mardi 24 octobre 2017

Rennes secouée par trois agressions au couteau : ce que l'on sait

 
Trois agressions au couteau se sont produites à l’arme blanche dans le centre-ville de Rennes. (Photo d'illustration).
 
Trois agressions au couteau se sont produites à l’arme blanche dans le centre-ville de Rennes. (Photo d'illustration). | Joel Le Gall

Publié le
 
    
En l’espace de 24 heures vendredi et samedi dernier, trois agressions au couteau se sont produites à l’arme blanche dans le centre-ville de Rennes. Elles ne sont pas liées. On vous explique tout.
 
Que s’est-il passé ?

Vendredi 20 octobre, un homme de 38 ans a succombé à des blessures consécutives « à des coups portés avec une arme blanche ».
Le corps a été retrouvé à 8 h 30 par une résidente, dans les escaliers d’une résidence située avenue du Sergent-Maginot, dans le centre de Rennes.
C’est la première agression du week-end.


 Le corps a été retrouvé dans les escaliers d’une résidence située avenue du Sergent-Maginot,
Le corps a été retrouvé dans les escaliers d’une résidence située avenue du Sergent-Maginot, | (Photo : Ouest-France)

Le lendemain, le samedi 21 octobre vers 2 h du matin, une seconde altercation se produit place Sainte-Anne, dans le centre-ville historique.
Un homme reçoit quatre coups de couteau.
Lorsque les sapeurs-pompiers interviennent pour le secourir, il était seul et aucun témoin susceptible d’avoir assisté à la scène n’était présent sur place.
Une troisième attaque éclate le même jour, mais à 6 h du matin.
Un homme est victime de quatre coups de couteau à la sortie d’une boîte de nuit, située dans l’ancienne prison Saint-Michel, place Rallier-du-Baty à Rennes.
Son état de santé est aujourd’hui stable.

Ces agressions sont-elles liées ?

Si ces trois affaires de violences avec des armes blanches se sont produites dans un intervalle réduit de 24 heures, elles ne sont cependant pas liées entre elles.

« Il n’y a pas de lien, confirme Nicolas Jacquet, le procureur de la République de Rennes.
Elles ont été commises dans des contextes différents et par des auteurs ne présentant pas le même profil. »

Où en sont les enquêtes ?

Concernant l’agression avenue Sergent-Maginot, un homme de 47 ans a été interpellé.
Il a été mis en examen pour homicide volontaire dimanche 22 octobre et placé en détention provisoire.
Un juge instruit l’affaire.
Le suspect a reconnu « avoir eu une altercation avec la victime mais dit ne pas avoir porté de coups de couteau », rapporte le parquet.
Le suspect a été mis en examen pour homicide volontaire dimanche 22 octobre et placé en détention provisoire 
Le suspect a été mis en examen pour homicide volontaire dimanche 22 octobre et placé en détention provisoire | (Photo : Ouest-France)
Pour l’agression Place Saint-Anne, les contours de l’enquête sont encore flous.
La victime n’a pas encore été auditionnée en raison de son état de santé pour l’instant incompatible avec cette procédure, selon la police.
Enfin, un homme de 30 ans a été interpellé samedi.
Ce dernier est suspecté d’avoir participé à l’agression à l’arme blanche près d’une boîte de nuit à 6 h du matin, place Rallier-du-Baty.
Il a été mis en examen pour violences avec arme et placé en détention provisoire.
Il doit être jugé aujourd’hui, ce mardi 24 octobre en comparution immédiate par le tribunal correctionnel de Rennes.
Le suspect de la place Rallier-du-Batydoit être jugé aujourd’hui, ce mardi 24 octobre en comparution immédiate par le tribunal correctionnel de Rennes 
Le suspect de la place Rallier-du-Batydoit être jugé aujourd’hui, ce mardi 24 octobre en comparution immédiate par le tribunal correctionnel de Rennes | (Photo : Ouest-France)

source

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.