lundi 27 octobre 2014

Christophe de Margerie Éliminé Par La CIA ? Quand On S'oppose À Washington On Ne Fait Pas de Vieux Os .

dimanche 26 octobre 2014


Christophe de Margerie, DSK Khadafi même combat?


source : Comité Valmy

...Mais elle nous amène presque automatiquement à nous demander si nous ne serions pas maintenant en face d'une Affaire de Margerie.
 En effet, si le profil de celui-ci est tout de même assez différent de celui de Mattei, il n'en reste pas moins qu'il partage avec ce dernier la particularité de ne pas hésiter à piétiner allègrement les plates-bandes du gouvernement des États-Unis et de l'industrie pétrolière américaine.

Déclarer publiquement comme il l'a fait l'an dernier que le maintien du dollar US comme référence pour les prix du pétrole n'a plus sa raison d'être constitue une attaque directe contre le Trésor américain qui profite immensément et indûment de ce privilège.
 L'abandon de cette référence lorsqu'elle surviendra éventuellement aura des retombées économiques et politiques colossales, au point que les États-Unis soient prêts à tout pour en retarder l'échéance le plus longtemps possible.

N'en retenons pour preuve que deux événements qui ont dominé la scène médiatique pendant des mois lorsqu'ils sont survenus : la disgrâce spectaculaire de l'ancien président du FMI et favori à la présidentielle française, Dominique Strauss Kahn, et l'exécution sommaire du président Mouammar Kadhafi par un commando français chargé de cette mission à l'issue de l'opération de l'OTAN contre son régime.

DSK et Kadhafi avaient eu l'audace de suggérer l'abandon du dollar US comme monnaie de réserve et son remplacement par une combinaison de plusieurs devises, d'or et de droits de tirage spéciaux.
Ils ont même collaboré à la réalisation de ce projet avec un dirigeant de la Banque de Chine.
À quelques mois d'intervalle, ils ont été mis hors d'état de nuire.


Mais non seulement Christophe de Margerie a-t-il défié le Trésor américain, il s'est également interposé dans les grands desseins de la politique étrangère américaine en faisant cabale contre les sanctions décrétées contre la Russie à la suite de l'affaire ukrainienne, et entretient des liens personnels avec Vladimir Poutine et les dirigeants de plusieurs pays jugés déterminants dans la stratégie américaine, qui portent ombrage aux efforts des États-Unis pour tenter de les influencer dans le sens de ses intérêts.

Quant à l'industrie pétrolière américaine, elle a tendance a voir d'un oeil mauvais toute personne qui n'entre pas dans son moule.
 À cet égard, impossible d'y être plus étranger que ce Français moustachu issu des rangs de l'aristocratie qui se permettait d'avoir des vues différentes de la sienne sur l'avenir de l'industrie et qui ne se gênait pas pour les promouvoir aux plus hauts niveaux avec toute l'aisance et l'assurance des plus grands diplomates.
Les Américains supportent mal de se faire damer le pion, à plus forte raison par un « Frenchy » un peu trop sûr de lui.

Toutes ces raisons étaient-elles suffisantes pour faire subir à Christophe De Margerie le sort d'Enrico Mattei ?
 Encore trop tôt pour le dire, mais la version de l'accident commence déjà à susciter le scepticisme, comme en fait foi cet article mis en ligne hier sur le site d'information Réseau International On y parle même d'une explosion...

Décès du PDG de Total dans des circonstances tragiques à Moscou Un accident bizarre qui en rappelle un autre par Richard Le Hir - COMITE VALMY

source

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.