vendredi 3 avril 2020

Ehpad: silence, on tue




Sud Radio

Un scandale d'état 

Dr Serge Rader - "On achève nos personnes âgées dans les ehpad par sédation Rivotril"

  Ancien pharmacien, Serge Rader est auteur de plusieurs études sur les médicaments est l'invité d'André Bercoff sur Sud Radio

__________________________________________________________________________________


Nous apprenons que le ministère de la Santé, Olivier Veran et le premier ministre, Edouard Philippe ont signé le décret autorisant les Ehpad et les hôpitaux à utiliser le Clonozepam en injection comme traitement au COVID-19 aux malades de plus de 70 ans et peut être aux plus faibles.
C'est un puissant sédatif anxiolytique à dépendance très élevé qui ne soigne évidemment pas mais qui permet d'endormir les personnes jusqu'à ce qu'ils ne se réveillent plus jamais.
Alors que la chloroquine a été classée dans la catégorie poison après 70 ans d'utilisation, ce produit, plus connu par la marque Rovotril est au contraire sortie du tableau des substances dangereuses par dérogation pour être employé de manière massive. C'est sorti au journal officiel cette semaine.
https://m.youtube.com/watch?feature=youtu.be&v=V-mEDFk8o3E
https://www.vidal.fr/actualites/24580/rivotril_clonazepam_et_paracetamol_injectables_utilisation_derogatoire_dans_le_cadre_de_la_covid_19/
https://www.liberation.fr/france/2020/04/03/les-ehpad-entre-colere-et-affliction_1784184
https://www.legifrance.gouv.fr/jo_pdf...
https://www.vidal.fr/actualites/24580...
http://www.fmcdinan.org/article-pourq...

Le mot est lâché : Euthanasie, de plus forcé dans des centre Ehpad qui se transformeront en camp d'extermination.

Même si la personne survit au virus, elle restera dépendante au Rivotril et il sera difficile d'en sortir.
Cette information doit être diffusée et connue.

Ce n'est pas une "fake news" et si le produit est nécessaire au stade final, il ne doit certainement pas être prescrit aux autres, les malades et les proches doivent savoir, ainsi que le personnel soignant.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.