jeudi 30 octobre 2014

La République ou l’anarchie ?

Ecrit le 30 oct 2014 à 9:06 par André Pouchet dans Article 
                                                                                        
 
La République ou l’anarchie ?



Un jeune manifestant vient d’être tué au cours d’une nuit d’émeute.

 C’est bien triste pour lui et pour sa famille.
Que Dieu ait son âme !
 A l’issue de ce drame, un certain nombre de politiciens (que l’on ne peut faire autrement que de qualifier de « charognards ») se sont précipités avec gourmandise sur ce navrant fait divers afin d’en tirer le meilleur profit pour leurs petites boutiques.
Faut-il donner leurs noms ?
Tout le monde les connait : ce sont les Duflot, les Bové, les Mamère, les Mélénchon…
Et puis les radios qui font monter la mayonnaise et nous tartinent à qui mieux-mieux de l’émotion et du pathos à deux ronds…
Au lieu d’emboiter docilement le pas à tous ceux qui s’ingénient à faire ainsi diversion et cherchent à nous engluer dans une émotion sans réflexion, sachons voir un peu les vrais problèmes que pose ce très regrettable fait divers.
Le premier problème, c’est celui de la démocratie.
Qui est le mieux placé pour décider du bien-fondé de la construction d’une retenue d’eau dans un coin écarté du Tarn ?
Sont-ce les jeunes branleurs venus d’un peu partout, qui se sont eux-mêmes baptisés « écologistes » et ingénument se voudraient « les sauveurs de la planète », ou les gens du coin, les agriculteurs et les autres travailleurs vivant sur place, dûment représentés par leurs élus ?
 N’habitant pas moi-même la région et n’étant pas agriculteur, je me garderai de prendre pour ma part position sur le fond.
Autant il me paraît (mais là encore je ne me sens nullement compétent et habilité à trancher en pleine connaissance de cause) que l’aérodrome de N. D. des Landes, à côté de Nantes, constitue effectivement un projet mégalomane auquel il conviendrait de renoncer, autant j’ai plutôt l’impression (mais je n’aurais pas l’outrecuidance de faire de cette impression une véritable certitude) que la réalisation, aux fins d’irrigation, du petit lac envisagé à Sivens présente plus d’avantages que d’inconvénients.
Le deuxième problème, c’est celui du maintien de l’ordre républicain.
Si la loi de notre République nous garantit la liberté d’expression et nous reconnaît le droit de manifester nos opinions, pourrait-elle, ainsi que certains semblent le penser, nous accorder également un « droit à l’émeute » ?
 Est-il normal que les unités de Gardes Mobiles et les compagnies de CRS soient agressées impunément par des commandos de voyous masqués qui s’ingénient à les caillasser, à les enflammer à l’aide de cocktails Molotov, voire à les vitrioler en les aspergeant d’acide ?
 Un gouvernement responsable peut-il laisser toutes ces manifestations non autorisées et ces occupations de terrain illégales se perpétuer sans faire son possible pour y mettre un terme le plus rapidement possible ?
Ne dispose-t-il pas des moyens juridiques qui l’autoriseraient à intercepter et à faire sévèrement condamner, de façon à les mettre hors d’état de nuire, tous ces contrevenants ?
 Pourtant le nôtre préfère laisser se perpétuer le désordre, laisser pourrir la situation et donner ainsi aux hordes anarchistes le sentiment de leur pouvoir irrésistible.
 
J’ai lu quelque part que M. Valls se voulait le disciple du grand Clémenceau.

Eh bien, il ferait bien, notre petit Clémenceau, de prendre effectivement exemple sur son maître pour faire appliquer fermement et sans faiblesse l’ordre républicain, comme, en de semblables circonstances, n’aurait pas manqué de le faire – soyons-en sûrs ! – son illustre modèle.

 L’ordre républicain à N. D. des Landes, à Sivens, dans le Tarn, comme à Calais et dans toutes les banlieues gangrenées par la délinquance (Cf. les écoles de Corbeil qui s’embrasent à tour de rôle). Ainsi que Péguy l’a dit très justement : « L’ordre, et l’ordre seul, fait en définitive la liberté. Le désordre fait la servitude ».

Amen.

1 commentaire:

  1. Bonjours a tous ..
    Dans certain blog ,ils appellent cela un guerre ..que sera demain en France avec l’islam ???..
    Nous savons que derrière cette violence se trouvent les anarchistes, avec leurs copains d’extrême gauche et la bande de fous furieux d’écologistes rouge.
    A chaque fois que des manifestants mécontents sont repoussés par les forces de l’ordre on sort les mots gras « fascistes, CRS SS, état meurtrier » l’ensemble des journaleux, comme toujours ne présente qu’une face du problème, un jeune homme est mort par le fait des violences policières.
    La police qui paye un lourd tribut dans ces mouvements violents (rien que 58 policiers blessés samedi) est systématiquement clouée au pilori, alors qu’ils ne sont là que pour protéger les biens et les personnes.
    Essayez d’imaginer si c’était un « flic » qui était mort, peut-être que tous ces irresponsables, jetant de l’huile sur le feu, danseraient la Carmagnole et leurs responsables bobo gauchos se laverait les mains de dire nous ,nous étions pas présent sur le terrain ..Comme Mélenchon comme il donne des directives, protéger derrière son bureau au chaud ..Comme nous avons vue et entendu pour l’Affaire Good Years a Amiens Nord ..

    RépondreSupprimer

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.