mercredi 19 décembre 2018

Violences policières : tout est permis avec les Gilets jaunes





 
 


                  
 
Ajoutée le 15 déc. 2018
 
Depuis plusieurs semaines, les violences policières se déchaînent contre les gilets jaunes, mais aussi les journalistes.

Usage de flashballs, grenades et gaz lacrymogènes : les blessés se comptent en centaines. Alors que certains sont amputés ou défigurés, le gouvernement félicite toujours plus les forces de l'ordre, et a donné son feu vert samedi dernier pour des arrestations massives et des confiscations de protections.  Par Salomé Saqué.

1 commentaire:

  1. La répression sans précédent depuis des décennies dont sont victimes les Gilets jaunes alarme les républicains aimant la France car il ne saurait y avoir de République française sans respect des règles les + élémentaires de la démocratie.Les nombreuses vidéos en ligne témoignent du déchaînement de violences policières qui sont devenues un mode de gouvernement.Le gouvernement macron entend passer en force en violentant les Français jusqu’au parlement,en privatisant la chose publique et en étouffant la démocratie.Ce n’est pas acceptable :nous ne voulons PAS d’un régime brutal et autoritaire !Les Français doivent être consultés par voie électorale car la légitimité du pouvoir exécutif est désormais sujette à caution.Le président De Gaulle ne l’avait-il pas fait lui-même en 1969 ?

    RépondreSupprimer

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.