Translate

mercredi 14 avril 2021

NOUS AURIONS DES MILLIERS DE MORTS EN MOINS A PLEURER…!


 

Ce titre de la presse allemande revient sur le plus grand scandale politique et sanitaire des cinquante dernières années. La France franchit les 100 000 morts et les responsables s’autocongratulent

La Covid ne serait qu’une grippette  si la politique et la bêtise n’avait pas tué !

Coupable ,cette intelligentsia journalistico médiatique  qui a perdu tout discernement  à partir du moment où ceux qui voulaient soigner ont été systématiquement discrédités. Elle couvre  la main mise des labos pharmaceutiques et ne joue pas son rôle de contrepouvoir

Ceux qui savent sont des complotiste et les spécialistes des crottes de nez  occupent les plateaux télé. Les cinq prix Nobel qui se sont exprimés sur la Covid  sont assimilés à des fous furieux , des charlatans …

« connaitre c’est ne pas savoir »

« ne rien donner, c’est soigner »

« enfermer c’est la liberté »

De droite, du centre ou de gauche , rester branché c’est participer à ce délire Orwellien , démolir Raoult ou Perronne…

Pas le moindre journaliste ou presque  ne mène  une investigation , il faut admettre qu’ils ne le pourraient pas, ils se refusent à lire la moindre étude scientifique et se pâment en admirant les résumés du beau Nathan.

NOUS AURIONS DES MILLIERS DE MORTS EN MOINS A PLEURER si pendant un bref moment Trump  ne s’était pas intéressé à l’hydroxychloroquine . Ne nous y trompons pas les traitements précoces   ne pouvaient plus être efficaces car il ne fallait pas Trump ou Bolsonaro  puissent avoir raison .

Le monde a joué de malchance , imaginons un bref instant que Yannick Jadot ou Cohn Bendit  se soient exprimés en faveur de l’hydroxychloroquine,  la molécule baptisée progressiste aurait été autorisée.

Faite une petite recherche  et reprenez ce que disaient les médias sur les masques , sur les variants…Ilos se sont moqués de Raoult qui refusait l’idée d’une nouvelle vague de virus de Wuhan, pour lui l’avenir dépendait d’éventuel variants , c’est ce qui s’est passé , c’est ce qui peut encore se passer …

Réécoutez leurs certitudes sur les vaccins  et même sur l’Asra zeneca  qui n’est pas le plus dangereux ….

Dans les prochaines semaines il faudra bien avouer que le Pfizer  et le moderna ne sont pas efficaces pour les personnes âgées confrontées aux variants indien, sud africain  ou brésilien

Vaccin : et pourquoi pas les enfants ? – JT du mercredi 14 avril 2021


 
Émission du 14/04/2021
 
Retour à l’information, avec les dernières décisions gouvernementales autour du Covid. 
 
les liaisons aériennes directes avec le Brésil suspendues pour quelques jours, le coup d’arrêt du vaccin Johnson et Johnson et la vaccination des enfants qui s’annonce de plus en plus clairement.

Nous parlerons ensuite politique nationale avec la réforme du garde des Sceaux Dupond Moretti. Une mouture alliant justice spectacle et laxisme judiciaire.

Enfin, nous évoquerons l’enlèvement de la petite Mia, mardi, dans les Vosges. Si la piste familiale est privilégiée, l’inquiétude est toujours de mise malgré la levée de l’alerte enlèvement demandée par le procureur d’Epinal.

Les Français confinés, les variants en liberté… qui débarquent par avions entiers du Brésil et d’ailleurs !


par | 14 Avr 2021

On prend les mêmes guignols et on recommence.

On recommence les mêmes crétineries.

On nous sort les mêmes poncifs.

Je trouve la situation surréaliste, mais je ne doute pas que tous ceux qui ont débranché leur cerveau il y a déjà très longtemps m’expliqueront que « quand même faut comprendre, aucun gouvernement n’a jamais eu à affronter une telle situation ».

Je rappelle encore une fois, que diriger et commander ce n’est pas le faire quand tout va bien et par beau temps. C’est facile.

