jeudi 24 avril 2014

A quand le premier trivorce ?


KevCool Photography

Le 23 avril 2014

   
Non, la dénaturation du mariage n'est pas une fatalité. Non, nous ne l'accepterons jamais. Non, nous ne lâcherons rien.

Quoi ? Vous vivez toujours à deux ?

Ah, mais, ma bonne dame, vous n’êtes pas à la page.
Kitten, Brynn et Doll, un trouple américain, se sont…mariées !
 Ce mariage est encore illégal, mais pour combien de temps ?
Car enfin, pour reprendre les arguments du mariage dénaturé selon sainte Taubira, qui sommes-nous pour leur refuser le droit de s’aimer et de se marier ?
 Hein ? Qui ?
L’événement est logique.
 Une fois le mariage déconnecté de la procréation naturelle, plus aucune limite ne peut longtemps tenir.
 Si « deux mamans », c’est tolérable, alors « trois mamans », c’est tout bénef !
D’ailleurs – surprise ! – le trouple attend un enfant pour juillet.

Un enfant auquel ces femmes auront donc volé la présence d’un père.
 Mais ça, elles attendent qu’on s’y habitue, non ?
Les années à venir vont être très intéressantes du point de vue de la jurisprudence.
Justifier la limitation du mariage à deux personnes sera une vraie gageure puisqu’il n’y a plus de lien entre cette institution et l’enfantement.
Soyez-en certains : toutes les prédictions les plus alarmistes et loufoques des éditorialistes qui se battaient contre la dénaturation du mariage vont peu à peu se réaliser.
Tout ce que vous imaginez… et même ce que vous n’imaginez pas encore.
Une fois goûtée la première pomme, c’est tout l’arbre qui y passera.

C’est ainsi que le positionnement d’un François Fillon n’est pas acceptable, qui indique en substance qu’il ne reviendra pas sur la loi Taubira pour ne pas créer de nouvelles fractures.

C’est un discours que l’on ne peut entendre.
Il est question ici de revenir à la raison.
Non, la dénaturation du mariage n’est pas une fatalité.
Non, nous ne l’accepterons jamais.
Non, nous ne lâcherons rien.

Pigé ?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.