mercredi 28 février 2018

Ford annonce qu’il ne réinvestira pas dans son usine de Blanquefort, 1 000 emplois menacés



Ford annonce qu’il ne réinvestira pas dans son usine de Blanquefort, 1 000 emplois menacés
 

par | 28 Fév 2018 |
 
Ford vient d’annoncer qu’elle n’investira plus dans son usine de Blanquefort, près de Bordeaux, qui est un site spécialisé dans la production de boîte de vitesse et employant 1 000 personnes.

Les emplois de la société Ford étaient protégés par un accord-cadre qui s’achève fin mai.
Comme à chaque fois, la réponse des ouvriers a été de faire grève pour protéger leurs emplois, ce qui est évidemment contradictoire !!
Non pas que je sois contre le droit de grève, j’y suis favorable.
Le problème c’est que ces grèves, c’est comme les manifestations : ce sont des “cérémonies” servant simplement d’exutoires collectifs.
Cela n’a strictement aucune utilité sur le plan de la défense de l’emploi.
C’est une pièce de théâtre lassante répétée indéfiniment, et à chaque fois avec le même résultat à l’arrivée, c’est-à-dire la mise à la porte des pauvres gus et autres “gussettes”.
L’idée ne doit pas être de défendre l’emploi mais de défendre l’employabilité des gens, des hommes et des femmes qui souvent doivent se reconvertir, d’avoir un système permettant aux gens de trouver du travail ailleurs et de rendre cela possible.
Tout cela n’est qu’un cirque médiatique, digne de l’esprit de la ligne Maginot.
 
Charles SANNAT
Source 20 Minutes ici

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.