étuis de ce calibre ont été relevés au sol.

Plusieurs rafales l’ont visé, dont certaines ont fait voler en éclats les fenêtres de l’église Saint-Laurent des Dervallières et des vitres de voitures ; au moment des tirs, que tout le quartier a entendu – et qui ont eu lieu à quelques dizaines de mètres de l’arrêt du C6, des policiers étaient en opération de sécurisation au sein même du quartier. C’est la 60e fusillade de l’année.

Fuites de gaz !!! Triez vos poubelles pour sauver la planète, la guerre elle ne pollue pas


 

par | 29 Sep 2022 |

Dans mon petit coin de Normandie, notre intercommunalité s’est mise en tête d’expliquer aux citoyens comment se passer de ramassage d’ordure ! 

Oui, les poubelles on vous les ramassera 11 fois par an… cela ne fait pas beaucoup, mais vous comprenez il faut bien économiser sur le budget ordures ménagères et puis, tout le monde le sait, pour sauver la planète faut trier ses poubelles. 

Ce n’est évidemment pas complètement faux, mais c’est insuffisant, très insuffisant, terriblement insuffisant.

Vous pouvez trier toutes les poubelles que vous voulez si c’est pour envoyer en camion votre verre pilé se faire fondre en Ukraine et revenir en camion ce n’est pas gagné, mais ce n’est pas le pire.

Non le pire pour l’écologie c’est la guerre.

C’est très polluant une guerre.

C’est très mauvais pour le CO² les émissions de gaz pas bons et pour le climat.

Je ne vous raconte pas le bilan carbone du bidasse russe en char, ni celui de l’ukrainien qui utilise le même tank.

Mais ce n’est pas le pire.

Non, le pire actuellement ce sont les fuites de gaz sur Nord Stream 1 et 2.

L’Union européenne évoque un « sabotage ».

Hors service à cause de la guerre en Ukraine, les gazoducs Nord Stream reliant la Russie à l’Allemagne sous la mer Baltique ont été tous deux touchés par des fuites spectaculaires précédées d’explosions sous-marines, l’Union européenne promettant la « réponse la plus ferme possible » à ce « sabotage »…

Plus de tensions = plus de guerre, plus de guerre = plus de CO².

En effet, selon les estimations d’Euronews, les émissions issues des fuites de gaz de North Stream 1 et 2 devraient représenter l’équivalent de 6M de tonnes de CO2 soit les émissions annuelles d’une ville comme Helsinki !

Une rue Pierre-Sergent à Perpignan : SOS Racisme s’indigne


 Arnaud Florac 28 septembre 2022

Louis Aliot, maire de Perpignan, avait depuis longtemps le projet de donner le nom de Pierre Sergent à l'une des rues de sa ville. 

C'est un personnage célèbre, ancien élu FN, qui, de plus, est mort dans cette ville. Évidemment, SOS ne l'entend pas de cette oreille.



Un article ne suffirait pas à énumérer les raisons pour lesquelles Pierre Sergent peut être donné en modèle aux générations actuelles et futures. Alors, tentons quand même un bref résumé.

 Résistant à seize ans, dégoûté par la débâcle, la collaboration et les lois antijuives, il est traqué au lance-flammes par les Allemands dans les forêts de Sologne puis participe à la libération de Paris. Pierre Sergent réussit ensuite Saint-Cyr puis, inspiré par l'exemple de son contemporain Hélie de Saint Marc, choisit la Légion étrangère. Il est para en Indochine puis, après un détour dans les compagnies sahariennes, commande une compagnie du 1er REP en Algérie.

Hé bouffon, ta femme s'appelle Cosette?



 Gilles Le Gendre lave son linge à la main , le fait sécher sur un étendoir en fil de fer de chez Centrakor , les  pinces à linge  sont faites avec du bois de palettes de récupération,  l'eau de rinçage est gardée précieusement pour les chiottes.

mercredi 28 septembre 2022

Bulletin N°101. Réunification, Nord stream 1&2, mobilisation. 28.09.2022.


 Stratpol

Qi d'huitre


Tête de bite


MAIS QUI A BIEN PU SABOTER LES GAZODUCS QUI RAVITAILLENT L EUROPE pour l’obliger à acheter du gaz de schiste américain?

