vendredi 25 octobre 2013

Chômage : Hollande promet toujours l'inversion de la courbe dès cette année.

Publié le 25.10.2013, 06h44 | Mise à jour : 07h20

Malgré les mauvais chiffres de septembre, le chef de l’Etat s’accroche à sa promesse d’inflexion de la courbe du chômage «d’ici à la fin de l’année».

 (AFP/ ERIC FEFERBERG.)

 
   Malgré les mauvais chiffres de septembre, le chef de l’Etat s’accroche à sa promesse d’inflexion de la courbe du chômage «d’ici à la fin de l’année».
 
François Hollande estime que le chômage a connu une «évidente décélération» en août et septembre, en dépit du bond enregistré le mois dernier à la suite d'un bug survenu en août.
Malgré les mauvais chiffres de septembre, le chef de l’Etat s’accroche à sa promesse d’inflexion de la courbe du chômage «d’ici à la fin de l’année».

Sur les deux mois d'août et de septembre, a-t-il noté jeudi soir lors d'une conférence de presse à Bruxelles, le nombre de chômeurs augmente au total de 10.000, «c'est encore trop, mais il y a une évident décélération par rapport à ce que nous constations (il y a) un an où le chômage augmentait de 30 à 40.000 par mois».
 «Nous sommes sur le chemin»

«L'inversion de la courbe du chômage, nous n'y sommes pas encore», a reconnu le chef de l'Etat, qui l'a promis à maintes reprises pour la fin de l'année. Le «bilan», a-t-il relevé, ne pourra être fait qu'en janvier 2015, quand les chiffres de décembre seront connus. «Je fais tout pour que cet objectif soit atteint et les derniers chiffres, si on les regarde avec objectivité, nous montrent que nous sommes sur le chemin», a-t-il ajouté.

 François Hollande s’applique à donner aux Français une raison de croire en un avenir meilleur, la confiance étant à ses yeux indispensable pour favoriser la reprise. «Aussi puissants» soient-ils, a encore dit le président, les «emplois d'avenir, contrats de génération, emplois aidés doivent être accompagnés par la croissance». «Plus forte sera la reprise -et pour l'instant, elle est encore trop timide-, plus certaine sera l'inversion de la courbe du chômage».

 En partie imputable au bug du mois d'août, quand une partie des chômeurs n'avaient pas été relancés par SMS entraînant une baisse spectaculaire (-50.000), le nombre des demandeurs d'emploi sans activité a bondi de 60.000 en septembre pour établir un nouveau record (3,29 millions).

VIDEO. 60.000 chômeurs de plus au mois de Septembre




VIDEO. Chômage: Michel Sapin avait anticipé les mauvais chiffres de




VIDEO. Baisse du chômage en août : un bug chez SFR




1 commentaire:

  1. "Quand le bâtiment va tout va"

    Vous connaissez cette devise, j'imagine.

    Mise en chantier logements:

    - 2009 : 322 814
    - 2010 : 332 872 (+3.1 %)
    - 2011 : 400 182 (+20.2%)
    - 2012 : 336 276 (-16%)
    - 2013 : 164 688 (-51%)

    Pour la surface dans le tertiaire, même constat.

    De tout temps, les banques dévissent avant le bâtiment. Ce n'est pas le cas cette fois ci. Pourquoi ?

    M'est avis que faux bilans, cavalerie et compagnie château de carte sont maintenant la règle, le grand effondrement, c'est maintenant...

    RépondreSupprimer

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.