mercredi 31 août 2016

Grand Remplacement : la France menacée sur tous les fronts





Le 31/08/2016
Christine Célérier

En ces jours de rentrée, un nouvel article est proposé par Clairefontaine : des cahiers d’écriture arabe.

La communauté musulmane en France compterait entre 6 et 9 millions d’individus.
Mais en 2014 déjà, selon un sondage Ipsos, les Français estimaient en moyenne la proportion de musulmans dans la population totale à 31 %.
Et pas seulement en Seine-Saint-Denis ou dans certains quartiers de Lyon ou de Marseille.
 
On pourrait déduire de cette surestimation colossale que les Français sont d’affreux racistes.
On peut aussi se demander si cette perception erronée de la réalité ne provient pas de la multiplication de faits objectifs qui donnent aux Français l’impression qu’ils ne seront bientôt plus chez eux en France.

Sans parler des attentats islamistes et autres crimes et délits en tous genres, les Français subissent quotidiennement des incivilités intolérables, qui vont de la musique arabe et des voitures poussées à fond à l’insulte raciste anti-français.
Certains membres de la communauté musulmane crachent violemment, parfois au sens propre, leur mépris et leur haine de la France.
Des Français ont dû déménager pour retrouver un peu de paix.
Récemment, la chaîne ZDF diffusait un reportage sur des Allemands qui vont jusqu’à fuir leur pays pour échapper à l’invasion migratoire.
À quand notre tour d’émigrer ?
La politique migratoire de la France n’est, après tout, pas très éloignée de celle d’Angela Merkel.


L’association Pro Liturgia nous informe qu’au Luxembourg, depuis juillet, « le financement du culte catholique deviendra proportionnel au nombre des fidèles et passera de 23 millions à 8 millions d’euros.
Par contre, un financement d’un demi-million d’euros sera prévu pour l’islam qui n’était pas subsidié jusqu’ici. »
Au moment où l’on s’interroge en France sur le financement des mosquées, cette logique comptable peut nous faire craindre le pire : nos gouvernants laïcards auront bientôt beau jeu d’alléguer que le nombre de pratiquants s’amenuise constamment chez les chrétiens, et augmente tout aussi constamment chez les musulmans, pour transformer nos églises en mosquées.

L’affaire du burkini défraie actuellement la chronique.
 Plusieurs contributeurs de Boulevard Voltaire en ont excellemment expliqué les tenants et les aboutissants.
Le Salon beige rappelle, très justement lui aussi, que le même État de droit qui, aujourd’hui, interdit aux maires d’interdire le burkini, au motif que leur arrêté « portait une atteinte grave et manifestement illégale aux libertés fondamentales que sont la liberté d’aller et venir, la liberté de conscience et la liberté personnelle », verbalisait hier de pacifiques citoyens parce qu’ils portaient un sweat de la Manif pour tous.

Enfin, en ces jours de rentrée, au rayon des fournitures scolaires, un nouvel article est proposé par Clairefontaine, la célèbre marque dont le nom fleure bon la chanson traditionnelle française : des cahiers d’écriture arabe.

Voilà de quoi satisfaire Mme Vallaud-Belkacem, qui entend promouvoir l’apprentissage de cette langue dès l’école primaire, aux dépens, faut-il le rappeler, des classes bilangues et de l’enseignement des langues anciennes.

La culture française est occidentale et chrétienne.

Ceux qui s’obstinent à le nier, en feignant de croire au multiculturalisme et au vivre ensemble, seront les complices, et même les premiers artisans du « Grand Remplacement ».

Mais aussi ses premières victimes.

source

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.