lundi 26 octobre 2015

Clichy-sous-Bois (93390) : des projectiles lancés sur la police après un accident

Nathalie Revenu et Nathalie Perrier | 26 Oct. 2015, 19h24 | MAJ : 26 Oct. 2015, 19h24
 Info le Parisien

 
Clichy-sous-Bois, ce lundi. L’accident a eu lieu sur le boulevard Emile-Zola dimanche soir. Ce lundi, tout était calme. (LP/N.P.)

« J’ai vu un attroupement sur le boulevard, là-bas, près des tours, raconte un habitant de Clichy-sous-Bois. Les policiers étaient partout dans le quartier. Mais vous savez, ici, dès qu’il y a un incident, les jeunes se lèvent. C’est malheureux, mais c’est comme ça. »

 Dimanche soir, vers 18 h 45, des heurts se sont produits dans ce quartier de Clichy proche du commissariat à la suite d’un accident de la circulation survenu boulevard Emile-Zola entre une moto et une voiture.
 
Les pompiers d’abord pris à partie
 
Selon les premiers éléments de l’enquête, le pilote de la moto non homologuée, un jeune homme qui circulait sans casque, aurait perdu le contrôle de son véhicule et le deux-roues serait venu s’encastrer dans la voiture.
Le jeune homme se serait alors enfui après avoir proféré des menaces à l’encontre de l’automobiliste.
 Il serait revenu dans un second temps, accompagné de plusieurs jeunes du quartier.
Les pompiers qui intervenaient sur le lieu de l’accident auraient alors été pris à partie par une cinquantaine de personnes.
L’arrivée de la police n’a pas permis de faire retomber la pression, bien au contraire.
D’autres jeunes auraient ensuite rejoint l’attroupement qui s’était formé à proximité, sur le parking Anatole-France.

 
Des pavés et des oignons congelés jetés depuis les tours
 
Divers projectiles ont à ce moment-là été lancés sur les secours et la police.
Une source proche de l’enquête indique que les forces de l’ordre ont dû faire usage « à quinze reprises de l’armement collectif comme du gaz lacrymogène pour désencercler les assaillants ».
Peu de temps après, d’autres incidents ont éclaté dans le quartier des anciennes tours de la Forestière, qui bordent le boulevard Emile-Zola.
Des projectiles de toutes sortes, pavés, oignons congelés, bouteilles en verre et tasses, ont été jetés sur la police depuis ces tours à l’abandon.
Ces incidents interviennent dans un contexte particulièrement sensible.
 Il y a dix ans exactement, le 27 octobre 2005, deux jeunes de Clichy, Zyed et Bouna, poursuivis par la police mouraient électrocutés dans un transformateur.
 
 Le drame avait déclenché plus de trois semaines d’émeutes dans les banlieues.
 
 Ce lundi, vers 18 heures, le calme régnait dans le quartier.

source

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.