samedi 4 août 2018

Marseille : Les policiers de la BAC visés par des tirs lors d’une course-poursuite.




Marseille : Les policiers de la BAC visés par des tirs lors d’une course-poursuite.

par Y.C.
Illustration. (DR)
 
Une course-poursuite s’est déroulée à Marseille dans la nuit de jeudi à vendredi, le conducteur d’une voiture a pris tous les risques pour échapper aux policiers.

L’un des deux individus présents dans le véhicule a ouvert le feu sur les fonctionnaires.

Info Actu17. Tout a commencé à 00h25 sur l’avenue Jean-Paul Sartre (XIIIe) lorsqu’un équipage de la BAC Nord en voiture, a été doublé par une Audi A5 noire roulant à vive allure, dépassant par la même occasion plusieurs autres voitures de façon dangereuse.
Les policiers ont décidé de procéder au contrôle de cette Audi, mais ces derniers ont vite compris que la tâche allait être très compliquée…
Car l’automobiliste a accéléré dès qu’il a entendu les avertisseurs sonores des policiers, slalomant entre les voitures et franchissant plusieurs feux rouges sans freiner.
A plusieurs reprises, le conducteur en fuite manque de percuter une autre voiture en circulation.
Les policiers demandent alors rapidement du renfort afin de mettre fin à la course effrénée du conducteur.
La course-poursuite se poursuit sur l’avenue des Olives (XIIIe), où le fuyard prend alors une rue à contre-sens.

Faussement immatriculé et signalé volé

Au vu de la puissance du véhicule du suspect, les policiers ont du mal à le suivre.

Le conducteur prend encore de nombreux risques pour échapper aux forces de l’ordre, et évite une collision avec un autre véhicule, de nouveau.
Durant la poursuite qui dure déjà depuis plusieurs minutes, les policiers découvrent que cette Audi A5 est en fait faussement immatriculée mais également signalée volée.
Le suspect décide de prendre l’autoroute A50 puis choisit de prendre la sortie 2 menant vers plusieurs quartiers de la ville.
Une sortie où il reste bloqué par le véhicule d’un particulier.
Les policiers tentent de coincer l’Audi A5, mais le fuyard percute violemment la voiture de police et poursuit sa course.

Les policiers visés par deux coups de feu

Le fuyard reprend de l’avance mais les fonctionnaires le rattrapent une nouvelle fois.
C’est alors que les policiers entendent une détonation, celle d’un coup de feu, sans qu’ils n’arrivent à en identifier immédiatement la provenance, d’autant qu’il fait nuit.
Le coup de feu a été tiré par l’unique passager présent dans la voiture selon une source policière. Puis, sur la voie de liaison menant au boulevard Jean Moulin (Xe) alors que les policiers sont toujours à proximité du véhicule du suspect, ces derniers sont visés par un second coup de feu provenant de la voiture du fuyard.

Le véhicule du fuyard retrouvé

Près de dix minutes après le début de la course-poursuite, les policiers de la BAC sont alors contraints de s’arrêter : leur voiture a été endommagée lors du choc avec le véhicule du fuyard, à l’avant gauche, et n’est plus en état de rouler.
Le véhicule du mis en cause a finalement été retrouvé quelques minutes plus tard dans la cité de la Rouguière (XIe).
Les enquêteurs ont découvert plusieurs étuis de 9 mm dans le véhicule.

Tentatives d’homicide

Un autre étui a été retrouvé au sol, à l’endroit du premier tir nous confirme cette même source policière.
Les premiers éléments de l’enquête montrent que le tireur visait bien le véhicule de police.
Des tirs qu’ont entendus et confirmés plusieurs témoins.
Les quatre policiers ont chacun déposé plainte pour tentative d’homicide sur personne dépositaire de l’autorité publique. Une enquête a été ouverte.

Actu17.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.