mardi 28 juillet 2015

Les baigneurs d’une plage de Rabat attaqués au sabre, plusieurs blessés

27 juillet 2015 - 22h00 -


Une plage de Rabat a été prise d’assaut la semaine dernière par une bande composée d’une dizaine d’hommes. Sabres, coutelas ont été utilisés pour dépouiller tous les estivants.

Ce vendredi 24 juillet, une date à oublier pour beaucoup d’estivants qui se trouvaient à la plage Al-Gharbia de Rabat.
 Ce jour là, une bande d’une dizaine d’hommes a attaqué les baigneurs et les promeneurs pour les délester de tout ce qu’ils avaient de précieux, rapporte le journal Al Akhbar, et gare à ceux qui tentaient de résister.
L’attaque a finalement été stoppée après l’intervention de la police et une course-poursuite s’est soldée par l’arrestation de sept individus, tous mineurs.
 Il seront, selon la même source, poursuivis pour vol sous la menace d’une arme blanche et constitution de bande de malfaiteurs, alors que les trois autres sont activement recherchés par la police.
Les blessés ont quant à eux été transportés à l’hôpital.
Cet événement survient à peine quelques jours après l’attaque par des hommes cagoulés de la plage de Dar El Kebdani, dans la région d’Al Hoceima où heureusement l’intervention rapide de la gendarmerie a permis d’éviter le pire.


source via fdesouche

2 commentaires:

  1. nos ados ne sont pas forcément tous formidables non plus et font malheureusement aussi quelquefois la Une de nos faits divers (parricides, matricides, assassinats du petit frère ou de la petite soeur, vols en bandes organisées, etc...) Sans doute les tentations du monde moderne deviennent-elles trop fortes ?

    RépondreSupprimer
  2. Il manque surtout une éducation que les parents ne leur donnent pas - ils sont loin d'être "formidables"

    RépondreSupprimer

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.