lundi 24 septembre 2018

L’archipel du Goulag




 
 
 
 
Nous ne sommes pas encore tout à fait dans un régime totalitaire, mais nous y arrivons, petit à petit.
 
 
 La présidente du RN est appelée à se soumettre à une expertise psychiatrique, pour avoir dénoncé, avec images à l’appui, les actes horribles de cruauté que Daesh infligés à tous ceux qui sont accusés de ne pas être musulmans, ou de ne pas l’être assez à leur goût.

Il est dit, que, en cas de condamnation, elle risque 3 ans de prison et 75 000 € d’amende.
On pourrait croire à une plaisanterie, mais pas du tout, c’est sérieux.

Sous un Gouvernement et sous une juridiction qui respectent l’usage de la libre expression, elle n’aurait même pas subi la moindre critique.

Elle n’a fait que télécharger les représentations d’une cruelle évidence, que les sites islamistes montrent sans le moindre scrupule et qui sont visibles autant par des enfants que par des adultes.

Quand la télé diffuse les photos prises par les alliés, en 1945 des camps d’extermination nazis, où l’on voit des bulldozers repousser, comme s’il s’agissait d’un tas d’ordures, des monceaux de corps décharnés, c’est tout aussi répréhensible.
Cela dans un cadre juridique qui voudrait sanctionner toute représentation de violence insoutenable. Les responsables des chaines sont ils inquiétés pour cela ?

Pour MLP, il ne s’agit que d’une réponse au comportement de J-J. Bourdin, qui s’était permis de comparer le FN à Daesh.

C’est bien connu, la tactique de ce journaliste est de pousser à la faute tout invité qui ne rentre pas dans le moule du politiquement correct.
De cette façon, il avait piégé JMLP en 2015.
Dans ces conditions, comment ne pas envisager de connivence entre les autorités, les médias et les juges ?

Soit vous rentrez dans le rang, soit c’est la prison ou l’asile d’aliénés.

Il s’agit, comme par hasard, de la même juge Carole Dolmet Daage qui demandait en 2016 la levée de l’immunité parlementaire de JMLP.
Cet acharnement contre les mêmes personnes est-ce l’application de la justice citoyenne ou une forfaiture répréhensible ?

Quoi qu’il en soit, cette plainte ridicule ne fait que donner un regain de popularité à MLP.
Ils en font ainsi une victime.

Ces juges, plus idéologues que professionnels, se sentent soutenus dans leur délire anti « extrême droite » par un pouvoir actuel qui s’est donné pour mission de combattre par tous les moyens la « lèpre populiste ».
Dans cette optique, le RN est privé, grâce à Macron, de 2 millions d’euros alloués en juillet dernier dans l’intention évidente de le ruiner financièrement et politiquement.
Ces procédés sont tellement grossiers et injustes , que n’importe qui, peut en apprécier la démesure. En ce moment c’est Eric Zemmour qui est mis au ban des accusés, car il dérange, par des propos considérés comme subversifs.

Quant à la prétendue indépendance de la Justice, j’y crois mais ne la pratique pas. Pourraient dire les 3/4 des juges et procureurs indignes de leur profession.
 
Onyx
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.