 

FUITES DE GAZ – Certaines sources haut-placées en Allemagne et au Danemark affirment que les gazoducs NordStream 1 et 2 ont fait l’objet d’une vaste opération de sabotage. 

Les dommages identifiés seraient « sans précédent » (Bloomberg). https://bloomberg.com/news/articles/2022-09-27/nord-stream-probing-pressure-drop-at-second-russian-gas-link

La presse racontera que les Russes qui se tirent dessus dans la centrale nucléaire occupée depuis mars par leurs troupes et sabotent leur gazoduc mais bon écoutez Joe Robinette



Mais qui dirige les Etats Unis? 



le navire amphibie #USS #Kearsarge a achevé aujourd’hui des tâches dans la mer Baltique. Il est situé à 30 km du site du sabotage présumé du gazoduc #NordStream1 et 50 km de #NordStream2

https://t.co/ICpaaAL6dS

Les États-Unis effectuaient des exercices avec des explosifs factices il y a 4 mois lors d’un exercice axé sur la mer auquel participaient 14 pays de l’OTAN au large de Bornholm, au Danemark, où 2 fuites du pipeline Nord Stream ont été localisées

Il y a même un reportage du magazine de l’US navy sur les essais d’explosifs en eau profonde tenus à l’endroit même du sabotage…C’était il y a quelques semaines

Trump est le seul président américain qui n'a pas déclenché de guerre pendant son mandat



Retour au bercail



Russie/Ukraine : la surenchère permanente ? - JT du mercredi 28 septembre 2022


Publiée le 28/09/2022

Au programme de ce journal, retour sur une situation internationale de plus en plus complexe entre référendum d’annexion d’un quart de l’Ukraine à la Russie et sabotage des gazoducs Nord Stream…

 L’heure est tout sauf à l’apaisement.

Egalement au sommaire, la justice à la sauce verte. Après des accusations de comportements inappropriés avec les femmes, Julien Bayou et Adrien Quatennens se sont mis en retrait de la scène politique. Aux manettes en tête, une certaine Sandrine Rousseau, pourfendeuse des machos.

Et enfin, dans un registre analogue, nous évoquerons un rapport sénatorial sur les méfaits de l’industrie pornographique.

Reiner Fuellmich fait une mise au point - vidéo sous-titrée en français



   

Published September 27, 2022

« Sabotage » du Nord Stream 2 et du Nord Steam 1. Qui ?


  par 27 septembre 2022

Nord Stream tombe en panne, le prix du gaz européen s’envole, les services publics du Vieux Continent s’effondrent entraînant les bourses, l’incertitude augmente et en pleine « guerre » énergétique économique, psychologique et diplomatique entre la Russie et l’Occident, la querelle politique redémarre.

L’affaire Nord Stream s’est ouverte lundi soir lorsque les autorités danoises ont évoqué une fuite de gaz « dangereuse » en imposant un blocage du trafic aérien et maritime autour de l’île de Bornholm, au nord-est et au sud-est de laquelle elles ont détecté les fuites. 

« La perte est dangereuse », lit-on dans un avertissement émis par les marins de l’Autorité maritime danoise le même jour. Selon le journal allemand Tagespiegel, la perte de charge se produirait dans trois des quatre conduites qui composent les deux gazoducs et qui sont à 60-70 mètres de profondeur, à un niveau sous la surface donc facilement accessible pour une opération de ce type. Les fuites de gaz, photographiées le 27 septembre par un chasseur F-16 de Copenhague, sont clairement visibles sous la forme d’une grande tache blanche qui atteint la surface de la mer. « Il ne fait aucun doute qu’il s’agit d’explosions », a déclaré le directeur du SNNS, Bjorn Lund , à la chaîne de télévision suédoise Svt.

La Russie n’exclut pas un sabotage : « Il y a une sorte de destruction de la ligne, et avant qu’il y ait les résultats des contrôles, on ne peut en aucun cas écarter une quelconque cause », a souligné le Kremlin par la bouche de Dmitri Peskov, porte-parole pour le Kremlin.

