samedi 21 octobre 2017

Balance ton facho.....Mais pas ton gaucho

 
 
Aucun texte alternatif disponible.
 

Olivier Milza de Cadenet


Quand des jeunes gens sont suspectés de vouloir flinguer des hommes politiques de gauche - avant même tout passage à l'acte, et/ou tout flagrant-délit, qui restent pourtant la base légale de toute interpellation - la désignation ne souffre nulle atténuation euphémistique: ce sont des "militants d'extrême-droite" et de "l'Action française".
 
En revanche, quand des militants d'extrême-gauche cherchent, clairement, sur les bords du cana...l Saint-Martin, devant les caméras de télévision, à "cramer du flic", ou que des dealers "issus de la diversité" s'attaquent à des policiers à Viry-Châtillon en s'efforçant, là encore, de les brûler vifs, non seulement on ne les désigne pas pour ce qu'ils sont, mais soit ils sont condamnés, mais laissés libres, soit on ne les retrouve pas.
Et de même qu'on nous enjoint de "balancer nos porcs"...mais pas nos pétasses, de même il importe de "balancer son facho", mais surtout pas son gaucho.
 
Pour ma part, si je condamne toute adhésion potentielle à ce qui pourrait s'apparenter à "flinguetonmélenchon", j'aimerais qu'on neutralisât définitivement ceux qui adhèrent très clairement à "crametonflic".
 
L’image contient peut-être : feu et plein air

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.