samedi 14 septembre 2019

Migrations modernes



réfugiés
 
Publié le  sur louroumegaire
 
 
La France a connu beaucoup de migrations par le passé : Invasion par les Celtes, les Romains, les Germains, les Vikings, les Anglais, les Allemands.
 
Toutes ces invasions étaient militaires et violentes. Tous ces peuples étaient Caucasiens (sauf les Huns qui n’ont fait que passer)
 
  • Les Celtes ont remplacé ou assimilé le peuple qui a construit les mégalithes, on ne sait pas s’il y a eu fusion ou extermination/expulsion,
  • César a conquis la Gaule en 52 BC, ils ont tué et asservi une partie de la population, puis ils sont restés aux commandes pendant 500 ans. Ils n’ont pas exterminé toute la population, peu de Romains sont venus s’implanter en Gaule. Ça a pris plusieurs siècles pour remplacer les dialectes celtique par le Latin.
  • Après la chute de l’empire romain, diverses groupes de germains ont envahi l’Hexagone. Les tribus se battaient entre elles pour savoir qui allait avoir le gros lot, ce fut plutôt violent. Finalement les Francs ont réussi à ramasser la mise.
  • Les Vikings, ces germains du Nord qui n’avaient pas pris part aux grandes invasions du 5ème siècle, ont été une plaie pendant deux siècles. Un roi de France a fini par leur donner la Normandie pour qu’ils protègent la côte Atlantique contre les autres pirates Scandinaves.
  • Les Anglais, surtout leurs routiers, ont infesté la France pendant plus d’un siècle, ils ont fini par être expulsés.
  • Les allemands ont envahi la France en 1870, ils ne sont pas restés. Entre 1914 et 1918 ils ont occupé tout le Nord Est de la France, le front était bien à l’intérieur du territoire Français. Ils ont perdu la guerre et sont repartis. Ils sont revenus en 1940 et sont restés jusqu’en 1944 mais ce n’était qu’une occupation militaire. Les Allemand n’ont jamais eu l’intention d’envoyer des familles entières pour remplacer l’ancienne population.
Les nouvelles migrations sont causées par la guerre et la pauvreté. On confond trop souvent les réfugiés de guerre et les autres.
Aujourd’hui on les appelle collectivement les migrants, sans distinction.
La grande majorité de ces migrants sont des hommes, jeunes qui viennent de pays pauvres chercher une meilleure vie.
Même s’ils ne trouveront jamais un emploi, ils savent qu’ils vivront toujours mieux avec les minimas sociaux qu’ils ne vivraient dans leur pays en travaillant dur.
  • Les réfugiés, traditionnellement, allaient dans le pays en paix le plus proche. Maintenant ils traversent la moitié de la planète. Ils allaient dans un pays où ils n’avaient pas besoin de demander d’accommodement (voile, hallal, lieux de culte et temps de prière spécifique). Normalement c’est à l’invité de s’adapter, pas aux habitants du pays hôte de s’ajuster à eux (langue, religion, shariah). Je ne comprends pas pourquoi ces bons musulmans n’immigrent pas dans l’un des nombreux pays musulmans en paix.
  • Les réfugiés fuyant la guerre, à mes yeux d’ancien soldat ce sont des déserteurs, ils devraient rester pour participer aux combats pour soutenir leur camp.
  • Les réfugiés devraient être accueillis juste le temps de la guerre, pas de façon définitive. Ils pourraient profiter de ce temps pour apprendre un métier, ensuite ils retournent au pays natal pour la reconstruction.
  • Les enfants qui fuient la guerre devraient être vus par un groupe de médecins pour attester qu’ils sont bien âgés de moins de 18 ans. Eux aussi devraient être accueillis juste le temps de la guerre, ils peuvent apprendre un métier durant leur séjour.
Les autres réfugiés, partis de leur pays d’origine à l’aventure, devraient être immédiatement refoulés. Pour ce qui concerne les mineurs non accompagnés, ils devraient aussi être reconduits dans leur pays d’origine.
Ces nouveaux venus veulent s’installer de façon définitive chez nous.
La plupart sont musulmans, ils n’ont pas l’intention de s’adapter.
Incapables de vaincre militairement, ils se présentent comme des mendiants et jouent avec les sentiments d’empathie des hôtes.
Ils croient tout de même possible d’imposer leur religion, leurs façons de pensée et leur loi (Shariah) à des peuples qui ont une vue complètement différente du monde, de l’homme, de la femme et de Dieu.
Une fois installés ils pensent à l’étape suivante : nous submerger par leur nombre.
Ils ont été les premiers à remarquer qu’avec leur taux de fécondité et l’afflux ininterrompu de nouveaux musulmans un jour viendra où ils auront le dessus.
La première fois que j’ai entendu parler de ce projet d’islamisation de la France, ce fut dans les années 90, c’était l’homme de ménage sénégalais qui nettoyait mon immeuble qui m’a parlé de cela. Mes cheveux se sont dressés sur ma tête quand il m’a dit que mes filles, qui étaient alors de petits enfants, épouseraient des musulmans, deviendraient musulmanes et que mes petits enfants seraient de bons musulmans !!!
Les peuples européens, dormant sur leurs lauriers, ont mis du temps à comprendre qu’ils étaient parasités par des peuples qui, à long terme, ne peuvent apporter que de graves troubles.
L’insécurité, la délinquance, les problèmes sociaux et économiques augmentent en proportion directe du nombre de musulmans sur notre sol.
Le moment est arrivé où beaucoup de Français commencent à réaliser, et leur nombre ne va faire que croître, qu’ils sont en train d’être remplacés !
Quand on a des parasites, il faut prendre un vermifuge d’urgence pour s’en débarrasser.
Si on arrêtait toutes les aides aux nouveaux réfugiés économiques, s’il leur fallait prouver d’au moins cinq ans d’activité salariée pour avoir droit à quoi que ce soit, la France deviendrait tout à coup moins attrayante.
De toute façon, de quelle utilité sont ces migrants inactifs pour la France ?
Certains disent qu’ils sont des consommateurs comme les autres.
C’est faux, tout l’argent et avantages qu’ils reçoivent proviennent de votre poche, pas de la leur ni de celle de nos dirigeants.

L’immigration nous plombe sur le plan économique, sans compter tous ces retraités Nord Africains centenaires et le nombre de Cartes Vitales bien supérieur au nombre de français.

Nos dirigeants ont-ils de la merde dans les yeux pour ne pas voir ces anomalies ? 

Quand vont-ils réagir et prendre les mesures qui s’imposent ?

Ou faudra-t-il que le petit peuple renverse la table ?
Roland Rabier

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.