mercredi 30 octobre 2013

Bon et maintenant on fait quoi ?…

par
     


 Forts de tous les constats de chaque Français sur l’incompétence du gouvernement actuel, des plaintes incessantes sur le matraquage fiscal, sur la France qui ne va pas tarder à exploser, que faisons-nous ?
 
Si nous croyons tous ces discours alarmistes, dont certains sont fondés, que prévoyons-nous de faire pour ne pas percuter le mur qui s’approche à grande vitesse ?
On fait quoi si le Président démissionne après une dissolution ? On remet les mêmes qu’il y avait avant ?
 
Nicolas qui ne sait pas si les Français méritent qu’il revienne les sauver ? Coppé qui sans être encore élu est déjà mal aimé des sondés ? Borloo ? Bayrou ? Fillon ?
 
Qui a la carrure aujourd’hui pour prendre la charge de l’état sur ses épaules ?
Je n’en vois ni de près ni de loin…
 
Nos chers députés seraient ils assez intelligents pour faire l’union sacrée républicaine et rassembler toutes les pistes intelligentes de tous bords pour remettre le train tricolore sur les rails ?
 
Je ne crois pas cela possible.
Les citoyens de gauche qui caractérisent tout ce que fait le monde de l’entreprise comme de l’exploitation de l’humain par ce dernier et les droitistes ne daignant pas s’intéresser aux solutions participatives et collaboratives propices à relancer de nouvelles ressources économiques et développer l’emploi…
 
Non, trop d’œillères de tous côtés qui empêchent d’œuvrer dans le seul domaine qui importe : l’INTERET GENERAL.
 
Syndicats, lobbies et grands groupes appuyant sur tel ou tel élu pour faire peser la balance en leur faveur mais surtout pas en faveur de l’INTERET GENERAL.
 
Malheureusement, le seul parti qui en tirera profit sera celui de l’extrême qui séduit de plus en plus de monde ; je ne dis pas qu’ils n’ont que des mauvaises idées, mais si d’aventure le FN passait, le programme de sortie de l’Euro et retour au Franc qui est sa ligne directrice fait froid dans le dos…
 
A ce jour, c’est un constat terrifiant…
Aucun projet n’est proposé en terme de solution alternative aux problèmes posés par notre société et aucun individu ou groupe existant n’est en mesure de séduire les Français par des propositions apaisantes et synonymes de perspective d’avenir.
 
Nous avons besoin de cela, de perspectives, de groupes qui fédèrent, de personnalités charismatiques et crédibles par leur humilité et leur volonté de ne pas vouloir s’accrocher à tous prix à leur cher fauteuil, financé par nos soins.
 
Sur tous mes petits écrans, tablette, ordi, smartphone, tv, j’ai beau naviguer je ne vois pas ce genre d’individu parmi ceux qui saturent le paysage audio-visuel.
 
Ca ne doit pas vouloir dire que ces personnes n’existent pas, peut être se cachent-elles sur des blogs, des sites, dans des associations…
J’ai beau chercher, je ne vois encore sur ces supports qu’une proportion infime de force de proposition face à une masse d’experts en critique et analyse.
 
C’est peut être cela la France, une force de critique incroyable et une force de création et de proposition étouffée et peut être que la France n’a finalement que les hommes et femmes politiques qu’elle mérite.
 
Pour changer cela, si nous sortions du bois et construisions, entreprenions, proposions des solutions au lieu de rester sur le bord de la touche à insulter les arbitres et les adversaires ?
Prenons nos attributs masculins à deux mains et déclarons-nous pour le renouveau et non pour la critique sourde.
 
Oui la politique aujourd’hui n’est pas bonne, nous le savons, le ressentons, mais elle n’est que l’aboutissement de 40 années d’alternance gauche droite partisane.
 
Alors aujourd’hui, forts de ce constat, ON FAIT QUOI ?
 
Source photo : 123RF

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.