lundi 21 avril 2014

Les hauts fonctionnaires européens se goinfrent sans retenue.


DR

   Le 21 avril 2014


   
Attention, ces députés sont dangereux : si on les laissait faire, ils pourraient mordre.
Regardez cette vidéo et vous aurez vite compris pourquoi :
 

 

Tom Staal, animateur hollandais d’une TV sur le Net, s’est rendu aux Parlements européens de Strasbourg et de Bruxelles.
 Dans ces « augustes » lieux, il filme des réunions sans députés, des cafétérias réservées aux seuls élus, des tapis qui ne peuvent être foulés que par les souliers ou les talons aiguilles des édiles de Bruxelles.
 Cela, sous la menace d’agents de sécurité essayant de les empêcher de tourner.
Chez ces gens-là, on se dit démocrate, mais surtout il ne faudrait pas que le peuple s’en mêle.
Le journaliste va plus loin en révélant les passe-droits et les gaspillages que son enquête met en évidence.
Pris la main dans le pot de confiture, ces « élites » deviennent irascibles et même violentes, refusant systématiquement de répondre.

En 2008, un journaliste de RTL Allemagne avait déjà effectué un reportage sur la paye journalière des députés du Parlement européen.
 On en voyait certains, le vendredi vers 7 heures du matin, arriver dans le bâtiment du Parlement pour simplement se faire enregistrer sur les listes de présence et toucher de manière illégale l’indemnité journalière de 284 euros (prévue pour chaque journée de session parlementaire), puis repartir immédiatement, valise à la main.
En additionnant le salaire et les autres indemnités, les plus goulus voient leurs revenus atteindre les 14.000 euros par mois, salaire équivalent à celui du président de la République.
On le sait, le gouvernement n’a qu’un mot en bouche : austérité.
 Voilà un nom qui n’est pas traduisible à Bruxelles pour les fonctionnaires de la Commission européenne.
Le magazine European Voice vient en effet de publier le détail de leurs rémunérations.
Au top, José Manuel Barroso et Vassilios Skouris qui, comme Herman Van Rompuy, président du Conseil européen, voient leurs rémunérations grimper jusqu’à plus de 320.000 euros annuels, nettement plus que celle d’Angela Merkel.
À côté, le secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, pourtant le mieux payé des fonctionnaires internationaux, fait figure de pauvre.
 Pour Mario Draghi, le fonctionnaire le mieux payé d’Europe, les chiffres s’affolent avec un salaire mensuel de 31.177 euros par mois, soit 374.124 euros annuels.
Le président de la Banque centrale européenne surclasse non seulement ses collègues européens, mais son salaire est plus de deux fois supérieur à celui de l’Américaine Janet Yellen, présidente de la Réserve fédérale.
 On comprend mieux pourquoi Pierre Moscovici lorgne sur un poste de commissaire européen après avoir été viré du ministère de l’Économie.

Voilà comment en temps de crise, où près d’un tiers des Français ont du mal à boucler leurs fins de mois, les hauts fonctionnaires européens se goinfrent sans retenue.

 Et dire que, pendant ce temps-là, ils nous donnent des leçons sur le fromage, les bouchons de liège et l’homophobie.

Français, n’ayez pas la mémoire courte, n’oubliez pas cette vidéo et ces chiffres quand vous irez voter pour les européennes !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.