Diriger véritablement c’est par gros temps, dans l’inconnu et affronter fort et solide les éléments et le gros temps.

Nous n’avons guère plus que des capitaines de pédalos à la barrer… et encore !

Un an qu’ils y sont. Ils vont y arriver non d’un chien ?

Ce n’est pas nous qui décidons qui doit atterrir ou pas.

C’est Bruxelles qui peut ou pas fermer les frontières, c’est Bruxelles qui peut décider qui doit acheter ou pas des vaccins.

Bruxelles n’arrive jamais à rien.

Logique.

Bruxelles, ce sont des technocrates et des fonctionnaires qui raisonnent comme des technocrates et des fonctionnaires qui ne doivent aucun compte à personne et dirigent la vie de presque 500 millions de personnes sans jamais avoir été ni élus, ni choisis. Remarquable construction anti-démocratique.

Bref, nous avons droit à une succession de déclarations pathétiques de la part de nos mamamouchis aux manettes qui n’actionnent aucun levier.

Impuissants.

Incapables.

Ils contemplent des avions en provenance du Brésil se poser chaque semaine et déverser 1 000 passagers environ. Ou 50 par jour. Cela ne fait pas 1 000 par semaine. Tout dépend qui parle ou qui dit. En fait ils ne le savent même pas lorsque vous les écoutez.

Pas de quarantaine. Pas de tests obligatoires réalisés à l’arrivée, rien. L’incurie totale. Intégrale.

 

Une mineure violée par un récidiviste après sa libération anticipée « Covid », l’État poursuivi en Justice

 


Une jeune fille de 17 ans a été violée en Isère, le 24 octobre 2020, par un homme qui avait bénéficié d’une anticipée « Covid » alors qu’il purgeait quatre ans de prison pour violences, séquestration et agression sexuelle. 

Avec leur avocat Me Fabien Rajon, ses parents ont décidé d’attaquer l’État, relate .

Le violeur présumé suspect purgeait sa peine à la prison de -Corbas à la suite d’une condamnation pour des faits d’agressions sexuelles. Le taux d’occupation étant de de 130 %, il a été réduit « afin de limiter les conséquences d’une éventuelle propagation du virus au sein de l’établissement pénitentiaire ». Le 24 avril 2020, un juge d’application des peines ordonne la libération de M. S. à compter du 4 mai 2020.

« Comment de tels individus ont-ils pu être libérés ? »

L’avocat de la victime s’insurge et rappelle que « dans cette décision, il est clairement indiqué que le risque de récidive n’était pas exclu, que Monsieur S. présentait également des “tendances au passage à l’acte hétéro-agressif” et que sa détention était émaillée de quatre incidents ». Interrogé au micro de RMC, le père de la victime dit ressentir de la « colère et de la douleur ». Il se demande « comment de tels individus ont pu être libérés ».

L’ancien détenu récidivera et passera à l’acte en octobre 2020 en violant cette jeune fille. Il est, depuis, placé en détention provisoire et mis en examen pour « sur mineur de plus de quinze ans » et « menaces de avec ordre de remplir une condition ».

En , 6.000 détenus ont été libérés pour diminuer la promiscuité dans les cellules à l’occasion de la pandémie de Covid-19.

Assa Traoré évoque ses cinq frères passés par la prison… comme s’il s’agissait de Soljenitsyne


Ils sont venus, ils sont tous là. 

Toute La insoumise – ou presque – s’est jointe au rassemblement « Stop à l’acharnement contre Assa Traoré », lundi, à 10 heures, au TGI de , pour soutenir leur icône, Assa sœur Courage, qui y était convoquée : Éric Coquerel, Clémentine Autain, Mathilde Panot… Danièle Obono, ne pouvant être présente, a tenu, sur son compte Twitter, à « assurer Assa Traoré, sa famille et l’ensemble du collectif de tout [son] soutien ».

