mercredi 21 mars 2018

Goldman Sachs : des banquiers internationaux prennent-ils le contrôle de l’Europe ?

 
 
Goldman Sachs : des banquiers internationaux prennent-ils le contrôle de l’Europe ?
 
Goldman Sachs est surnommée “la banque qui dirige le monde”, et ce n’est pas faux.
 
Pas totalement vrai non plus car Goldman Sachs ne décide pas vraiment d’une aventure militaire américaine par exemple.
Une telle décision est souvent le fait du complexe militaro-industriel avec quelques besoins énergétiques inassouvis par exemple.
Ce que je veux vous dire c’est qu’il n’y a pas qu’un seul groupe de pression représenté et incarné par Goldman Sachs par exemple.
Il existe plusieurs groupes de pression qui pèsent considérablement sur les décisions de ceux qui nous dirigent, mais aussi sur les choix de dirigeants que l’on nous propose.
Ce que je veux vous dire, c’est que le seul groupe de pression qui soit peu ou très mal représenté alors que c’est le plus important, c’est évidemment les peuples de chaque pays.
Nous venons de vivre le plus fabuleux vol démocratique de l’histoire de l’humanité.
 
Charles SANNAT
 
Un des postes de Secrétaire d’État du ministère allemand des Finances sera occupé par un des banquiers de Goldman Sachs, Jörg Kukies, indique Vestifinance qui ajoute que par la présence de ses représentants dans des gouvernements de pays d’Europe et dans les institutions de l’UE, cette banque essaie de contrôler le système financier européen.
Jörg Kukies, actuellement co-président de la banque Goldman Sachs en Allemagne, sera bientôt un des Secrétaires d’État du ministère allemand des Finances, annonce le portail russe Vestifinance.
À Goldman Sachs, M. Kukies était responsable du département des marchés et instruments financiers en Allemagne et en Autriche.
À son nouveau poste, il sera en charge de la politique des marchés financiers, précise l’agence Reuters.
Ce n’est pas la première fois qu’un dirigeant de Goldman Sachs fait son entrée dans un gouvernement national ou dans les institutions de l’Union européenne.
Mario Draghi, Président de la Banque centrale européenne, a été vice-président de la branche européenne de Goldman Sachs de 2002 à 2005.
Ainsi, deux anciens collaborateurs de cette banque internationale contrôleraient le marché européen financier, suppose Vestifinance.
Compte tenu du fait que M. Draghi doit quitter ses fonctions en octobre 2019, Vestifinance conclut que la nomination de Jörg Kukies à son nouveau poste permettrait à Goldman Sachs de ne pas perdre le contrôle sur le système européen financier.
 
Lors de la crise de la dette dans la zone euro, deux personnes qui avaient travaillé à Goldman Sachs et dans des structures liées à cette banque, Loukás Papadímos et Mario Monti, ont été nommées en 2011 respectivement au poste de Premier ministre en Grèce et de Président du Conseil des ministres en Italie.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.