dimanche 30 août 2015

AMIENS La police s’invite au mariage

Publié le

Des policiers ont fait irruption dans un mariage, samedi en fin de journée, place de l’hôtel de ville afin de calmer les esprits. Le cortège qui a suivi était également mouvementé.

Il y avait de l’animation, samedi en fin de journée, place de l’hôtel de ville pour la célébration d’un mariage.
Mais pas vraiment dans le bon sens du terme.
Il faut dire que certains invités avaient une manière peu orthodoxe de fêter l’événement.

Des quads, des scooters montés par des jeunes non casqués ont pris possession de la place de la mairie, sans parler des véhicules qui ont voulu forcer le passage pour se stationner au plus près de l’hôtel de ville.

Les six policiers municipaux de permanence sur les lieux ont vite été débordés et ont été contraints de faire appel aux policiers nationaux qui se sont déplacés avec plusieurs équipages, dont la brigade anticriminalité afin de calmer les esprits.
 Des policiers équipés de boucliers ont même fait irruption dans la foule des invités, tandis que d’autres fonctionnaires de police filmaient la scène afin de garder des traces de l’événement en cas de débordements.
 Des policiers qui resteront ensuite en retrait de la cérémonie, en observation dans la rue Gresset.
 Ils quitteront les lieux juste avant le départ du cortège.
Peu après 19 heures, le cortège a pris la direction du quartier Saint-Pierre avant de rejoindre le quartier Nord.
 Des scooters circulaient sur les trottoirs, d’autres bloquaient la circulation... le tout sous le regard d’un équipage de la BAC, prêt à intervenir en cas d’incident. (?)
L’Audi R8 dans le talus

Apparemment, il n’y a pas eu de fait marquant.
Sauf vers 23 heures, lorsqu’une Audi R8 qui faisait partie du cortège a été accidentée dans le secteur du centre commercial Carrefour.
Aucune victime n’est à déplorer.
 Lorsque les policiers sont arrivés sur les lieux, un attroupement était formé autour du véhicule accidenté.
 Une vingtaine d’individus, selon les forces de l’ordre, dont certains qui arrachaient les plaques d’immatriculation afin sûrement de ne pas retrouver l’origine du véhicule.
 La voiture en question était vide de tout occupant.

Il y a quinze jours, un autre mariage avait dégénéré, provoquant un accident sans gravité dans le centre-ville et une course-poursuite entre la police et un véhicule à contresens dans la rue Jules-Barni.

 Ce jour-là, il n’y avait eu aucune interpellation, comme ce samedi.

CHRISTOPHE BERGER
               
BRIGITTE FOURÉ maire d’AMIENS: « Gestes déplacés »
Ces incidents à répétition ennuient Brigitte Fouré. «  Il y a des comportements qui ne sont pas corrects. Faire la fête c’est bien, mais il faut respecter les autres automobilistes et piétons. Il y a parfois des comportements dangereux en matière de sécurité routière. J’ai trouvé que samedi, il y avait eu des gestes assez déplacés  ».
 Des choses ont été réglées par le passé : «  Avant, il y avait parfois des tirs à la carabine pendant ces festivités. Aujourd’hui ça n’existe plus  ».
 Ce sont désormais certains cortèges qui posent question.
 Elle évoquera prochainement cette problématique en cellule de veille auprès du directeur de la sécurité publique, Dominique Nectoux.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.