jeudi 22 octobre 2015

Marine Le Pen leur dit merci




 
        
Marine Le Pen peut faire confiance à ses adversaires : ils font tout, pour lui donner un coup de pouce.

 Pour elle, la semaine a bien commencé: poursuivie par des organisations antiracistes, elle a pu se présenter devant la justice en défenseur de la liberté d’expression.
Cette fois, c’est le rapprochement entre Nicolas Sarkozy, patron des Républicains, et Jean-Christophe Cambadélis, patron du PS, qui vient donner raison à la présidente du FN, quand elle assure que droite et gauche sont des alliés de fait.
 A se demander d’ailleurs si Sarkozy n’a pas perdu la main.
 C’est une faute qu’il a commise, en s’alliant à Cambadélis, pour protester contre la place laissée à Marine Le Pen dans une émission de France 2.

 Récemment, le patron des Républicains a propulsé, involontairement, Nadine Morano dans les sondages, après l‘avoir sanctionnée pour son mot de trop, sur la race.

 Cette fois, en faisant cause commune avec le PS, il intronise Le Pen en opposante principale.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.