vendredi 23 octobre 2015

Flers : nuit agitée après l'arrestation de deux jeunes dealers


France 3 Normandie
Publié le 23/10/2015 | 12:54, mis à jour le 23/10/2015 | 12:55

 
police voiture
 
 
Deux adolescents de 16 et 17 ans ont été arrêtés hier dans le quartier du Pont-Féron en flagrant délit de trafic de cannabis provoquant de vives réactions jusqu'à l'intervention de la police dans la nuit

Les faits

A 13h40 hier jeudi, la police intervient dans le quartier du Pont-Féron, et interpelle dans une voiture deux jeunes de 16 et 17 ans en plein flagrant délit de trafic de stupéfiant.
A bord du véhicule, 400 grammes de résine de cannabis.
L'arrestation est mouvementée, des jeunes du quartier procèdent au caillassage de la voiture de police
. Après le départ des enquêteurs, le groupe brûle le véhicule des deux prévenus avec un objectif évident d'effacer le moindre indice.
Les deux jeunes sont gardés à vue au commissariat.
Dans l'après-midi et en soirée, la tension monte dans le quartier et dans toute la ville.
 Une quinzaine de personnes multiplient les actions.
 Un cocktail molotov est envoyé sur la maison du député maire, le divers gauche, Yves Goasdoué absent hier soir de son domicile.
 Un autre projectile est balancé sur le commissariat, un troisième sur une voiture stationnée à proximité.


A 3 heures du matin, la police renforcée de la brigade d'Alençon intervient dans le quartier équipée de casques et de boucliers anti-émeute pour calmer la situation; aucune interpellation n'a lieu sur place.
Ce matin la situation est redevenue calme.
La garde à vue des deux jeunes prévenus est toujours en cours.

Les réactions

Le cabinet du maire rappelle ses alertes répétées et son intervention directe auprès du cabinet du ministre de l'intérieur sur la délinquance latente dans le quartier du Pont-Féron depuis plus d'un an.

Les renforts du commissariat et le renforcement du travail d'ilotage des policiers dans le quartier depuis la fin de l'été seraient la principale explication aux événements de la nuit.

source

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.