Translate

samedi 3 décembre 2022

« Remettez-nous vos vieux fusils ! ». L’Etat français veut désarmer les citoyens…et ça fonctionne

 
Le 2 décembre 2022 

Ce qu’il y a de fascinant avec une partie des citoyens français, c’est leur capacité incroyable de soumission. 

On leur dit de porter un masque y compris en plein air ? Ils le portent. On leur demande d’être triple vaccinés alors qu’ils sont jeunes et bien portants ? Ils foncent ! On leur demande de remettre leurs armes anciennes pour destruction en Gendarmerie (sans la moindre indemnité par ailleurs ) : le chiffre de 100 000 armes rendues pourrait bientôt être dépassé.

Il est vrai que la presse mainstream, traditionnellement anti armes à feu (comme elle est anti chasse d’ailleurs), a mis le paquet en matière de communication pour servir d’agent de relais de l’Etat. Chaque quotidien régional a eu sa mention rappelant aux vilains citoyens possesseurs d’armes à feu non déclarées (la plupart datant des deux conflits civils du 20ème siècle et trainant dans des armoires) qu’il fallait absolument les ramener en Gendarmerie sous peine d’être dans l’illégalité.

Et les médias de filmer ou de décrire ces « Bons citoyens » ramenant de vieux fusils de chasse, des pistolets du 19ème siècle, ou quelques armes de guerre de collection, fiers en plus. Presque la sensation de sauver ses petits enfants de la tentation d’une fusillade à l’américaine…la légion d’honneur qu’on vous dit !

Et sinon, combien de gendarmes mis à disposition pour récupérer tout cet armement auprès de ces citoyens traités comme de vulgaires pré-criminels ?  Ah…on nous signale dans l’oreillette que les mêmes moyens ne sont jamais mis pour aller faire la chasse aux trafiquants, aux dealers, aux vrais méchant ceux là, dans les caves des pires cités françaises.

Car si les Gendarmeries de campagne sont, depuis une semaine, pleine d’armes à feu, les compagnies de Gendarmerie multipliant les photos des « trophées » récupérés (qui seront détruits ou « valorisés », développement durable oblige), on a pas beaucoup vu cette semaine les commissariats des banlieues lyonnaises, parisiennes, lilloises, nantaises, marseillaises, faire état de restitutions massives de kalachnikovs, d’armes automatiques, de lance-roquettes ou autres armes de guerre. Sacrée surprise non ?

A une époque où la violence explose dans nos rues, où chaque métropole se transforme en mouroir potentiel du fait d’un mauvais regard, d’une cigarette non donnée, ou d’une jupe un peu trop courte…la priorité de nos autorités…c’est de désarmer les civils – tout en compliquant de plus en plus la vie aux tireurs sportifs, aux chasseurs, aux détenteurs légaux d’armes. C’est en général ce que font les autorités de tous les pays lorsqu’elles estiment que la situation est telle qu’il faut absolument tout faire pour empêcher les citoyens ne serait-ce que de songer, demain, à assurer leur propre sécurité sachant que les forces de l’ordre n’en sont plus capables, la plupart du temps.

C’est ce que font les autorités de tous les pays lorsqu’elles envisagent de mettre en place des lois de plus en plus sécuritaires et liberticides : oh, pas liberticides pour les criminels et les délinquants, mais, comme d’habitude, pour ceux qui restent dans le droit chemin.

Viendra un jour où lorsque la presse relaiera un message du Gouvernement indiquant aux civils qu’il faut se mettre une plume dans les fesses pour marcher dans la rue, et faire la danse des canards à chaque feu rouge, ils seront des millions à le faire. Ils seront contents, et auront en plus l’impression d’accomplir un acte civique.

Que c’est dur parfois, de vivre avec des moutons visiblement à point pour l’abattoir !

Julien Dir

Précision : les points de vue exposés n’engagent que l’auteur de ce texte et nullement notre rédaction. Média alternatif, Breizh-info.com est avant tout attaché à la liberté d’expression. Ce qui implique tout naturellement que des opinions diverses, voire opposées, puissent y trouver leur place.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2022, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

2 commentaires:

  1. Je plussoie, un peuple de moutons. A désespérer.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. le bon berger macron veille a ce que nous soyons tondus

      Supprimer

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.