mardi 29 octobre 2013

Ça chauffe pour Hollande ? Vite, un pare-feu !

boulevard-voltaire-francois-hollande

Le 29 octobre 2013

François Falcon

Le Français, c’est bien connu, est toujours prompt à prendre la défense du faible, du méprisé et du bafoué.

 Le système, qui l’a bien compris, en use et en abuse.
La Bretagne s’enflamme et un manifestant anti-écotaxe est entre la vie et la mort ? Il suffit de proposer à la compassion populaire une autre victime.
 Révélons à nos concitoyens que madame Duflot reçoit des tweets injurieux.
Christiane Taubira ne peut plus faire un pas sans être huée par ses concitoyens qu’elle a entrepris de soumettre à la tyrannie des lobbies et des voyous de tout poil ? Reprenons vite la main : une obscure candidate FN l’a traitée de singe !

 Cela ne suffit pas ? Alors, disons qu’une jeune Angevine « d’une dizaine d’années » que madame Taubira n’a pas entendue personnellement et qui n’a été ni enregistrée ni filmée l’aurait traitée de « guenon »… du moins si l’on en croit le blog d’un journaliste local (LeLignel.fr) repris par de nombreux médias.
 Lequel ne dit pas, en revanche, que le staff de madame Taubira aurait été pris en photo en train de faire des bras d’honneur aux manifestants devant le palais de justice d’Angers, ce vendredi vers 17 h.
Ridicule, dérisoire ?
Pas totalement, puisque l’antenne locale de la Manif pour tous, accusée d’avoir couvert l’injure, a cru urgent de condamner ces propos non avérés au lieu de faire remarquer aux journalistes que, dans un pays où il y a deux homicides, deux cents viols et deux mille agressions chaque jour, la surexploitation de ces délits de cour de récréation est une injure à l’intelligence et un violent témoignage de mépris à l’égard des Français. Mais soyons honnête, il arrive que le pare-feu soit plus consistant.
 Le président Hollande se ridiculise tout seul en se faisant manœuvrer par trois associations et trois mille lycéens endoctrinés ?

 C’est le moment de sortir une authentique affaire d’État : les écoutes de la NSA.

Attention cependant, au bout de quelques jours, il faut tout de même songer à éteindre le feu.
 On décide donc gaillardement d’ouvrir des enquêtes sur l’auteur du montage anti-Taubira et sur l’identité de la jeune raciste angevine !

 Et pour Barack Obama ? On le gronde, on lui tape sur les doigts, au petit polisson !

Après cela, s’il y a encore des mauvais coucheurs pour critiquer le sens des priorités et le courage politique de leurs dirigeants, c’est à désespérer de la plèbe !

1 commentaire:

  1. Les contres feux sont constant depuis sont arrivée.

    Reculade sur l'écotaxe masquée dans tout les jt par la libération des otages du niger. Je me demande combien nous avons payé

    RépondreSupprimer

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.