vendredi 25 octobre 2013

Le travail de sape et la tactique de l’écran de fumée…

par
     
 
J’ai beau regarder les informations dans tous les sens, il n’y a vraiment rien qui soit vraiment intéressant.
 
On nous rebat les oreilles avec l’immigration, avec l’écotaxe, avec le droit du sol, avec Leonarda, le baptême du royal Baby mais en fait tout ça, on s’en fout !
Mon impression est que le gouvernement tourne en roue libre…
 
Ils appliquent la tactique du rideau de fumée, en effet,toutes ces informations,n’ont strictement aucune importance par rapport à la politique générale, internationale et économique d’un grand pays mais amuse les gens.
Il faut reconnaître qu’a part les ménages qui doivent d’un seul coup payer l’IRPP et dans le même temps les impôt locaux, la situation économique de tout à chacun ne change pas vraiment.
Mais à force de taxes plus ou moins petites par ci par là, l’augmentation des prélèvements même de peu d’importance, l’effet va finir par se faire sentir…
 
Je suis prêt à parier que les découvert bancaires vont exploser au grand bénéfice de ces dernières et que les incidents de paiement de particuliers vont également exploser.
 
Ne risque-t-on pas de se retrouver dans une phénomène de subprime et d’expulsions à l’américaine bien que les crédits en France soient beaucoup plus encadrés que de l’autre coté de l’atlantique ?
Ceci dit, même dans mon entourage, de plus en plus de gens ont pris l’habitude de souscrire des nouveaux prêts, en général revolving, pour combler leur déficit courant, ce qui est la plus mauvaise des méthodes, mais ont-ils le choix ?
Je pense que c’est ce phénomène d’appauvrissement général de la population, provoqué par des taxes toujours plus nombreuses, associé à un chômage qui ne baisse et ne baissera pas, que le gouvernement tente de noyer dans un écran de fumée, quitte à se ridiculiser.
 
Je ne dirait pas qu’il sont inconscients de ce qu’ils font, je pense que c’est voulu, orchestré et organisé.
 
En appauvrissant le plus grand nombre et en sous entendant que l’Etat pouvoira aux problèmes des uns et des autres, ils sont dans leur ligne politique et philosophique habituelle…
Puisque les familles ne pourront plus payer d’activités extrascolaires indépendantes à leurs enfants, l’Etat y pourvoira et le financera par l’impôt pour tous. Les enfants ainsi seront a leur disposition…
 
Et pendant que ce travail de sape continue tranquillement, nous amenant a cette société déresponsabilisée, on nous amuse avec l’affaire Léonarda et ses épisodes, avec Woerth… Il faut une affaire par semaine au moins, le rapprochement Menucci et Samia Ghali et tout cela conforte à essayer d’endormir le bon peuple.
Je dis bien essayer, car en réalité, les réactions commencent à se faire sentir. De par le simple fait que les plaintes contre des blogs augmentent, ou contre des individus qui ont eu le tord de dénoncer les arrestations arbitraires, on s’aperçoit que le pouvoir a peur.
 
Il a peur de son propre peuple, conscient que maintenant 21% des français le soutiennent et ils vont devoir durer encore 3 ans et demi… C’est long quand on est impopulaire, quand on ne trouve pas les bonnes solutions pour redresser le pays, quand on veut imposer des réformes dont les citoyens ne veulent pas.
Une information est symptomatique du retournement de la situation, c’est que des personnalités du showbizz commencent à ne plus stigmatiser systématiquement les personnalités qui prennent parti pour le FN. Par Exemple, Michel Fugain, soutien de Hollande, soutient également Jean Roucas tout en ne partageant pas ses idées.
 
La presse également, qui le plus souvent prenait parti pour la gauche et pour Hollande, a amorcé une virage à 180° sentant le vent venir…Je dirais que les rats commence à quitter le navire, ce qui est encourageant.
 
Mais ne nous y trompons pas, ce n’est pas parce que les critiques contre Hollande fusent que le pouvoir reviendra à droite… Et ce pour plusieurs raisons et la premiere est que même dans les grands partis, la guerre des chefs fait rage et que les gens en ont assez, qu’ils soient militants ou sympathisants.
 
L’autre raison est que aucun programme n’a vraiment été établi, que ce soit en économie ou en société.
Je dirais même que certain entretiennent la confusion, comme Jean-François Cope qui affirme ne pas être contre le mariage homosexuel, ou du moins une union civile alors qu’ils avait manifesté au printemps avec la manif pour tous…
Les querelles sur le droit du sol ne sont pas résolues, quant à l’économie, ils sont bien contents de ne pas avoir à s’en occuper.
 
Mais comment voulez-vous que dans ces conditions la population fasse plus confiance aux uns plutôt qu’aux autres ?
 
Pour ma part, au moment ou j’écris ces lignes ma position est toujours celle du pécheur à la ligne car aucun ne remporte une adhésion suffisante de ma part pour que j’y souscrive, à droite bien sur !

1 commentaire:

  1. "de plus en plus de gens ont pris l’habitude de souscrire des nouveaux prêts, en général revolving, pour combler leur déficit courant"

    Ça ne vous rappelle pas quelqu'un ? Ça commence par F et fini par e...

    Haaa Rotshild et lisbonne, que du bonheur...

    Sinon, moi aussi j'ai été pécheur à la ligne et suis droitier. Mais maintenant, ça suffit. Vu que ça va péter, marre des rustines umps, autant que ça pete tout de suite.

    RépondreSupprimer

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.