mardi 30 août 2016

La France veut l'arrêt des négociations sur le traité de libre échange transatlantique


Source: Reuters
 
Le gouvernement français va demander en septembre à la commission européenne d'arrêter les négociations sur le projet de traité de libre échange entre Européens et Américains (TTIP) a annoncé le secrétaire d'Etat au Commerce extérieur Matthias Fekl. 


 
 
Selon le ministre allemand de l'Economie, les négotiations pour le TAFTA ont échoué

 «Il n'y a plus de soutien politique de la France à ces négociations» et «la France demande l'arrêt de ces négociations», a déclaré Matthias Fekl, sur la radio RMC, mardi 30 août.
Le secrétaire d'Etat au Commerce extérieur a justifié cette demande par le fait que les négociations, qui sont menées, côté européen, par la Commission européenne au nom des 27 Etats membres, souffraient d'un déséquilibre en faveur des positions américaines.
«Les américains ne donnent rien ou alors des miettes (...), ce n'est pas comme ça qu'entre alliés on doit négocier», a-t-il indiqué, ajoutant que «les relations ne sont pas à la hauteur entre l'Europe et les USA, il faut reprendre plus tard sur de bonnes bases».

«Il faut un coup d'arrêt clair et définitif à ces négociations pour repartir sur de bonnes bases», a plaidé Matthias Fekl, précisant que la France exprimera cette position en septembre, lors d'une réunion des ministres chargés du commerce extérieur à Bratislava.

Un traité polémique

 
Dès le mois de mai, le secrétaire d'Etat au Commerce extérieur prédisait que l'arrêt des négociations sur le traité de libre-échange transatlantique (Tafta ou TTIP) était «l'option la plus probable».
 

Dimanche 28 août, les déclarations de Sigmar Gabriel, ministre allemand de l'économie ont fait figure d'augure.
 Interviewé par la chaîne de télévision allemande ZDF sur les avancées du TTIP, Sigmar Gabriel avait expliqué que malgré 14 rencontres et négociations, les deux parties n'avaient réussi à se mettre d'accord que sur un seul des 27 chapitres en cours de discussion.

Négocié en toute discrétion depuis mi-2013, l'accord TTIP, également appelé Tafta, visait à supprimer les barrières commerciales et règlementaires de part et d'autre de l'Atlantique pour créer une vaste zone de libre-échange censée doper l'activité économique.

Accusé de favoriser les intérêts des multinationales et entaché de nombreux scandales, ce traité suscitait de nombreuse polémiques. 

source

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.