Dans le casting, ils sont la caution « notable », il y en a dans toutes les séries ou de France 2 : c’est la poignée de justes et de purs qui se lèvent pour dénoncer les politiques corrompus et les flics véreux. La ficelle est énorme, l’intrigue cousue de fil blanc, le scénario éculé ad nauseam. Mais ce n’est pas grave, il suffit de jouer sa partition par cœur sans ciller avec une mauvaise foi qui tient lieu de talent.

Le glissement narratif est très clair : un Traoré qui a maille à partir avec la est présumé persécuté. « Cinq de mes frères sont passés par la case prison, on a fait presque toutes les prisons d’Île de France », s’exclame avec emphase Assa Traoré devant ses soutiens, en ce lundi matin. Factuellement, elle a raison. Mais quand d’autres en seraient gênés, tenteraient de faire oublier ces incarcérations aux motifs crapuleux qui font tache dans le tableau de la famille Soubirous, elle en fait un objet de fierté, une preuve irréfragable de l’acharnement judiciaire : ils sont Soljenitsyne dans l’archipel du goulag français. Sans rire.

 

 

 Quand Bagui Traoré, a été hospitalisé, il y a un peu moins d’un mois, la page « Vérité pour Adama » sur Facebook a multiplié les sous-entendus, comme pour un prisonnier pris dans une diabolique machination : « Les détenus ont tenus (sic) à nous faire parvenir l’information malgré les menaces qu’ils ont reçu (resic) des agents de la maison d’arrêt, nous les remercions »« Nous avons été à l’hôpital du Chesnay 78 où est hospitalier (sic) mon frère Bagui Traoré pour avoir les explications des médecins sur son état de .

mardi 13 avril 2021

Alexandra Henrion-Caude sur le carnaval de Marseille, victoire écrasante contre le cluster : 6 500 à 0 !


 13 avril 2021

Dimanche 21 mars, carnaval à Marseille. 

Interdit bien entendu. Sur 6 500 personnes, l’un portait un déguisement de licorne, un autre les guenilles multicolores du pétassou, personnage de la tradition occitane, un troisième un masque diabolique… Un tweet de la préfecture de police des Bouches-du-Rhône  a dénoncé l’irresponsabilité de la foule défilant sur la Canebière. Sans autres masques que ceux de leurs déguisements.

Le 10 avril, Alexandra Henrion-Caude a annoncé la bonne nouvelle : aucune contamination foudroyante n’a suivi ce carnaval de 6 500 personnes.

Chiffres officiels :
Le 24 mars dans les hôpitaux marseillais il y avait 261 hospitalisations dues au Covid, dont 74 en réanimation.
Le 9 avril sur 314 hospitalisations dans les hôpitaux marseillais, dues au Covid, 87 personnes sont en réanimation.

On ne peut donc qualifier de cluster foudroyant 53 hospitalisations en 17 jours dans une ville de 1,6 million d’habitants.


Point hebdo du 13 avril : Didier Raoult enfonce définitivement le clou



 

 

Les oreilles doivent siffler dans les vaccinodromes. 

Dans son dernier point hebdo, le Pr Raoult rabat définitivement le caquet des vaccinophiles et autres prédateurs des académies lucratives avec des résultats sans appel.

On rappellera juste pour l’anecdote que ceux-ci sévissent presque exclusivement dans les pays occidentaux, champions du naufrage sanitaire pendant la pandémie.


Déclaration de guerre à la vaccination de masse

 

 
Service Public Libre

 » Déclaration de guerre à la vaccination de masse, plus meurtrière et plus dévastatrice que le virus lui-même », au nom de la vérité scientifique, du Conseil d’Etat et de la Nation.

Enfin la Démonstration qu’aller se faire vacciner, c’est « aller à l’abattoir », exactement à l’inverse de la Terre promise vantée par  » l’exécutif » pour retrouver sa liberté et revenir à la vie normale !

Israël : les vaccinés sont fragilisés face au variant sud-africain

 


“Je m’appelle The Black Mobutu. Je vais vous défoncer la gueule. Même et surtout avec votre pseudo vaccin”.

Oh zut.

Le Mobutu Noir, dit le variant sud-africain, va enfin pouvoir achever sa mission : terroriser le cheptel.

