jeudi 29 octobre 2015

Des gendarmes attaqués par des migrants à côté de Dunkerque

 
Jeudi 29 Octobre 2015 à 15:46 (mis à jour le 29/10/2015 à 15:54)
Par valeursactuelles.com
 

 

Photo © AFP
 
Violence. Alors qu’ils effectuaient des contrôles dans un camp de migrants à Téteghem (Nord), trois gendarmes ont été légèrement blessés.
Ce jeudi 29 octobre, trois gendarmes ont été attaqués par des jets de pierre, alors qu’ils patrouillaient et faisaient des contrôles dans le camp de migrants de Téteghem dans le Nord.
 Cela fait plusieurs jours que Franck Dhersin le maire Les Républicains de la commune demande instamment « le démantèlement immédiat »  du camp et s’il le faut, « avec la manière forte ».
Ce dernier cite également « trois pare-brise de voitures de particuliers » qui ont été « brisées ».
 Il dénonce l’installation dans sa ville d’une « zone de non-droit ».
En outre, il ajoute, « Le camp a toujours été aux mains de passeurs. C'est une mafia qui fonctionne comme celle de la drogue. Or, nous n'arrêtons à Calais, Grande-Synthe ou Téteghem que des seconds couteaux ».
Préoccupée par la situation, la préfecture du Nord a rappelé que « des véhicules de particuliers » ont aussi été vandalisés.
 Les services de l’Etat ont assuré qu’à l’issue des violences, « dix-huit personnes ont été interpellées et les forces de l'ordre ont contraint les migrants à réintégrer le camp de Téteghem au sein duquel le calme est revenu » et que le préfet « ne laissera pas les passeurs faire la loi au sein des camps et que les opérations de contrôle seront maintenues ».

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.