jeudi 30 octobre 2014

Après l’Irak et la Syrie, la guerre civile aux portes du Yémen.

 
 


Ajoutée le 29 oct. 2014

Le Yémen est bordé de richissimes voisins: l'Arabie Saoudite au nord et le sultanat d'Oman à l'est.

 C'est a contrario le pays le plus pauvre de la péninsule arabique avec 25 millions d'habitants.
Plus d'un habitant sur deux vit sous le seuil de pauvreté.
  L'annonce d'une augmentation des prix des carburants, fin juillet, avait été accueillie par un vif mécontentement de la population.
 Un sentiment vite récupéré par les rebelles chiites d'Ansarullah, que l’on appelle les "houthis". Minoritaires depuis 1990 - année de la réunification avec le sud du Yémen - cette branche du chiisme exclusivement Yéménite, prend sa revanche…
Le 21 septembre ils prennent le contrôle de la capitale Saana.
Malgré la signature d'un accord de paix sous l'égide de l'ONU qui prévoyait leur retrait de Sanaa et la reprise de transition politique, le mouvement rebelle poursuit son gain territorial fulgurant. Notamment vers le sud et le nord.

Un point sur la situation avec Alexandra Renard.

Retrouvez les Focus de la rédaction ici : http://www.france24.com/fr/emissions/...

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.