dimanche 19 août 2018

Une citoyenne affronte Justin Trudeau à Saint-Jean-sur-Richelieu

 


Justin Trudeau


Voici la ou les sources de cet article : Facebook #1, #2 et Justin Trudeau / Voici la source de la photo : Rodrigue Savard, Dixquatre, Autorisation accordée à Le Peuple
ven, 17/08/2018
 
La citoyenne lui a posé une question délicate lors d’une allocution qu'il a prononcée devant une foule.

Il semblerait que Justin Trudeau se bute à une vague de protestations spontanées émanant des citoyens lors de ses déplacements au Québec.
On se souvient des invectives lancées par le jeune militant du Bloc québécois (BQ) Mathieu Brien lors du passage de M. Trudeau à l'occasion de la Saint-Jean-Baptiste le 23 juin dernier.

La répression s'abat sur les citoyens

M. Brien avait accusé le premier ministre « d'être venu nous narguer chez nous » et des policiers l'ont immédiatement interpellé.
Le principal intéressé fait face à des accusations d'entrave à un agent de la paix et devra s'en expliquer dans le cadre d'un procès contre lequel se sont mobilisés de nombreux militants.
C'est un scénario semblable qui s'est déroulé à Saint-Jean-sur-Richelieu, jeudi dernier, alors qu'une dame a profité d'une allocution de M. Trudeau pour lui demander ce qu'il entendait faire pour aider les Québécois alors que la province aurait consacré 146 M$ pour traiter le dossier des migrants illégaux.

Déni de réalité


Plusieurs militants libéraux présents dans la foule se sont mis à chahuter la dame et M. Trudeau s'est mis à crier : « Madame, une des choses importantes en politique, c'est l'écoute, on est en dialogue... ». Et la dame de rétorquer : « mais vous ne me répondez pas », alors qu'un agent de police en civil se rapprochait de l'interlocutrice culottée.
Cette dame en a profité pour poser, sans détour, la question qui tue : « Moi je veux savoir quand vous allez nous remettre les 146 millions qu'on a payés pour vos immigrants illégaux ? »
Ne souhaitant manifestement pas répondre, Justin Trudeau a finalement lancé : « Madame, cette intolérance par rapport aux immigrants, ça n'a pas sa place au Canada ! »

Inversion accusatoire

La tension a légèrement monté d'un cran et un des agents en civil qui s'occupaient de la sécurité de la foule s'est mis à tirer cette interlocutrice par le bras en la sommant de produire ses pièces d'identité.
Il semblerait que les simples quidams qui osent défier M. Trudeau, lors de ses déplacements publics, doivent s'attendre à être traités comme des délinquants, sans autre forme de procès.

le-peuple.ca

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.