mardi 21 août 2018

Boostedt, la belle ville allemande « méconnaissable » après avoir accepté 1200 migrants (Vidéo)

    
 
 
    
Crédit photo : Procyk Radek - Skliarchuk Olga / shutterstock.com /   

Le maire et les habitants de Boostedt s'inquiètent de plus en plus de la manière dont les migrants affectent leur ville natale

Au cours des trois dernières années, environ 1 200 migrants ont été installés dans les casernes de la ville, ce qui représente une augmentation de 26% de la population.
 
Hartmut König, le maire de la ville de 4 600 habitants, a déclaré dans une interview à la chaîne de télévision allemande NDR que l’admission d’un si grand nombre de migrants avait eu un impact négatif sur la ville.


 



"C'est tout simplement le comportement.
Par exemple, dans les magasins, les choses sont volées.
Je l'ai vécu moi-même: trois réfugiés marchant sur le trottoir, ne laissant pas assez de place pour une femme avec une poussette et un enfant qui venaient dans leur direction.
Ils ne font pas de place; elle doit marcher sur la rue pour les contourner", a déclaré le maire.
"Ce n'est qu'un incident, mais il est révélateur. En outre, ils laissent des tas de déchets et utilisent tous les espaces disponibles pour s’asseoir et boire de la bière", ajoute-t-il.
"Là où beaucoup de gens sont sans perspectives et se retrouvent sans rien faire, il y a un danger d'explosion", explique King.
Alors que la chaîne de télévision allemande NDR tente de minimiser les problèmes, affirmant que ces migrants sont pour la plupart des jeunes hommes avec peu de chance de résidence permanente en Allemagne, les habitants partagent leurs inquiétudes face à la caméra.
"Aider a du sens, c'est notre obligation relieuse, mais la façon dont les choses se passent - que ces personnes soient laissées à elles-mêmes, se promenant partout dans la ville; personne ne reconnaît plus notre ville - Boostedt était un bel endroit », raconte un vieil homme.
Depuis que Merkel a ouvert les frontières de l'Allemagne en 2015, le pays a accepté environ 1,5 million de migrants, principalement du Moyen-Orient et d'Afrique du Nord.
 
Contrairement à ce qui a été dit, beaucoup d'entre eux ne travaillent pas, sont peu instruits et ne sont pas des réfugiés.
La crise des migrants est une catastrophe qui se déroule lentement en Allemagne.

Voice of Europe / NDR.de

Traduction libre Schwarze Rose pour lesobservateurs.ch

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.