Et pas n’importe lequel, puisque l’on parle ici du cheptel élu.

Eh oui. Les millions de neuneus israéliens qui ont fait confiance à leur gouvernement covidément et qui se sont précipités pour se faire injecter le produit de Pfizer…

Une étude de l’université de Tel Aviv montre que les vaccinés contaminés ensuite par le Covid (car on rappelle aux glandus que ces pseudo vaccins sont tellement miraculeux… qu’ils n’empêchent pas d’être infecté !)… chopent plus facilement le variant sud-africain… que les non vaccinés (qui eux sont contaminés plus souvent par le couillonavirus “normal”).

Israeli data shows South African variant able to ‘break through’ Pfizer vaccine
Strain is more effective than original COVID and the British variant at bypassing the shot, Israeli scientists find, in first-of-its-kind, real-world study (source The Times of Israel, lire aussi Reuters).

C’est beau comme le petit Benyamin en culotte de peau bavaroise.

Mais comme d’habitude, tout est fait pour rendre les gens fous… car les conclusions de l’étude… doivent être validées… Echantillon trop faible.

Cela fait partie du business plan : vous rendre dingue, un coup blanc un coup noir…

En tout cas, une chose sauve les fesses de nos amis israéliens -pour le moment- the Black Mobutu a pris soin d’éviter l’état juif. Il est très peu présent.

Ouf.

Par contre le prochain variant -breton, belge (ah non pardon, pas le belge, la déconnade a des limites), serbo-croate, indonésien ou luxembourgeois- ne vous loupera pas. L’injection de “boosters” ou si vous préférez des vaccins de 2ème génération sera nécessaire… Avant la 3ème, la 4ème etc.

Et puis un jour, vous en creverez pour de bon. A force de vous injecter de la merde dans les veines et en intramusculaire…

Allez, je vous souhaite à toutes et tous une Chana Tova !

Mazel tov !

Covid : Variants et frontières, les tabous des mondialistes – JT du mardi 13 avril 2021


 
Émission du 13/04/2021

Au programme de cette édition, après les incohérences de la campagne vaccinale exposée dans le journal de lundi, observons un autre tabou de cette gestion de crise : les frontières. 

Alors que le variant brésilien agite les nouvelles peurs, les liaisons aériennes avec la France viennent tout juste d’être suspendues… Jusqu’ici, l’essentiel de l’action politique européenne consiste uniquement à condamner Jair Bolsonaro…

Nous ouvrirons ensuite une page internationale avec les révélations du tabloïd Daily Mail. Le quotidien a publié le contenu compromettant d’un ordinateur qui aurait appartenu à Hunter Biden, trois mois après l’arrivée de son père à la Maison-Blanche.

Nous reviendrons ensuite en France où il sera question d’élections régionales et départementales. Les scrutins sont finalement maintenus à une semaine près. Les sondages, eux, sont très défavorables à la majorité.

Mise en place d'un passeport vaccinal par l'UE


 

Publié le 13 Apr 2021 

 Martine Wonner

France3 : Un collectif de médecins rend compte de leurs résultats avec le traitement à base d’azithromycine et de zinc


 

Covid-19: la nitazoxanide, un premier médicament préventif autorisé à la commercialisation ?

 

Quand je serai grand j'épouserai Maman, je ferai mieux que Papa et je détruirai mon école.


  13 Avril 2021

Campagnol tvl

Paris : 77 millions d’euros de loyers impayés chez trois bailleurs sociaux


par | 13 Avr 2021 |

« Paris : 77 millions d’euros de loyers impayés chez trois bailleurs sociaux »

C’est le titre de cet article du Parisien qui nous apprend que 23 000 locataires sont endettés chez Paris Habitat. « Le plus important bailleur de la capitale a des impayés de loyers de 50 millions d’euros ! Les sommes dues par les ménages les plus « dans le rouge » devraient être effacées ».

