lundi 27 octobre 2014

« Phénomène Éric Zemmour » : le sondage gagnant.


eric_zemmour_reference

 
Le 27 octobre 2014
   
Le polémiste fascine tellement qu’on en fait un sondage !

Roselyne Bachelot s’en inquiète et, quelque part, elle a raison.
Éric Zemmour… Juif séfarade, arrivé en France dans les années 50, enfance et jeunesse dans le 93, voilà qui a de quoi séduire nos médias.
Hélas pour Roselyne, le petit Éric n’a pas milité chez SOS Racisme et n’a pas fait la Marche des beurs.
 Comble de l’horreur : ses parents ont piétiné toute notion de multiculturalisme en lui donnant un prénom… français !
On tombe bien dans le déni de soi, ma bonne madame Salamé, en voici un qui veut être « plus goy que goy » et cela ne vous a pas échappé dans ce mémorable « On n’est pas couché » où vous aviez pris votre raclée.
À gauche et dans les médias (pléonasme ?), on fustige ce petit journaliste réac et on insulte ses travaux, tout en évitant de lire son bouquin – vous comprenez, nous préférons défendre les plugs anaux devant le bureau du garde des Sceaux que de s’enquiller les théories nauséabondes d’un hérétique.
Le problème, qui décidément se répète de plus en plus, est que les citoyens n’écoutent plus leurs élites et font au Suicide français un accueil triomphal.
Le livre se vend mieux que les confidences chocs et les basses intrigues de Valoche !
Pour la première fois, les Français ont choisi un livre intellectuel plutôt qu’un livre people.

Et mieux que tout, bien embêtés par ce phénomène, plutôt que de le minimiser et de l’oublier, les médias lui ont même consacré un sondage (Odoxa pour Le Parisien).
Le polémiste fascine tellement qu’on en fait un sondage !
Il n’est certes pas glorieux et on souligne bien pour le lecteur que 62 % des sondés sont contre les théories de Zemmour, mais qu’importe !
Je retiens surtout que 38 % des Français peuvent entendre des discours nuancés sur Vichy sans provoquer de jacqueries antiracistes.
 Tout comme 48 % d’entre eux sont convaincus que « l’immigration serait un des facteurs majeurs expliquant ce déclin, qu’il appelle le suicide français ».
À la place des chantres de la bien-pensance, je serais bien embêté car Aymeric Caron et Nicolas Domenach sont aussi efficaces pour contrer Zemmour que ne l’est Jean-Luc Romero pour promouvoir l’euthanasie.

70 % des Français considèrent que Zemmour est réactionnaire.

Pour que ce sondage soit complet, on aurait dû demander aux sondés si le terme réactionnaire a une connotation négative ?

Il y aurait fort à parier que Barbier en mangerait son écharpe.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.