mardi 27 octobre 2015

Nos médias vomissent le « populisme « , ils vous endoctrinent !

mind-control2[1]


Nos médias belges et français ne ratent aucune occasion pour transformer le sens des mots afin de les diaboliser. Nous le voyons hélas, tous les jours. C’est du matraquage.

C’est une méthode abjecte pour culpabiliser et lobotomiser le citoyen en travestissant la perception des mots.
Qu’est que le « populisme » au sens premier du terme ?
Clairement, c’est une politique menée par un pouvoir, afin de répondre aux demandes, aux besoins et au bien-être de son peuple.
Cela nous semble d’une légitimité absolue et parfaitement noble.
Il est totalement clair que les politiques doivent écouter et « entendre » les vœux de leurs citoyens. Cela ne veut pas dire qu’il n’y aura pas de propositions complémentaires de la part des élus pour améliorer encore les solutions à appliquer.
Au fil des années le mot « populiste » a reçu de la part des écolos-bobos-socialos une connotation extrêmement péjorative.
 A tel point que dans tous les débats à la TV ou à la radio, on vous clouera au pilori en vous traitant de « populistes », si vous ne déclinez pas vos idées, selon la doxa bienpensante……

« Populiste » est une insulte du 1er niveau, un crachat qui arrive juste avant l’injure « d’extrême droite » ou de « fasciste ».
Cela s’applique à tous ceux qui ne pensent pas en terme de « dogmes » des partis existants.

Certains médias franchissent allègrement le pas en amalgamant les « populistes » avec les xénophobes, les racistes et nous en passons.
Contrairement à ce que les médias essaient de vous faire croire, le peuple sait aussi que le bonheur global ne se construit pas sur le malheur des minorités, mais que cela n’implique pas un dénigrement des valeurs acquises durant des millénaires.

Nos médias sont tellement soumis, inféodés, contraints par les partis existants qu’ils en sont les esclaves serviles.
 Des robots de la pensée unique.
Et ils veulent faire de même avec vous.

Il est tellement plus facile d’omettre des informations capitales ou de raconter des mensonges à l’opinion publique afin de recevoir des subsides distribués pour leur obéissance au pouvoir en place.
Il nous semble évident que nos médias répondent à des mots d’ordre et qu’une façon de penser leur est imposée.

Nous allons prendre un exemple qui montre toute la bassesse d’esprit de ces médias censés nous informer.
Vous allez vous-même conclure sur l’abjection du procédé.

La Suisse, ce pays magnifique est une des plus belles démocraties dans le monde.
 Ce pays se gère grâce une politique populaire et participative, où tous les grands enjeux sociétaux passent par des référendums.
C’est la voix du peuple suisse qui décide directement.
Les Suisses sont donc des populistes ?
Il y a quelques jours, nous avons vécu une victoire intéressante, lors des dernières élections suisses : l’UDC (L’union Démocratique du Centre) a fait une percée considérable.

Les médias chez nous se sont déchaînés en crachant leur venin.
Nous avons vu ou entendu : « Victoire des populistes en Suisse », ou d’autre « Les populistes se barricadent chez eux » ou encore : « Les populistes ont surfé sur la peur des migrants ».

Un radio trottoir nous a montré deux Suisses interrogés qui comme par hasard n’adhéraient pas tellement à ce système dit « populiste ».
Vous aurez compris que tous les autres Suisses interrogés seront passés à la trappe au montage.
C’est cela l’impartialité de nos médias.
 Ils vont jusqu’à vous démontrez que les Helvètes n’ont pas bien voté !
C’étaient des élections pourtant parfaitement démocratiques respectueuses des citoyens suisses.
Quand les citoyens s’expriment sous le joug de la particratie, alors les résultats sont des triomphes de la gauche ou du progrès !
Nous avons compris que pour les médias, lorsque le peuple gagne sur ses idées, c’est le triomphe du populisme.

Nous n’avons plus besoin de ce genre de médias
 Ouste, du balai !
 Nous ne voulons plus être manipulés.
Nous rêvons de vivre une vraie démocratie, comme en Suisse !

JACQUES D’EVILLE

source  via

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.