« Les chiffres sont vertigineux. Vingt-trois mille locataires logés dans le parc social Paris Habitat sont endettés. Vingt-trois mille ménages ne sont pas à jour de leur loyer. Dans ce chiffre, il y a près de 800 foyers identifiés, dont l’ardoise oscille entre 12 000 euros et 40 000 euros. Au total, le plus gros bailleur de la Ville de Paris, riche de 120 000 logements, affiche 50 millions d’euros d’impayés de loyers ».

Autant dire compte tenu du montant des loyers HLM que ceux qui doivent 40 000 euros ne les doivent pas d’hier, et que le covid à bon dos. Pour les autres, c’est autre chose bien évidemment et là la crise sanitaire joue un rôle majeur dans la précarisation de nos concitoyens les plus fragiles, car ils ne l’étaient pas forcément avant. Ils le sont devenus avec la crise sanitaire.

« En trois ans, ses impayés ont augmenté de 15 millions d’euros. Le 31 mars 2018, la somme s’élevait à 35 millions d’euros. Il n’y a cependant pas eu, cette année, davantage de locataires endettés. Ce qui a augmenté, c’est « l’ardoise » de ceux qui sont le plus en difficulté financière ».

« La RIVP et Elogie-Siemp, les deux autres bailleurs de la ville de Paris sont également « dans le rouge ». Ils affichent respectivement 17 millions d’euros et 10,1 millions d’euros d’impayés de loyers ».

« La crise sanitaire a eu des conséquences financières et a donc touché les locataires HLM pas seulement parisiens mais sur toute la France, recadre-t-on à l’AORIF, l’association qui rassemble les organismes franciliens de logement social. Les bailleurs nous ont dit qu’ils voyaient arriver des profils de locataires endettés qu’ils ne voyaient pas avant : artisans, commerçants, autoentrepreneurs. Beaucoup de bailleurs ont d’ailleurs mis en place, dès le premier confinement, des cellules sociales sur les impayés pour aider les « primo-débiteurs » à trouver des solutions. »

Présidentielle 2022 : le sondage qui inquiète Castaner et terrifie Hamon…


 
 

À un an de l’élection présidentielle, les sondages se suivent et se ressemblent, avec une Marine Le Pen de plus en plus menaçante. 

La Macronie était censée être le rempart ultime, mais il n’y a pas que le plafond de verre qui se fissure ; les murs de la forteresse aussi.

À propos de sondages, celui publié ce 11 avril par le JDD a effectivement de quoi faire monter la nervosité ambiante, sachant qu’aucun candidat de – l’insoumis Mélenchon, l’écologiste Jadot ou la Parisienne Hidalgo – ne pourrait battre la fille de au second tour. Dans le même temps, l’électorat de gauche ne manque pas de faire savoir qu’il en a soupé, du « front républicain » ; ce que personne ne saurait décemment lui reprocher.

D’où l’inquiétude d’un Christophe , patron du groupe LREM à l’Assemblée, qui accuse la gauche « de se tromper d’adversaire » : « Qu’ils cessent de nous donner des leçons et surtout de jouer avec le feu, qu’ils cessent de vouloir casser le front républicain. » Qu’un tel homme venu de la gauche, pour ensuite rejoindre les marcheurs, puisse tancer cette même gauche sur sa marche électorale à suivre a de quoi laisser perplexe.

Tout comme sa feuille de route à venir, d’ailleurs, l’ancien ministre de l’Intérieur affirmant dans la foulée : « Mon premier combat sera d’empêcher que Marine Le Pen soit en tête au premier tour. » Comme toujours, cette même interrogation : en ces temps de pandémie galopante, de chômage de masse, de désindustrialisation de la , de montée de l’insécurité, nos gouvernants n’ont-ils donc que cette seule préoccupation en tête : interdire à la présidente du premier parti politique français d’accéder à la première place du podium de l’élection première ?

