mercredi 28 mars 2018

Pourquoi le général Bigeard n’est pas, lui, aux Invalides ?


FRANCE-ATTACK
 
 
Ce mercredi marque l’hommage au Colonel  Beltrame.

Le geste d’un homme de courage et d’abnégation, qui réhabilite par là le sens de l’héroïsme disparu dans notre société du chacun pour soi.
Pourtant on pourrait s’interroger sur le résultat de son sacrifice, mis à part le possible sauvetage de l’otage.
Il a donné une importance démesurée à tous les islamistes qui peuvent maintenant se féliciter d’avoir égorgé un militaire de haut rang.
Le GIGN était prêt à intervenir pour abattre le tueur. 
En intervenant de sa propre initiative, il est devenu une victime supplémentaire, alors que l’on aurait attendu de lui qu’il sorte vainqueur.
Mais si sa mort, comme celle des autres otages, suscite beaucoup de réaction de dégout (et il faut ajouter à ces crimes, celui de Mme Knoll, 85 ans), par un de ces abrutis.

Il n’en est pas de même dans la majorité des quartiers où règne la diversité mahométane :  » Radouane on est avec toi ! »
C’est avec ce genre de mots que se manifeste la solidarité dans la cité sensible Ozanam et que l’assassin est considéré comme un héros et un modèle à suivre.
 
Autre motif de dégout, la petite amie de cette ordure barbaresque serait une gauloise convertie.
Elle mériterait bien, à mon avis, d’être tondue en place publique et expédiée ensuite vers la Syrie pour gouter aux charmes du djihad.
Bien sûr, on peut se consoler en partie, en pensant que ce lâche tueur islamique, est allé vérifier si les 72 vierges attendues se trouvent bien dans le royaume des ténèbres de son Maître Satan.
Mais on est en droit de penser, que s’il avait été expulsé plus tôt du territoire, les quatre victimes seraient toujours vivantes.

Malheureusement, dans peu de temps, cette nouvelle abomination sera oubliée, devant d’autres évènements qui se succèdent, et nos gouvernants continueront leur politique laxiste.
Parce que quel est le résultat de 40 années d’immigration afro-musulmane ?

A partir de 2015 on compte déjà 250 morts et 800 blessés, et dans les prisons 70% des détenus, dont beaucoup sont en voie de radicalisation, sont de cette population.
 
Quel est le bilan malfaisant de ce Redouane Lakdim ?
Violences, détention d’armes, outrages à agent, trafic de drogue.
Cinq fois condamné, et malgré ce palmarès, jamais expulsé.
Bien au contraire, il avait bénéficié de la nationalité française, comme des milliers tous aussi dangereux.
Soit, 20 000 terroristes potentiels, prêts à passer à l’acte, n’importe où et à n’importe quel moment.
 
Mais si le Coran reste le premier modèle à suivre, les vrais responsables sont ces politiciens qui, depuis les années 60, ont permis l’installation sur notre sol de millions d’immigrés musulmans, de plus en plus nombreux et de moins en moins intégrables.

Communauté qui compte à présent, plus de 8 millions de personnes.
Une véritable contre société dans la société, qui nous place dans l’alternative suivante : Accepter toutes ses revendications, au prix de notre indépendance et de notre soumission, ou les refuser dans la douleur de la confrontation !
 
Aujourd’hui, jour de l’enterrement du Colonel Beltrame, 157 députés ont observé une minute de silence, alors que ces mêmes parlementaires ont refusé le projet de loi portant sur la déchéance de nationalité et l’expulsion des fichés S.

« Le bal des faux culs continue ».

Des soit disant représentants du peuple, qui maintenant n’ont plus la volonté ni le courage de renverser la tendance et ne savent que dire « Pas d’amalgame » en louant un vivre ensemble impossible.
Et qui, comble de faiblesse et de jemenfoutisme, continuent de verser le RSA à des fanatiques partis en Syrie combattre la France.
Mais comme il faut beaucoup d’argent, pour continuer cette politique suicidaire, quoi de plus simple que de ponctionner les retraités.
J’espère que cette cérémonie d’hommages nous épargnera les débilités habituelles, dans le genre « Vous n’aurez pas ma haine » ou « C’est pas ça l’Islam », avec petits cœurs, bougies et lancer de ballons.
 
La seule réaction qui devrait prévaloir serait plutôt de la colère et du « plus jamais ça », en exigeant des mesures sévères et une Justice impitoyable.
On peut rêver…
 
Sinon, un jour le peuple pourrait, peut être, crier VENGEANCE.
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.