vendredi 30 août 2019

Le Populisme contre le Cosmopolitisme

 
 
Des-migrants-après-avoir-mis-le-pied-sur-le-sol-de-Ceuta

Publié le 30 août 201930 août 2019 par rra137


Le populisme menacerait la démocratie.

C’est au nom de cette affirmation injustifiée que le Système, par la voix des contestataires de la politique menée par Salvini, vient de déclarer persona non grata, le représentant le plus en vue des souverainistes italiens, opposés à l’Europe de Bruxelles.

Certes, ce divorce prévisible entre la droite populiste de Salvini, dite « extrême » et la gauche populaire, est une excellente affaire pour Macron, Merkel et Junker.

Le Système financier et mondialiste aurait-il gagné pour autant ?

Pas encore et probablement jamais, mais avec le Brexit en Angleterre qui est violement attaqué il passe sérieusement à l’offensive.
Mais c’est un revers providentiel pour nos ennemis.

Comme en France avec le « plafond de verre », chaque fois opposé au RN, la Léga de Salvini risque d’être bloqué par le « cordon sanitaire » de ses adversaires qui feront tout pour le discréditer et éviter de nouvelles élections.

Ainsi les immigrationistes se sentent le vent en poupe et la justice italienne complice, a laissé débarquer un bateau d’une ONG avec sa cargaison d’indésirables.

Comme chez nous, le peuple italien a oublié que l’autodétermination, dans le cadre de la démocratie, lui donnait la priorité des droits et se tait devant ce qu’on lui fait passer pour une fatalité irrémédiable. Le Procureur d’Agrigente (Sicile) a laissé débarquer sur l’ile des illégaux, sans s’occuper de l’avis des habitants.

Ces illicites hautement toxiques (pardon ces réfugiés), peuvent remercier Allah, qui leur permettra, au nom de notre généreux regroupement familial, puisque, ils arriveront très vite en France, de faire venir toute leur famille avec l’obligation de faire beaucoup d’enfants, selon les bonnes habitudes africaines.

Et comme il ne manque pas d’associations de bénévoles au grand coeur dans notre pays, il ne fait aucun doute, que les aides ne manqueront pas.

Tels ces habitants, d’une localité du nom de Vézelay, qui lancent un appel pour que chaque village de France et de l’UE accueille des « migrants »; par la voix d’une certaine Monique Bel.
Une rombière, ancienne fonctionnaire, accompagnée d’un comité de retraités, qui au lieu de cultiver leur jardin, de jouer aux boules ou aux cartes n’ont rien trouvé de mieux que de se faire les alliés de ces ONG esclavagistes et des maffias de passeurs.

L’essentiel c’est de se donner bonne conscience, en dorlotant ces « chances pour la France », tout en favorisant la démographie française qui est parait-il insuffisante.
Mais en réalité des paumés, plus repliés sur le contenu de leur compte en banque et leur petit confort douillés que sur le devenir de leur pays.

Pensez donc… Refuser l’accueil des « migrants », serait faire le jeu du RN.
Fiers d’avoir voté Macron, le sauveur et d’éviter le fascisme et la ruine morale de la France, et surtout la guerre, comme en Yougoslavie.

Ne vous faites pas d’illusions, pépés et mémés, déjà gâteux en perception politique, qui ne voulez rien voir ni entendre, si la guerre avec votre chère diversité arrive bientôt, se sera en partie de votre faute et vos petits enfants chéris en prendront plein la figure et vous maudiront pour votre conduite. Comme pour votre total manque de réalisme; sinistres crétins que vous êtes !

En attendant ces traitres, par fausse ou vraie compassion, ne voient aucun inconvénient à vider les poches de leurs compatriotes.

Pour les allocations des demandeurs d’asiles, ADA, c’est un coût de 42 millions d’euros, pour un total annuel (concernant cette immigration de malheur), c’est le chiffre de plus de 100 milliards annuel.

Qui paye le voyage de ces clandestins, dont des centaines de mineurs isolés ?
Des passages à 2000 à 5000 euros.

Des arrivées incessantes qui s’ajoutent au fur et à mesure et qui ne repartent plus, même déboutés du droit d’asile.
On en arrive à de chiffres qui donnent raison à Renaud Camus, l’auteur du Grand Remplacement.

Des sommes dingues pour cette fumisterie organisée qu’on appelle « immigration » et qui manquent dramatiquement à la Sécurité Sociale, qui rembourse de moins en moins les frais médicaux, alors que les « migrants » reçoivent des soins entièrement gratuits.

Cette situation pourra-t-elle durer encore longtemps?

Onyx

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ici, les commentaires sont libres.
Libres ne veut pas dire insultants, injurieux, diffamatoires.
À chacun de s’appliquer cette règle qui fera la richesse et l’intérêt de nos débats.
Les commentaires injurieux seront supprimés par le modérateur.
Merci d’avance.