Du côté de son mouvement d’origine, le PS, ce n’est plus un Castaner inquiet mais un Benoît Hamon « terrifié » qui sonne le tocsin : « C’est un terrifiant. Parce que cela veut dire qu’une majorité de Français préfère l’extrême droite à la gauche républicaine. » Et quitte à en rajouter dans le lyrisme de sous-préfecture, le très charismatique Hamon d’ajouter : « Macron n’a pas vaincu la gauche, il est en train de vaincre la France s’il prépare à travers ses politiques la diabolisation de la gauche et la normalisation du Front national, s’il prépare la victoire de Marine Le Pen. »

Le roi des cons


 

 Et le roi des cons, sur son trône
Il est français, ça j'en suis sûr

lundi 12 avril 2021

Pr Perronne : « On nous ment sur les masques, les tests, les vaccins, les traitements » [VIDEO]


 12 avr. 2021

Ce matin, le Pr Christian Perronne était l’invité de Jean-Marc Morandini dans « Morandini Live » sur CNews et Non Stop People. 

Accusé d’être complotiste, le professeur a affirmé ne pas être complotiste. « Ce sont des choses que l’on raconte. Le terme complotiste a été inventé pour faire taire les gens qui disent la vérité. Tout ce que je dis dans ce livre est sourcé, tout est prouvé. Moi je suis à l’aise. On a bien sûr essayé de me faire taire. Quand on dit la vérité et que ça dérange, on essaye de faire taire », a-t-il débuté en exclusivité. « Pourquoi on veut vous faire taire ? », a demandé Jean-Marc Morandini. « Parce que je dis la vérité. La vérité, c’est que la gestion de cette crise n’est pas optimale », a-t-il affirmé.

« Quand quelqu’un vient à l’hôpital avec un infarctus ou un cancer et qu’il a un test positif, il est étiqueté Covid durant son séjour. Et si malheureusement vous décédez, vous serez étiqueté Covid pour votre décès. Je ne sais pas pourquoi on fait ça », a-t-il déclaré sans donner des précisions sur les personnes qui nous mentent.


 « Il y a des traitements qui marchent. Vous les avez en pharmacie. Il faut les prescrire. Dans des pays, les médecins les prescrivent. Quand on traite très tôt, ça marche de façon excellente. On ne les utilise pas, parce qu’ils n’ont pas été recommandés en France », a continué le spécialiste. Concernant les vaccins, le professeur – qui est de façon générale pro-vaccins – a expliqué : « On a développé des produits qui ont été créés avec des technologies nouvelles qu’on n’a jamais utilisé. D’un seul coup, on nous dit : ‘c’est validé’. Je dis ‘il faut prendre un peu de recul. On va trop vite' ». « Pour l’instant, je ne vais pas me faire vacciner, parce qu’on manque de recul », a-t-il confié.

Message de conscience aux policiers et gendarmes


Le 09/04/2021


Avec bienveillance ce message de conscience aux policiers et gendarmes est aussi un message d'espoir. 
 
Partagez le autour de vous et surtout aux corps de police svp. Abonnez-vous aussi à ma première chaine youtube (Eric Remacle) pour des vidéos psycho et philo pour la libération émotionnelle et le retour à notre vraie nature !

Ce gouvernement a tué des vieux et personne dans la rue pour manifester


 

Les gilets jaunes ont foutu le bordel pendant des mois pour une augmentation du carburant, mais pour l'assassinat des anciens rien, j'ai honte

Vaccins : une campagne à rebours de la science ? – JT du lundi 12 avril 2021


 
Émission du 12/04/2021

Au programme de cette édition, le gouvernement poursuit sa campagne vaccinale au mépris de plusieurs recommandations sanitaires. 
 
Des décisions qui inquiètent de plus en plus.

Il sera ensuite toujours question de campagne mais électorale, avec les scrutins départementaux et régionaux de juin. L’exécutif a fait mine de consulter les élus locaux vendredi soir à 19h… et défend à présent un report des élections !

Et puis, nous reviendrons sur l’affaire des repas clandestins. Une semaine après le reportage de M6, de nouveaux noms commencent à sortir et l’ancien ministre Brice Hortefeux est le premier à faire les frais de cette chasse aux sorcières

93 médecins appellent le gouvernement israélien à ne pas vacciner les enfant



93 médecins Israéliens, dont des chefs de services en pédiatrie, écrivent au gouvernement pour lui demander de ne pas vacciner les enfants contre le Covid, les risques excédant de loin les bénéfices prétendus.