Mais l’Europe commence aussi à admettre cette possibilité comme possible et, par la bouche du Premier ministre polonais, elle blâme Moscou. Pour Mateusz Morawiecki, il n’y a aucun doute, les fuites de gaz enregistrées le long des canalisations Nord Stream 1 et Nord Stream 2 sont le fruit d’une action volontaire : « Aujourd’hui, nous ne connaissons pas tous les détails de ce qui s’est passé, mais nous voyons clairement qu’il y en a était un acte de sabotage », a déclaré le Premier ministre du parti Droit et Justice à Goleniów, près de Szczecin, lors de la cérémonie d’inauguration du nouveau gazoduc Baltic Pipe.

Point sur la situation Ukrainienne par Jacques Baud



« L’existence même de l’euro remise en cause selon la banque Nordéa ». L’édito de Charles SANNAT



 par | 28 Sep 2022 |

Mes chères impertinentes, chers impertinents,

L’existence de l’Euro pourrait être « remise en question » face à sa chute, selon une analyse de la banque Nordea reprise par Investing.com (source ici) !

Voilà de quoi frémir et effrayer la ménagère de moins de 50 ans qui ne sera jamais au courant par les infos du JT de 20 heures dont la fonction n’est plus tant d’informer que de participer à la gestion de la stabilité sociale des masses !

Voilà ce que dit la banque Nordea dans sa note publiée avant-hier :

« L’Europe a récemment été l’épicentre d’une tempête parfaite sur les marchés de l’énergie. Le choc des prix de l’énergie a et continuera d’avoir un impact sur le secteur industriel, entraînant un choc négatif des termes de l’échange pour la zone euro. Les biens qui étaient auparavant produits en Europe devront désormais être importés de pays étrangers où les prix de l’énergie n’ont pas augmenté autant qu’en Europe. La détérioration des termes de l’échange plaide en faveur d’un euro plus faible. »

« La fragmentation politique en Europe a augmenté avec des partis politiques éloignés du centre qui remportent les élections – regardez l’Italie et la Suède, a expliqué Nordeau, qui a prévenu que « l’euro est un projet politique et si les politiciens de l’UE ne s’entendent soudainement plus, alors nous pourrions voir l’existence de l’euro remise en question – comme cela a été le cas pendant la crise de l’euro de 2010 ».

Enfin, en ce qui concerne les prévisions à plus court terme de Nordea, la banque a noté qu’une rupture de l’Euro Dollar sous le seuil de 0.95 ouvrirait la voie à un rapide plongeon vers 0.90.

Vous devez comprendre qu’aucune entreprise industrielle européenne ne peut être rentable avec des prix de l’énergie multipliés par 50. Cela veut dire la fin de l’essentiel de l’industrie allemande, des pénuries, du chômage de masse, mais aussi des difficultés sociales sans précédent.

Agnès Pannier-Runacher a des principes. Mais on achète du gaz à l’Azerbaïdjan…


 

Georges Michel 27 septembre 2022

Agnès Pannier-Runacher, ministre de la Transition énergétique et étoile montante de la Macronie, a réponse à tout. 

Interdire les jets privés, rapport au sauvetage de la planète ? N’importe quoi ! Car ça ne « résoudra pas 99,9 % du problème », avait-elle déclaré, le 30 août dernier, sur le plateau de France Inter

Ce qui est probablement vrai. Boycotter la Coupe du monde de football au Qatar ? Vous n’y pensez pas ! « Je ne crois pas que le fait de boycotter la Coupe du monde change malheureusement les émissions de gaz à effet de serre de cet événement », affirmait-elle, sans doute encore avec raison, le 11 septembre, au « Grand Jury RTL-Le Figaro-LCI ».

En plus, en 2010, lorsque la décision fut prise d’attribuer cette timbale footballistique à ce merveilleux pays, on était « dans un autre contexte climatique », nous dit celle qui appuie toute son argumentation sur la « science » et « les experts », comme elle ne cesse à chaque intervention médiatique de le rappeler. Ah bon ? Et Chirac qui déclarait, en 2002, « Notre maison brûle et nous regardons ailleurs », c’était aussi un autre « contexte climatique » ? Cet argument, d’ailleurs, ressemble furieusement à celui tenu pour la fermeture de Fessenheim : la décision a été prise par d’autres, il y a bien longtemps, maintenant, on ne peut plus rien faire, le coup est parti, vous comprenez… En plus, faut bien voir qu’« il y a des équipes qui se préparent depuis des années », expliquait tout aussi gentiment Pannier-Runacher qui a l'esprit sportif. Bon, et les droits de l’homme, les conditions dans lesquelles des milliers d’ouvriers ont bossé sur le chantier et tout ça, c’est aussi un autre contexte ? Visiblement, ce n’est pas le sujet. Et puis, c'est « compliqué », comme l'expliquait, la semaine dernière, Olivier Véran sur RTL.

