mercredi 26 août 2015

Réorganisation du service de la gendarmerie : le cynisme de Bernard Cazeneuve

          

Le 26/08/2015
Le ministre de l’Intérieur, en déplacement à Guéret vendredi 21 août 2015, a déclaré vouloir réorganiser et mutualiser les services de gendarmerie au niveau national.

 « J’ai donné instruction au directeur de la gendarmerie de réfléchir aux conditions dans lesquelles nous pouvons, par des regroupements et sans suppressions d’emplois, avec même des créations d’emplois supplémentaires, assurer une permanence des forces de sécurité sur le territoire 24 heures sur 24 lorsque de toutes petites brigades n’arrivent pas à le faire. »

Laissez-moi vous décrypter entre les lignes.
Selon le rapport de l’Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales, la délinquance a augmenté en 2014 de 4,6 % en zone police et de 8,6 % en zone gendarmerie, toutes infractions confondues.
 Les agressions physiques augmentent très nettement aussi, de près de 10 % en zone gendarmerie.
Le ministre estime donc qu’il faut faire quelque chose, d’autant que la gendarmerie est responsable de la sécurité publique sur 95 % du territoire et au profit de 50 % de la population.
 Or, comme elle ne peut plus guère compter sur une augmentation de ses effectifs, contrairement à l’Éducation nationale, il faut faire mieux avec les effectifs actuels.
 L’expression « J’ai donné instruction au directeur de la gendarmerie de réfléchir » signifie que la décision est déjà prise : à lui de se débrouiller, le ministre veut des résultats.
 Comme on a déjà pioché au maximum dans les effectifs des escadrons de gendarmerie mobile ces dernières années, procéder à des regroupements d’unités pour assurer une surveillance 24h/24 du territoire nécessite donc de supprimer ce que le ministre appelle les « toutes petites brigades », ou ce qu’il en reste, car cette constance dans l’action vaut aussi bien à gauche qu’à droite depuis les années 2000 où on a vendu cette réorganisation aux Français et à leurs élus locaux, en leur faisant miroiter une plus grande efficacité du service rendu, ce qui n’a pas été le cas si l’on en juge par les résultats.
Bernard Cazeneuve veut donc faire encore un pas supplémentaire dans cette direction.
 Il sera donc nécessaire de dégarnir encore un peu plus le maillage territorial de proximité de la gendarmerie qui faisait sa force depuis huit siècles.

 Cet état d’esprit est dans la même logique de sabotage de la proximité que celui consistant à vouloir supprimer les départements.
Lors de la préparation de la loi de finances pour 2014, le directeur général de la gendarmerie nationale a indiqué qu’un certain nombre de brigades souffraient d’un sous-effectif chronique inhérent au manque de crédits pour rattraper le plafond d’emplois, c’est à dire que le « trou à l’emploi » correspond à un sous-effectif d’environ 2.000 emplois temps plein (ETP).

La gendarmerie fonctionne donc avec 2.000 emplois en moins que prévu par la loi de finances, là est le vrai cynisme du ministre de l’Intérieur.

 Malgré cela et au moment où il est évident que ce sont les moyens humains consacrés au renseignement qui sont primordiaux dans la lutte contre le terrorisme, la gendarmerie a prévu de créer 100 ETP en 2015, 55 en 2016, puis le même nombre en 2017 dans le cadre du plan de lutte antiterroriste.

Ce personnel sera pour partie affecté au renseignement territorial, et pour partie dans des services spécialisés.

Il pourra aussi être chargé de missions de renseignement dans certaines villes qui connaissent des faits de délinquance un peu spécifiques, comme Lunel, où se trouve une importante filière djihadiste.

1 commentaire:

  1. il faut savoir aussi, que la Réserve Mobile de la Gendarmerie a été Dissoute pour incorporé de fait celle de la Départemental (qui a changer de nom pour faire passer la pilule) privant ainsi certaine Brigades en difficulté de renfort allant jusqu'à 120 hommes pour des événement bien particulier.

    RépondreSupprimer

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.