 Dans une lettre envoyée ce dimanche 11 avril et dont le contenu a été révélé sur N12, ils ont expliqué “qu’il n’y a pas de place pour vacciner les enfants à ce moment » et ont fondé l’appel sur « les mesures suivantes : le degré de prudence, le degré de modestie « , expliquant que “nous ne comprenons pas tout sur le virus et le vaccin contre lui”, et rappelé que le premier commandement de la médecine -« de ne pas nuire ».

 La lettre est signée par 93 médecins, dont le Dr Amir Shachar, directeur de la salle d’urgence de l’hôpital de Laniado, le Dr Yoav Yehezkeli, expert en médecine interne et enseignant à l’Université de Tel Aviv, et le Dr Avi Mizrahi, directeur de la unité de soins intensifs de l’hôpital Kaplan.

Ils ont adressé la lettre aux dirigeants du ministère de la Santé, à leurs confrères médecins du pays et à l’ensemble du grand public. Tout d’abord, ils ont expliqué l’importance de vacciner les populations à risque – malgré les effets secondaires minimes par rapport à une maladie grave, en notant que les enfants ne développent pas une telle maladie. 

“Nous avons en outre noté qu’à l’heure actuelle, il n’y a pas de certitudes sur la durée d’immunité du vaccin et contre quelles variantes.” « En outre », ont-ils ajouté, « l’opinion dominante au sein de la communauté scientifique est que le vaccin ne peut pas conduire à une » immunité collective « , et il n’y a donc actuellement aucune justification » altruiste « pour vacciner les enfants afin de protéger les populations à risque. « 

« Nous pensons que même une poignée d’enfants ne devraient pas être mis en danger par la vaccination de masse contre une maladie qui n’est pas dangereuse pour eux », ont-ils écrit. 

En outre, il ne peut être exclu que le vaccin ait des effets indésirables à long terme qui n’ont pas encore été découverts à l’heure actuelle, notamment sur la croissance, le système reproducteur ou la fertilité. Les enfants devraient pouvoir revenir rapidement à la routine; par de ​​multiples tests et les cycles d’isolement doivent être interrompus et ne doivent pas être produits partout.

« Bitcoin, arnaque, Ponzi ou placement du siècle ? » L’édito de Charles SANNAT


 

par | 12 Avr 2021 |

Mes chères impertinentes, chers impertinents,

Cela fait longtemps que vous me demandiez une vidéo consacrée au Bitcoin.

Voilà qui est fait avec ce JT du grenier dans lequel je partage quelques faits.

Ces faits ne sont pas à confondre avec des avis ou des opinions.

Les faits ne sont pas relatifs. Ils sont ou ne sont pas. Les opinions, elles, sont relatives, personnelles.

Le Bitcoin est un sujet clivant car nous avons des comportements de « croyants ». Pourtant, cet écosystème gagne à être analysé pour ce qu’il est.

Une très belle aventure technologique avec de biens belles promesses aussi bien techniques que philosophiques (la monnaie libre) sans oublier de très nombreuses nouvelles applications dont on n’a même pas encore idée.

Cependant, il y a une grande confusion entre le Bitcoin et les crypto-monnaies ET la technologie à savoir la blockchain.

Enfin, il y a de grands risques, factuels, qui pèsent sur cet écosystème.

Je vous raconte tout ou presque dans cette vidéo où je partage avec vous des informations pour enrichir votre réflexion.

Ici, encore une fois, aucune vérité absolue, mais des pistes de réflexion pour prendre de la hauteur et anticiper ce qui pourrait arriver.

La patate chaude

 

AstraZeneca™ : ce n’était pourtant pas compliqué…

 

 

Quand une entreprise change de nom, c’est soit qu’elle s’oriente vers des activités radicalement différentes, soit qu’elle tente de faire oublier… un « petit problème ». 

Les centres de transfusion sanguine sont, ainsi, devenus « Établissement français du sang », et la Germanwings remaquillée en « Eurowings ».