Ce 27 septembre matin, Agnès Pannier-Runacher était l’invitée de Sonia Mabrouk sur 1. Mécanique impeccable, le kit du « J’ai réponse à tout » sous le bras, science et experts à l’appui. Agnès Pannier-Runacher déroule les éléments de langage comme d’autres déroulent du câble. Un métier !

mardi 27 septembre 2022

Libé, le torchon égale à lui même. Qui achète encore libé?


 


Il faut vraiment avoir l'esprit dérangé d'un scribouillard de libé pour penser que les russes vont endommager leurs tubes alors qu'il est si facile de fermer le robinet

 


Lettre à quelques “professeurs de conscience” [par Jean-Paul Pelras]



Mesdames, messieurs, 

de Kad Merad, déplorant la baisse de fréquentation dans les cinémas, à François Cluzet qui insultait ou sermonnait récemment Bigard et Lucchini, la liste est longue de ceux qui se sentent obligés d’afficher leurs opinions politiques à longueur d’interviews. 
 
Lucchini qui lisait les Fables de La Fontaine à Macron lorsqu’il était à Bercy, Cluzet présent, tel un courtisan penché sur l’épaule du prince, lors de la seconde investiture du premier d’entre nous dans les salons de l’Élysée. Et, plus largement, 500 signataires acteurs, actrices, chanteurs, chanteuses, écrivains, écrivaines, musiciens, musiciennes, sportifs, sportives, “intellectuels” ou troubadours de renom qui avez appelé à voter Macron au printemps dernier. Tout comme certains d’entre vous, 200 au total, parmi lesquels Berléand, Jugnot, Zabou, Karin Viard ou (à nouveau) Lucchini, tous craignant pour l’avenir de leur profession et de leurs comptes en banque avec la fermeture des salles obscures, ont pris clairement position contre ceux qui ne souhaitaient pas se faire vacciner. Berléand les traitant même de crétins. Quelques jours plus tard, ce sont 600 artistes qui, inversement, dénoncent, dans une autre tribune, la politique sanitaire du gouvernement. Et ainsi de suite à la petite semaine, avec Cotillard et Binoche ou Di Caprio pour l’écologie et, plus récemment, Line Renaud (ne lâchant plus la main de Dany Boon) pour l’euthanasie. Vous êtes ainsi des centaines, en apostille d’une sortie cinématographique, d’une publication, du lancement d’un nouvel album, à défiler sur ces plateaux télévisés où pour vendre il faut être vu, où pour exister il faut ergoter. Quitte à se renier, comme Cluzet (le retour), qui déclarait en 2012 “Pour garder sa liberté de parole, un artiste ne doit pas s’engager”.

Azalbert : comment la justice veut tuer France Soir


 September 27th, 2022

 Le Courrier des Stratèges

 Xavier Azalbert, propriétaire de France Soir, nous explique la décision du tribunal de commerce de Paris qui le condamne à 70.000€ de frais de dépens contre Google.

Après la destruction du quartier général du commandement « Sud », le chaos a commencé dans la défense des forces armées ukrainiennes


 27 septembre 2022

Réseau International

par Avia.pro.

La défense des Forces armées ukrainiennes s’est effondrée après la destruction réussie du quartier général du commandement « Sud » à Odessa.

Après que les drones kamikazes ont lancé une frappe opérationnelle sur le centre de décision du commandement opérationnel « Sud » à Odessa, la défense des forces armées ukrainiennes dans la direction sud s’est effondrée. 

On sait qu’aujourd’hui, la connexion entre les différentes branches des forces armées ukrainiennes dans la direction sud a été complètement détruite, à la suite de quoi les unités des forces armées ukrainiennes stationnées dans les régions d’Odessa et de Nikolaev ont commencé à subir de sérieuses pertes.

