dimanche 13 octobre 2019

Un camp pour apprendre le maniement du couteau

 
 
storybild

Le président du CCIS Nicolas Blancho n'a pas souhaité répondre au «Matin Dimanche». (Photo: Keystone/Martial Trezzini)


Le Conseil central islamique suisse a organisé un camp de survie réservé aux jeunes hommes. Ces derniers ont notamment appris à manier l'arme blanche.

Le Conseil central islamique suisse (CCIS) a proposé fin septembre un week-end de survie réservé aux hommes durant lequel les participants devaient apprendre notamment «la psychologie dans des situations d'urgence» et le «maniement du couteau».

Contacté par «Le Matin Dimanche», le CCIS n'a pas souhaité répondre aux questions de la journaliste.
Si l'annonce interpelle, c'est qu'un recours est toujours pendant contre le président du CCIS Nicolas Blancho, et son porte-parole, Qaasim Illi, pour propagande terroriste.
En juin 2018, les deux hommes ont été acquittés par le Tribunal pénal fédéral à cause d'un vice de forme.
Les experts interrogés parlent «d'une manière d'approcher les jeunes pour les mettre dans un moule» mais aussi de «pure provocation» venant «d'une organisation maîtresse dans l'art de marcher sur le fil du rasoir».

Le Conseil central islamique suisse, d'obédience salafiste, compte comme membres à peine 1% des musulmans de ce pays, rappelle le journal.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.