vendredi 25 octobre 2013

50 maisons pour gens du voyage à Strasbourg.

Le 25/10/2013
50 maisons pour gens du voyage à Strasbourg

50 maisons pour gens du voyage sédentarisés ont été inaugurées en septembre 2012 à Strasbourg ( Bas-Rhin), dans le quartier du Neuhof.

Ces 50 maisons pour gens du voyage sont des pavillons à un étage installés en bordure de l’aérodrome du Polygone.
 Les gens du voyage résidant dans ces pavillons devaient choisir entre la maison ou l’exil, le terrain ayant été déclaré insalubre en 2000 ( un ancien bidonville).
 « On aurait préféré des emplacements et rester comme avant« , s’emporte une habitante qui dort encore dans sa caravane. « Pendant 40 ans j’ai vécu dans une caravane, et là on nous a imposés des maisons« , renchérit un autre, qui ne veut pas être identifié.

Poêle à bois, orientation plein sud ou encore emplacement pour la caravane.
 Les demandes des résidents se sont couplées avec une autre difficulté, celle du voisinage.
 Les familles tenaient à être regroupées selon leur communauté: manouche, yéniche (vanniers), gitan espagnol…
« C’était un vrai travail d’équilibriste, on a essayé de répondre au plus près aux exigences« , admet Marie Amalfitano, présidente de l’association Lupovino (Lutte pour une vie normale) qui a participé au projet.
 Le loyer moyen de ces 50 maisons pour gens du voyage se situe entre 272 euros pour un T2 et 549 euros pour un T5, charges comprises. Une fois les aides déduites, le loyer est en moyenne de 60 euros.

Ce projet de maisons pour gens du voyage à Strasbourg a coûté 32 millions d’euros, dont un tiers à la charge de la Communauté urbaine (CUS), le reste étant principalement à la charge de l’Etat ( 9,9 millions d’euros) et du groupe Domial, maître d’ouvrage et bailleur ( 8,3 millions d’euros).

 Au total, 150 maisons pour gens du voyage à Strasbourg devraient être livréEs pour 2017.

source: AFP

Publié par Rédaction le 25/10/13

http://www.observatoiredessubventions.com/2013/50-maisons-pour-gens-du-voyage-a-strasbourg/

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.