Translate

jeudi 24 septembre 2020

Ils faisaient exploser des distributeurs de billets : quatre suspects interpellés


 

 Dans la nuit du 27 au mai, la Poste de Marcy-l’Étoile a été soufflée par l’explosion provoquée par les pilleurs de distributeurs. Photo Progrès / Fabrice DUFAUD

 Par C.M.

Quatre hommes originaires de la région lyonnaise ont été interpellés par la gendarmerie au retour d’une expédition en Suisse. 

Ils sont suspectés d’avoir attaqué au moins quinze distributeurs automatiques de billets, dans le Rhône, l’Ain, la Loire et en Suisse.

L’opération déclenchée la semaine dernière par la Section de recherches de Lyon et l’Office central de lutte contre la délinquance itinérante (OCLDI), après plusieurs mois d’enquête sur des attaques de distributeurs de billets, a permis de démanteler une équipe particulièrement active.

Trois suspects, qui revenaient d’un périple en Suisse, ont été interceptés le 17 septembre au péage de la Boisse (Ain) et un quatrième homme a été arrêté le même jour dans la région lyonnaise, dont tous sont originaires.

Tous connus de la justice

Ces hommes âgés de 20 à 40 ans, tous connus de la justice, sont mis en cause dans au moins quinze attaques, la plupart en faisant exploser les distributeurs avec du gaz, commises dans la région et en Suisse.

Lors des perquisitions, les enquêteurs ont d’ailleurs retrouvé dans une voiture tout le matériel nécessaire aux attaques. Présentés ce lundi au parquet de Lyon, qui a ouvert une information judiciaire, ils ont été placés en détention provisoire. Les investigations se poursuivent car la liste des faits susceptibles de leur être imputés risque de s’allonger.

Au moins deux attaques dans le Rhône

La série a commencé en octobre dernier, et après une accalmie liée au confinement, les attaques ont repris dès la fin du mois de mai. C’est ainsi qu’au cours de la nuit du 27 au 28 mai, une explosion a ravagé la Poste de Marcy-l’Étoile. Une heure auparavant, la même équipe avait sévi dans la Loire, à Saint-Marcellin-en-Forez et Bellegarde-en-Forez , où deux distributeurs ont explosé. D’autres attaques, à Neuville-sur-Saône et à Beynost (Ain), sont également imputées aux suspects.

Une bande organisée qui sévit en Suisse

La cellule d’enquête nationale, pilotée par la Section de recherches de Lyon et le détachement de l’OCLDI de Sathonay-Camp, a pu identifier rapidement une bande organisée de la région lyonnaise, agissant en France et surtout en Suisse, principalement dans le canton de Vaud.

La collaboration avec la police suisse a été fructueuse, et une cinquantaine de gendarmes attendaient les malfaiteurs à leur retour d’expédition. Le montant de leur butin s’élève à plusieurs de dizaines de milliers d’euros, mais en raison des , il est difficile d’estimer sa somme exacte, les billets pouvant avoir été détruits ou souillés par les dispositifs de protection mis en place par les banques.

Les dégâts matériels sont très importants et, si les explosions n’ont par chance fait aucune victime, elles sont impossibles à maîtriser et, de ce fait, potentiellement mortelles.

leprogres 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.