Selon des données préliminaires, à la suite de la frappe du véhicule aérien sans pilote Shahed-136 sur le quartier général du commandement des forces armées ukrainiennes à Odessa, jusqu’à une douzaine d’officiers ukrainiens ont été éliminés, tandis qu’environ le même nombre a été blessé. Immédiatement après cela, la défense des forces armées ukrainiennes dans la région d’Odessa a commencé à souffrir – le soir et la nuit, des frappes de haute précision ont été infligées aux installations militaires des forces armées ukrainiennes, en conséquence de quoi des entrepôts d’armes et de munitions ont été détruits.



Edward Snowden : le pied de nez de Poutine - JT du mardi 27 septembre 2022


 Publiée le 27/09/2022

A la Une de ce journal, c’est un pied de nez qui arrive à point nommé. Vladimir Poutine a accordé la nationalité russe à l’ancien agent de la NSA et lanceur d’alerte, Edward Snowden. 

Un coup de com’ réussi pour Moscou, empêtré dans la guerre en Ukraine.

Également au programme, la boîte à outils cassés d’Emmanuel Macron pour régler le problème des déserts médicaux.

Et pour terminer, un focus sur les Yvelines où des législatives partielles auront lieu cette fin de semaine

Comment arrivera le grand effondrement économique qui vous fait peur


 
27 septembre 2022

Beaucoup parlent d'un grand effondrement économique qui devrait prochainement survenir. 
 
Cet événement plausible, mais loin d' être certain, suscite beaucoup de fantasmes et d'inquiétudes. Je vous propose une petite analyse "prospectiviste" sur ce qui pourrait advenir, et sur les conséquences que vous pourriez subir de cette phase désagréable. 
 

On peut comprendre l’angoisse de ceux qui entendent en boucle, sur certains réseaux, parler de l’effondrement économique qui nous guette. Cette perspective nourrit l’intranquillité générale (et donc favorise les transferts d’autorité vers le sommet de la société), surtout chez ceux qui se vivent comme les plus précaires ou les plus exposés aux coups de tabac économiques. 

Je voulais tenter aujourd’hui de remettre un peu de lucidité et de clairvoyance dans les événements, à un moment où le gouvernement entame une discussion folklorique sur le budget 2023. Peu de Français ont compris que ce budget s’apprêtait à nourrir l’instabilité financière du moment. J’y reviendrai ce soir, dans un papier spécifique.

Les causes générales de l’effondrement

Commençons par les causes générales de cet effondrement possible. Elles sont essentiellement liées à la sur-financiarisation de l’économie, et tout particulièrement de l’économie occidentale. 

Pour aller vite, depuis les années 80 en Europe, les années 90 aux Etats-Unis, les banques peuvent utiliser l’argent des dépôts comme levier pour accorder des crédits et réaliser des opérations financières de plus en plus risquées et hors sol. Ce ver dans le fruit explique la crise de 2008. 

Il se trouve que, depuis cette crise, la financiarisation n’a pas suivi la cure de désintoxication qu’elle aurait dû. 

Les banques centrales ont déversé des sommes astronomiques sur les banques privées pour qu’elles fassent repartir l’économie, et des “actifs toxiques” continuent à circuler. Plus grave, la Banque Centrale Européenne est devenue prêteuse en dernier ressort dans un certain nombre de cas. 

Bref, il y a beaucoup trop d’argent en circulation, dont la valeur est illusoire : la bulle peut éclater à tout moment, et cet éclatement va faire très mal.

Les causes actuelles de l’effondrement

Trois éléments pourraient expliquer que l’effondrement arrive maintenant. 

Premier élément : la guerre bien entendu, et tout particulièrement la perspective d’une extension du conflit ukrainien à l’ensemble de la planète. Il s’agit là d’un risque majeur, exceptionnel, d’instabilité, qui peut pousser les marchés à jouer “la baisse” et à entraîner toute l’économie dans une dégringolade rapide. 

Deuxième élément : la stratégie de Great Reset, consistant à accélérer la “transition écologique”, donc à mettre en sourdine les anciennes filières de production comme l’automobile thermique, pour faire émerger de nouveaux marchés, comme l’automobile électrique. Cette stratégie, que j’appelle l’agenda du chaos, suppose que de nombreux chocs soient administrés aux sociétés occidentales pour changer leur mode de vie en accéléré, avec les conséquences économiques lourdes qu’on connaîtra.

