Translate

dimanche 11 avril 2021

Variants : l’UE achète déjà les futurs vaccins

 

 
 
“Alors les gueux ! Vous pensiez que ce serait fini avec vos 2 injections de Pfizer ?”

C’était annoncé depuis… le printemps dernier.

Des scientifiques covidéments (anglais en particulier, toujours très ingénus dans la saloperie) affirmaient que les vaccins devraient être semestriels.

Certains labos appelaient de leurs voeux… un vaccin annuel pendant plusieurs années (exemple Johnson&Johnson, lire ici).

Pour une raison évidente : les coronavirus mutent énormément. Les mauvaises langues diront que ça fait partie du business modèle.

Didier Raoult fut le premier à rappeler, au grand public, que le couillonavirus mutait… Alors que des grands scientifiques français comme Hanouna, Casimir ou encore le professeur Karine Lacombe, affirmaient le contraire et le traitaient de charlatan

Si, si.

Ces faits (comme le passeport vaccinal) étaient alors tous qualifiés de populistes, complotistes, voire d’estrême-drouâte…

Et pourtant, un par un ils se vérifient :

-les labos travaillent DEPUIS DES MOIS sur des “boosters” (en clair des nouveaux vaccins pour suivre les variants)

-le Royaume-Uni (toujours en avance dans la covidémence) a déjà prévu la 3ème injection en septembre pour les personnes fragiles (lire ici)

-Les labos ont lissé leur communication et affirment que leurs produits procurent une immunité de “minimum 6 mois“….

Et maintenant… l’Union Européenne négocie l’achat… de nouveaux vaccins, rendus nécessaires par les variants !

Covid-19 : l’UE va négocier l’achat de 1,8 milliard de doses de vaccins de 2e génération

L’UE va lancer une négociation pour commander 1,8 milliard de doses supplémentaires de vaccins dits de «2e génération» contre le Covid-19, efficaces contre les futurs variants du coronavirus, a indiqué à l’AFP une source à la Commission européenne. (source Le Figaro)

Ici, nous devons nous arrêter sur la sémantique. Les anglais parlent de “boosters“… Les Européens de “vaccins de 2ème génération“…

Les mots -la propagande- sont toujours importants et signifiants.

On ne dira pas “vaccin annuel comme la grippe“, car ça ferait peur. Le cheptel pourrait comprendre qu’on se fout vraiment de lui avec le couillonavirus, décidément bien nommé…

Mais “booster” ou “2ème génération“, c’est plus moderne. Ca glisse davantage…

On passera enfin sur la patamathématique pratiquée par les Bruxellois : 1,8 milliard de doses…. pour 450 millions de personnes enfants compris (car cela demeure l’objectif : vacciner même les nourrissons).

Pourquoi 1,8 milliard ? Pourquoi pas 5 milliards ? Ou 12 ? Les nombres n’ont plus vraiment de signification à ce niveau.

Mais pas de panique… Car le plan est… un vaccin au minimum annuel. Donc, les 5 milliards seront vite atteints.

Le tout… contre une maladie parfaitement bénigne pour l’écrasante majorité de la population mondiale…

Enfin, et c’est le dernier clou du cercueil... lisez bien cette phrase (extraite de l’article) :

… avec un calendrier de livraisons mensuel et contraignant qui débuterait dès cette année et se poursuivrait en 2022 et 2023.

J’espère que certains neuneus ont enfin compris… et qu’ils seront  subitement “convertis” au complotisme le plus débridé.

On peut toujours espérer.

By Docteur
Post date
April 11, 2021

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.