mardi 14 janvier 2020

On commence à en parler


banlieue-emeutes-clichy_75

Publié le

Décidément, le site Riposte Laïque est un régal, on y trouve tous les jours des informations, écrites par des commentateurs indépendants, sur le monde et la société actuelle, face aux problèmes considérés comme tabous.

Un autre site mérite quand même un regard, c’est le Roumegaire, bien qu’il soit moins connu, car plus régional.
 
Dans Riposte Laïque, on peut lire le commentaire d’un blogueur algérien, du nom d’emprunt d’Aldo Stérone, qui ne manque pas de lucidité et de pertinence.
En tout cas un homme libre qui se moque complètement du politiquement correct, et qui porte une vision lucide sur la politique sociétale et sociale française.
Cela, depuis l’Angleterre où il vit.
« En mer, quand un poisson est blessé, des prédateurs viennent de partout.
Chacun veut son petit morceau.
La France est aujourd’hui cet animal mourant.
Jusqu’au fond de l’Afrique, le dernier des somaliens accourt prendre son petit morceau.
Peu à peu, le français de souche se fait remplacer et il est heureux.
Il regarde béatement sa Nation partir dans le tout à l’égout, mais il est content de n’avoir jamais voté FN.
Pour lui, autant disparaître que de voter pour le seul parti qui peut lui remonter le pantalon…
Les français, ne souhaitent qu’une chose : Disparaitre !
Ils ont honte d’exister.
Ils se sentent tellement coupables qu’ils traversent la vie en s’excusant.
Leurs ancêtres ont tué des gens.
En remontant assez loin, les miens (des berbères) ont aussi tué des gens.
Ça ne m’empêche pas de dormir.
Que pour autant, cela me donne envie de voir mon pays envahi de crevards ? Pas du tout! »
Comme quoi, en prenant un recul géographique, quand on n’est pas concerné, on peut voir plus clairement et sans passion ni engagement le problème de l’immigration qui nous préoccupe.
C’est, le conditionnement idéologique de la gauche qui l’oblige à fermer les yeux sur les dangers potentiels mais bien réels qui montent à l’horizon.
Car, sa « bien pensance » fait peser une chape de plomb sur la liberté d’expression.
 
Les Gilets jaunes du début, n’ont pas osé parler de ce sujet, par peur de la diabolisation.
Résultat, par leur timidité, ils se sont fait doubler par les Insoumis, les syndicats, comme la CGT et autres forces pro-immigration, qui ont récupéré leurs manifestations.
La taxe carbone du départ s’est vue remplacée par l’ICF.
Il n’y avait aucune urgence pourtant.
Car si l’impôt sur la fortune rapporte, (parait-il) 4 milliards d’euros par an, le coût de l’immigration est de 100 milliards par an.
En fait, c’est bien l’immigration qui nous ruine.
Avec une islamisation qui nous menace et nous fait la guerre.
Une guerre, sans bombardiers, sans tanks ni canon, mais tellement sournoise que les français ont fini par s’y habituer.
A la haine, ils répondent par de l’insouciance en continuant à ouvrir généreusement leurs portes, c’est à dire, des frontières qui n’existent plus.
 
Lors des émeutes pour le Nouvel An à Strasbourg, la ville où il y a eu le plus de voitures brûlées, ce slogan a pu être entendu:  » On fait cavaler les porcs (les mangeurs de cochon). On fait la guerre jusqu’à Paris. Vous n’y êtes pas préparés… »

En effet, la France, fait la guerre au Mali, mais ici sur le territoire national rien n’est prévu pour se défendre contre un soulèvement généralisé.
 
Pendant qu’on discutait du sexe des anges à Byzance, l’ennemi s’apprêtait à assiéger la citadelle.

Onyx

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.