mardi 29 avril 2014

Lire le manifeste de l’Armée du Sud-Est

UKRAINE : L'ULTIMATUM !

le  


 
Mais, au fait, pourquoi se battent les insurgés de l’Est ukrainien ? Quelle est leur vérité, bien différente de celle des médias de l’OTAN et surtout des comptes rendus partisans de la télévision française ? Quelle est la situation qu’ils vivent réellement ?
Envoyé par un Ukrainien pour Métamag et traduit du russe, nous décidons de publier ici le manifeste-ultimatum de l’Armée du Sud-Est (l'ex Armée du Donbass).
La Rédaction.


'' ULTIMATUM
 
Nous, Armée commune du Sud-est, nous avons essayé pendant trois semaines, à partir du 6 avril, de démontrer à la Junte de Kiev que la prise d’assaut du bâtiment du SBU [Service de sécurité d'Ukraine, NDLR] n’est pas un but en soi.
 Ce n’est juste qu’une tentative pour être finalement entendu.
 Nous voulions simplement faire part aux autorités de Kiev que les gens de la région de Lugansk ne sont plus en mesure de subir un traitement inhumain.
 Intimidations, arrestations, harcèlement, licenciements, négligence, racisme furent la réponse de la Junte de Kiev aux demandes pacifiques des résidents.
 
Nos revendications étaient simples et ordinaires : une amnistie pour tous les prisonniers politiques, un référendum, la suppression des droits de douane, l’annulation de la hausse des prix et le maintient de la langue russe.
Ces exigences principales sont claires pour les autorités de tout pays civilisé.
 Et ils ont été entendus partout dans le monde.
 
Et donc, le 17 avril à Genève, la Russie, les Etats-Unis et l’UE ont, à la table des négociations avec la partie ukrainienne, signé les « accords de Genève » obligeant la Junte de Kiev d’amnistier les participants aux manifestations et d’écouter la voix du Sud-Est.
 
Pour toutes ces exigences Kiev a donné une réponse :
1. La Junte continue à nous appeler séparatistes et terroristes, et pour Maïdan des manifestants légitimes.
2. La Junte a déployé les bandes armées du « Secteur Droit » de Kiev près du Donbass, dans la ville de Dniepropetrovsk.
3. La Junte arme et équipe aux frais de l’Etat, la garde nationale, composée d’activistes du Maïdan qui ont brûlé des policiers Berkut, et maintenant, ils ont été envoyés pour brûler les manifestants de Slaviansk.
4. Contre tous les accords internationaux, contre la Constitution de l’Ukraine, la Junte a envoyé l’armée régulière pour réprimer le peuple du Donbass.
 Nous savons déjà que cette armée a tué des habitants de Slaviansk, Kramatorsk et Donetsk.
5. Il est connu que des militants disparaissent dans la région de Lugansk.
 
Et maintenant, nous avons compris l’action de la Junte de Kiev:c’est la GUERRE !
 
Une guerre contre son propre peuple.
 Nous n’avons pas accepté les conditions inhumaines imposées par ce gang fasciste et ils ont décidé de nous détruire physiquement !
 
Et l’acolyte putschiste Porochenko nous a annoncé la décision de ce gouvernement néofasciste, qu’avec nous, il faut parler uniquement le langage de la force.
 Ils ont ce pouvoir. Toute la puissance du pouvoir du peuple !
 
Et donc, pour la dernière fois, sous la forme d’un ultimatum, nous mettons en garde:
Si avant 14 heures ce mardi 29 avril, nos revendications fondées sur l’accord de Genève ne sont pas remplies, nous proclamerons toutes les autorités de Kiev antinationales et criminelles, et nous passerons aux actes.
Tous ceux qui ne sont pas indifférents à l’avenir de notre chère région de Lugansk, tous ceux qui sont préoccupés par le sort de nos enfants et les personnes âgées, tous ceux qui sont fatigués de vivre dans la pauvreté et l’obscurité, nous les invitons le 29 avril à 14h00 à se rendre devant les bâtiments des administrations des villes et des régions des autorités de Kiev, pour entendre les réponses aux demandes de la population de la région de Lugansk.
La victoire sera nôtre ! "

Quartier général interarmées de l’Armée du Sud-Est /PCN-SPO /

Fabrice BEAUR (Фабрис БЭОР) pour la traduction française 

source

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.