vendredi 30 mars 2018

Visite de Macron en Russie maintenue



Résultat de recherche d'images pour "macron poutine"


Confirmation que Macron se rendra bien en Russie et rencontrera Poutine l’infâme…

L’infâme dictateur réélu avec plus de 73 % des voix…
Ce qui prouve bien le côté dictatorial de la Russie.
En France, Macron, lui, n’a été élu qu’avec 66,06 % ce qui fait évidemment de la France une immense démocratie, parce que nous, on est gentils, et les « zautres », ils sont méchants.
Plus sérieusement, Macron, n’osera sans doute pas se fâcher totalement avec l’Ours russe, et c’est plutôt une bonne idée…
 
Charles SANNAT
 
Qualifiant de « constructive » la ligne adoptée par la France, le Kremlin a salué la décision d’Emmanuel Macron de maintenir sa visite en Russie sur fond de l’Affaire Skripal ainsi que de recourir au dialogue pour surmonter les divergences.

Moscou voit d’un bon œil la décision d’Emmanuel Macron de maintenir sa visite en Russie malgré les différends qui opposent les deux pays sur fond de l’Affaire Skripal.
 « Jusqu’ici, la France faisait preuve d’une ligne assez constructive », a indiqué Dmitri Peskov, porte-parole du Kremlin interrogé sur le déplacement d’Emmanuel Macron en Russie prévue les 24 et 25 mai prochains.
« Les autorités françaises ne fuient pas le dialogue, au contraire, elles sont disposées à résoudre les problèmes existants par la voie négociée. Ceci coïncide entièrement avec l’approche adopté par notre Président », a-t-il ajouté.
S’exprimant sur RTL, Jean-Yves Le Drian a confirmé que le voyage d’Emmanuel Macron se déroulerait comme prévu et que le chef d’État français se rendrait en Russie pour participer au forum économique de Saint-Pétersbourg.
S’alignant sur Londres en attribuant à Moscou la responsabilité de l’empoisonnement de Sergueï Skripal, Paris a annoncé lundi l’expulsion de quatre diplomates russes.
Les États-Unis et 18 pays de l’Union européenne, rejoints notamment par l’Ukraine, le Canada, la Norvège et l’Australie, ont annoncé depuis lundi 121 expulsions.
 
Qualifiant de geste « hostile » la vague d’expulsions, Moscou a promis lundi d’y répondre en conséquence.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.