Toulouse : un ancien militaire, devenu paraplégique, fait fuir les dealers en bas son immeuble en les menaçant avec son arme à feu, il est condamné à 1 an de prison avec sursis




Un ancien tireur d’élite de l’armée, devenu paraplégique, a été condamné à un an prison avec sursis pour détention illégale d’armes à feu et mise en danger d’autrui.

Il avait fait fuir un groupe de personnes qui dealait en bas de son immeuble dans le quartier de la Roseraie à Toulouse. 

Michel (*) s’est installé au fond de la salle d’audience du tribunal correctionnel de Toulouse. De son fauteuil roulant, il attend patiemment de passer sous le feu des questions des juges. Il comparaissait ce jeudi 22 septembre pour avoir mis fin, de façon musclée à un trafic de drogue au pied de son immeuble, sur le boulodrome Louis-Plana, quartier de la Roseraie à Toulouse. Nous sommes le 24 juillet 2021, cela fait plusieurs nuits de suite que l’ex-militaire n’arrive pas à fermer l’œil entre les allées et venues de scooters et les cris. “Je n’en pouvais plus, je suis descendu avec mon couteau de l’armée. Je leur ai dit de déguerpir, que je voulais me reposer. En guise de réponse, j’ai reçu un crachat. Je suis retourné chez moi chercher le pistolet semi-automatique légué par mon grand-père. J’ai tiré plusieurs fois en l’air pour qu’ils décampent car je n’ai voulu blesser personne.”

Retraites. Danger. Ceux qui travaillent en ont assez de travailler toujours plus pour payer ceux qui ne fichent rien !


 

 par | 27 Sep 2022 |

Il va falloir distinguer ici deux choses. Mon opinion personnelle et ce que pensent les Français dans ce sondage relayé par France Info.

Mon opinion personnelle est qu’il y en a assez de voir des millions de gens ne rien faire et demander sans cesse plus d’efforts aux mêmes qui doivent payer sans cesse plus d’impôts mais aussi marner plus longtemps alors que des millions ne foutent rien.

Ne me parlez pas des handicapés. Eux travaillent dans des ESAT ! Dans ce pays nous avons galvaudé la notion d’aide légitime, humaniste et nécessaire (nous pouvons tous chuter ou être malade) pour rentrer dans le plus abject des assistanats économiquement délétère. Voilà pour mon opinion. Elle est claire. Tranchée. Nette. Sans ambiguïté.

Maintenant, si l’on peut ignorer mon opinion, le gouvernement et les politiques de tous bords feraient mieux d’entendre le ras-le-bol de la population en général et des cadres en particulier de ce pays qui ne sont pas à proprement parler des syndicalistes de la première heure !

« Selon un sondage que franceinfo vous dévoile ce lundi, une majorité de cadres veulent partir à la retraite à 60 ans. Et une bonne proportion d’entre eux sont prêts à manifester et à se mettre en grève pour cela.

56 % des cadres veulent une réforme des retraites qui leur permette de partir à 60 ans, avec une prise en compte des années d’études. Ce souhait est particulièrement marqué chez les seniors.

Selon Sophie Binet, la secrétaire générale adjointe de la CGT des cadres, cette population ne se sent plus la bienvenue dans l’entreprise, lucide sur la place qui leur est accordée. Même s’il n’y a pas de pénibilité physique, il y a, selon Sophie Binet, une usure mentale qui fait qu’on a envie de passer à autre chose à partir de soixante ans.

C’est la deuxième surprise de ce baromètre annuel : près d’un cadre sur deux – 48 % exactement -, se dit prêt à manifester pour défendre sa retraite et 42 % pourrait se mettre en grève. Parmi les revendications, hormis l’âge de départ, il y a le niveau des pensions. 82 % des cadres veulent toucher une pension au moins égale à 75 % de leur salaire de fin de carrière. Alors que, selon Sophie Binet, les cadres du privé touchent aujourd’hui 67 % de leur dernier salaire et que selon une prévision Agirc-Arco, dans quarante ans, ils pourraient ne plus toucher que 51 % de leur salaire ».

Vous avez-là un changement sociologique et sociétal majeur que personne ne voit arriver ni venir.