samedi 25 juillet 2015

Tabassée dans un parc de Reims car elle porte un maillot de bain!

Reims (Marne), publié le 25 juillet a 21h03

Rédaction en ligne




C’est un motif d’agression auquel les policiers de Reims n’avaient encore été jamais confrontés.


ACTUALISATION A 21 HEURES :« Pour dire oui à la liberté » l’association SOS Racisme de Reims appelle à un rassemblement en maillot de bain ce dimanche, à 12 heures, au Parc Léo-Lagrange de Reims.


ACTUALISATION A 19 h 15
Sur les réseaux sociaux, alors même que le mobile de cette agression n'est pas établi, les commentaires se multiplient.
Sans éviter les amalgames.
Les Twittos de l’ultra-droite se déchaînent.
 Du côté des politiques, les réactions sont assez peu nombreuses.
 Le maire de Reims a été le premier à commenter

Les faits

Mercredi après-midi, une Rémoise de 21 ans accompagnée de deux amies se prélasse en maillot de bain au parc Léo-Lagrange.
 Cinq jeunes filles originaires de différents quartiers de la ville passent à proximité.
 L’une d’elles se détache du groupe.
Voir cette femme qui bronze au soleil, allongée dans l’herbe, semble contraire à sa morale et sa conception des bonnes mœurs car elle vient lui reprocher sa tenue légère jugée indécente en pareil endroit.

Effarée par un tel discours aux relents de police religieuse, la jeune femme se rebiffe en rétorquant qu’on n’a pas à lui dicter sa façon de se vêtir.
Une altercation éclate.
Tout le groupe se précipite alors sur elle pour la rouer de coups.
Des témoins portent secours à la victime et alertent les pompiers qui doivent l’évacuer au CHU.
 Bilan du passage à tabac : quatre jours d’incapacité totale de travail.

L’enquête de la brigade de répression des violences a permis d’identifier les cinq filles.
 Deux sont mineures : la première, 16 ans, a fait l’objet d’une convocation devant le délégué du procureur tandis que la seconde, 17 ans, a été placée sous le statut de témoin assisté.
 Les trois autres âgées de 18, 19 et 24 ans seront jugées le 24 septembre par le tribunal correctionnel.

Ce samedi, le maire de Reims a réagi sur Twitter.
Son point de vue détaillé à lire bientôt sur notre site :
source

3 commentaires:

  1. Ben voyons ,elle se croient sur une plage ou quoi ..Se mettent a poils en pleine ville aussi demain ..Non mais attendez ..cela j'appelle de l'exhibition de provocation pur et simple .. pour moi se sont des S.......Ils méritent une bonne amende ... Un peu de pudeur merde alors ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. pathétique de pareil commentaire, elle provoque qui a par les pauvre con et connasse dans ton genre? tout le monde n'a pas les moyens de ce payer un aller retour a la plage, elle été pas seins nue non plus.

      Supprimer

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.