Alors aujourd’hui, ne dites plus AstraZeneca™, dites « Vaxzevria™ ». Ça se prononce tout simplement comme ça s’éternue, et ce changement pourrait inspirer les scénaristes de .

Épisode 1, tremble, tout le monde attend le . Épisode 2, il est là, mais certains chipotent, font la fine bouche : « Hum… est-il bien sûr ? Non, décidément, moi je ne me ferai pas vacciner. » Épisode 3, « Ça tombe bien, y en aura pas pour tout le monde. » Épisode 4, « Comment ça, pas pour tout le monde ? Mais j’en veux, moi, j’y ai droit ! »

Nous voici donc dans la saison 2, où les petits problèmes commencent. On s’aperçoit que l’™ est peu actif chez les « boomers ». Qu’à cela ne tienne, on les réservera aux « moins vieux ». Mais chez ceux-ci, pas de chance, voici qu’apparaît un effet secondaire fâcheux, la thrombose, deux fois seulement sur un million mais largement médiatisé. Réservons-le donc aux « moyens vieux », catégorie qu’il reste à définir en correction des variations saisonnières, mais qui ne fait plus grand monde.

dimanche 11 avril 2021

Pays-Bas · Manifestation de la "Police for Freedom" contre les restrictions (10 avril 2021)


 

 


 Des centaines de personnes sans masque, membres du mouvement composé d'anciens combattants de l'armée et de la police appelés "Police for Freedom", défilent pacifiquement dans la ville néerlandaise de Baarn pour protester contre les restrictions, telles que l'imposition du couvre-feu obligatoire.

Le business mortifère des vaccins


 Laurent Du Mcse

Variants : l’UE achète déjà les futurs vaccins

 

 
 
“Alors les gueux ! Vous pensiez que ce serait fini avec vos 2 injections de Pfizer ?”

C’était annoncé depuis… le printemps dernier.

Des scientifiques covidéments (anglais en particulier, toujours très ingénus dans la saloperie) affirmaient que les vaccins devraient être semestriels.

Certains labos appelaient de leurs voeux… un vaccin annuel pendant plusieurs années (exemple Johnson&Johnson, lire ici).

Pour une raison évidente : les coronavirus mutent énormément. Les mauvaises langues diront que ça fait partie du business modèle.

Didier Raoult fut le premier à rappeler, au grand public, que le couillonavirus mutait… Alors que des grands scientifiques français comme Hanouna, Casimir ou encore le professeur Karine Lacombe, affirmaient le contraire et le traitaient de charlatan

Si, si.

Ces faits (comme le passeport vaccinal) étaient alors tous qualifiés de populistes, complotistes, voire d’estrême-drouâte…

Et pourtant, un par un ils se vérifient :

-les labos travaillent DEPUIS DES MOIS sur des “boosters” (en clair des nouveaux vaccins pour suivre les variants)

-le Royaume-Uni (toujours en avance dans la covidémence) a déjà prévu la 3ème injection en septembre pour les personnes fragiles (lire ici)

-Les labos ont lissé leur communication et affirment que leurs produits procurent une immunité de “minimum 6 mois“….

Et maintenant… l’Union Européenne négocie l’achat… de nouveaux vaccins, rendus nécessaires par les variants !

Covid-19 : l’UE va négocier l’achat de 1,8 milliard de doses de vaccins de 2e génération

L’UE va lancer une négociation pour commander 1,8 milliard de doses supplémentaires de vaccins dits de «2e génération» contre le Covid-19, efficaces contre les futurs variants du coronavirus, a indiqué à l’AFP une source à la Commission européenne. (source Le Figaro)

Hep, message à destination des hamsters fragiles


Dubaï : l’esclavage moderne en caméra cachée


La gogoche et les décoloniaux se plaignent de l’esclavage d’il y a 3 siècles ou de la mort de Georges Floyd à 10.000km d’ici mais il n’y a pas grand monde pour dénoncer l’esclavage des africains à Dubaï en 2021. #BlackLivesMatter mon cul!