mercredi 29 octobre 2014

Mali: Un soldat français tué lors d'un accrochage avec des djihadistes.

Créé le 29.10.2014 à 20:47
Mis à jour le 29.10.2014 à 21:30
Vincent Vantighem

 

 
L'Elysée a annoncé la mort d'un soldat français, ce mercredi, au nord Mali.

 Deux autres militaires français ont été blessés.
 Un peu plus tôt dans l'après-midi, le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, avait fait état de «violents affrontements» au nord du Mali entre des forces françaises engagées dans l'opération Barkhane et des djihadistes.

Dans l'Adrad des Ifoghas
«C'est avec une grande émotion que le Président de la République a appris la mort au combat, tôt ce matin, d'un sergent-chef du Commando Parachutiste de l'Air Numéro 10», indique le communiqué de l'Elysée.
La mort du militaire est intervenue au cours d'une opération militaire dans l'Adrar des Ifoghas où de nombreux djihadistes sont regroupés.

Défense: La France lance l'opération Barkhane

Dans ce communiqué, le chef de l'Etat exprime «son profond respect pour le sacrifice de ce sous-officier des forces spéciales dans le cadre d'une mission particulièrement périlleuse qui a atteint ses objectifs».
Le Président rappelle également que la France se bat pour la «souveraineté du Mali» et «la lutte contre les terroristes».
Le soldat tué, Thomas Dupuy, natif de Toulouse et âgé de 32 ans, était un sous-officier de l'armée de l'air entré dans les armées à l'âge de 23 ans.


«Violent accrochage» selon Le Drian

Dans l'après-midi, le ministre de la Défense avait fait état d'un «violent accrochage» qui avait opposé, la nuit dernière la force français Barkhane à un «important groupe armé terroriste de type Aqmi» dans le nord du Mali.

 Interview: «Nous devons agir», assure Le Drian

«Cette nuit, dans le cadre d'une opération planifiée de lutte contre les mouvements djihadistes au nord Mali, un violent accrochage a opposé dans le massif de Tigharghar la force Barkhane à un important groupe armé terroriste de type Aqmi.
A l'heure où je vous parle, les combats qui se sont déroulés dans la vallée de l'Ametetai viennent à peine de s'achever», a déclaré le ministre aux députés au début de la discussion sur le budget 2015 de la Défense.

Dans un communiqué publié par Matignon, Manuel Valls a, de son côté, tenu à «rendre hommage au professionnalisme, à la détermination et au courage des militaires engagés au Mali pour lutter contre les groupes terroristes et assurer la stabilité et la sécurité de cette région.»

source

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.