mercredi 29 janvier 2020

Rubrique : monstre.

 
Nicole Belloubet est un monstre qui déshonore chaque jour la fonction qu’elle occupe.

Prétendument agrégée de droit public, ancienne membre socialiste du Conseil constitutionnel, elle a accédé à l’un des postes les plus importants de la République, celui de Garde des Sceaux.

Ce qui veut dire qu’elle est là pour garantir le bon fonctionnement de la justice dans notre pays.
Une paille !
On sait qu’elle a tout couvert, tout justifié des gravissimes errements de la justice depuis l’arrivée de Macron au pouvoir.
Elle nous dit aujourd’hui que les menaces de mort sont « inacceptables ».
Mais Madame il s’agit D’UNE INFRACTION PÉNALE !
Prévue et réprimée par l’article 222–17 du Code pénal.
Toutes les infractions pénales sont INTOLÉRABLES et doivent être poursuivies.
Qu’est-ce que c’est que l’usage du terme « inacceptable » si ce n’est la volonté de banaliser.

Et voilà qu’en plus, elle rétablit d’autorité un délit pénal de blasphème QUI N’EXISTE PAS en droit pénal français :
« L'insulte à la religion, c'est évidemment une atteinte à la liberté de conscience, c'est grave » assène-t-elle. Pardon ?
Et elle avoue ainsi indirectement que c’est elle qui a donné l’ordre au parquet de poursuivre la petite Mila.
Avant de justifier encore la loi Avia texte scélérat de censure destiné à assurer à Macron un monopole de l’information.

Ces gens-là devenus à ce point illégitimes sont trop dangereux, il devient urgent d’en débarrasser notre pays

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.