samedi 31 mars 2018

Marcronella nommée ministre?!

 
Brigitte et Emmanuel Macron, le 20 mars à l'Institut de France.
 
Valeurs actuelles nous apprend que : “Le cabinet de Brigitte Macron porte plainte pour usurpation d’identité”.
 
Elle a donc un  cabinet… un directeur de cabinet…
Que nous lui concédions un secrétariat peut se comprendre, puisque son service de communication clame et reclame pour sa réclame qu’elle reçoit tellement plus de courriers que les autres Premières dames…
De toutes façons, elle fait tout mieux, pour preuve, elle ne porte jamais de chapeaux mais en public ne quitte jamais sa perruque.
Maintenant, il nous faut vous raconter le motif de cette plainte.
Selon RTL, un ou plusieurs petits rigolos, sous couvert de l’adresse courriel cabinet@presidence.fr, ont écrit  à divers établissements luxueux situés en France, au Maroc, en Australie et à Hong-Kong.
Les demandes portaient sur « des petits services, des demandes d’invitation ou d’accueil privilégié », un hôtel marocain a  reçu une demande pour « aller chercher à l’aéroport le neveu de Brigitte Macron », la Fédération australienne d’automobile « s’est vu réclamer deux places pour le grand prix de Formule 1 d’Australie » mais pour ne pas nous faire trop marrer, on ne nous en  pas dit davantage. Tout ce que l’on sait c’est que jamais personne ne s’est présenté pour bénéficier de ces avantages.

Une enquête a donc été ouverte par le parquet de Paris pour escroquerie,  confiée à la Brigade de répression de la délinquance astucieuse (BRDA).
Au moins, nous aurons appris l’existence de la délinquance astucieuse.
Ce type de délinquance concerne principalement les escroqueries, les abus de confiances, détournement de fonds et  les abus de faiblesse.
 Au micro de RTL, un proche de Brigitte Macron a estimé que cette escroquerie était « une tentative très claire de nuire à sa réputation ».
 
Nuire à sa réputation?
Pourquoi?
Depuis que Macronix a quatorze ans, elle s’en occupe si bien toute seule…
 
Mitrophane Crapoussin

delitdimages

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.