jeudi 30 octobre 2014

Sivens : chez les guerriers zadistes...

Publié le mercredi 29 octobre à 14h32



 
Ces photos témoignent du niveau de violence.

Ces photos ont été prises au cours des dernières semaines sur le site du Sivens (Tarn).
Elles montrent la violence des affrontements au cours desquels Rémi Fraisse a trouvé la mort, dans la nuit de dimanche à 1h50.
Tous les manifestants écologistes ne sont pas agressifs, mais les forces de l'ordre estiment à 150/200 le nombre de “zadistes”, des combattants «très structurés et très violents» qui se donnent rendez vous sur les sites des grands projets d'aménagement pour y affronter policiers et gendarmes, et au-delà l'Etat.
 Zadistes vient de ZAD, zone à défendre.
Ils étaient déjà à l'oeuvre autour du projet d'aéroport de Notre-Dame-de-Landes. 
 
Parmi les armes découvertes sur place, des cocktails Molotov, des bouteilles d'acide et de gaz, des clous...
 
L'enquête sur la mort de Rémi Fraisse a été confié au Parquet de Toulouse, compétent pour les affaires militaires, puisque des gendarmes sont en cause.
 
 L'explosion d'une grenade offensive serait à l'origine de ce décès.
(Photo DR) 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
source

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.